Stargate Zone
Bienvenue,

SGZ est un forum RPG, c'est-à-dire que vous incarnez un personnage avec une vie, un passé, des émotions, des envies, des manies, etc ...
Vous le faites vivre, parler et tout ça par écrit.


Etape 1 : Lisez le Wiki de Stargate Zone

Etape 2 : Inscrivez-vous

Etape 3 : Présentez-vous

Etape 4 : Amusez-vous !

Avec Stargate Zone bienvenue aux portes de l'imaginaire !

Partagez
Aller en bas
avatar
Grade : Invité

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Mei-Ling Teoh
Voir le profil de l'utilisateur

Everybody hurts

    le Dim 9 Déc 2018 - 1:26
Zander était resté sur un petit nuage depuis leur retour triomphal d'Hébrida. Il n'avait jamais vraiment espéré pouvoir réaliser son rêve un jour, ou du moins pas aussi tôt, mais finalement il l'avait fait. Cela faisait cependant deux nuits, depuis leur départ de la station, qu'il ne dormait pas bien et son humeur commençait à s'assombrir doucement. Il n'avait pas besoin de chercher bien loin pourquoi.

Malgré la présence de Nadja, il ne pouvait pas s'empêcher de broyer du noir à cette période de l'année. Mais comme d'habitude, Prius l'avait appelé pour qu'il participe à la rotation annuelle des effectifs du Berger avec quelques opérations de ravitaillement en cours de route. Mais cela ne le dérangeait pas et il aimait bien ce genre de travail. C'était tranquille, à part quelques rares tracas avec les autorités ou des pirates.

Cette année, ils avaient rendez-vous avec le prêtre sur la station de Pholos, dans le système d'Hélicon, à deux jours de voyage du JPS. Maintenant que Nadja avait démontré qu'elle était parfaitement capable de suivre un itinéraire, il lui montra les procédures d'entrée et de sortie en hyperespace, le tout toujours sous la tutelle bienveillante de Stella qui lui donnait les explications plus techniques de manière simplifiée. Mais il était encore un peu trop tôt pour lui confier les procédures d'arrimage, raison pour laquelle il avait repris les commandes avant d'arriver.

Il descendit et repéra Prius qui les attendait sur le quai. Il s'avança vers lui avec un grand sourire.


« - Salut ! Ça va ? Tu sais que j'ai gagné la Grande Boucle ? lui lança-t-il. Tu y crois ? Moi, j'ai encore du mal…
- Oui, ça va. Je ne te retourne pas la question du coup. Et oui, la nouvelle est arrivée jusqu'ici, il y a quelques jours. Fini l'anonymat et à toi les joies de la célébrité.
- Oui, ça c'est bien le seul truc dont je me serais passé. Tous les membres de la gent féminine ont soudain eu l'air de se rappeler de mon existence et du fait que j'étais très… attirant et que je ferai probablement un joli trophée à ajouter à leur collection. dit-il en soupirant. Bon, c'est pas tout ça, mais je dois aller m'occuper des deux ou trois détails administratifs habituels.
- Tiens, prend ça alors, tu en auras besoin. Ce sont les contrats. fit-il en lui tendit une tablette pour y transférer le nécessaire.
-J'en ai pas pour longtemps, dit-il à Nadja avant de l'embrasser et de s'éloigner vers le local administratif. »


Prius se retourna vers la militaire avec un sourire avant de lui faire une accolade.

« Bonjour. Comment allez-vous ? Vous êtes prête pour ce qui va suivre ? Et il a l'air d'aller plutôt bien. Cette victoire inopinée ne pouvait pas mieux tomber. Ça doit grandement améliorer son humeur. Et nous allons en avoir besoin. » fit-il.

[HRP : Everybody hurts de R.E.M, version The Corrs Unplugged]

____________________
Dernière position connue : JPS
Situation : Se tourne les pouces


Sur Atlantis (SGZ-A), je suis aussi les :
Dr Kaylee Beckett
Dr Jeremy Doyle

-----------
John: Has it ever occured to you that if you were even slightly less of a dick, people might actually want to work with you ?
Fancy Lee: Can't do that.
John: Because ?
Fancy Lee: Every organization needs its designated asshole. That is my gift to the Killjoy collective. The asshole may not be liked, but he will always be necessary, because he does what's needed. (Killjoy, 1x06, one blood)
avatar
Grade : Sergent-chef

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Nadira Garett
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Everybody hurts

    le Dim 9 Déc 2018 - 11:08
Cette fois ils y étaient ! Nadja ne pouvait empêcher son estomac de se tordre en songeant à ce qui allait suivre. Le pire était l’humeur joyeuse de Zander qui depuis sa victoire à la Grande Course vivait sur un petit nuage. Elle adorait le voir ainsi et avait de plus en plus l’impression de s’apprêter à lui planter un poignard dans le dos.

Pour couronner le tout, et sans doute à cause de ça, elle faisait de plus en plus de cauchemars qui la laissait transie de terreur au petit matin sans qu’elle puisse se souvenir des images que son cerveau stressé avait pu imaginer.

Mais le sergent chef Cook n’était pas du genre à reculer devant les obstacles que la vie lui envoyait en travers de la figure au rythme d’une mitrailleuse lourde. Elle avait traité cette tache comme une mission de combat, étudiant les plans du site que lui avait fait parvenir Prius en les considérant comme un bâtiment à investir. Elle avait mémorisé la disposition de chaque étages, les issues, les points aisément défendables et la localisation de ce fichu cimetière, bien trop exposé à son goût.

Elle avait également étudié la station Pholos et conclu que si celle ci était plus ou moins policée, porter une arme ne ferait guère de mal. L’endroit n’était pas franchement louche mais ça n’était pas non plus le JPS. Elle débarqua donc, en civil un holster d’épaule vaguement dissimulé sous sa veste. Le message était à ses yeux très clair : « je ne cherche pas la bagarre mais je répondrais si tu me cherche ».

Prius les attendait sur le dock d’amarrage et elle lui sourit franchement.

« - Ça va, répondit-elle une fois Zander éloigné. Mais je crois que même lors de mon premier rendez vous, j’étais pas aussi stressée. Et non je suis pas prête. Je le serai jamais. Alors autant se la jouer pansement qu’on arrache. Merci pour les informations que vous m’avez envoyé. Vos Gris savent ce qu’ils font, c’est rassurant. »

Inutile de lui dire qu’elle avait briffé Stella auparavant et qu’une partie de ses armes étaient prête à se faire téléporter si elle en faisait la demande.

____________________
Fiche de présentation : Ici
Description physiques : 1m89 85 kg, cheveux longs
Ses épaules et ses bras sont intégralement tatoués de motifs étoilés et tribaux. Elle porte généralement des vêtements en cuir dur qui lui rappelle son armure de métal ou son uniforme du SDT.
avatar
Grade : Invité

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Mei-Ling Teoh
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Everybody hurts

    le Dim 9 Déc 2018 - 16:01
Prius n'était pas vraiment plus prêt que Nadja et il redoutait les conséquences à long terme pour tous les trois de ce qu'ils s'apprêtaient à faire. L'idée de voir Zander à nouveau s'autodétruire l'inquiétait au plus au point. Et cette fois-ci, il ne pourrait probablement rien faire pour lui, car le pilote ne lui ferait plus confiance et ne le laisserait pas s'approcher. Il n'était même pas certain que quiconque arrive à le sortir du trou dans lequel il risquait de tomber. Mais il devait cependant croire que c'était possible et que la présence de la militaire limiterait les dégâts. Il sourit doucement à Nadja, des années de pratique lui permettant de pas laisser paraître ses propres doutes.

« De rien. Je suis content que ces informations vous aient rassurée. »

Il était cependant convaincu qu'elle avait mis en place un arsenal impressionnant de mesures de sécurité de son côté pour parer à toutes les éventualités, y compris une attaque spatiale de grande envergure contre la planète.

« Mieux vaudrait que nous ne soyons plus arrimés à la station avant d'ouvrir les hostilités. Moins il a de possibilités de se défiler, mieux se sera. Puis vous pouvez toujours prendre les commandes, il me semble ? Une fois en vol, nous pourrons tout de même aller nous mettre en orbite autour d'Harlan, indépendamment de sa réponse lorsque nous lui aurons annoncé nos intentions. »

Une partie du chargement était de toute façon destinée au monastère des Bergers et au Gris. Ils devaient donc s'y rendre. Mais cela, Zander ne le savait pas. Pas encore.

« Allons à bord, voulez-vous ? » dit-il en prenant ses affaires.

*****

Trois heures plus tard, Zander quittait la station dans les temps, sa première cargaison chargée. Il devait cependant aller demander à Prius où ils se rendaient, car la destination n'était pas précisé. Il s'agissait d'une requête de dernière minute pour une livraison urgente et Stella se trouvait être le vaisseau affrété par le Berger le plus proche.

Quand il entra dans la pièce commune, son instinct se mit à lui hurler "danger" pour une raison inconnu, mais il l'ignora. L'ambiance qui aurait dû être relax et bonne enfant était au contraire tendue et ces deux interlocuteurs semblaient curieusement marcher sur des œufs. Quelque chose clochait.

« Alors, où est-ce que nous allons ? » demanda-t-il, un sourire aux lèvres, mais sur ses gardes.

Prius vit son ami entrer. Celui-ci avait accepté sans hésiter le changement d'itinéraire de dernière minute, car il lui faisait confiance. Et il s'apprêtait à faire voler tout cela en éclat.


« Harlan. » répondit-il simplement.

Il savait qu'il n'avait besoin d'en dire plus et que de toute façon, il n'en aurait pas le temps. Et effectivement, la réponse fusa instantanément, comme l'attitude du pilote qui changea du tout au tout.

« Non. » rétorqua Zander sur un ton catégorique, peu lui important que la livraison soit ou non vitale.

Il s'était figé et raidit en entendant le nom. Voilà qui expliquait cette ambiance. Il les regarda à tour de rôle, un air incrédule sur le visage, qui fit soudain place à un sentiment profond de trahison. Tous les deux savaient pourtant ce que cette planète représentait pour lui et malgré tout, ce prêtre qui se prétendait son ami, avait accepté la requête ? Et Nadja avait suivi ? Elle était censée le protéger et ne pas le laisser tomber et pourtant elle avait aussi accepté ? ll n'arrivait pas à le croire. Cela le blessait.

Il fit demi-tour, se sentant soudain pris au piège et ayant envie d'être ailleurs. Mais il ne pouvait aller nulle part. Il était coincé à bord avec eux pour l'instant, jusqu'à ce qu'il les débarque. Ou que lui débarque. Il sentit une colère noire l'envahir. Peut-être pouvait-il faire demi-tour et les larguer sur la station et partir très loin d'ici sans jamais y revenir… Après tout, les coordonnées de leur destination n'étaient pas encore entrées. Mais vu ce qui venait d'arriver, qui lui disait que Stella était toujours fiable et qu'elle n'allait pas elle aussi se retourner contre lui pour une obscure raison ? En cet instant précis, il doutait pouvoir faire confiance à quiconque sur le vaisseau. Mais où aller ? À part s'enfermer dans les quartiers restants, il ne voyait pas de solution...

____________________
Dernière position connue : JPS
Situation : Se tourne les pouces


Sur Atlantis (SGZ-A), je suis aussi les :
Dr Kaylee Beckett
Dr Jeremy Doyle

-----------
John: Has it ever occured to you that if you were even slightly less of a dick, people might actually want to work with you ?
Fancy Lee: Can't do that.
John: Because ?
Fancy Lee: Every organization needs its designated asshole. That is my gift to the Killjoy collective. The asshole may not be liked, but he will always be necessary, because he does what's needed. (Killjoy, 1x06, one blood)
avatar
Grade : Sergent-chef

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Nadira Garett
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Everybody hurts

    le Lun 10 Déc 2018 - 11:27
Prius était aussi nerveux et mal à l’aise qu’elle. Pour à peu près les mêmes raisons qu’elle d’ailleurs, ce qui était vaguement perturbant, mais ça n’était pas le moment d’être jalouse.
Elle ne put s’empêcher de glousser quand il lui demanda si elle était capable de prendre les commandes.

« - Pas vraiment non. J’ai quelques bases, mais à part voler en ligne droite, je sais pas faire grand-chose. »

Elle pourrait peut-être réussir une insertion en orbite avec l’aide de Stella mais ça n’était même pas certain. Alors se poser, inutile d’y penser. Espérons qu’il n’ait pas à en arriver là. Mais en attendant, ils devaient commencer par annoncer la « nouvelle » et il y allait avoir du sport.

« - J’espère que vous ne ronflez pas, au fait, parce que j'ai une bonne chance de dormir sur le canapé ce soir. »

Quand Zander revint, il leur demanda la destination de leur livraison le sourire aux lèvres, mais il était déjà sur ses gardes. Prius la devança et la réaction fusa instantanément. Le regard qu’il lui lança fut pire qu’une paire de claque et elle se fit violence pour rester à peu près de marbre.

« - Si ! Assieds-toi s’il te plait et écoute-nous. Nous savons que ça te parait impossible d’y aller. Cette histoire te mine, te détruit, par petit bout. Ça fait un an que je vis avec toi et j’en vois des traces régulièrement. Il faut que tu fasses la paix avec ton passé, aussi douloureux soit-il. »

Elle avait abandonné le « nous » très vite, inconsciemment.

« - J’ai rendu fou Prius à vérifier et revérifier la sécurité locale. Maintenant, nous n’allons pas t’y emmener pied et poing liés non plus. Si tu souhaites rester terré ici, cela te regarde. Dans ce cas, c’est moi qui irait présenter tes respects sur la tombe de ton ex. »

Il allait très probablement l’envoyer paître. Mais ça le ferait aussi, avec un peu de chance, réfléchir. Elle pouvait montrer la porte en lui botter les fesses, mais le pas final devait venir de lui.



____________________
Fiche de présentation : Ici
Description physiques : 1m89 85 kg, cheveux longs
Ses épaules et ses bras sont intégralement tatoués de motifs étoilés et tribaux. Elle porte généralement des vêtements en cuir dur qui lui rappelle son armure de métal ou son uniforme du SDT.
avatar
Grade : Invité

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Mei-Ling Teoh
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Everybody hurts

    le Lun 10 Déc 2018 - 23:21
Zander se retourna, raide et sur la défensive, les yeux brillants d'une colère à peine voilée. Il refusa de venir s'asseoir et resta debout dans l'encadrement de la "porte".

« - Non, je n'y retournerai pas. S'il y a une livraison à faire, enfin si elle existe vraiment, vous n'avez pas besoin de moi pour y aller. Je peux très bien rester sur Pholos et vous y attendre, rétorqua-t-il.
- Elle est bien réelle. Nous avons ouvert un deuxième monastère récemment et il a besoin de matériel, précisa Prius pour la forme. »


Aucun d'eux ne pouvait comprendre pourquoi il ne voulait pas y remettre les pieds. Il ne voyait pas à quoi cela servirait et cela ne changerait rien à la réalité non plus. Cela ne ferait que l'on replonger dans des souffrances dont il ne voulait pas.

« Et je ne vois pas de quoi tu parles. » fit-il à Nadja.

Cela faisait des mois qu'il n'avait plus de cauchemars sur le sujet et qu'il avait enfin l'impression d'avoir mis tout ça derrière lui. Et eux voulaient le faire replonger. Retourner sur Harlan signifiait faire voler en éclats l'équilibre qu'il avait enfin trouvé. Et il doutait être capable de s'en remettre une deuxième fois et de tout reconstruire encore une fois.


« Ça, c'est sûr que tu peux rendre fou n'importe qui. Et pourquoi irais-tu donc honorer la mémoire d'une parfaite inconnue ? Elle est morte et enterrée, rien ne changera ça. » ajouta-t-il avec un regard assassin.

Il regarda Prius d'un œil mauvais, mais le prêtre resta impassible, l'ignorant même. Il avait l'habitude de ce genre de joutes verbales avec son ami.


« - Et toi ? Tu n'as rien à dire ? lui lança-t-il.
- Pourquoi me fatiguerais-je à te répéter ce que je t'ai déjà dit plusieurs et me faire ensuite insulter ? Tu sais que c'est quelque chose qu'il te faudra faire tôt ou tard. Alors, je te dirais juste ceci, que tu exècres : acceptes ce qu'on t'offre, et laisse-nous t'aider à lui dire au revoir comme il faut, lui répondit Prius, imperturbable. »


La seule réponse qu'il obtient fut un ricanement de Zander qui partit s'enfermer dans les quartiers restants.

« Quelque chose me dit que vous allez effectivement passer la nuit seule et j'en suis navré, mais il va falloir le laisser méditer tout ça. Heureusement, chacun de nous peut bénéficier de quartiers individuels et n'aura à dormir sur le canapé. Vous n'aurez pas à supporter mes ronflements. À moins que vous y teniez. » fit-il avec un petit sourire.

Pour autant, tout ne s'était pas si mal déroulé et la réaction de Zander avait plutôt été mesurée par rapport à ce qu'il attendait. Il se savait pas s'il devait s'en réjouir ou non.

« Je vais dire quelque chose qui peut paraître étrange, mais cela c'est relativement bien passé. Bien mieux que je ne le pensais en tout cas. Pas de crise d'angoisse, pas de hurlements, pas de violence et il ne nous a pas planté là pour aller se murer dans le silence quelque part. Et il n'a fait qui nous empêche de poursuivre. Pour l'instant en tout cas. Il a écouté et en dépit de son attitude infecte, il a répondu. » soupira-t-il.

Il lui aurait d'ailleurs volontiers infligé une bonne correction pour ses réponses à Nadja. Il avait prévenu la militaire de ce qui pouvait arriver, mais il ne pouvait s'empêcher de se demander comment elle allait encaisser tout ça et les effets que cela aurait sur leur relation.


« Ne prenez pas ses propos personnellement. Il est passé en mode... rebelle et ses réponses peuvent être franchement... désagréables. C'est de la provocation. Vous ne devez pas réagir. Même s'il mériterait une bonne paire de claques, je vous l'accorde. Ça ne les rend pas moins douloureux pour autant... Mais vous risquez d'en voir d'autres dans les semaines à venir. » fit-il doucement.

Stella intervint à ce moment-là.


« Je me dois de vous signaler deux choses concernant Harlan. Mes instructions sur le sujet sont de ne jamais ramener là-bas Zander. "Là-bas" étant un terme plutôt vague, il laisse place à l'interprétation. En revanche, je ne peux pas m'y rendre directement en hyperespace. Les coordonnées du système figurent parmi celles qui sont interdites. Je peux aller jusqu'à la bordure la plus proche de la planète, mais le reste du vol devra être effectué manuellement. Je peux m'occuper du reste des manœuvres, à condition qu'une personne autorisée soit assise derrière les commandes pour les approuver. Si tant est que Zander n'intervienne pas d'une manière ou d'une autre pour vous empêcher d'agir. » expliqua-t-elle.

____________________
Dernière position connue : JPS
Situation : Se tourne les pouces


Sur Atlantis (SGZ-A), je suis aussi les :
Dr Kaylee Beckett
Dr Jeremy Doyle

-----------
John: Has it ever occured to you that if you were even slightly less of a dick, people might actually want to work with you ?
Fancy Lee: Can't do that.
John: Because ?
Fancy Lee: Every organization needs its designated asshole. That is my gift to the Killjoy collective. The asshole may not be liked, but he will always be necessary, because he does what's needed. (Killjoy, 1x06, one blood)
avatar
Grade : Sergent-chef

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Nadira Garett
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Everybody hurts

    le Mar 11 Déc 2018 - 10:06
Se faire insulter, l’ex marine avait l’habitude. Tout comme des discussions houleuses ou les noms d’oiseaux volaient bas. Mais jamais elle n’avait eu à le faire avec un proche ou un membre de sa famille.

Et ça faisait vraiment mal !

« - Parce qu’elle a été importante pour toi et que c’est que les gens civilisés font, plutôt que se planter la tête dans le sable, gronda-t-elle en réponse. »

Elle le regarda ensuite partir et réussit à cacher son désarroi jusqu’à ce qu’il ferme… non claque la porte. Nadja se prit alors la tête dans les mains et respira profondément à plusieurs reprises pour calmer les tremblements de ses mains.

« - Je suis ravie qu’il vous ait paru calme… je n’ai pas votre patience ni votre tempérament. Je grince déjà des dents en temps normal quand il s’apitoie sur son sort, alors ce genre de comportement, je ne suis pas sûre de le supporter longtemps sans lui dire exactement ce que j’en pense. »

La psychologie et le tact n’avait jamais été son fort et ça n’était pas maintenant qu’elle allait s’y mettre.
Stella leur donna ensuite des précisions sur la fin de leur voyage.

« - Je suis toujours autorisée ? Je suppose que j’arriverais à nous y emmener mais il faudra que tu m’aide pour l’insertion orbitale par contre. Je n’ai pas une envie délirante de nous transformer en boule de feu. »

Le reste de l’après-midi fut morne et le repas, pris seulement en compagnie du prêtre, encore plus. IL essaya de la distraire avec quelques anecdotes plus ou moins croustillantes et elle fit de même mais le cœur n’y était pas vraiment. Ils allèrent ensuite se coucher dans leurs cabines respectives. Nadja était à peu près certaine qu’elle ne trouverait pas le sommeil et elle se mit à dessiner tout ce qui lui passait par la tête en mode plus ou moins automatique.

C’est son propre hurlement qui la réveilla et elle eut à peine le temps de se ruer vers les toilettes pour vomir quelques restes de repas et une bonne dose de sang. Voilà ce qu’on gagne a se faire trop de soucis, songea-t-elle en essayant de retrouver un peu de dignité.


____________________
Fiche de présentation : Ici
Description physiques : 1m89 85 kg, cheveux longs
Ses épaules et ses bras sont intégralement tatoués de motifs étoilés et tribaux. Elle porte généralement des vêtements en cuir dur qui lui rappelle son armure de métal ou son uniforme du SDT.
avatar
Grade : Invité

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Mei-Ling Teoh
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Everybody hurts

    le Mar 11 Déc 2018 - 23:07
Prius regarda Nadja et posa une main réconfortante sur son bras. Il n'aimait pas la voir comme ça, surtout que la suite risquait ne pas être plus facile.

« Vous avez très bien réagi. Il était primordial que cette première discussion ne tourne pas à l'affrontement pour ne pas qu'il se braque complètement. Sinon, ce que nous tentons de faire aurait été voué à l'échec. Vous le connaissez aussi bien que moi, il faut parfois le bousculer un peu pour l'obliger à réfléchir. Mais si vous y allez trop fort, vous obtenez le résultat inverse. » commença-t-il.

« Et n'hésitez pas à lui dire ce que vous ressentez à votre manière pour le secouer. Contrairement à vous, je ne peux pas le faire, mon rôle de Berger me l'interdit. Et ce n'est pas facile de rester neutre et calme et de ne rien montrer de ce que je ressens dans ce genre de situation conflictuelle. Mais c'est essentiel. » lui expliqua-t-il.

Il secoua la tête.


« Je n'irai pas jusqu'à dire qu'il était calme, mais il se contrôlait. Il y a quelques années, le simple fait d'évoquer Harlan déclenchait des crises d'angoisse que seul un sédatif pouvait calmer. Alors le voir échanger, même en étant franchement hostile, au lieu de fuir directement ou taper dans un mur, c'est un progrès. Il faut savoir aussi voir le positif dans son comportement. Il a vraiment beaucoup évolué sur le sujet. » dit-il en sortant d'une de ses poches un injecteur qu'il avait préparé au cas où.

Il réfléchit à la déclaration de Stella qui avait entraîné la surprise de Nadja, tant cela paraissait contradictoire avec l'attitude du pilote.

« Et il ne vous les enlèvera pas. À cause de la cargaison. Votre mari est un professionnel, un très bon, sous contrat et il a aussi une conscience. S'il n'effectue pas la livraison, ce sera mauvais pour lui et il encoure des sanctions. Il sait aussi ce que contiennent les caisses qu'il transporte et que ceux à qui elles sont destinées en ont besoin. Il ne veut peut-être pas aller sur Harlan, mais il n'a pas le choix. Alors il nous laisse nous charger d'arriver à bon port. » finit-il.

Le reste de la journée se passa lentement et dans une ambiance tendue et maussade. Zander ne réapparut pas, ce qui ne le surprit pas outre mesure. Mais il s'inquiétait aussi bien pour le pilote que pour Nadja. Bien sûr, il ne pouvait pas le montrer ouvertement et ne pouvait qu'essayer de la distraire et de lui offrir une épaule compatissante. En somme, faire ce qu'il faisait de mieux : être un îlot de calme au milieu du tumulte.

Après 7 heures en hyperespace, Nadja dut prendre les commandes pendant 3 bonnes heures pour rejoindre Harlan. Il lui tint compagnie sur la passerelle, jouant les copilotes comme il le faisait parfois avec Zander. Il maudissait silencieusement ce dernier pour rester dans ses quartiers, alors que c'est lui qui aurait dû être là. Puis vint la phase d'atterrissage. Stella fit le gros du travail, Nadja ne devant s'assurer que de maintenir la trajectoire. Le tout se passa sans encombre.


« Vous avez fait du très bon boulot. Et vous verrez, tout va bien se passer. » fit-il en souriant avant qu'elle se retirait dans ses quartiers. Il resta quelques secondes devant ses quartiers hésitant à aller voir le pilote, puis se retint et rentra dans ses quartiers.

« - Stella, rassure-moi, il est toujours vivant ?
- Oui, mais ses constantes sont un peu élevées.
- Ça ne m'étonne pas. Tu me préviendras s'il y a quoi que ce soit ?
- Bien sûr.
- Merci. »


************

Zander s'était enfermé dans les quartiers restants et bataillait avec lui-même. Ayant accepté le contrat, il ne pouvait pas refuser d'effectuer la livraison sans en subir les conséquences. Mais il avait l'impression d'avoir été piégé par Prius. Cela ne le surprenait pas trop venant du prêtre, mais que Nadja ait approuvé... Eh bien qu'ils se débrouillent seuls avec la livraison.

Mais il avait aussi la nette impression de se tenir au bord du gouffre dans lequel il était tombé bien des années plus tôt et duquel il avait eu du mal à se sortir. Il se sentait sur le point d'y basculer à nouveau, en dépit de ses efforts. Alors, il fit ce qu'Ethan lui avait appris après avoir demandé à Stella de mettre un fond sonore de roulement de vague.

Il sentit les changements dans les vibrations et les bruits du moteur, ce qui lui tira un petit sourire en même temps que cela faisait monter son angoisse d'un cran. Inexorablement, il se rapprochait de son enfer personnel...

Il finit par s'endormir, roulé en boule, se réveillant à chaque transition de Stella, mais il avait de plus en plus de mal à rester calme au fur et à mesure où ils approchaient de leur destination. Il se réveilla en sursaut, encore une fois en proie à son cauchemar où il revivait l'exécution de Leïla. Pourtant, il avait l'impression d'avoir entendu un cri qui ne faisait pas partie du rêve. Il se leva et réalisa que le vaisseau était immobile.


« - Stella ? Où sommes-nous ? demanda-t-il, soudain agité.
- Sur Harlan, dans le complexe principal du Gris. Je suis posée sur l'aire d’atterrissage secondaire, derrière le cimetière. Il est 3 heures du matin pour ta gouverne et il pleut des trombes d'eau dehors.
- Si je te demande de me téléporter ailleurs, tu me réponds quoi ?
- Que tu as une livraison à effectuer et que c'est ta responsabilité. Personne d'autre ne peut le faire à ta place, mais tu vas devoir attendre quelques heures. »

Il sortit dans le couloir désert et descendit dans la cale. Il avait l'estomac noué lorsqu'il ouvrit la rampe. Pour pleuvoir, il pleuvait. Il regarda les alentours, plongés dans la pénombre, même si quelques réverbères éclairaient le chemin. Il resta planter là, se demandant ce qu'il allait faire. Il pourrait fuir, comme son instinct le lui recommandait. Il n'avait qu'à traverser le cimetière et rejoindre le terminal le plus proche. Il avait de l'argent, ce n'était pas un problème. Il pouvait disparaître et refaire sa vie ailleurs, dans un endroit où personne ne viendrait le chercher ou ne l'interrogerait sur son passé...

Son regard fut attiré par un arbre abritant une pierre tombale isolée. Il sut instantanément que c'était la sienne. Leïla avait toujours adoré cet endroit. Sans s'en rendre compte, il sortit sous la pluie battante, comme hypnotisé. Il était irrésistiblement attiré, quand bien même il savait exactement ce qu'il allait y trouver et son esprit qui hurlait et ruait dans les brancards.

Arrivé devant la tombe, il s'immobilisa, soudain tétanisé. Voir la tombe pour la première fois, et surtout son nom gravé sur la pierre, lui causa un choc violent et fit ressurgir tout ce qu'il avait enfoui depuis dix ans remonter à la surface. Il se sentit  basculer dans un abîme sans fond et tomba à genoux, incapable de respirer.

*****

À bord, Stella avait prévenu Prius que Zander avait quitté sa cabine et était descendu dans la cale. Alors qu’il l’observait à distance, il le vit quitter le vaisseau et s'imagina tout de suite que son ami avait décidé de leur faire faux bond, mais Stella lui annonça qu'il se dirigerait vers la tombe. Il ne s'attendait pas du tout à ce que le pilote agisse de la sorte à peine arrivé et y aille seul, et il redoutait les conséquences. Mais désormais, le processus était lancé et il était impossible de revenir en arrière. Il alla frappa à la porte de leur cabine.


« - Nadja ? Il a besoin de vous. Maintenant. » fit-il.

Stella prit quelques secondes pour l'informer des conditions climatiques, sans savoir si la militaire en tiendrait compte ou non.

____________________
Dernière position connue : JPS
Situation : Se tourne les pouces


Sur Atlantis (SGZ-A), je suis aussi les :
Dr Kaylee Beckett
Dr Jeremy Doyle

-----------
John: Has it ever occured to you that if you were even slightly less of a dick, people might actually want to work with you ?
Fancy Lee: Can't do that.
John: Because ?
Fancy Lee: Every organization needs its designated asshole. That is my gift to the Killjoy collective. The asshole may not be liked, but he will always be necessary, because he does what's needed. (Killjoy, 1x06, one blood)
avatar
Grade : Sergent-chef

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Nadira Garett
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Everybody hurts

    Hier à 16:50
Ah elle avait fière allure la marine !

Dire que quelques heures plus tôt, elle avait posé Stella sans transpirer plus que de raison. Bon l’IA avait fait la plus grande partie du travail mais sur le moment, elle avait été plutôt fière d’elle. Pour un peu elle en aurait oublié la raison de leur présence ici.

Mais maintenant, au milieu de la nuit, elle contemplait son reflet dans le miroir et n’y voyait qu’un cadavre ambulant. C’était son troisième cauchemar en moins d’une semaine, mais le plus violent. Sans doute à cause du stress de la journée.

Ça irait mieux quand cette histoire serait derrière eux et qu’ils pourraient tous regarder vers le futur. Enfin s’il arrivait à lui pardonner.

Les jambes encore flageolantes elle revenait vers le lit lorsque Prius frappa à sa porte pour lui annoncer le début des hostilités. Il avait choisi son moment le bougre !
« - J’arrive. »

Par chance, elle s’était endormie à moitié habillée et elle n’eut essentiellement qu’a passer ses bottes et un t-shirt. Sa veste était restée dans le salon et elle la passa sans s’arrêter de courir pour se diriger vers la cale, ouverte sur l’extérieur. Stella afficha sur un moniteur le court chemin à parcourir et elle s’élança sans réellement prendre garde à la pluie.
Il était près d’une tombe, la tombe, celle sur laquelle ils le poussaient à venir se recueillir depuis des mois. Il y était venu seul, de nuit, dans les pires conditions climatiques possible. C’était complètement typique de lui mais aussi particulièrement stupide. Il allait falloir faire avec !

Elle ne savait jamais quoi dire dans ces situations, terrifié de faire plus de mal que de bien. Elle aurait peut-être trouvé si on lui en avait laissé le temps mais là, elle termina sa course en dérapant derrière Zander et se serra contre lui, le couvant quasiment de son immense carcasse.

S’il ne la repoussait pas, elle resterait avec lui le temps qu’il faudrait avant de l’aider à rentrer, quitte à le porter s’il le fallait.

____________________
Fiche de présentation : Ici
Description physiques : 1m89 85 kg, cheveux longs
Ses épaules et ses bras sont intégralement tatoués de motifs étoilés et tribaux. Elle porte généralement des vêtements en cuir dur qui lui rappelle son armure de métal ou son uniforme du SDT.
avatar
Grade : Invité

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Mei-Ling Teoh
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Everybody hurts

    Hier à 23:26
Prius regarda Nadja sortir en trombe et fronça les sourcils. Elle avait une sale tête. Visiblement, il allait aussi devoir la surveiller, mais cela n'avait rien d'étonnant. Les Bergers avaient l'habitude de s'occuper de la "famille" dans son ensemble, car il n'y avait pas que le malade qui souffrait, mais aussi ceux qui l'accompagnaient aussi, peu importe leurs liens avec le patient. Et il était important que eux aillent bien pour soutenir le malade sur le chemin de la guérison. En attendant, il avait deux trois dispositions à prendre.

******

Zander était totalement figé, les yeux rivés sur la tombe. Il luttait pour garder pied et ne pas sombrer Il sentit soudain quelqu'un le prendre dans ses bras. Il savait de qui il s'agissait. En dépit de son attitude plus tôt, elle était quand même venue. Il aurait aimer s'excuser ou simplement dire quelque chose, mais il en était incapable, les mots s'étranglant dans sa gorge, alors il se contenta de s'appuyer contre elle pour bénéficier de sa chaleur et de sa protection, se raccrochant à sa présence pour ne pas sombrer complètement.

*****

Le prêtre observait d'un œil légèrement inquiet les constantes vitales de Zander qui continuaient à se dégrader. Il avait espéré que la présence de Nadja le calmerait, mais il n'en était rien.


« Nadja, ramenez-le. Il est en état de choc, il n'y a rien à faire pour l'instant à part essayer de le calmer. Tout ce que vous allez gagner tous les deux à rester dehors comme ça, c'est tomber malade. Nous l'accompagnerons à nouveau demain dans de meilleures conditions. » lui dit-il à la radio.

Enfin, si l'intéressé le voulait et s'il en était capable, car rien n'était moins sûr. Il les attendit dans la cale avec des serviettes et des couvertures.


« J'ai prévenu le Gris. Ils nous ouvriront si nous voulons rejoindre le bâtiment, mais vu les trombes d'eau qui tombent et qu'il fait nuit, mieux vaudrait attendre que ça calme un peu. Ou nous pouvons aller au monastère. C'est plus calme et plus neutre comme terrain. » lui annonça-t-il quand elle fut de nouveau à bord.

Et la vie du pilote n'était pas en danger, sauf à prendre froid. Il ne serait pas surpris qu'il ait de la fièvre demain matin. Il était tout aussi vulnérable physiquement que psychologiquement à l'heure actuelle.


« C'est un très léger sédatif. Ses constantes vitales ne sont pas bonnes et c'est nécessaire pour le ramener parmi nous. » expliqua-t-il à Nadja tout en faisant l'injection à son ami, après l'avoir aidé à amener Zander dans leurs quartiers.

Il sentit le pilote se détendre sous l'effet du produit et Stella lui confirma trente secondes plus tard que ses constantes commençaient à se stabiliser.


« Et vous ? Comment allez-vous ? Sans vouloir vous vexer, vous avez un tête à faire peur. Je peux aussi vous donner quelque chose de léger qui vous aidera à vous détendre sans pour autant vous faire dormir. » lui demanda-t-il.

Il se leva et déposa un autre injecteur sur la table de nuit.


« Vous allez devoir veiller sur lui cette nuit. Je vous laisse ça, au cas où il se retrouverait à nouveau dans cet état. N'hésitez pas à vous en servir. C'est toujours préférable à une crise de panique. Et appelez-moi en cas de problème, que ce soit pour lui ou pour vous. » ajouta-t-il en sortant.

**************

Zander se réveilla en sursaut un peu plus tard, désorienté. Il lui fallut quelques secondes pour réaliser qu'il était dans son lit et sentir le bras autour de sa taille. Il se rappela aussi de ce qu'il s'était passé. Il se roula en boule et se mit à trembler au souvenir de la pierre tombale qui rendait tous ses cauchemars bien trop réels.

____________________
Dernière position connue : JPS
Situation : Se tourne les pouces


Sur Atlantis (SGZ-A), je suis aussi les :
Dr Kaylee Beckett
Dr Jeremy Doyle

-----------
John: Has it ever occured to you that if you were even slightly less of a dick, people might actually want to work with you ?
Fancy Lee: Can't do that.
John: Because ?
Fancy Lee: Every organization needs its designated asshole. That is my gift to the Killjoy collective. The asshole may not be liked, but he will always be necessary, because he does what's needed. (Killjoy, 1x06, one blood)
avatar
Grade : Sergent-chef

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Nadira Garett
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Everybody hurts

    Aujourd'hui à 10:36
Elle avait craint un moment qu’il n’essaie de la repousser, mais se fut heureusement l’inverse. Zander serra contre elle et elle l’enlaça pour constituer une coque protectrice inviolable autour du pilote.

Finalement, Prius l’informa qu’ils se rapprochaient dangereusement de la pneumonie et qu’il fallait rentrer. Elle souleva littéralement le pilote dans ses bras et rentra au petit trot et le déposa dans leur chambre.

« - Je crois qu’il vaut mieux qu’il se réveille dans un endroit familier tout à l’heure, expliqua-t-elle en se dirigeant vers la douche. On l’a assez secoué comme ça pour aujourd’hui, vous en croyez pas ? »

Trente secondes sous l’eau brulante lui firent un bien fou et elle ressortie enveloppée dans un peignoir douillet pour voir le prêtre terminer une injection de sédatif à son mari. Elle s’assit sur le bord du lit et lui caressa doucement le visage. A sa grande surprise, Prius lui demanda comment elle allait et elle tenta de lui sourire… avec un résultat qui tenait plus de la grimace qu’autre chose.

« - Je crois que je ne gère pas très bien le stress affectif. Vous en faites pas, il en faut plus que ça pour abattre une Cook. »

Elle refusa poliment la proposition de calmant, préférant être parfaitement lucide pour le reste de la nuit. Elle pourrait toujours en venir aux stims demain matin, au besoin.
Une fois seuls, Nadja s’allongea près de son mari et repris sa position ultra protectrice, collée à lui. Le sommeil la prit par surprise et elle sombra dans le noir sans même s’en apercevoir.
Le repos fut néanmoins de courte durée et le sursaut du pilote la réveilla. Elle senti immédiatement sa détresse et elle renforcé sa prise sur lui.

« - Shhhh. Je suis là, laisse-toi aller, tout va bien maintenant… »

Elle s’avançait sans doute un peu, mais de son point de vue, le plus dur était fait.


____________________
Fiche de présentation : Ici
Description physiques : 1m89 85 kg, cheveux longs
Ses épaules et ses bras sont intégralement tatoués de motifs étoilés et tribaux. Elle porte généralement des vêtements en cuir dur qui lui rappelle son armure de métal ou son uniforme du SDT.
Contenu sponsorisé

Re: Everybody hurts

    Revenir en haut



    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum