Quartier N°4 : Bruce T Harrison - Attention : Irlandais et Ecossais

Stargate Zone

Bienvenue,

SGZ est un forum RPG, c'est-à-dire que vous incarnez un personnage avec une vie, un passé, des émotions, des envies, des manies, etc ...
Vous le faites vivre, parler et tout ça par écrit.


Etape 1 : Lisez le Wiki de Stargate Zone

Etape 2 : Inscrivez-vous

Etape 3 : Présentez-vous

Etape 4 : Amusez-vous !

Avec Stargate Zone bienvenue aux portes de l'imaginaire !

Quartier N°4 : Bruce T Harrison - Attention : Irlandais et Ecossais

Partagez
avatar

Grade : Laborantin en chef
Messages : 90

Informations
Poids porté:
0/0  (0/0)
Points SGZ:
10/100  (10/100)

Quartier N°4 : Bruce T Harrison - Attention : Irlandais et Ecossais

Message par Bruce T Harrison le Mer 18 Juin - 18:33

Durant la conversation qu'il avait eu avec James pendant son séjour à l'infirmerie, Bruce se retrouva de nouveau à penser quelque chose de similaire à ce qu'il avait émis en son for intérieur, il y a une heure.

*Tiens ! Le décor a encore changé !*


Cette fois, il n'avait pas été emmené par le biais d'une puissance qui le dépassait dans un bureau. Ceci dit, il y avait tout de même un meuble du même nom dans la pièce où il était arrivé. Mais la chose principale qui le rendit sûr qu'il ne s'agissait absolument pas d'un lieu de travail était le lit totalement prêt à le réceptionner.
Il y avait également quelques placards et une salle annexe auquel Bruce ne prêta pas plus attention que ça dans l'immédiat. Il aurait tout le temps de savoir ce qui se trouvait à l'intérieur.
Bruce s'était écroulé sur le lit. Il continuait de relâcher une pression accumulée en quelques heures, mais cette fois, celle-ci partait moins radicalement que dans le bureau de celle qui allait certainement être sa patronne, du moins dans la forme. Il espérait que ce ne soit pas elle qui signe son chèque à la fin de chaque mois. L'image qu'il lui avait laissé était bien loin d'être flatteur pour lui. Il espérait pouvoir se rattraper, même s'il avait beaucoup de mal à imaginer comment.
La pression continuait de vouloir se relâcher chez le géologie qui perçut qu'elle voulait se manifester matériellement. Conscient des sensations qu'il éprouvait à cause de ce qu'elle lui faisait subir, il se leva et ouvrit la porte de ce qui était une salle de bains.


* Pas le bon endroit ! *


Étant donné la contiguïté de ce qu'il pouvait vraisemblablement nommer comme étant un quartier, il sortit de celui-ci pour trouver le genre d'endroit propre à résoudre son problème, lequel était gênant, mais pas encore embarrassant.
Par chance, Bruce avait choisi la bonne direction en sortant de sa chambre, laquelle était la droite. Il arriva rapidement aux WC. Il eut la décence d'esprit de s'arrêter avant de pénétrer dans ceux des femmes. Le mot les concernant et un symbole de spécimen en jupe ou en robe était gravés dessus la porte. Il passa donc à la salle suivante qui concernait les gentlemen et les autres. Il tâchait de penser qu'il avait le mérite de faire partie de la première catégorie malgré des circonstances qui auraient eu tendance à prouver le contraire.
Bruce ouvrit rapidement la porte d'un des WC. Celui-ci était impeccable. La personne chargée du ménage avait parfaitement effectué son travail. Il baissa son pantalon, puis son boxer, posa ses fesses sur la lunette et laissa la nature faire le reste.
La pression évacuait.

Bruce prit ainsi le temps de réfléchir.
Après cet instant de solitude obligatoire, où devait-il se rendre afin de savoir où il avait été envoyé.
Il n'avait pas d'autre choix que de visiter le lieu en question en espérant qu'il ne commette pas la moindre gaffe.
Une fois les manifestations des anxiétés de l'archéologue parties dans un tourbillon d'eau avec quelques feuilles de papier propres à un usage qu'il vaut mieux taire, tant cela parait évident, Bruce se lava les mains et sortit des toilettes pour hommes.
Il retourna à ses quartiers se demandant ce qu'on avait pu laisser à sa disposition.
Quelle ne fut pas le joie de Bruce en retrouvant sur l'un des meubles son blouson cuir contenant tous ses effets personnels !

Ce devait sans doute vouloir dire qu'il était retourné non loin du lieu d'où il avait été téléporté pour la première fois. Donc, incontestablement, il était sur Terre.
Bruce remit son vêtement, laissant tomber la blouse, qu'il ne comptait plus mettre avant un moment, n'oubliant pas non plus son carnet, son stylo et son crayon. Il remit tout cela dans sa poche intérieure gauche.
Une fois habillé, Bruce sortit de ses quartiers et fila cette fois à gauche, ayant remarqué en allant aux WC qu'il irait immanquablement dans une impasse en allant à droite.
Là, il trouva un ascenseur et appela celui-ci grâce au bouton qui se trouvait tout disposé à être appuyé pour appeler l'engin se déplaçant de haut en bas.
Une fois à l'intérieur, Bruce dut choisir une destination. Celles-ci étant vagues, il dut se contenter de se laisser guider par son instinct en posant le doigt sur l'un des nombreux chiffres, symbolisant les étages du bâtiment dans lequel il se trouvait.


A deux reprises, Bruce était revenu à ses quartiers. La première fois, pour s'y reposer. La seconde, qui se déroulait en ce moment, était due au rapport qu'il voulait à tout prix écrire. Il avait été dans une situation délicate et il valait mieux qu'il consigne ce qui s'y était passé plutôt qu'il fasse comme si de rien n'était. Le rapport serait sans doute long et fastidieux, mais mieux valait le préparer maintenant que de le remettre à plus tard. Après ça, il faudrait écrire la lettre d'excuses à Mlle Stanford. Il avait déjà un ennemi en la personne du psychologue. S'en faire un second qui soit aussi médecin donnerait une malheureuse réputation à Bruce.

Une fois le tout écrit à la main, Bruce réitéra son acte en version dactylographiée sur ordinateur, puis il en sauvegarda une copie de chaque électroniquement. Puis il en fit encore une autre copie de chaque qu'il garda sur clé USB. Enfin, il imprima la version papier de chaque et les mit toutes deux dans des enveloppes. L'une simple e écrite à la main à destination de la très charmante mais irritable Laureen Stanford et les deux autres, manuscrite et dactylographiée, qu'il lui fallait cacher en lieu sûr. En y repensant, il ne voyait que deux endroits. Surtout au vu des circonstances présentes.

Gardant avec lui les documents qu'il remettrait aux personnes concernées, il les posa dans un sac et s'en alla manger en postant l'un des deux courriers au passage. Celui adressé à Laureen Stanford.





  

_________________
Caractéristiques physiques:
1m87, 97 kilogrammes, cheveux mi-longs châtains foncé
Équipement:
Tenue militaire pratique dont un casque bloquant les bruits violents
________________
Dernière position connue : sur une planète inconnue dans un château type moyen-âge
Situation : déclaration de la situation
avatar

Grade : Interne
Messages : 106

Informations
Poids porté:
1/25  (1/25)
Points SGZ:
0/0  (0/0)

Re: Quartier N°4 : Bruce T Harrison - Attention : Irlandais et Ecossais

Message par Laureen Stanford le Mar 8 Juil - 19:07


Kevonan eut un certaine peine à trouver les quartiers de Harrison. Il avait supposé avec une certaine logique que ce dernier devait se trouver à côté de lui ou avoir une chambre avec un numéro proche du quatorze, comme le sien. Après tout il était arrivé le même jour c'était donc plutôt logique. Le parasite fit donc le tour des quartiers en cherchant le nom du géologue sur chacune des portes métalliques jusqu'à finalement trouver celle qu'il cherchait. Et, bien entendu, c'était pratiquement l'une des dernières qui était la bonne!

*Ben voyons...* s'irrita le Goa'uld.

Il tira de la blouse de son hôte la lettre qu'il avait prit soin d'écrire en réponse à celle d'Harrison et hésita quelques instants. Il n'était plus aussi certain que c'était une bonne idée de se plier aux conventions sociales humaines. Un mince sourire se dessina au coin des lèvres de Laureen alors qu'il se disait que les Goa'ulds, tout se réglait bien plus facilement. Celui qui offensait l'autre se faisait déclarer la guerre ou se faisait immédiatement exécuter selon son rang dans la hiérarchie. Des lettres d'excuses, pis quoi encore?

Mais bon, il n'était pas parmi les siens malheureusement. Il devrait donc subir la présence des Tau'ris encore et encore jusqu'à atteindre ses objectifs. Et le tout en se pliant à leurs rituels étranges. La seule chose qu'il avait trouvé sympathique était cette énorme fête qui avait eu lieu à Rio après avoir pris le contrôle du psychologue russe. Comment ça s'appelait déjà? Ha oui, le carnaval de Rio!


*La seule chose qui soit venue égayer un tant soit peu mon voyage sur cette pathétique planète!* songea-t-il en se penchant pour glisser la lettre sous la porte d'Harrison.

Kevonan quitta ensuite l'endroit et se dirigea vers les ascenseurs. Il avait été faire un rapide jogging en matinée pour repérer avec plus de précision la base, du moins les endroits où elle pouvait se rendre sans accréditations. Il avait longé la baie surplombant les hangars et la plateforme d'envol et parcourut l'étage à laquelle il se trouvait actuellement, celui réservé au personnel. Il n'avait pas pu obtenir beaucoup d'informations utiles mais il avait néanmoins un peu affiné son plan. Mais pour le moment il devait retourner au laboratoire ou le planning le clouait pour la matinée. Ce qui tombait extrêmement bien...



Qui est Laureen Stanford?

_________________
Caractéristiques physiques:
1m65, 60 kilos, cheveux châtains foncés, yeux bleus

Equipement:
- Blouse blanche
- Oreillette sans fil "laryngophone"
- Bloc note A5 (0,3 kg)
- Stylos (0,01 kg)
- Appareil photo numérique (0,2 kg)
- Caméra (0,3 kg)
- Lunettes de soleil  (0,15 kg)
- Cyalume (0,06 kg)
- Trousse de secours (0,3 kg)
- Kit médical standard (0,2 kg)

________________
Dernière position connue: JPS
Situation : vient d'être jetée en taule! éè
avatar

Grade : Laborantin en chef
Messages : 90

Informations
Poids porté:
0/0  (0/0)
Points SGZ:
10/100  (10/100)

Re: Quartier N°4 : Bruce T Harrison - Attention : Irlandais et Ecossais

Message par Bruce T Harrison le Lun 14 Juil - 20:25

Bruce rentra dans ses quartiers peu après sa conversation avec le Dr Fellner au Pont 2. Ce dernier lui avait confié le livre que Thomas Syncet avait trouvé sur une planète lointaine. De quoi donner des heures de travail au scientifique chevronné qu'était M.Harrison.


En ouvrant la porte, il remarqua juste à temps avant de poser le pied dessus une enveloppe pleine, dont le contenu, manifestement, lui était adressée. Sans chercher d'expéditeur plus avant et se doutant de qui elle pouvait provenir, il déplia la lettre et la lut.

Bruce fut agréablement surpris de ce qui y était écrit. Vraisemblablement, ses rapports avec Laureen Stanford n'étaient pas si dégradés que ça. Elle semblait ne pas avoir pris si mal les évènements qui s'étaient déroulés plusieurs heures auparavant. Une vraie professionnelle apparemment, elle aussi.

*Tant mieux !*

Bruce, heureux d'apprendre la nouvelle, prépara toutes les affaires dont il avait besoin. Dans peu de temps, il serait téléporté sur l'Achilles et mieux valait avoir ses effets bien conditionnés dans ces cas-là. Par prudence, il garde le livre confié par le Docteur Fellner en laboratoire d'archéologie. Ce livre était précieux en tant qu'objet de science. Il ne valait mieux pas le laisser de côté en espérant le retrouver alors qu'il serait vraisemblablement perdu au milieu d'autres choses.

Le géologue, une fois les préparatifs effectués, s'allongea sur son lit afin de se reposer un peu. Il pensa toutefois étant donné les circonstances présentes qu'une bonne douche bien chaude lui ferait le plus grand bien. Bien sûr, il songea au fait qu'il puisse être téléporté durant le temps où il serait sous le pommeau de la salle de bains. Se retrouver nu ou pire encore, plein d'eau et de savon sur un autre engin spatial ou même ailleurs était évidemment une possibilité à ne pas écarter, mais combien de chances y avait-il pour que cela se produise. Après tout, la téléportation serait certainement avertie et imminente.
C'est donc le coeur léger que le métis Irlandais-Ecossais s'engagea dans la salle d'eau afin de se faire une toilette complète.
Malheureusement, le destin semblait vouloir continuer à s'amuser de lui. C'est pendant qu'il était en train de se rincer du shampoing et du gel douche et qu'il appréciait la bonne eau chaude tout en chantant la chanson de Tom Cruise dans Risky Business qu'il fut téléporté sur l'Achilles en présence de Marc Cross et des autres membres de son équipe.

" Just take those old records off the shelf
I'll sit and listen to'em by myself
Today's music ain't got the same soul ..."





  

_________________
Caractéristiques physiques:
1m87, 97 kilogrammes, cheveux mi-longs châtains foncé
Équipement:
Tenue militaire pratique dont un casque bloquant les bruits violents
________________
Dernière position connue : sur une planète inconnue dans un château type moyen-âge
Situation : déclaration de la situation

    La date/heure actuelle est Dim 22 Oct - 8:19