Stargate Zone
Bienvenue,

SGZ est un forum RPG, c'est-à-dire que vous incarnez un personnage avec une vie, un passé, des émotions, des envies, des manies, etc ...
Vous le faites vivre, parler et tout ça par écrit.


Etape 1 : Lisez le Wiki de Stargate Zone

Etape 2 : Inscrivez-vous

Etape 3 : Présentez-vous

Etape 4 : Amusez-vous !

Avec Stargate Zone bienvenue aux portes de l'imaginaire !

Partagez
Aller en bas

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Mei-Ling Teoh
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Sam 21 Juil 2018 - 14:29
    Réputation du message : 100% (1 vote)
Le sourire de Prius s'élargit encore.

« Ma foi, qui sait ? C'est fort possible. Il faut bien quelqu'un pour le garder sur le droit chemin, ce petit. Je me demande bien qui cela aurait pu être. » fit-il, faisant semblant de réfléchir à la question.

Une fois sur la piste, il regarda un peu autour de lui ce que les autres faisaient et les imita, sans aucune honte.

« J'ai hâte de voir ça… » répondit-il à Nadja quand celle-ci lui dit que oui, Zander viendrait danser.

*****

Une brune pulpeuse observait Zander du coin de l'oeil depuis son entrée dans la pizzeria et avait décidé qu'elle irait tenter sa chance à la première occasion. Elle estimait que vu sa copine actuelle, elle n'aurait aucun problème à lui mettre le grappin dessus et à l'ajouter à son tableau de chasse. Une opportunité se présenta enfin lorsqu'il resta à sa table pendant que les deux autres allaient danser.

******

Zander profitait de son dessert et regardait Nadja et Prius sauter et lever les bras sur la piste de danse, ce qui le faisait rire doucement et sourire. Non, il n'y avait vraiment pas moyen qu'il fasse pareil. Il sentit quelqu'un passer derrière lui, puis une main lui passant dans le cou avant de glisser le long de son bras.

*Et c'est parti…* se dit-il en retenant un soupir.

La propriétaire de la main se glissa dans la chaise vide autour de la table et lui fit un sourire éclatant et parfait.


« -    Cette place est libre, beau blond ?
- Non, et si elle l'avait été, je ne vous aurais pas invitée, répondit-il un peu sèchement, n'ayant pas franchement envie de s'engager dans ce genre de discussion et espérant que cela décourageait l'importune d'entrée de jeu. Mais peine perdue.
- Rhooo, allez, sois sympa. On peut bien discuter deux minutes, non ? Je t'offre un verre ?
- Non, on ne peut pas. Et non merci, j'en ai déjà un.
- Sérieusement ? Écoute, je viens te proposer de venir faire la fête avec mes copines et moi dans une boîte branchée du coin.
- Je ne suis pas intéressé et je ne crois pas que ma femme apprécie.
- Quoi ? Ta femme ? Elle ? Tu me charries là, tu ne portes même pas d'alliance… Tu es certain qu'une vraie femme ne t'intéresse pas ?
- Pas d'alliance… Et alors ? Nous avons opté pour quelque chose de moins ordinaire, dit-il en désignant le fin bracelet autour de son poignet, Et non, je ne suis pas du tout intéressé et celle que j'ai me suffit parfaitement.
- Dans ce cas, un plan à trois, ça vous intéresserait ? tenta-t-elle. Elle pourrait toujours se débrouiller ensuite pour se débarrasser de la personne en trop. Zander lui fit un sourire carnassier et répliqua à son tour.
- Désolé, mais la place est déjà prise par mon meilleur pote, répondit-il du tac-au-tac en désignant Prius, mais un plan un quatre peut-être ? Nous sommes un couple très ouvert sur le sujet et à de nouvelles expériences...

Vu la tête qu'elle faisait, se réponse l'avait complètement déstabilisée, ce qui était exactement l'effet recherché. La brune resta là, la bouche ouvert comme un poisson hors de l'eau, ne sachant pas comment réagir ou quoi dire.
- Si j'étais vous, je retournerai voir mes copines et j'irai dans cette fameuse boite de nuit fit-il glacial, pour mettre un terme à cet échange, à moins que vous ne teniez vraiment à faire la connaissance de mon épouse, qui risque d'être probablement beaucoup moins amical que moi. »


Il but quelques gorgées de bière, le temps que l'intruse reprenne ses esprits et se décide enfin à quitter la table pour le laisser terminer en paix son dessert.
avatar
Grade : Sergent-chef

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Nadira Garett
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Dim 22 Juil 2018 - 12:32
« - Et moi donc, répondit-elle avec un sourire. »

Les musicien avait une habitude certaine de ce genre de soirée et ils enchaînèrent plusieurs morceaux dont elle n’avait strictement jamais entendu parler, évidement, mais très dansant. Prius se débrouillait plutôt bien aussi et s’avérait un partenaire très agréable.

Elle se rendit soudain compte qu’elle avait très chaud. Le pull qu’elle avait choisit pour se protéger du froid n’était franchement pas indiqué pour ce genre d’exercice. Le prêtre semblant soudain très intéressé par un jeune homme blond, elle se décida pour retourner vers la table pour poser ce vêtement chaud et boire un peu.

Quand elle vit la brunette tourner autour de Zander, son sang se figea. Cette fille était tout ce qu’elle détestait… ou jalousait. Belle, sensuelle, habillée avec goût… tout ce qu’elle n’était pas. Elle serra le poing par réflexe toute en remarquant que le pilote ne semblait pas particulièrement apprécier les attentions de la belle. Alors qu’elle se rapprochait, elle vit sa « rivale » se figer suite à quelques paroles sans doute bien placée s et elle ne put s’empêcher de sourire en se demandant ce qu’il avait bien pu lui dire.


« - Salut, dit-elle simplement avec un petit sourire carnassier tout en faisant passer son pull par dessus sa tête. »

Dessous, elle n’avait qu’un débardeur à bretelles assez classique, mais qui lui permit de faire rouler ses épaules ostensiblement. Elle n’avait aucune intention de s’en prendre physiquement à cette fille mais celle-ci ne pouvait pas le savoir. En espérant qu’elle ne soit pas du style à aller chercher un frère ou un copain quelconque pour venger sa dignité bafouée. Les bagarres de bars, il y avait bien longtemps qu’elle n’avait pas donné.

____________________
Fiche de présentation : Ici
Description physiques : 1m89 85 kg, cheveux longs
Ses épaules et ses bras sont intégralement tatoués de motifs étoilés et tribaux. Elle porte généralement des vêtements en cuir dur qui lui rappelle son armure de métal ou son uniforme du SDT.
avatar
Grade : Visiteur

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Mei-Ling Teoh
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Dim 22 Juil 2018 - 21:57
Zander leva les yeux et fit un sourire crispé à Nadja qui venait d'arriver.

La brune ne pipa mot, mais en voyant la carrure de cette dernière et le bracelet identique à sa cible qui se trouvait à son poignet, elle se dit qu'elle ferait mieux d'opérer un repli stratégique. Mais Zander avait décidé d'enfoncer le clou et ne lui en laissa pas le temps :


« Voici mon épouse, mais ça, vous vous en doutiez. Cette charmante demoiselle aimerait se joindre à nous trois pour nos activités, hum, festives plus tard. Ça pourrait pimenter les choses, tu ne crois pas ? Je me demande juste si elle résisterait… » fit-il d'une voix pour le moins polaire en fixant la brunette d'un regard peu amène, pour ne pas dire hostile.

Celle-ci balbutia quelques plates excuses et partit rejoindre ses amies sans demander son reste.

Il poussa un soupir agacé et finir sa bière d'une traite.


« Désolé pour ça. Peut-être que nous devrions porter des alliances pour clairement signifier les liens qui nous unissent au reste du monde. Peut-être que ça les découragera et qu'elles arrêteront de venir m'importuner de la sorte. » dit-il, mais il n'y croyait pas une seule seconde.

Il pouvait sentir le regard de plusieurs personnes posées sur lui à présent, probablement la concurrence qui jaugeait ses chances après la défaite de la première d'entre elles qui avait osé ouvrir les hostilités.


« Ce que tu disais tout à l'heure, sur le fait d'être un prédateur… Je n'ai pas besoin d'agir comme ça, elles viennent généralement toutes seules à moi, même quand je ne demande rien. Enfin, surtout quand je ne demande rien. Et cela m'a attiré pas mal d'ennuis par le passé, notamment à une époque où j'agissais vraiment comme un prédateur, mais je n'étais pas tout à fait moi-même à ce moment-là. » fit-il.

Mais il n'avait pas vraiment envie de parler de ça pour l'instant et il se leva.


« Si tu veux bien m'excuser, je reviens dans deux minutes. » dit-il en prenant la direction des toilettes, sous les regards de plusieurs autres jeunes femmes, ce qui l'exaspéra encore plus. Visiblement, le message n'était pas passé.

******

Prius était allé échanger quelques mots avec un blondinet qui le reluquait sans aucune discrétion, tout en sachant que cela n'aboutirait à rien. Ce n'était ni le lieu ni le moment pour ce genre de choses et il ne pouvait pas se le permettre. Mais son attention fut vite détournée par ce qu'il se déroulait à leur table. Il savait que Zander n'aurait aucun mal à se débarrasser de l'importune, mais il se demandait comment Nadja allait réagir, aussi se rapprocha-t-il discrètement. Il vit son ami s'éloigner, particulièrement hérissé par l'incident, ce qui le fit froncer les sourcils. Il réagissait rarement ainsi à ce genre d'événement.


« Voilà une chose à laquelle vous allez devoir vous habituer en sortant avec lui. Je ne sais pas si vous l'aviez remarqué, mais la gent féminine, et pas uniquement d'ailleurs, a toujours été attirée par votre mari. Vous avez d'ailleurs dû vous faire un paquet d'ennemies sur la station en lui mettant la main dessus. Mais elles sont certainement assez censées pour ne pas venir marcher sur vos plate-bandes. Ici, en revanche, c'est différent. Il sait se sortir en douceur de ces situations, mais il n'aime vraiment pas ça… » dit-il en s'approchant.

Il surveillait du coin de l'œil la brune, mais aussi le reste de la salle. Il arrivait que parfois, certains membres masculins n'apprécient pas beaucoup de voir une jeune fille malmenée, même verbalement, par l'un des leurs. Et la fierté conduisait parfois à des actes irréfléchis et brutaux envers le fautif. Et vu la tête de l'intruse, Zander n'avait pas dû être particulièrement tendre avec elle.

____________________
Dernière position connue : JPS
Situation : Se tourne les pouces


Sur Atlantis (SGZ-A), je suis aussi les :
Dr Kaylee Beckett
Dr Jeremy Doyle

-----------
John: Has it ever occured to you that if you were even slightly less of a dick, people might actually want to work with you ?
Fancy Lee: Can't do that.
John: Because ?
Fancy Lee: Every organization needs its designated asshole. That is my gift to the Killjoy collective. The asshole may not be liked, but he will always be necessary, because he does what's needed. (Killjoy, 1x06, one blood)
avatar
Grade : Sergent-chef

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Nadira Garett
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Lun 23 Juil 2018 - 10:59
Quand Zander expliqua la proposition qu’il venait de faire à la brune, celle-ci se crispa et Nadja décida de rentrer dans le jeu. Son sourire se fit carnassier alors qu’elle la jaugeait de haut en bas, sans vergogne.

« - Ça pourrait être amusant en effet. Enfin pour nous… »

Sans demander son reste, l’intrue repartie, laissant un Zander passablement agacé et une Nadja navrée.

« - T’as pas à t’excuser, enfin, tenta-t-elle en l’entendant donner quelques explications bien inutile. »

Quand il voulut s’isoler un instant, elle agit -comme souvent- d’instinct et l’attrapa par le poignet avant de le faire pivoter et le ramener contre elle pour l’embrasser sans la moindre gêne, avec une férocité qui la surprit elle-même. Elle n’était pas du genre à se laisser aller à la jalousie mais avait, ce soir, besoin de marquer le coup… et son territoire.

« - Je sais exactement qui tu es, je te rappelle, murmura-t-elle en le regardant droit dans les yeux. Tu seras jamais un prédateur à mes yeux et tu m’aurais jamais gardé si tu t’étais comporté comme si t’en étais un. Et je me fiche éperdument que ces pétasses te tournent autour. »

Leur étreinte n’était pas passée inaperçue et quelques sifflets et paroles grivoises fusaient autour d’eux mais elle s’en fichait éperdument.

« - Par-contre, si tu veux vraiment me mettre une bague au doigt, il te faudra trouver une meilleure excuse, beau gosse ! termina-t-elle en lui souriant de toute ses dents. »

Elle le lâcha finalement et le regarda partir alors qu’elle se réinstallait, les jambes légèrement tremblantes et des braises au fond de son ventre.
Elle écouta Prius et haussa les épaules, consciente qu’il avait raison.

« - Ouais ben je vais pas m’excuser d’avoir épousé par hasard un mec bien. Vous avez vu comme il était heureux de venir ici ? S’il faut peter des genoux à toutes les affamées du coin pour qu’il ait la paix, je vous assure que je le ferai sans remords. »

Bon peut être qu’elle était un peu plus jalouse qu’elle ne voulait bien l’admettre, du coup.

____________________
Fiche de présentation : Ici
Description physiques : 1m89 85 kg, cheveux longs
Ses épaules et ses bras sont intégralement tatoués de motifs étoilés et tribaux. Elle porte généralement des vêtements en cuir dur qui lui rappelle son armure de métal ou son uniforme du SDT.
avatar
Grade : Visiteur

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Mei-Ling Teoh
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Lun 23 Juil 2018 - 23:13
Prius sourit à sa réponse.

« Je n'en doute pas une seule seconde et j'espère que vous n'aurez pas à en arriver là. Et ne vous excusez surtout pas pour être la petite veinarde qui a décroché la timbale et que vous ferez ce qu'il faut pour que cela reste ainsi. Zander est entre de bonnes mains avec vous. Et il est heureux tout simplement, vous savez. Cela va juste lui prendre du temps pour vraiment s'en rendre compte. »

Mais il était d'accord sur le fait que descendre sur Terre avait eu un effet très positif sur sur humeur.

« Et venir ici lui a clairement fait plaisir et remonter le moral. Ça lui change les idées et ça lui évite de ressasser. Vous devriez faire ça plus souvent, si vous le pouvez. Quand nous quitterons ce restaurant, j'aimerais que vous me renvoyiez sur Stella et que vous profitiez tous les deux du reste de la soirée sur Terre. Ou même de toute la nuit. » dit-il avec un sourire espiègle.

***

Zander se passa de l'eau sur le visage et pris quelques longues respirations pour chasser son agacement. Pourquoi fallait-il toujours que quelque chose vienne gâcher uen soirée qui se passait bien ? Ne pouvait-il pas profiter d'une soirée à l'extérieur tranquille, rien qu'une fois ? Ne pouvait-on pas le laisser en paix ?

Il sentit quelques regards peu amicaux sur lui, mais cela se limitait à ça et cela lui convenait parfaitement. Il n'avait pas envie d'être en plus responsable d'une bagarre pour les beaux yeux d'une fille pour laquelle il n'avait absolument aucun intérêt. Cela ne ferait que gâcher la soirée pour de bon et leur attirerait sans aucun des problèmes à la fois avec les autorité local et le SDT, ce qu'il voulait éviter à tout prix.

Les mots de Nadja résonnaient dans ses oreilles. Même s'il n'y pouvait rien au final, il avait besoin de s'excuser. Et ce serait probablement pareil à chaque incident de ce genre, parce que ce n'était pas juste pour elle et qu'elle ne devrait pas avoir à systématiquement affirmer leur statut. Cela ne la dérangeait peut-être pas, mais lui, oui. Depuis toujours. C'était comme ça à chaque fois qu'il entrait quelque part et il en avait plus que marre. Mais le reste de ses propos et ce baiser... Cela lui tira un petit sourire.

Il ressortit pour retourner à sa table et cette fois, les autres clients, et surtout les clientes, l'ignorèrent pour la plupart. Est-ce que le baiser de Nadja avait fini par faire son effet et décourager la concurrence ? Il ne pouvait que s'en réjouir, même si maintenant, il n'avait qu'une envie, c'était de partir d'ici et d'aller voir ailleurs. Il fut soulagé de constater que ni Nadja ni Prius ne semblaient très affectés par l'incident. Il sourit en entendant la musique et arrivé à côté de Nadja, il la prit par la main :


« Je t'enlève pour cette danse, comme promis. » lui dit-il à l'oreille.

Il était toujours un peu crispé et cela se sentait dans ses gestes, mais tant pis. Il l'enlaça et se laissa bercer par le rythme de la musique.


« Je ne comprends pas pourquoi je ne peux pas te passer de bague au doigt, comme tu dis. Ce n'est pas ce qui symbolise le mariage ici ? Je veux dire, nous sommes mariés, alors ça ne changera rien. Ça l'indiquera juste clairement aux autres et ça devrait réfréner l'ardeur de beaucoup de ces furies qui me courent pas. » dit-il, sa curiosité ayant été piquée au vif un peu plus tôt.

À la table, Prius souriait largement devant ce spectacle.

____________________
Dernière position connue : JPS
Situation : Se tourne les pouces


Sur Atlantis (SGZ-A), je suis aussi les :
Dr Kaylee Beckett
Dr Jeremy Doyle

-----------
John: Has it ever occured to you that if you were even slightly less of a dick, people might actually want to work with you ?
Fancy Lee: Can't do that.
John: Because ?
Fancy Lee: Every organization needs its designated asshole. That is my gift to the Killjoy collective. The asshole may not be liked, but he will always be necessary, because he does what's needed. (Killjoy, 1x06, one blood)
avatar
Grade : Sergent-chef

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Nadira Garett
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Mar 24 Juil 2018 - 11:13
Rester sur Terre ce soir n’était pas une mauvaise idée, mais il sous-estimait les températures glaciales de ce mois de janvier.

« - Ma foi, une ballade ne nous fera pas de mal. Il y a tout un quartier réservé au personnel du JPS juste à côté. J’ai enfin des papiers d’identité, ce qui m’a permis de vous amener ici ce soir. J’espère bien décrocher l’autorisation d’habiter une de ces maisons d’ici quelques semaines. Autant allé voir comme y vive les gens. »

Vivre sur Terre. Même après presque un an, ça lui semblait toujours aussi étrange. Finirait-elle par trouver ça banal ? Elle en doutait mais après tout, il lui arrivait de se réveiller ce matin en ayant oublié que le bras passé autour de sa taille était celui d’un futur président.

A sa grande surprise, Zander vint la chercher pour l’inviter à danser. Elle ne se fit évidemment pas prier pour y aller et envoya un petit clin d’œil au prêtre qui valait tous les « je vous l’avais bien dit » du monde.

Quand Zander lui avoua son incompréhension au sujet de la bague, elle ne put s’empêcher de rire et de le serrer un peu plus contre elle.

« - Tu as raison pour le symbole mais tu sous-estime sa portée et les rituels qui y sont attachés. Et qu’au fond, je suis une grande romantique qui rêve de prince charmant, de robe immense et de musique kitch. Je ne dis pas que je suis contre, hein, juste que j’aimerai bien que tu y mettes un tout petit peu les formes. »

Elle se demanda un instant à quoi ressemblerait Mei en robe de demoiselle d’honneur rose bonbon mais préféra se concentrer sur le moment présent plutôt.

« - Au fait, Prius me disait qu’il rentrerait bientôt dormir. Mais je voudrais te montrer quelque chose ici avant, si tu n’as pas trop peur du froid. Ça te dit ? »

____________________
Fiche de présentation : Ici
Description physiques : 1m89 85 kg, cheveux longs
Ses épaules et ses bras sont intégralement tatoués de motifs étoilés et tribaux. Elle porte généralement des vêtements en cuir dur qui lui rappelle son armure de métal ou son uniforme du SDT.
avatar
Grade : Visiteur

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Mei-Ling Teoh
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Mar 24 Juil 2018 - 23:19
Prius se souvenait du quartier dont Nadja parlait. Il était passé par là avant d'aller en ville.

« Oui, je l'ai visité hier. C'est charmant. Vous pensez qu'ils laisseront Zander venir avec vous si vous réussissez à en voir une ? » demanda-t-il.

Il avait discuté avec son guide hier et avait cru comprendre que Zander était surveillé de près à la fois par la part de sécurité et le personnel médical et qu'il était plus ou moins en probation suite à l'incident survenu juste après le mariage. Puis il devait sans doute y avoir des règles très strictes concernant l'installation d'extraterrestres sur la Terre. Mais bon, ils étaient mariés, cela devait bien compter et être pris en considération.

« Il ne fait aucun doute que cela devrait beaucoup lui plaire. Par contre, Stella risque de se sentir abandonnée et de faire la tête. » ajouta-t-il.

Il se dit que son ami était vraiment doucement en train de changer sous l'influence de Nadja, et dans le sens. Et tout irait beaucoup mieux une fois qu'il s edéciderait à accpeter son passé. Il les regarda évo;leur sur la piste de danse avant que son nouvel ami ne décide de se joindre à lui pour discuter.


*****

Zander écouta son explication pour les alliances. Cela aurait pourtant été tellement plus simple et pratique de s'en procurer le plus rapidement possible pour les mettre plutôt que de devenir se soumettre à certains rites et coutumes locaux. Mais soit… si c'était ce qu'elle voulait, il le ferait, vu que cela avait l'air important à ses yeux et qu'il n'avait pas du tout de faire les choses de travers une deuxième fois. Il allait donc vraiment devoir s'intéresser à la question, ce qu'il n'avait pas encore fait jusqu'à présent.

« Oh, je vois... Les formes, tu dis ? » fit-il avec un petite sourire avant de l'embrasser doucement.

Son ton de voix indiquait clairement qu'il pensait à tout autre chose qu'une proposition de mariage selon les coutumes locales, mais à une toute autre forme de tradition

Il rit doucement quand elle lui annonça que Prius voulait aller dormir. Cela ne ressemblait tellement pas au prêtre que cela sentait le coup fourré à plein nez.


« Il a dit ça, hein... Je me demande ce qu'il mijote celui-là... Hum, visiblement je dirais qu'il ne serait pas contre un peu de compagnie lui-même ce soir… » murmura-t-il en jetant un coup d'oeil à l'intéressé qui était à nouveau en pleine discussion avec le blondinet. Le prêtre fit un grand sourire au pilote accompagné d'un signe de la main. Son ami n'avait généralement pas trop de problème de ce côté-là, mais il savait être sage quand il le fallait.

Sa proposition de promenade l'intrigua immédiatement.


« Le froid ? Non, ça ne me dérange pas et bien sûr que ça me dit. Je suis partant pour tout ce qui me permet de rester un peu plus longtemps sur la terre ferme. » répondit-il en souriant, un air de curiosité peint sur le visage.

____________________
Dernière position connue : JPS
Situation : Se tourne les pouces


Sur Atlantis (SGZ-A), je suis aussi les :
Dr Kaylee Beckett
Dr Jeremy Doyle

-----------
John: Has it ever occured to you that if you were even slightly less of a dick, people might actually want to work with you ?
Fancy Lee: Can't do that.
John: Because ?
Fancy Lee: Every organization needs its designated asshole. That is my gift to the Killjoy collective. The asshole may not be liked, but he will always be necessary, because he does what's needed. (Killjoy, 1x06, one blood)
avatar
Grade : Sergent-chef

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Nadira Garett
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Mer 25 Juil 2018 - 11:39
Nadja n’était pas certaine que Zander pourrait dans un premier temps venir régulièrement mais si tout se passait correctement, elle finirait par lui obtenir une autorisation. Elle n’avait pas cependant songé à Stella mais il devrait sans doute être possible de lui installer un répétiteur, voire de la relier à un système domotique.
Une fois sur la piste et son explication sur les anneaux données, elle vit le sourire de Zander s’étendre. Le bougre avait une idée derrière la tête et elle se demandait bien laquelle. Elle répondit à son baiser, curieuse de ce qu’il lui réservait mais elle le laisserait s’occuper de ça.
En voyant Prius avec le blondinet, Nadja se reprocha de ne pas avoir fait plus attention à lui. Elle aurait dû comprendre que lui aussi avait envie (et parfaitement le droit) de s’amuser.

« - Bah tant qu’il ne le ramène pas sur Stella, c’est un grand garçon qui prend ses responsabilités. »

Ils profitèrent encore quelques minutes des danses, puis elle le laissa aller prévenir son ami qu’ils s’éclipsaient. Le prêtre avait son oreillette pour contacter Stella quand il voudrait repartir et elle lui faisait confiance pour ne pas faire de bêtises.

Une fois dehors, Nadja prit el pilote par le bras et le guida dans les rues, vers un petit quartier privatif non loin de là. Heureusement pour elle, les rues étaient suffisamment étroites pour que la présence du ciel étoilé au-dessus d’eux ne soit rien de plus qu’une gêne.


« - Je voulais te montrer ça, fit-elle en sortant une petite carte de plastique sur laquelle figurait son nom e sa photo. Je suis depuis ce matin officiellement citoyenne américaine. »

Il avait fallu du temps et pas mal batailler pour ça, vu qu’elle n’entrait dans aucunes cases administratives. Mais finalement, elle avait eu gain de cause et la jie de se voir remis le document dans la matinée.

« - Et du coup, ca veut dire que je vais pouvoir faire une demande pour une maison, ici, lâcha-t-elle sur un ton faussement détaché. »

____________________
Fiche de présentation : Ici
Description physiques : 1m89 85 kg, cheveux longs
Ses épaules et ses bras sont intégralement tatoués de motifs étoilés et tribaux. Elle porte généralement des vêtements en cuir dur qui lui rappelle son armure de métal ou son uniforme du SDT.
avatar
Grade : Visiteur

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Mei-Ling Teoh
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Mer 25 Juil 2018 - 23:18
Zander secoua la tête.

« Comme je le connais, il ne fera rien. Ce n'est pas son style. Surtout pas ici, pas maintenant. Il sait que c'est un peu risqué. »

Il alla voir Prius pour l'informer qu'ils partaient et celui-ci s'excusa auprès du blondinet. Ce dernier le remercia pour la discussion et s'éclipsa. Il avait donc vu juste et les choses n'iraient pas plus loin ce soir.

« On se retrouve plus tard... ou demain matin. Amusez-vous bien et soyez sages tous les deux ! » leur lança-t-il alors qu'ils sortaient et se séparaient.

Il suivit Nadja dehors et regarda le ciel quelques instants avant de la laisser le guider. Visiblement, elle savait exactement où elle allait. Ils finirent par s'arrêter et il l'écouta. Il prit le bout de plastique et l'observa quelques instants avant de le lui rendre. Ce n'était pas demain la veille que lui obtiendrait ce précieux sésame et le droit de se balader et de vivre sur Terre.


« Mais c'est une excellente nouvelle ! Félicitations ! » dit-il en l'embrassant.

Ce qu'elle lui annonça ensuite était dans la logique des choses, mais il eut un petit pincement au coeur. On ne le laisserait certainement pas la rejoindre tous les jours à la fin de sa journée de travail. Il adorerait ça, mais ce n'était pas lui qui décidait et il n'aurait certainement pas son mot à dire sur la question.

« Dans le quartier résidentiel du SDT tu veux dire ? Je croyais que cet endroit te rappelait de mauvais souvenirs. » fit-il, en se souvenant de leur discussion lors du réveillon.

« Et pourquoi me le dire ici au juste ? C'est ça, la résidence en question ?  » demanda-t-il en désignant le lotissement devant eux.

____________________
Dernière position connue : JPS
Situation : Se tourne les pouces


Sur Atlantis (SGZ-A), je suis aussi les :
Dr Kaylee Beckett
Dr Jeremy Doyle

-----------
John: Has it ever occured to you that if you were even slightly less of a dick, people might actually want to work with you ?
Fancy Lee: Can't do that.
John: Because ?
Fancy Lee: Every organization needs its designated asshole. That is my gift to the Killjoy collective. The asshole may not be liked, but he will always be necessary, because he does what's needed. (Killjoy, 1x06, one blood)
avatar
Grade : Sergent-chef

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Nadira Garett
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Jeu 26 Juil 2018 - 16:34
Ravie, Nadja se laissa embrasser pour fêter sa nouvelle identité. Avec un peu de chance, il pourrait obtenir quelque chose de similaire, s’il en avait envie. Elle le sentit par contre se tendre quand elle évoqua la maison, même s’il essaya de dévier la conversation.

« - Oui, c’est certain, mais finalement pas beaucoup plus que beaucoup d’autre ville du monde. Et puis il est temps que j’accepte d’aller de l’avant. Colorado Springs existe toujours en 2018 et personne autour de nous n’a jamais évoqué de présence extraterrestre. Peut-être, peut-être, que cette planète survivra à cette année. Et il vaudrait mieux parce que rien n’est prêt pour une évacuation de masse. »

Elle le guida sur la route principale, bordée d’arbres et de maison plus ou moins grande.

« - Oui, c’est ici. Je n’ai pas encore choisi d’endroit encore mais je voulais te le montrer avant. Tu pourrais… enfin… avoir un avis aussi. »

Soudain plus gênée qu’elle ne l’avait imaginé, elle se mordit la langue en essayant de trouver les mots justes sans se trouver trop cruche.

« - Ce que je veux dire, c’est que ça te concerne aussi. Tant que tu restes dans le quartier, ça devrait pas poser de problèmes administratif pour que tu viennes. Si t’en a envie évidemment. »

Après tout, elle vivait a bord de Stella depuis plusieurs semaines sans que ni l’un ni l’autre ne se pose de question. Vivre ensemble sur la terre ferme ne devrait pas être un si gros changement, non ? Alors pourquoi avait-elle soudain la gorge sèche ?

____________________
Fiche de présentation : Ici
Description physiques : 1m89 85 kg, cheveux longs
Ses épaules et ses bras sont intégralement tatoués de motifs étoilés et tribaux. Elle porte généralement des vêtements en cuir dur qui lui rappelle son armure de métal ou son uniforme du SDT.
avatar
Grade : Visiteur

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Mei-Ling Teoh
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Jeu 26 Juil 2018 - 23:31
Zander sourit à son explication. Nadja semblait avoir fini par accepter son sort et de vivre à l'époque où elle avait atterri contre son gré. Il dut reconnaître qu'il l'admirait pour cela, car il savait que c'était difficile pour elle. Et il prenait au sérieux ses craintes quand à l'avenir.

« Espérons-le. Au cas où, et si ça peut te rassurer, on peut toujours se tenir prêt à évacuer avec Stella en emmenant d'autres personnes si ces événements devaient malgré tout survenir... » lui dit-il.

Ce n'était pas forcément une perspective très réjouissante et la meilleure des solutions, mais ils avaient la possibilité de sauver leur vie et quelques autres en plus. Et c'était toujours mieux que rien. La question suivante le prit complètement au dépourvu. Il ne s'attendait pas à ce qu'elle lui demande de participer au choix de la maison. Il vit un banc quelques mètres plus loin et alla s'asseoir


« Il faut que tu en choisissent une ? Je pensais qu'elles étaient toute pareilles et attribuées d'office... » dit-il, un peu surpris.

Il se tut et il réfléchit quelques instants pour mettre de l'ordre dans ce qu'il ressentait. S'il avait retenu quelque chose de l'épisode du Nouvel An, c'est qu'il ne pouvait pas garder pour lui ce genre de choses ou tenter d'esquiver le sujet.

« C'est étrange... J'ai toujours vécu sur Stella depuis que j'ai quitté Hébrida. Et l'idée de m'installer sur une planète, surtout avec quelqu'un, ne m'a jamais vraiment paru quelque chose qui arriverait un jour... » fit-il, pensif.

Il avait l'impression que depuis le mariage, tout allait très vite, peut-être trop. Elle avait emménagé sur Stella parce que les bracelets ne leur laissaient pas le choix en la matière. Il ne pouvait pas nier que la situation lui convenait et qu'il aimait ça. Mais cette proposition, c'était quelque chose de totalement différent.


« Même avec Leïla. Nous n'avons jamais eu vraiment de chez nous ni abordé le sujet. La planète était en guerre, alors c'était plutôt secondaire comme préoccupation. La plupart du temps, nous restions à bord Stella ou alors, nous profitions de temps en temps et pendant quelques jours d'un logement temporairement mis à notre disposition par le Gris selon où nous nous trouvions. » continua-t-il doucement, les mots sortants tout seuls sans qu'il se rende compte de ce qu'il venait de dire avant d'avoir terminé.

Il s'abima quelques minutes dans la contemplation des étoiles qu'il pouvait voir.


« Tu veux vraiment que je t'aide à la choisir ? » lui demanda-t-il encore plus doucement.

____________________
Dernière position connue : JPS
Situation : Se tourne les pouces


Sur Atlantis (SGZ-A), je suis aussi les :
Dr Kaylee Beckett
Dr Jeremy Doyle

-----------
John: Has it ever occured to you that if you were even slightly less of a dick, people might actually want to work with you ?
Fancy Lee: Can't do that.
John: Because ?
Fancy Lee: Every organization needs its designated asshole. That is my gift to the Killjoy collective. The asshole may not be liked, but he will always be necessary, because he does what's needed. (Killjoy, 1x06, one blood)
avatar
Grade : Sergent-chef

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Nadira Garett
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Ven 27 Juil 2018 - 19:26
Nadja sourit tristement en l’entendant évoquer une évacuation grâce à Stella. IL n’allait pas apprécier ce qu’elle allait dire et n’était même pas sure qu’il comprendrait.

« - Si on devait en arriver la, expliqua l’ex marine, il y aura des gens bien plus important que moi à évacuer. Des scientifiques ou des politiques… C’est eux que tu devras aider à fuir, pas un soldat comme moi. »

Elle avait fait ce choix il y a bien longtemps en prêtant serment et s’il y avait bien une valeur a laquelle elle croyait toujours, c’était bien celle la.

Son sourire revint lorsqu’il parla du choix de la maison.

« - Elles se ressemblent oui, mais certaine sont faite pour deux personnes, et d’autres pour de plus grande famille. Et il y a la localisation qui est importante aussi. Certains veulent être prés de la piscine, d’autres plus prés des arbres… Je t’avoue que je préfère d’ailleurs la première option mais oui, si tu le souhaites, tu as ton mot à dire. »

Elle le laissa parler librement et fut surprise qu’il aborde seul le sujet de Leila. S’était la première fois qu’l parlait d’elle sereinement, plus comme un souvenir que comme un traumatisme. Prius avait peut etre raison, quand à sa guérison au final, même si cela prendrait du temps. Elle s’installa prés de lui et le serra contre elle, sans un mot, le cœur battant un peu plus vite qu’elle ne l’aurait voulue.

« - Oui, le veux, répondit-elle doucement. Moi non plus je ne pensais pas que j’en aurai envie tu sais… pas à nouveaux.  Mais dans ce domaine aussi, je dois laisser mon passé derrière moi.»

Elle ne se rendit compte que trop tard de ce qu’elle venait de dire. Allait-il comprendre qu’elle lui avait caché une part importante de sa vie ?

____________________
Fiche de présentation : Ici
Description physiques : 1m89 85 kg, cheveux longs
Ses épaules et ses bras sont intégralement tatoués de motifs étoilés et tribaux. Elle porte généralement des vêtements en cuir dur qui lui rappelle son armure de métal ou son uniforme du SDT.
avatar
Grade : Visiteur

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Mei-Ling Teoh
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Ven 27 Juil 2018 - 23:41
Zander secoua la tête avant de la regarda. Le sens du devoir et du sacrifice. Cela faisait toujours très plaisir d'apprendre qu'elle ferait passer ça avant et qu'il était moins important.

« Non. De là où tu viens, tu n'étais peut-être pas importante, mais ici, c'est différent. Tu possèdes des informations et un savoir-faire unique pour l'instant qui pourraient s'avérer précieux pour la Terre si un désastre survenait. Contrairement aux autres, Stella peut te téléporter. Puis il faudra bien des soldats pour assurer l'ordre et la sécurité de tout ce petit monde. Et surtout, tu es importante pour moi. Il n'est pas question que je t'abandonne… » répondit-il doucement.

C'était ce qu'il ressentait maintenant, il en avait conscience, se demandant subrepticement si ce n'était que lui ou si le bracelet y était pour quelque chose. Mais peu importait en fin de compte. Même s'ils se séparaient à la fin de l'année, elle resterait important à ses yeux et il n'était pas certain qu'il accepterait de la perdre aussi facilement ou même s'il arriverait à surmonter un tel événement. Et honnêtement, il ne voulait pas y penser, pas maintenant.


« Je suppose qu'une maison pour deux personnes est suffisante, non ? Ou tu préfères quelque chose d'un peu plus grand pour pouvoir aménager un coin pour du matériel de sport ? Ou sont-elles déjà assez grande pour ça ? » lui demanda-t-il.

Vu qu'elle avait fini par investir la soute de Stella dans ce but, il lui semblait logique qu'elle veuille faire de même chez elle. Il sourit quand elle dit qu'elle préférait être du côté de la piscine. Cela ne le surprenait pas du tout.


« Il y a une piscine ici ? Tu n'as pas peur que ce soit un peu bruyant et qu'il y a toujours du monde devant ? Je n'aurais rien contre quelques arbres, enfin je crois... C'est possible de les visiter avant de choisir ? »

Il ignorait totalement comment se déroulait le choix d'une maison et ce que cela impliquait concrètement.

Après avoir évoqué Leila sans le vouloir, il resta là dans ses bras, essayant de bannir son image et de ne pas se laisser submerger par les sentiments qui l'agitaient désormais. Il sourit en l'entendant confirmer qu'elle souhaitait qu'il participe au choix, car après tout, il allait certainement y vivre aussi. Il avait beaucoup de mal à se faire à cette idée qui lui semblait pour le moins saugrenue.


« À nouveau ? » fit-il, pas certain de ce qu'elle voulait par là.

Elle ne lui parlait que rarement de sa vie avant de débarquer ici et il n'avait jamais vraiment osé l'interroger sur le sujet, préférant respecter son choix de ne rien dire et pour ne pas en apprendre trop non plus sur le futur, aussi hypothétique soit-il. Et il ferait encore si elle choisissait de ne pas lui répondre.

____________________
Dernière position connue : JPS
Situation : Se tourne les pouces


Sur Atlantis (SGZ-A), je suis aussi les :
Dr Kaylee Beckett
Dr Jeremy Doyle

-----------
John: Has it ever occured to you that if you were even slightly less of a dick, people might actually want to work with you ?
Fancy Lee: Can't do that.
John: Because ?
Fancy Lee: Every organization needs its designated asshole. That is my gift to the Killjoy collective. The asshole may not be liked, but he will always be necessary, because he does what's needed. (Killjoy, 1x06, one blood)
avatar
Grade : Sergent-chef

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Nadira Garett
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Sam 28 Juil 2018 - 13:46
Il ne pouvait pas comprendre ce pour quoi elle se battait. Ils seraient toujours très différent sur ce point la. Pourtant, la fin de son explication la toucha bien plus qu’elle ne l’aurai voulu. Heureusement la pluie dissimula son rouge au joue et la soudaine humidité de ces yeux.

« - Oui ça suffira tout a fait. On verra ou je pourrais nous installer de quoi faire du sport. J’ai cru remarquer que tu ne détestait pas ça non plus, à l’occasion. Pour la piscine, je préfère l’avoir pas loin, histoire de pouvoir y aller régulièrement. Mais tu as raison, quelques arbres ne seront pas de trop. Je te tiendrais au courant pour la visite. Dans quelques semaines sans doute.»

Elle lui laissa le temps de la réflexion sur ce qu’il venait de dire, espérant un peu lâchement qu’il ne relèverait pas sa tournure de phrase. Mais elle n’eut pas cette chance. Et c’était sans doute pour le mieux… à long terme.

« - Je suppose que j’aurai du t’en parler bien avant, commença-t-elle. Mais c’est un sujet que j’ai toujours eu du mal à aborder. Même avec mes parents, je n’y arrivais pas. »

Elle rit à ce souvenir avant de reprendre en faisant visiblement un effort.

« - Il y a quelques années, je me suis marié. Le lendemain, il disparaissait aux mains d’esclavagistes et… Non, faut que je t’explique le contexte. Ça faisait un an qu’on vivait ensemble. J’étais dingue de lui. Un vrai petit agneau. Pourtant nos début n’avait pas été rose. Sa planète ne faisait pas parti de l’alliance et il m’avait sérieusement secouée pour découvrir d’où je sortais. Il savait faire mal, quand il voulait. Mais avec le temps on s’est rapproché. Quand les esclavagistes sont arrivés, des mois lus tard, il s’est porté volontaire pour être pris, à la place de quelqu’un de moins résistant… j’aurai fait pareil si je n’avait pas été enceinte jusqu’aux yeux. On s’est marié pour que notre fils est une famille lorsque les miens arriveraient. Ça a pas tardé d’ailleurs. J’ai accouché et le bébé est reparti dans sa famille. Je ne l’ai jamais revu. »

Elle se serra un peu plus contre lui en songeant à ce petit visage qu’elle n’avait eut le droit de contempler que quelques heures à peine.

« - Nous avons retrouvé l e vaisseau des esclavagistes quelques semaines plus tard. Mais c’était trop tard, ils avaient déjà été vendue au pire boucher de la galaxie. Nous avons monté une opération de secours et libéré des centaines de prisonniers ce jour la. Mais c’était trop pour Jonathan. Quand je l’ai retrouvé, il n’avait plus grand-chose d’humain tellement ils avaient fait d’expériences sur lui. Il ne lui restait que ces yeux qui me suppliaient d’en finir. »

Elle inspira profondément à ce souvenir, toujours douloureux malgré les années.

« - Après, je n’ai plus jamais été capable d’aimer. J’ai enchaîné les loosers avec lesquels je ne m’attacherais pas. Je ne voulais plus prendre de risques. Il a fallut ces bracelets pour que je me rende compte de tout ce à coté de quoi je passais. Et je n’ai plus envie de revenir en arrière aujourd’hui. Vraiment pas.»

____________________
Fiche de présentation : Ici
Description physiques : 1m89 85 kg, cheveux longs
Ses épaules et ses bras sont intégralement tatoués de motifs étoilés et tribaux. Elle porte généralement des vêtements en cuir dur qui lui rappelle son armure de métal ou son uniforme du SDT.
avatar
Grade : Visiteur

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Mei-Ling Teoh
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Sam 28 Juil 2018 - 20:40
Zander haussa les épaules.

« Je fais du sport par nécessité plus que par plaisir. Courir sur un tapis, pédaler sur un vélo dans une salle ou soulever des poids, ce n'est pas vraiment passionnant, pour rester poli. Jusqu'à maintenant, ça me servait surtout à m'occuper pendant mon temps libre. Par contre, j'aime beaucoup travailler les katas. »

Il l'écouta jusqu'au bout sans rien dire, se contentant de la serrer dans ses bras, comme elle l'avait fait pour lui le jour où il lui avait parlé d'Harlan, ce qu'il n'aurait probablement jamais fait sans les bracelets.

Il ne lui jetterait pas la pierre pour n'avoir rien dit à ses parents. Les siens n'étaient pas non plus pour Leila et il ne savait pas s'il serait capable de leur en parler un jour. Ils se doutaient que quelque chose lui était arrivé, car il avait disparu de la circulation et n'avait pas donné de nouvelles pendant plus d'un an. Et pour eux, Prius était un client avec lequel il s'était lié d'amitié au fil du temps.

Quand elle eut terminé, Il ne sut pas comment réagir à tout ça ou quoi répondre. Elle avait été mariée, elle avait eu un enfant qu'elle n'avait jamais connu et qu'elle ne verrait jamais et elle avait dû mettre fin au calvaire de son mari. Cela faisait beaucoup d'informations à intégrer en une seule fois. Sa propre histoire lui semblait beaucoup moins terrible en comparaison de ce qu'elle avait perdu.


« Oui, les bracelets ont au moins le mérite de nous ouvrir les yeux à tous les deux sur ce point… » dit-il doucement en déposant un baiser sur ses cheveux, se rendant compte que lui non plus n'avait pas envie de revenir en arrière.

« Ce n'est pas grave que tu ne m'en parles que maintenant. C'est une histoire difficile à raconter. Merci de me l'avoir dite. Mais... comment as-tu fait pour surmonter ça ? Et pourquoi faut-il toujours qu'il pleuve quand on se raconte nos malheurs... »

____________________
Dernière position connue : JPS
Situation : Se tourne les pouces


Sur Atlantis (SGZ-A), je suis aussi les :
Dr Kaylee Beckett
Dr Jeremy Doyle

-----------
John: Has it ever occured to you that if you were even slightly less of a dick, people might actually want to work with you ?
Fancy Lee: Can't do that.
John: Because ?
Fancy Lee: Every organization needs its designated asshole. That is my gift to the Killjoy collective. The asshole may not be liked, but he will always be necessary, because he does what's needed. (Killjoy, 1x06, one blood)
avatar
Grade : Sergent-chef

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Nadira Garett
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Sam 28 Juil 2018 - 23:30
Il l’avait laissé terminé, sans l’interrompre ni rien dire, simplement en la rassurant par sa présence. Ça faisait un bien fou. Quand elle en avait parlé la veille à Prius, c’était différent, comme raconter une énième fois son histoire à un psy. C’était bien moins facile face à un proche. Mais c’était fait et elle se sentait bien plus légère.

Elle rit doucement quand il évoqua la pluie sans quitter l’abri de ses bras.

« - Moi qui pensait que je t’avais fait pleurer comme une madeleine, essaya-t-elle de plaisanter. Mais je crois que l’univers essaye de nous dire quelque chose… genre arrête de t’apitoyer sur toi même et va te mettre à l’abri.»

Elle n’avait pas répondue à sa question, pourtant importante mais garda ça pour quand ils seraient à l’abri, alors que la pluie s’intensifiait. Ils trouvèrent finalement refuge sous l’auvent d’une supérette fermée à cette heure, seulement éclairé par un distributeur de friandises. L’ex marine ne put résister et glissa quelques pièces pour se payer une barre au chocolat.

« - Quand je suis rentrée, reprit-elle enfin, j’ai du raconter qu’il avait abusé de moi, de ma vulnérabilité de prisonnière. Sans ça, je risquais une cour martiale pour désertion et trahison. Et il n’y a qu’une seule peine pour cela, enceinte ou pas. Je n’ai pas eu le choix. Une fois blanchie, j’ai eu plusieurs mois de thérapie avec tout un tas de psy qui ont fini par me convaincre que c’était la vérité. A partir de la, je me suis raccroché à la seule famille qui pouvait comprendre ce que je traversait : l’armée. J’ai fait un temps comme instructeur avant de signer pour une troisième période et repartir sur un croiseur… ce qui m’a conduit droit ici. »

Elle édulcorait un certain nombre de choses, mais il serait toujours temps de lui raconter d’autres souvenirs plus tard

____________________
Fiche de présentation : Ici
Description physiques : 1m89 85 kg, cheveux longs
Ses épaules et ses bras sont intégralement tatoués de motifs étoilés et tribaux. Elle porte généralement des vêtements en cuir dur qui lui rappelle son armure de métal ou son uniforme du SDT.
avatar
Grade : Visiteur

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Mei-Ling Teoh
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Dim 29 Juil 2018 - 21:19
Zander sourit à sa remarque. Avec les épidémies qui sévissaient actuellement, personne ne serait surpris qu'ils en soient victimes, d'autant que lui travaillait en première ligne à l'infirmerie.

« C'est sûr que mieux vaudrait éviter de rester là, à moins de vouloir tomber malades. Remarque, ça nous donnerait une excellente excuse pour rester au chaud sous la couette pendant les prochains jours. » fit-il dans une piètre tentative pas très subtile pour alléger l'atmosphère.

Il regarda leur abri de fortune et soupira. Il aurait préféré pouvoir se mettre au chaud quelque part. Il regarda Nadja céder aux sirènes de la machines à friandises avec un sourire.


« Je croyais qu'on pouvait trouver des magasins vendant du café 24 heures sur 24 heures à tous les coins de rues… Je suis déçu. »

Il pensait qu'elle avait fini de raconter son histoire et il ne s'attendait pas du tout à ce qui allait suivre. Il pensait que ce qu'elle avait vécu était horrible. Mais il se trompait. La suite était tout aussi terrible à ses yeux. Là encore, il la laissa parler et ne put rien faire d'autre que passer un bras autour de ses épaules et la serrer contre lui, ne sachant encore une fois pas quoi dire. Et que pouvait-il dire honnêtement ?

« Ça a vraiment dû être difficile. Et cela m'attriste beaucoup que tu aies dû traverser toutes ces épreuves pour arriver jusqu'ici. » dit-il avant de se taire, trouvant ses mots creux et inappropriés. Mais il admirait sa force de caractère pour avoir su surmonter ces drames.

Il ne voulait pas revenir en arrière et il était heureux avec elle, mais une part de lui-même aurait nettement préféré qu'elle puisse profiter de la famille et du bonheur qu'elle avait trouvé auparavant et surtout, qu'elle puisse voir grandir son enfant. Il avait un peu de mal à l'imaginer dans le rôle de mère, mais la vie était pleine de surprises, bonnes et mauvaises, comme il l'avait découvert. Un petit sourire naquit sur ses lèvres en l'imaginant en train de s'occuper d'un bébé.

____________________
Dernière position connue : JPS
Situation : Se tourne les pouces


Sur Atlantis (SGZ-A), je suis aussi les :
Dr Kaylee Beckett
Dr Jeremy Doyle

-----------
John: Has it ever occured to you that if you were even slightly less of a dick, people might actually want to work with you ?
Fancy Lee: Can't do that.
John: Because ?
Fancy Lee: Every organization needs its designated asshole. That is my gift to the Killjoy collective. The asshole may not be liked, but he will always be necessary, because he does what's needed. (Killjoy, 1x06, one blood)
avatar
Grade : Sergent-chef

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Nadira Garett
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Lun 30 Juil 2018 - 12:17
« - Me tente pas trop, avait répondue Nadja à la proposition de passer du temps au lit. »

Elle savait qu’il essayait de détendre légèrement l’atmosphère et lui en était reconnaissante. Quand ils furent à l’abris, il la regarda se remonter le moral à coup de chocolat. Il avait raison, un café leur aurait fait le plus grand bien.

« - Oui, dans les films, il y a toujours de quoi s’en préparer un, renchérit-elle sur le même ton. J’ai l’impression qu’on m’a vendu toute ma vie une carte postale. »

La suite de son histoire le bouleversa visiblement et elle lui fut reconnaissante de la serrer contre elle. Les mots n’avaient que peu de signification ici et le geste bien plus fort et réconfortant.

« - L’univers m’a régulièrement botté le cul pour que j’avance, bon grès mal grés. J’ai jamais pu le débarrasser de certains monstres qui l’aurait pourtant bien mérité mais c’est pas force d’avoir essayé. Je me rends compte maintenant que je cherchais à en finir, surtout quand les choses ont vraiment mal tourné pour nous. »

S’il ne l’avait pas tenu, elle aurait sans doute haussé les épaules. Elle se contenta de se reculer un peu, pour finir dos au mur et l’embrasse furieusement, comme si elle voulait ainsi conjurer ses mauvais démons.

« - J’en ai plus du tout envie aujourd’hui, souffla-t-elle finalement. Si je suis honnête avec moi-même, j’ai même plus vraiment envie de me battre. Oh, il reste du boulot à faire et je me défilerai pas, mais d’ici quelques mois, je ralentirai sans doute un peu. Je suis à peu près sure que le SDT trouvera de quoi m’occuper même si je suis plus au front. »

Elle le regarda un instant dans les yeux puis lui appuya gentiment sur les fesses pour qu’il se colle encore plus à elle.


« - Tout ça c’est ta faute de toute façon, tu m’as transformée en une grosse boule de guimauve. »

____________________
Fiche de présentation : Ici
Description physiques : 1m89 85 kg, cheveux longs
Ses épaules et ses bras sont intégralement tatoués de motifs étoilés et tribaux. Elle porte généralement des vêtements en cuir dur qui lui rappelle son armure de métal ou son uniforme du SDT.
avatar
Grade : Visiteur

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Mei-Ling Teoh
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Lun 30 Juil 2018 - 23:40
« Oh non, aucune chance que je m'arrête. Mon rôle est justement de te tenter. » lui murmura-t-il dans l'oreille en souriant.

Il poussa un gros soupir exagéré à sa réponse sur le café.


« Les films... ces vendeurs du rêve si éloignés de la réalité... Comme c'est décevant. N'empêche que je ne dirai pas non à un bon café. Ou à n'importe quoi de chaud en fait. »

Il resserra son étreinte en entendant la suite. Son expérience du combat était limitée, mais elle lui suffisait amplement, et comme il l'avait dit, s'il pouvait s'en passer, il le ferait avec joie, alors il pouvait parfaitement comprendre qu'une combattante aguerrie comme elle puisse vouloir raccrocher. Quelque part, c'était même rassurant.

« Ce n'est pas surprenant. Tu as vécu plus que ta part de combats au fil du temps, dont certains très éprouvants. Il est normal que tu aspires à vivre une vie moins mouvementée et à vouloir en profiter comme n'importe qui d'autre. »

Mais elle ne pouvait pas tout abandonnée non plus du jour au lendemain, car elle ne connaissait que ça et la transition risquait d'être difficile. Mais il se souvint qu'elle avait une idée de ce qu'elle voulait faire lorsqu'elle retournerait à la vie civile. Alors, peut-être qu'un jour elle raccrocherait définitivement et qu'elle pourrait concrétiser ce rêve, mais pour l'instant, ce serait compliquée vu sa situation et son histoire.

« Mais j'ai du mal à te voir collée derrière un bureau pour faire un travail purement administratif. Je te verrai plus récupérer un poste d'instructrice avec l'expérience que tu as, comme ce que tu fais actuellement. Peut-être que tu retrouveras justement derrière un bureau à concevoir de nouveaux programme d'entraînement plus adaptés... Mais est-ce que tu resteras stationnée sur l'Achilles, si tu ne veux plus être en première ligne ? » demanda-t-il.

La suite le fit sourire tout en le faisant tiquer, même si c'était dit sur le ton de la plaisanterie.


« Oh ? Comment ça, de ma faute ? Et puis tu as quelque chose contre la guimauve ? Parce que je trouve ça, très bon, la guimauve, moi... »

Il se rapprocha d'elle pour répondre à son injonction silencieuse et la serra dans ses bras avant de lui dire doucement, un peu plus sérieusement.

« Si c'est vraiment ce que tu veux, n'hésite pas une seule seconde, mais fais-le avant tout pour toi, pas seulement à cause de moi. »

Il ne voulait surtout pas qu'elle abandonne sa carrière pour ses beaux yeux, d'autant qu'aucun d'entre d'eux ne savait ce que l'année leur réservait et ce qui leur arriverait à la fin. Pour sa part, il ne savait pas ce qu'il avait envie de faire. Les étoiles l'appelaient toujours pour le moment et l'idée de s'installer quelque part pour de bon ne faisait que recommencer à l'effleurer, mais il n'était pas encore prête à franchir le pas.

____________________
Dernière position connue : JPS
Situation : Se tourne les pouces


Sur Atlantis (SGZ-A), je suis aussi les :
Dr Kaylee Beckett
Dr Jeremy Doyle

-----------
John: Has it ever occured to you that if you were even slightly less of a dick, people might actually want to work with you ?
Fancy Lee: Can't do that.
John: Because ?
Fancy Lee: Every organization needs its designated asshole. That is my gift to the Killjoy collective. The asshole may not be liked, but he will always be necessary, because he does what's needed. (Killjoy, 1x06, one blood)
avatar
Grade : Sergent-chef

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Nadira Garett
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Mar 31 Juil 2018 - 11:30
Zander ne parut pas si surpris que ca lorsqu’elle évoqua l’idée de raccrocher. Elle en avait déjà un peu parlé évidemment, mais c’était la première fois qu’ils abordaient le sujet frontalement. Elle pouffa en s’imaginant derrière un bureau toute la journée. Le genre de chose qui la rendrait folle en quelques jours.

« - Je pourrai simplement, dans un premier temps, occuper des fonctions de chef de sécurité a bord et ne plus participer aux missions au sol. Ça serait une bonne transition. Ensuite, oui faire de la formation, j’aime ça, même si j’ai de mauvais souvenirs de l’école militaire. »

Sa remarque sur la guimauve le fit rire, mais Nadja nota néanmoins qu’il ne niait pas son influence néfaste sur son statut de machine à tuer. Quand il se serra contre elle un peu plus, elle soupira d’aise et écouta ses mots qui la firent glousser.

« - Te vexe pas, mais non, ce n’est pas pour toi que je le fais. Enfin que je l’envisage. Quand j’ai signé pour ma dernière période, je m’étais promis que ça serait bel et bien la dernière. Ça faisait trop souffrir ma famille. Et puis, soyons honnête. J’aurai bientôt trente-quatre ans. Il y a un moment où il faut laisser la place aux jeunes. »

Pas qu’elle se sente vielle, mais elle savait aussi que ces reflexes et sa force n’irait plus en s’améliorant. Bien sûr, son expérience compenserait un bon moment conter la plupart des adversaires mais elle n’avait aucune envie de se retrouver face à celui qui serait justement plus fort et rapide qu’elle et l’enverrai au tapis.

A le sentir ainsi contre elle, un désir brulant l’avait envahi et elle se retint de lui prodiguer quelques caresses encore plus équivoques.
« - Bon sois tu me fais l’amour ici et maintenant, sois on se trouve quelque chose de chaud à boire. Mais décide toi vite avant que je ne t’arrache cette chemise. »

____________________
Fiche de présentation : Ici
Description physiques : 1m89 85 kg, cheveux longs
Ses épaules et ses bras sont intégralement tatoués de motifs étoilés et tribaux. Elle porte généralement des vêtements en cuir dur qui lui rappelle son armure de métal ou son uniforme du SDT.
avatar
Grade : Visiteur

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Mei-Ling Teoh
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Mar 31 Juil 2018 - 23:30
Zander écouta Nadja  lui expliquer ce qu'elle pourrait faire une fois qu'elle n'irait plus sur le terrain. Il approuva de la tête. C'était bien pensé.

« Il ne faut pas te laisser décourager par tes mauvais souvenirs. Ce sera forcément différent ici et ça se passera certainement mieux. Et regarde, j'avais de très mauvais souvenirs concernant les cours de corps à corps à l'académie et tu m'as montré que je n'étais pas si nul qu'on me l'avait asséné. Et puis tu m'as redonné suffisamment confiance pour j'ai envie de m'améliorer. Bon, je n'irai pas jusqu'à dire que j'adore ça, mais au moins, je ne suis plus aussi réfractaire à les suivre. » répondit-il avec un sourire.

Il rit doucement à sa réponse. Ça le rassurait de savoir que c'était en réalité une décision mûrement réfléchie et qu'il n'était pas l'unique cause de ce choix.


« Je ne suis pas vexé du tout. Au contraire, même. Je trouve que c'est une bonne, et sage, décision. C'est bien d'être suffisamment lucide pour savoir quand s'arrêter. Et je n'aimerais pas qu'un petit jeunot t'envoie sur le carreau. Mais vraiment pas du tout… mamie. » fit-il pour la taquiner. Il n'avait pas pu résister.

Sa demande le prit au dépourvu et le laissa muet quelques secondes. Il regarda autour de lui la rue déserte, mais cela ne le tentait pas du tout de faire ça là et sur-le-champs.


« Euh… ici et maintenant, tu es sûre ? J'avoue ne pas trop aimer l'idée de me donner en spectacle de la sorte et d'être surpris en... mauvaise posture. En plus, il pleut et on se gèle. Alors, je te propose une autre option. On cherche un endroit plus... chaleureux où tu pourras m'arracher tous mes vêtements et au diable le café. Ou alors, plus tard, beaucoup plus tard. » suggéra-t-il avant de l'embrasser.

En dernier recours, il y avait toujours Stella, mais avec Prius à bord, il n'était pas certain que cette perspective enchante Nadja. Ou il y avait aussi leurs quartiers respectifs sur le JPS ou l'Achilles, où il n'avait encore jamais mis les pieds, mais niveau discrétion, il faudrait aussi repasser.

____________________
Dernière position connue : JPS
Situation : Se tourne les pouces


Sur Atlantis (SGZ-A), je suis aussi les :
Dr Kaylee Beckett
Dr Jeremy Doyle

-----------
John: Has it ever occured to you that if you were even slightly less of a dick, people might actually want to work with you ?
Fancy Lee: Can't do that.
John: Because ?
Fancy Lee: Every organization needs its designated asshole. That is my gift to the Killjoy collective. The asshole may not be liked, but he will always be necessary, because he does what's needed. (Killjoy, 1x06, one blood)
avatar
Grade : Sergent-chef

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Nadira Garett
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Mer 1 Aoû 2018 - 23:50
Oublier ces mauvais souvenirs, il en avait de bonnes. Elle était quand même passé en cours martiale après avoir collé un projectile supersonique dans la tête d’un élève. Il faisait parti de ces cauchemars récurrents, de ceux qu’elle oubliait généralement avec une bouteille de bière ou quelque chose de plus fort.

“- Tu t’es amélioré, asséna-t-elle. Tes gestes sont plus fluides et ta garde meilleure. Avec un peu de temps, tu feras un combattant tout à fait acceptable. “

Elle rit quand il la taquina sur son âge. IL avait raison de dédramatiser la situation et ca l’aidait à mettre les choses en perspectives.

“- Il y en a qui ont essayé. Sans succès pour l’instant mais ca finira par arriver, soyons honnête. Sur l’Achille, il n’y a que Dame Koomy qui soit meilleure que moi. Et ca n’ira pas en s’améliorant, vu qu’elle est plus jeune.”

Elle n’avait que peu côtoyée le XO du vaisseau et le regrettait. Mais, d’un autre côté, leur précédente rencontre s’était terminé tellement étrangement que toutes les deux préféraient ne pas en reparler.

Quand il comprit ce qu’elle avait en tête, il hésita et se fit la voix de la raison. Difficile de lui donner tort, même si ça n’était pas ce qu’elle voulait entendre.

“- Moi qui pensait que les pilotes étaient des aventurier, je suis déçue, le taquina-t-elle à son tour. “

Elle savait qu’il existait un hotel, non loin de la, pour les consultants du JPS de passage. Elle verrifia l’adresse sur son téléphone et s’orienta rapidement.

“- Deux rues à parcourir. On va finir trempée comme des soupes… prêt?”


En riant elle s'élança sous la pluie en riant, espérant qu’il la suivrait de bonne grâce… et sans attraper froid.

____________________
Fiche de présentation : Ici
Description physiques : 1m89 85 kg, cheveux longs
Ses épaules et ses bras sont intégralement tatoués de motifs étoilés et tribaux. Elle porte généralement des vêtements en cuir dur qui lui rappelle son armure de métal ou son uniforme du SDT.
avatar
Grade : Visiteur

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Mei-Ling Teoh
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Jeu 2 Aoû 2018 - 4:53
Zander sourit et accepta les compliments. Il ne pouvait toutefois pas s'empêcher de se demander si Nadja embellissait ou non la réalité, tout en sachant que ce n'était pas vraiment son genre. C'est en partie la raison pour laquelle il voulait affronter d'autres personnes. Et il lui faisait totalement confiance pour l'associer à quelqu'un de son niveau ou du moins dont l'objectif ne serait pas de le rabaisser et de le martyriser.

« Et ces progrès, c'est à toi que je les dois. L'instructeur du JPS n'avait pas réussi à vraiment m'en faire faire, même après plus de six mois d'entraînement intensif. Et je pense qu'il ne me croira pas si je lui en parlerai, pas avant de m'avoir vu à l'œuvre en tout cas. »

Dans tous les cas, elle avait les pieds sur terre quand à ses capacités et cela le rassurait qu'elle ne soit pas une tête brûlée se croyant invincible pour qui il passerait son temps à s'inquiéter lorsqu'elle serait en mission. Bien sûr, il s'inquièterait, mais certainement pas autant. Cela lui faisait très bizarre de se dire ce genre de choses.

*Je me transforme moi aussi en guimauve ou quoi ?* s'interrogea-t-il.

Il rit à réponse.


« Je suis aventurier, pas téméraire. Je trouve que c'est un peu trop risqué. Tu n'as pas envie que tes démarches pour obtenir une maison soit retardée indéfiniment parce qu'on se serait fait attrapé, si ? Et je n'ai pas envie d'aggraver mon cas déjà pas très reluisant, surtout si je veux essayer d'obtenir des papiers officiels pour pouvoir venir sur Terre. » fit-il avant de la serrer dans ses bras.

Il la laissa consulter son téléphone, se retenant de dire qu'il aurait pu demander à Stella qui se serait fait un plaisir de les guider.


« Une excellente raison pour arracher mes vêtements tout ça… et non, pas tout à fait… » dit-il avant de l'attirer vers lui et de l'embrasser longuement.

« Maintenant oui, allons braver les éléments. en furie. »

Il la suivit en courant sous la pluie glaciale qui tombait drue. Le temps d'arriver à destination, il était trempé et frigorifié jusqu'à la moelle, mais il dut prendre son mal en patience tandis qu'elle s'occupait des formalités, vu qu'il ne pouvait pas le faire lui-même. Enfin, pas encore. Après une attente qui lui sembla interminable, il lui emboîta le pas jusqu'à la chambre.


Dernière édition par Zander Hayes le Jeu 2 Aoû 2018 - 23:13, édité 1 fois

____________________
Dernière position connue : JPS
Situation : Se tourne les pouces


Sur Atlantis (SGZ-A), je suis aussi les :
Dr Kaylee Beckett
Dr Jeremy Doyle

-----------
John: Has it ever occured to you that if you were even slightly less of a dick, people might actually want to work with you ?
Fancy Lee: Can't do that.
John: Because ?
Fancy Lee: Every organization needs its designated asshole. That is my gift to the Killjoy collective. The asshole may not be liked, but he will always be necessary, because he does what's needed. (Killjoy, 1x06, one blood)
avatar
Grade : Sergent-chef

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Nadira Garett
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Jeu 2 Aoû 2018 - 9:40
L’instructeur du JPS… Nadja l’avait rencontré à l’occasion. Un lieutenant bâti comme un taureau, un peu rouleur de mécanique mais sympathique. C’était regrettable que ZAnder ne se soit pas entendu avec lui mais après tout, si les circonstances avaient été différentes, elle n’était pas sûre qu’elle aurait pu faire quoi que ce soit pour passer son blocage.

Il ne se fit pas prier quand elle lui proposa de courir vers un hôtel tout proche. Il avait évidemment raison d'être prudent. Il était encore en période de probation et ne serait pas descendue sans qu’elle joue les chaperons officiels. Ca n’était sans doute pas très malin de sa part de le pousser ainsi.

Mais très amusant....

Trempée jusqu'aux os, ils arrivèrent à l’Hotel Continental non loin de là, pour être accueilli par un réceptionniste noir, encore plus grand qu’elle et qui s’exprimait avec un accent britannique parfait. Il les salua, sans sembler même remarquer leur état lamentable et leur tendis une clé sans qu’elle ait à se présenter.

“- Monsieur et madame Hayes. je vous souhaite une bonne soirée. Désirez vous être réveillé demain matin pour prendre votre service? OU que l’on vous fasse monter une collation dans votre chambre?
- A sept heure trente, ça sera parfait, merci, répondit Nadja, un peu surprise d'être reconnue.
- C’est noté, je vous souhaite une bonne nuit.”

La chambre au premier étage, était grande, confortable et bien aménagée. Mais il ne le découvrirent que bien plus tard..


Dernière édition par Nadja Cook le Ven 3 Aoû 2018 - 20:50, édité 1 fois

____________________
Fiche de présentation : Ici
Description physiques : 1m89 85 kg, cheveux longs
Ses épaules et ses bras sont intégralement tatoués de motifs étoilés et tribaux. Elle porte généralement des vêtements en cuir dur qui lui rappelle son armure de métal ou son uniforme du SDT.
avatar
Grade : Visiteur

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Mei-Ling Teoh
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Ven 3 Aoû 2018 - 3:23
Zander grogna en entendant le réveil, mais choisit de l'ignorer. Il était de repos et n'était donc pas obligé de se lever. Il se retourna et enfouit sa tête sous l'oreiller pour échapper à la lumière et au bruit. Pour une fois qu'il dormait bien, il aurait voulu en profiter. Puis il se rappela qu'il n'était pas à bord de Stella et qu'il allait devoir se lever, qu'il le veuille ou non, pour vider les lieux. Peut-être était-ce d'ailleurs le changement de décor qui avait contribué à sa bonne nuit. Ou alors l'énergie débordante de Nadja qui lui avait prouvé qu'elle n'avait rien d'une mamie.

Puis iul se souvient aussi que Prius se trouvait toujours à bord de Stella, tout seul. Le prêtre ne devait certainement pas se demander où ils étaient, ce que dont Stella avait dû l'informer si jamais il lui avait posé la question, mais au contraire les attendre avec un grand sourire. Par contre, ça ne devait pas être le cas de la sécurité. Il n'avait aucune idée de ce que prévoyait l'autorisation de sortie signée par Nadja, mais il doutait que passer la nuit sur Terre en ait fait partie. Mais vu l'accueil à leur arrivée à l'hôtel, il ne serait pas surpris d'apprendre que celui-ci appartienne en fait au SDT ou soit entièrement géré par lui. Auquel cas on pouvait considérer qu'ils étaient bien rentrés, tout compte fait.

Il grogna encore une fois en entendant quelqu'un frapper à la porte et annoncer le service d'étage. Il se leva à la recherche de quelque chose pour se couvrir. Il n'allait tout de même pas se présenter dans le plus simple appareil. Cela risquerait de faire désordre. Il trouva un peignoir dans la salle de bain et l'enfila avant d'aller ouvrir la porte.


« Bonjour Monsieur Hayes, voici vos petits-déjeuners. Bon appétit ! » dit le garçon d'étage qui voulut entrer avec le chariot, mais Zander secoua la tête et s'en chargea lui-même après l'avoir remercié.

Il versa deux tasses de café puis alla se laisser tomber dans un fauteuil en baillant pour observer la rue quelques minutes et finir de se réveiller.

____________________
Dernière position connue : JPS
Situation : Se tourne les pouces


Sur Atlantis (SGZ-A), je suis aussi les :
Dr Kaylee Beckett
Dr Jeremy Doyle

-----------
John: Has it ever occured to you that if you were even slightly less of a dick, people might actually want to work with you ?
Fancy Lee: Can't do that.
John: Because ?
Fancy Lee: Every organization needs its designated asshole. That is my gift to the Killjoy collective. The asshole may not be liked, but he will always be necessary, because he does what's needed. (Killjoy, 1x06, one blood)
avatar
Grade : Sergent-chef

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Nadira Garett
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Ven 3 Aoû 2018 - 21:34


Confusément, Nadja sentit Zander se lever pour aller répondre à la porte, ou peut être tuer quelques jaffas qui approchaient de sa position… non ça s’était dans son rêve. Ils pouvaient la tuer de toute façon, elle n’en avait rien à cirer ce matin. Son corps avait la consistance du coton mou et elle nageait dans une brume d’hormone qu’elle n’avait aucune envie de chasser avec quelque chose d’aussi trivial qu’un souvenir de guerre ou un petit déjeuner.

Même s’il sentait très bon.

Très, très bon, même !

La vie est injuste…

En grommelant, elle se redressa tout en se drapant dans le drap et regarda son mari sans pouvoir s’empêcher de sourire.

« - Tu sais que si je finit par quitter l’armée, il me faudra ce genre de nuit très régulièrement pour garder la forme.  »

Elle attira le plateau à elle et en profita pour voler un baiser à Zander avant de leur servir deux pleines tasses de café brûlant. Il y avait des toasts, de la confiture, mais aussi des œuf brouillés et du bacon, ainsi qu’une grande carafe pleine de jus de fruit, du pamplemousse à l’odeur.

« - On m’avait dit que le service était impeccable ici… Par contre, on a pas grand-chose à se mettre de décent pour repartir. »

Elle jeta un œil un peu atterré au tas de vêtements qui jonchait le sol de la chambre. Certain étaient toujours trempés, d’autres déchirés… Même son blouson en cuir semblait faire grise mine ce matin.



____________________
Fiche de présentation : Ici
Description physiques : 1m89 85 kg, cheveux longs
Ses épaules et ses bras sont intégralement tatoués de motifs étoilés et tribaux. Elle porte généralement des vêtements en cuir dur qui lui rappelle son armure de métal ou son uniforme du SDT.
Contenu sponsorisé

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    Revenir en haut



    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum