Stargate Zone
Bienvenue,

SGZ est un forum RPG, c'est-à-dire que vous incarnez un personnage avec une vie, un passé, des émotions, des envies, des manies, etc ...
Vous le faites vivre, parler et tout ça par écrit.


Etape 1 : Lisez le Wiki de Stargate Zone

Etape 2 : Inscrivez-vous

Etape 3 : Présentez-vous

Etape 4 : Amusez-vous !

Avec Stargate Zone bienvenue aux portes de l'imaginaire !

Partagez
Aller en bas
Nadja Cook
Grade : Sous-lieutenant

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Nadira Garett
Voir le profil de l'utilisateur

Vous n'avez pas le droit de garder le silence.

    le Dim 25 Nov 2018 - 15:09
Bolger faillit partir tout seul, mais c’était mal connaître le chef de la sécurité du vaisseau. D’un geste elle enjoignit à deux soldats de le lui coller aux basques. En état d’alerte, aucun officier ne se déplaceraient seul.

Elle venait d’arriver au niveau au dessus quand l’équipe de fouille se manifesta enfin pour lui signaler que tout allait bien et qu’a part de petites infractions mineures au règlement, ils n’avaient rien trouvé.

Il ne lui restait plus qu’a interroger les dix-huit suspects.

« - Hector. Je vais procéder aux interrogatoires. Je laisserai le circuit audio de ma tablette branché. Quand je leur demanderai ou ils étaient au moment du piratage, je veux que tu analyse leur réponse en fonction des vidéosurveillance dont tu dispose. Tu m’enverrai ton estimation de la véracité de leur réponse par écrit. »

Travailler avec une IA était décidément confortable et lui venait naturellement. Ça lui avait même manqué, réalisa-t-elle. Rapidement elle se rendit dans le quartier le plus proche ou se trouvait le premier suspect et entra après avoir frappé.

« - Bonjour. Je suppose que vous savez qui je suis. Asseyez-vous je vous prie. »

Elle restait polie mais n’admettrait pas de rébellion ou de protestation. Il y avait trop de vie en jeu pour ménager les ego des uns ou des autres.

« - J’ai besoin de connaître votre emplois du temps de la matinée, principalement entre dix heures trente et maintenant. »

Elle laissait volontairement une marge confortable afin qu’Hector puisse comparer avec les données dont il disposait. En même temps, elle comptait bien jauger de la nervosité de la personne en face d’elle. Personne n’appréciait d’être ainsi questionné mais si si le coupable se sentait acculé, il pourrait bien tenter quelque chose d’idiot.

Le message du médecin lui arriva par ecris et elle y répondit de la même manière tout en écoutant la réponse.

« - J’interroge le premier suspect. Pont intermédiaire chambre 37. Retrouve moi devant. »

____________________
Fiche de présentation : Ici
Description physiques : 1m89 85 kg, cheveux longs
Ses épaules et ses bras sont intégralement tatoués de motifs étoilés et tribaux. Elle porte généralement des vêtements en cuir dur qui lui rappelle son armure de métal ou son uniforme du SDT.
Mei-Ling Teoh
Grade : Capitaine

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Vous n'avez pas le droit de garder le silence.

    le Dim 25 Nov 2018 - 17:47
Mei lut la réponse de Nadja et récupéra ses affaires. Les quartiers en question n'étaient pas très loin. Elle jeta un coup d'oeil à Grissom qui lui fit un grand sourire avant de lui faire signe de passer devant lui.

Elle sortit du laboratoire et se dirigea vers les quartiers, son escorte sur les talons et s'arrêta devant la porte désignée. Elle attendit patiemment que Nadja sorte avant de lui faire son rapport.


« Concernant la fibre, pas grand-chose à en tirer. Les analyses montrent juste qu'elle vient d'une couverture de l'Achilles. Impossible d'en savoir plus. Pour l'empreinte, c'est une autre histoire. Elle appartient à James Neuville, ingénieur américain travaillant à la maintenance de l'électronique embarquée des chasseurs. » lui annonça-t-elle.

Elle s'arrêta quelques secondes et regarda Nadja, se demandant comment parler du reste sans violer ses obligations. Elle ne pouvait pas parler du dossier médical du patient en vertu du secret professionnel, mais elle devait faire passer le reste de l'information d'une manière ou d'une autre.


« Il est sur le point de quitter l'Achilles, et le service actif, pour raison médicale. » dit-elle simplement, sans donner plus de détails. Peut-être avait-il parlé de son état de santé à ses collègues et que la militaire l'apprendrait d'une autre source, mais dans tous les cas, ce ne serait pas par elle.

« Il n'est peut-être d'ailleurs pas à bord. Impossible également de dire à quel point il est mêlé à tout ça juste avec cette empreinte. » ajouta-t-elle. Il y avait d'autres explications plus plausibles que la trahison et le sabotage. Puis pourquoi ferait-il quelque chose comme ça ? Qu'avait-il à y gagner ?

« Si tu l'interroges, j'aimerais être présente en tant qu'observatrice, à titre de médecin. »

Il s'agissait d'un simple mesure de précaution au cas où l'Américain ferait un malaise ou quoi que ce soit d'autre dans le genre.

____________________
Dernière position connue : Voie Lactée - Centre de vacances
Situation : Bronze sur la plage et fait trempette dans l'eau


Double-compte :
Zander Hayes (JPS)

Sur Atlantis (SGZ-A) :
Dr Kaylee Beckett
Dr Jeremy Doyle

Re: Vous n'avez pas le droit de garder le silence.

    le Lun 3 Déc 2018 - 19:40
Comme demandé, les différents suspects furent amenés dans leurs quartiers où ils restèrent enfermés jusqu'à l'interrogatoire de Nadja. Cette dernière commença par une des techniciennes qui essayait de garder son calme. Pas parce qu'elle était en colère, mais parce qu'elle était visiblement paniquée. Ses constantes vitales furent analysées par Hector durant la discussion, essayant de repérer des signes de mensonges.

La suspecte, une espagnole ayant la quarantaine répondit aux questions de Nadja sur son emploi du temps et les informations fournies correspondaient avec les autres données qu'Hector avait compilé :


"Le suspect montre des signes évident de panique, ce qui rend l'analyse de ses constantes peu probante. Toutefois, d'après les informations réunies, j'estime à 3 % de chance qu'elle soit notre pirate."

Il s'agissait d'une réponse écrite et non orale. De toute évidence, ce n'était pas elle.

Nadja sortit des quartiers de la technicienne où elle fut accueillit par Mei qui lui donna les informations qu'elle avait déniché ainsi que d'un suspect potentiel qui se démarquer des autres, même si son implication pouvait être indirecte. Une série de secousses suivie d'une plus importante qui fit vaciller les deux femmes se firent sentir. Était-ce la fin ? Apparemment non. Un message de Sarah venait d'indiquer que l'Achilles venait de quitter l'hyperespace, évitant une destinée tragique. Toutefois, ce n'était pas encore le moment de crier victoire : le virus était toujours dans les systèmes...


"Sergent-Chef Cook, Docteur Teoh ? James Neuville fait parti des 18 suspects. Il est le 14ème sur la liste."

Peut-être pas si indirectement impliqué que ça...
Nadja Cook
Grade : Sous-lieutenant

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Nadira Garett
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Vous n'avez pas le droit de garder le silence.

    le Mer 5 Déc 2018 - 10:17
Dire que Nadja n’aimait pas beaucoup ce boulot de flic était peu dire. Des suspicions au sein d’un équipage minent la confiance du collectif et peuvent conduire à des chasses aux sorcières sordides. Elle avait eu affaire au JAG à plusieurs reprises dans sa carrière, elle avait d’ailleurs appris à mener un interrogatoire grâce à eux, mais ne conservait pas de bons souvenirs de ce genre de procédure.

Une fois suffisamment certaine que la technicienne en face d’elle n’avait rien à se rapprocher, elle la salua poliment et ressortie. Le médecin la rejoignit quelques minutes plus tard et il lui fit un rapport sur ces découvertes. Ça ne lui plaisait pas, pas du tout même.

Elle se rappelait vaguement de Neuville et surtout d’avoir vu passer son dossier de retrait du service actif pour raison médicales. Mais il n’était plus à bord, si ? Alors qu’elle saisissait sa tablette pour vérifier les entrées et sortie, Hector la devança pour leur annoncer que le suspect était non seulement toujours présent mais en plus sur la liste de suspect restreint.

« - Bon ça commence à faire beaucoup pour un seul homme. S’il est vraiment coupable, sa maladie risque de le rendre encore plus désespéré et le pousser à faire une bêtise. Grissom, tu viens avec nous. Si ça chauffe, tu fais sortir le doc en priorité, pigé ? »

Une cabine est un endroit un peu trop exigu pour se battre tout en ayant un officier dans les pattes. Cette mise au point effectué, Nadja frappa et rentra dans la cabine, décidée à poser en premier lieu les mêmes questions qu’elle avait posée à la technicienne quelques minutes auparavant. Inutile de faire monter la pression trop vite.

____________________
Fiche de présentation : Ici
Description physiques : 1m89 85 kg, cheveux longs
Ses épaules et ses bras sont intégralement tatoués de motifs étoilés et tribaux. Elle porte généralement des vêtements en cuir dur qui lui rappelle son armure de métal ou son uniforme du SDT.
Mei-Ling Teoh
Grade : Capitaine

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Vous n'avez pas le droit de garder le silence.

    le Sam 8 Déc 2018 - 21:38
Mei s'adossa à la paroi pour conserver son équilibre lorsque le vaisseau fut pris de secousse et éviter de se retrouver par terre. Elle allait demander de quoi il retournait cette fois quand Sarah se fit entendre pour expliquer qu'ils étaient sortis de l'hyperespace de manière fort peu académique. Elle regarda Nadja quelques secondes. Peut-être en savait-elle plus sur le sujet.

« Au final, c'est une bonne ou mauvaise chose que nous soyons sortis de l'hyperespace ? Les deux, j'imagine ? On évite Charybde pour tomber en Scylla ? » lui demanda-t-elle. Il s'agissait quasiment d'une question rhétorique à ses yeux.

Sa radio restant silencieuse, elle en déduisit qu'il n'y avait eu aucun blessé grave, sinon Jessie l'aurait déjà appelé pour le lui signaler. Quand Hector annonça que Neuville faisait partie des suspects de sa liste et son rang, elle se demanda si cela avait une signification particulière pour l'IA ou si c'était juste un hasard.


« Quelle liste au juste ? Une raison précise pour qu'il soit le quatorzième ? » interrogea-t-elle Hector tout en suivant Nadja vers les quartiers du suspect du moment, Grissom toujours sur les talons.

Quand Nadja lui donna ses instructions, elle leva les yeux au ciel et soupira par principe, mais elle décida de se garder de tout commentaire. Elle n'était pas forcément la mieux placée pour tout ce qui touchait à sa propre sécurité. Elle allait déjà se prendre un soufflet pour ne pas avoir pris d'arme, alors il ne lui semblait pas judicieux d'en rajouter une couche en protestant, d'autant que le sergent ne faisait que son travail. Elle resta un peu en retrait pendant que Nadja frappait à la porte, pour qu'elle est la place d'agir au besoin.

____________________
Dernière position connue : Voie Lactée - Centre de vacances
Situation : Bronze sur la plage et fait trempette dans l'eau


Double-compte :
Zander Hayes (JPS)

Sur Atlantis (SGZ-A) :
Dr Kaylee Beckett
Dr Jeremy Doyle

Re: Vous n'avez pas le droit de garder le silence.

    le Lun 10 Déc 2018 - 14:16
Avant de partir interroger, ce qui semblait être le suspect idéal, Mei demanda quelques explications à Hector :

"Sous l'initiative du Sergent-chef Cook, nous avons procéder à un recoupement des présences identifiées à l'heure de l'installation du dispositif dans la salle informatique, par rapport au manifeste de l'équipage. Dix-huit noms ont été identifié comme n'apparaissant sur aucune caméra ou système de présence à l'heure indiquée. Le technicien James Neuville est le 14ème nom de cette liste dans un ordre alphabétique."

Peu après, Nadja frappa à la porte des quartiers de Neuville et entra. Il y avait un certain mélange dans le style décoratif de la pièce qui était partiellement remise à son état d'origine avec des valises et des sacs tandis qu'une autre partie était encore personnalisée, bien que d'une manière limité, protocole militaire oblige, avec des photos, une maquette d'un avion de la Seconde Guerre Mondiale et... une lampe à lave aux couleurs chatoyantes.

James Neuville était assis sur le lit. Même s'il était atteint d'une maladie incurable qui allait le tuer d'ici quelques mois, il semblait encore en pleine forme. Nadja posa ses questions habituelles sur l'emploi du temps du technicien :


"Et bien... Si je me souviens bien. À cette heure là, j'étais dans la salle informatique du vaisseau à installer un petit dispositif... à l'aide de ceci."

Il passa une main dans son dos, calmement et avec de grands gestes pour ne pas provoquer une réaction hostile de la part de la militaire et sortit un occulteur goa'uld qu'il posa sur le bureau proche. Il ne semblait ni fière de son acte, ni honteux. Ni vantard, ni cachottier. Il était impassible et semblait déjà avoir imaginer cette scène des centaines de fois dans sa tête :

"Et maintenant ? Vous voulez savoir pourquoi ? Vous allez me passer à tabac et m'enfermer ou simplement me mettre aux arrêts sans poser de question ?"
Nadja Cook
Grade : Sous-lieutenant

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Nadira Garett
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Vous n'avez pas le droit de garder le silence.

    le Mar 11 Déc 2018 - 10:34
En entrant Nadja se demandait s’ils avaient trouvé leur coupable. Il semblait si calme, ses bagages quasiment bouclés… Elle était navrée pour lui. Elle lui posa sa première question et la réponse la laissa sans voix. Inconsciemment, elle s’était mise en position de tir quand le suspect avait passé sa main dans le dos mais celui-ci eut l’intelligence de ne pas faire de geste brusque et posa un occulteur goa’uld sur la table.

La trahison avait toujours été un sujet délicat pour l’ex marine. On lui avait inculqué, à l’école militaire une loyauté de fer envers ses camarades et son équipage. Et son conditionnement assurant sa fidélité aux officiers supérieur était venu parachever l’édifice.

Ecouter ce type avouer calmement son forfait fut trop pour elle. Elle fit un pas, l’arracha du lit et le plaqua violement conter le mur.

« - C’est par le sans que je devrais de passer, sans autre forme de procès, fumier ! »

Et ça n’était pas du bluff. Qu’importe la raison après tout. Il les avait tous mis en danger et ne méritais pas de continuer à vivre une minute de plus. Mais les terriens avaient d’autres façon de faire se souvint-elle et elle devrait faire selon leur règle, quoi qu’elle en pense.

« - Grissom, passez les menottes à cet homme et amenez-le au centre de détention. On verra ce que le capitaine souhaite en faire. »

Et si elle optait pour s’en débarrasser, elle appliquerait la sentence sans le moindre remords.

Le petit groupe sortait de la cabine quand Bolger les informa qu’il avait repris le contrôle du vaisseau mais qu’il allait redémarrer tous les systèmes pour se débarrasser du vaisseau.

C’était bien le moment.

Nadja repoussa Neuville contre le mur et posa le canon de son arme à l’arrière de son crâne.

« - Respire juste trop fort et je te fais sauter le caisson. »

Simultanément, elle activa sa radio pour informer le capitaine de ses avancées.

« - Le docteur et moi avons localisé le saboteur et le transférons en ce moment vers les cellules. Nous sommes prêts pour la coupure à votre signal. »

____________________
Fiche de présentation : Ici
Description physiques : 1m89 85 kg, cheveux longs
Ses épaules et ses bras sont intégralement tatoués de motifs étoilés et tribaux. Elle porte généralement des vêtements en cuir dur qui lui rappelle son armure de métal ou son uniforme du SDT.
Mei-Ling Teoh
Grade : Capitaine

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Vous n'avez pas le droit de garder le silence.

    le Sam 15 Déc 2018 - 4:06
Mei entra à la suite des deux autres militaires dans les quartiers de Neuville. Celui-ci était assis sur son lit, comme s'il les attendait. Sa maladie n'était pas visible et il avait même l'air en forme. Ses quartiers montraient effectivement qu'il était sur le point de partir et des valises attendaient dans un coin. Elle avait donc raison. Il était monté à bord récupérer ses affaires et n'aurait pas dû se trouver là.

Lorsque Nadja l'interrogea, il répondit en avouant tout, ce qui mit la mit en colère.


« Sergent-chef Cook ! Lâchez-le tout de suite ! » fit-elle sèchement.

« Et non, personne ne vous passera à tabac. Direction les cellules pour un interrogatoire poussé. » rétorqua-t-elle à l'impudent avant de fixer Nadja du regard.

« Suis-je clair, chef ? »

Elle était pour sa part déstabilisée par la franchise de Neuville. La chef de la sécurité ne semblait pas vouloir pousser l'interrogatoire, mais elle oui. Elle avait besoin de savoir ce qui l'avait poussé à agir ainsi. Le mobile était important.

« Pourquoi avez-vous fait ça ? Que gagnez-vous dans tout ça ? Vous ont-ils promis de vous guérir en échange de votre collaboration ? » lui demanda-t-elle.

Elle se demandait ce qui pouvait pousser à une telle trahison. Serait-il en faveur des Goa'ulds ? Après tout, pourquoi pas. Les Nazis avait bien eu de véritables adeptes en leur temps, alors pourquoi pas des faux dieux qui voulaient dominer la galaxie.

Lorsque Jimmy leur annonça qu'il allait redémarrer les systèmes, elle contacta rapidement l'infirmerie pour s'assurer que le personnel et l'équipement était prêt à parer à toute éventualité. Elle regarda l'ex-marine encore une fois.


« Chef, neutralisez-le, mais ne le tuez pas, sauf absolue nécessité. Il détient peut-être des réponses qui nous permettront de démanteler tout le groupe derrière cette attaque. » fit-elle.

Il avait toujours des choses à leur apprendre et il constituait, à l'heure actuelle, leur seul et unique piste pour découvrir qui était d'autre était impliqué, pourquoi et comment ils avaient orchestré tout ça. Il n'était pas question de le perdre maintenant.

____________________
Dernière position connue : Voie Lactée - Centre de vacances
Situation : Bronze sur la plage et fait trempette dans l'eau


Double-compte :
Zander Hayes (JPS)

Sur Atlantis (SGZ-A) :
Dr Kaylee Beckett
Dr Jeremy Doyle

Re: Vous n'avez pas le droit de garder le silence.

    le Mer 19 Déc 2018 - 12:24
Face aux révélations de Neuville, Nadja réagit de manière... plutôt tempérée quand on connaît ses réactions face à la trahison. Elle se contenta simplement de le mettre aux arrêts après l'avoir plaqué contre le mur. Lui ne réagit même pas, il se laissait faire et obéissait bien docilement. De toute façon, il savait bien qu'il n'avait aucune de résister face à des soldats et encore plus une marine du futur qui a eut ses gènes bidouillés.

Mei demanda au contraire en savoir plus sur son geste. Pourquoi  et qu'est-ce qu'il avait à y gagner ? Une guérison miraculeuse peut-être ? Ce qui le fit légèrement sourire :


"Non, je reste condamné. Au cours des trois prochain mois, ma moelle osseuse ne produira presque plus de cellules sanguines ou que des cellules déformées. Donc mon sang ne sera pas renouvelé et deviendra de plus en plus surcharger de déchet et de toxines, ce qui va me tuer lentement et douloureusement. À votre plus grand plaisir j'en suis sûr. J'ai accepté ça. Je n'ai pas peur de mourir. Savoir exactement la date de sa mort à quelque chose d'étrangement très... soulageant. Plus la peine de s’inquiéter de ça. Mais, en faisant le point sur tout ce que j'ai vu et appris. Je me suis dit qu'il me restait quelque chose à faire pour essayer de laisser un monde un peu plus en sureté après mon passage.

Je sais, je dois paraître fou "En quoi détruire l'Achilles va sauver le monde ?" Sortez un peu de votre bulle. Vous croyez vraiment qu'on va arrêter les Goa'ulds ? Que RIEN que ce vaisseau et une station spatiale va suffire à terrasser un peuple qui domine une galaxie entière depuis plus de 20 000 ans ? Non. Ça ne marchera pas. Si vous y croyez, vous êtes soit très naïf, soit très arrogant. Au mieux, on ne fait que tuer un seigneur goa'uld ça et là. Et à chaque fois, il y en a toujours un plus taré et psychopathe qui prend sa place. On ne fait que retarder l'inévitable et je pense que le Sergent-Chef Cook sait exactement de quoi je parle puisqu'elle l'a déjà vécu. Ça arrivera ici aussi. Peut-être demain, peut-être dans 20 ans, mais ça arrivera. Le temps est inéluctable, on ne peut pas décider de sa direction.

Et vous voulez savoir le pire ? C'est qu'on a même pas besoin d'eux pour se faire avoir. Vous connaissez les nouvelles. Les Terriens sont sur le point de s'autodétruire tout seul comme des grands. L'égo et l'ivresse de pouvoir de quelques uns qui menacent des milliards de personnes. Si on veux sauver la Terre, il faut passer par un choix plus... radicale. Je suis du genre pragmatique. L'asservissement est préférable à l'extermination. Au moins on est toujours vivant et même si notre égo va se faire sans cesse humilier et rabaisser... à juste titre pour certains je ne le cache pas, on est toujours vivant. Et si on la joue fine... on peut en profiter, jouer le jeu, gagner la confiance de l'ennemi et quand il s'y attendra de moins, il se prend le retour de bâton dans les dents. Après tout, la dernière fois qu'on s'est soulever et chasser L'ENSEMBLE des Goa'ulds de la planète, on n'avait rien de mieux que des cailloux taillés fichés dans des bouts de bois. Alors maintenant qu'on a des armes à énergie, des bombes atomiques, des vrais soldats et deux ou trois petits trucs. Ça ne devraient pas être plus difficile...

Et c'est là que mon plan devait intervenir. En livrant l'Achilles à Tonatiuh, que je n'aime pas, mais dont on ne peut pas nier qu'il est loin d'être idiot, il va voir que la Terre est sur le point d'imploser et que c'est le moment idéal pour agir. Non il ne va pas nous regarder nous entretuer en mangeant du pop corn. Il sait que si jamais il s'empare de la Terre, on lui serra bien plus utile vivant que mort et son pouvoir sera presque sans limite. On ne sera pas simplement asservis et dominé par le premier gouverneur qui a des envies de se passer les nerfs. On aura un traitement de faveur. Après tout, il sait mieux que quiconque qu'il vaut mieux nous avoir de son côté et que les coups de fouet ne sont pas vraiment la meilleure solution pour nous garder sous contrôle. Certes, il ne va pas faire dans la dentelle, mais au final, la Terre et les Terriens seront toujours là.

Et qui sait, si nos descendants sont malin. D'ici quelques siècles ou millénaires... il se pourrait qu'on se débarrasse définitivement des Goa'ulds et qu'on se retrouve tout en haut de l'échelle. Ce qui n'arrivera jamais si on se fait sauter le caisson tout seuls comme des grands dans quelques mois."


Il termina sa tirade peu avant que Jimmy ne fasse son annonce de couper les systèmes. Mei demanda de conduire Neuville pour interrogatoire pour qu'il puisse en dire davantage :

"Vous vous trompez Docteur. Je suis tout seul sur ce coup là. Mais si vous voulez perdre votre temps. C'est vous que ça regarde."

Peu à peu, tous les systèmes se coupèrent. Les ordinateurs, les lumières, les machines. L'Achilles devenaient parfaitement silencieux alors que les couloirs baignaient dans la lumière rouge de l'éclairage de secours. Le traître était sous bonne garde et se laissait gentiment conduire dans sa cellule. Toutefois, il y avait un autre petit souci à régler. La gravité artificielle du vaisseau ayant été aussi coupé, tout ce qui n'était attaché au sol se retrouva à flotter dans la pièce, aussi bien les objets que les individus...
Nadja Cook
Grade : Sous-lieutenant

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Nadira Garett
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Vous n'avez pas le droit de garder le silence.

    le Sam 22 Déc 2018 - 13:13
En écoutant le récit de Neuville, Nadja se sentit finalement plutôt triste pour lui. Non seulement il allait mourir d’une maladie des plus atroces, mais il allait le faire en prison en s’étant trompé sur toute la ligne.

Sans Mei, l’aurait-elle tué de sang froid ? Possible mais ça n’était pas si sur. Il ne les avait pas trahi par intérêt mais par désespoir. Ça ne l’excusait en rien mais au moins pouvait elle le laisser en vie sans trop de remords. Il avoua également être seul, ce qui n’était pas vraiment surprenant au vu de son histoire.

Quand les systèmes se coupèrent, ils étaient prêt. Mais pas forcement a ce que la gravité se coupe. Entre la quasi absence de lumière et la soudaine flottaison, il y allait avoir des accidents en pagaille sur le vaisseau. Ça n’était vraiment pas le moment de trimballer un prisonnier.

Depuis le temps qu’elle disait qu’il fallait intensifier ce genre d’exercice ! On allait peut être l’écouter maintenant. Si personne n’avait la bonne idée de leur tomber dessus. Parce-que la, ils était aussi inoffensif qu’une fillette avec un pistolet à eau vide.

Le système de com était lui aussi HS, mais pas les dispositifs portatif sur batterie. Tous ses soldats en portait, vu qu’ils étaient déjà en alerte et elle espérait que d’autre auraient le réflexe de s’en équiper.

« - Ici Cook. Ceux qui se débrouille en microgravité vont aider les autre à s’amarrer. Utiliser tout ce que vous avez à porter, y comprit vos lacet au besoin. Attention aux objets volants. S’il y a des blessé, emmener les vers l’infirmerie. »

La-bas aussi ça allait être le chaos. Si le gravité ne revenait pas vite, ils seraient incapable de soigner la plupart de leur patients. Bon, un problème à la fois.

« - Grissom, ramène le doc à l’infirmerie, on va avoir sacrément besoin d’elle la bas. Je m’occupe de notre prisonnier. »

Manu militari, elle attrapa Neuville par la nuque et donna une impulsion puissante des deux jambes. Avec les mains liée, il ne pouvait pas se diriger mais ca lui convenait parfaitement. Il avait encore moins de possibilité de résister comme ça.

____________________
Fiche de présentation : Ici
Description physiques : 1m89 85 kg, cheveux longs
Ses épaules et ses bras sont intégralement tatoués de motifs étoilés et tribaux. Elle porte généralement des vêtements en cuir dur qui lui rappelle son armure de métal ou son uniforme du SDT.
Mei-Ling Teoh
Grade : Capitaine

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Vous n'avez pas le droit de garder le silence.

    le Dim 23 Déc 2018 - 4:27
Mei écouta Neuville leur déballer toutes ses raisons, sans la moindre hésitation. Elle se retint de tout commentaire. Son explication était étrange, mais ce n'était pas l'appât du gain qui l'avait motivé. Non, juste un raisonnement tordu pour sauver l'Humanité à l'aide d'un plan pour le moins alambiqué et qui se basait uniquement sur des présomptions de sa part.

« Ce n'est pas moi que vous allez devoir convaincre que vous avez agi seul. Et nous n'avons aucune raison de vous croire. » lui répondit-elle.

Lorsque Jimmy coupa les systèmes, elle s'attendait à beaucoup de choses, mais pas à la perte de la microgravité. Par réflexe, elle attrapa la main courante. Contrairement à beaucoup, elle ne souffrait pas de problèmes particuliers en apesanteur et s'y débrouillait même plutôt bien. Mieux qu'avec une arme entre les mains en tout cas.

Quand Nadja ordonna à Grissom de l'escorter à l'infirmerie, elle leva un sourcil.


« Pour y faire quoi au juste ? Si nous avons des blessés, je ne pourrais pas y faire grand-chose. Nous n'avons aucune procédure ni matériel adapté. Le personnel est à peine capable de se mouvoir sans gravité. Donc croisons les doigts pour qu'il n'y ait pas de blessés graves nécessitant une intervention. Si tel est le cas, j'apprécierais tout conseil que vous pourrez nous donner sur la manière d'agir, chef. » dit-elle.

Sans compter qu'elle n'avait même pas la moitié de son personnel à bord et que la plupart était tout bonnement incapable de faire quoi que ce soit dans ces conditions. Ils en étaient encore à apprendre les bases et à maîtriser leurs mouvements et leurs déplacements. Et lorsqu'ils y arriveraient, il faudrait réfléchir à un entraînement spécifique pour qu'ils apprennent à faire leur métier en apesanteur, en espérant que ce soit possible. En attendant, ils allaient devoir improviser.

« Et interdiction de balancer M. Neuville par un sas. Il doit arriver vivant et en un seul morceau jusqu'aux cellules. Compris ? » fit-elle au moment où Nadja s'élançait.

Elle regarda Grissom. Jusqu'à présent, les deux seules séances en 0G qu'elle avait suivies avaient eu lieu dans le hangar, autrement dit un espace relativement dégagé, et c'était la première fois qu'elle allait se déplacer "sur le terrain", pour ainsi dire.


« Allons-y. Je sens que nous allons bien nous amuser… » dit-elle, résignée.

____________________
Dernière position connue : Voie Lactée - Centre de vacances
Situation : Bronze sur la plage et fait trempette dans l'eau


Double-compte :
Zander Hayes (JPS)

Sur Atlantis (SGZ-A) :
Dr Kaylee Beckett
Dr Jeremy Doyle

Re: Vous n'avez pas le droit de garder le silence.

    le Mar 1 Jan 2019 - 15:07
Alors que tout le monde se préparer à passer les prochaines heures à flotter dans les airs, certains avec une sorte de crainte et d’appréhension, d'autres en essayant de profiter de la situation, Nadja et Mei quittèrent la cabine du saboteur, ce dernier docile :

"Réinitialisation des systèmes ? Ça peut supprimer le virus. Je ne pensais pas que vous allez tenter ça vue que pendant que les ordinateurs se remettent à niveau, le vaisseau ne serait plus qu'un bout de métal sans défense dérivant dans l'espace. Par contre, les systèmes de survie sont normalement à part et le virus n'est pas conçu pour s'en prendre à eux... Étrange."

Aider ses geôliers ? C'est pas comme s'il avait une occasion de mettre les voiles. En tout cas, il se laissa entraîner dans la coursives où quelques personnes flottaient dans les airs à différentes altitudes. Certains suivirent les conseils de la Marine, d'autres étaient soit désorienté au point de plus savoir quoi faire, soit en train de profiter de la cituation. Il faut dire que d'autres circonstances, la gravité 0 pouvait être très ludique.

Les objets flottants étaient rare dans la coursive, surtout des Bells et d'autres petits objets individuels comme des stylos ou même des pièces de monnaie. Le plus gros objet était un de ces drones d'entretien qui nettoyaient le sol et qui, pour une raison inconnue, était en train de nettoyer... le plafond. Sans doute l’œuvre d'un plaisantin.

Les messages commencèrent à fuser sur les Bells des deux responsables, faisant un état de la situation. L'infirmerie était parée, le gros équipement étant déjà fixé au sol. Par contre, c'était la chasse aux différentes fioles et objets tranchants qui flottaient un peu partout. Un des infirmiers s'était blessé en essayant d'attraper un scalpel. Le plus inquétant venait de l'armurerie où des armes étaient sorties de leurs racks et flottaient librement dans la pièce. Rien de grave en soit, vue qu'elles étaient déchargées, par contre, il y avait aussi quelques grenades dans le tas...

Le voyage vers les cellules fut lent, mais relativement simple et Neuville entra bien sagement dans sa cellule. Cette dernière était vide de tout objet flottant; vue que tout son contenu était fermement fixé au sol par sécurité. Une fois le prisonnier en sureté, il fallait maintenant gérer la crise de la gravité 0 jusqu'au rétablissement du système... en croisant les doigts pour qu'aucun autre problème ne pointe le bout de son nez...
Nadja Cook
Grade : Sous-lieutenant

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Nadira Garett
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Vous n'avez pas le droit de garder le silence.

    le Jeu 3 Jan 2019 - 10:55
Progresser dans des couloir remplis d’objets et de corps flottant n’avait rien d’aisé, même pour quelqu’un rompue à cet exercice. A plusieurs reprises, elle dut pousser, tirer, ou stopper la rotation folle de membres d’équipage désemparés. Tout en évitant les bulles de vomi qui se multipliait au fur et à mesure que les oreilles internes perdaient tout repère.

Par chance leur prisonnier ne semblait pas encore affecté et Grissom faisait partie des soldats qu’elle avait formé. Quant à Mei, elle s’était révélée plutôt douée pour évoluer dans cet environnement. Si elle arrivait à former des équipes au gliding ball, elle la voulait dans la sienne comme attaquante.

Une fois le prisonnier en cellule, Nadja regarda les écrans noirs du poste de contrôle et frissonna. Le vaisseau était sourd et aveugle. Comme l’avait dit le saboteur, l’Achille n’était qu’un bout de métal flottant dans l’espace à cette heure.

« - Capitaine Bolger, fit-elle dans son communicateur, peut être pourriez faire décoller quelques chasseurs et un C101 pour patrouiller autour de l’Achille. Même si leur radar sont moins puissants que les nôtres, c’est toujours mieux qu’être aveugle. Le Cargo restera proche de nous et servira de relais radio vers nos communicateurs. »

Elle ne voulait pas donner l’impression de commander les officiers, bien évidemment, mais c’était aussi son boulot de les aiguiller vers des solutions de bon simple et de bon sens. Ce qui lui donna une autre idée.

« - Doc, les C101 ont leur propre générateur de gravité. Tu pourrais peut-être te servir de l’un d’eux comme infirmerie, non ? Pour les blessures les plus grave, je veux dire. »

En attendant la réponse des deux officiers, elle se dirigea vers Emy qui attendait patiemment son heure au fond de la salle.

« - Tu peux m’aider, s’il te plait ? C’est plus facile à deux. »


____________________
Fiche de présentation : Ici
Description physiques : 1m89 85 kg, cheveux longs
Ses épaules et ses bras sont intégralement tatoués de motifs étoilés et tribaux. Elle porte généralement des vêtements en cuir dur qui lui rappelle son armure de métal ou son uniforme du SDT.
Mei-Ling Teoh
Grade : Capitaine

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Vous n'avez pas le droit de garder le silence.

    le Ven 4 Jan 2019 - 23:45
Après avoir contacté l'infirmerie, elle décida finalement de suivre Nadja pour s'occuper du personnel dans les couloirs. Il y avait suffisamment de personnel sur place pour gérer les urgences avec leur faibles moyens. Elle demanda cependant à Jessie d'envoyer au moins deux personnes sillonner les couloirs pour distribuer des patchs contre les nausées à ceux qui en auraient besoin et d'établir une annexe dans le réfectoire pour ces patients-là pour éviter l'engorgement de l'infirmerie.

Mei se déplaçait comme un poisson dans l'eau en 0G et évitait sans difficulté les différentes obstacles. Elle n'avait pas manqué de s'étonner de son aisance. Dire qu'elle était plus que sceptique sur cet entraînement au départ était un euphémisme. Elle aida les deux autres militaires avec le personnel et le matériel à la dérive. Une fois le prisonnier dans sa cellule, elle écouta la suggestion de Nadja.


« Pas bête. Si nous pouvions aussi y traiter les quelques blessés légers tant qu'à faire, ce serait bien. » fit-elle

« Teoh à Bolger. Vous pensez qu'il serait possible d'avoir un pilote pour un C-101 pour le convertir en infirmerie pour les blessés graves si cela s'avérait nécessaire ? Sans gravité artificielle, je ne pourrai rien faire pour les prendre en charge sinon. »

En attendant une réponse, elle réfléchit à la logistique. Il y avait déjà du matériel sur place afin de monter une infirmerie secondaire lors des combats, donc ce ne serait pas un problème à ce niveau-là, mais elle aurait besoin de quelques infirmiers. Elle pouvait déjà commencer à en convoquer quelques-uns qui pourraient s'assurer que le matériel était toujours là.

« Je vais demander aux membres du personnel médical les plus proches de venir jusqu'ici. On verra ensuite comment procéder... »

Elle fit l'appel sur le canal de l'infirmerie, sachant que cela prendrait un peu de temps pour que les intéressés arrivent jusque-là au vu des circonstances.

Elle regarda Nadja qui se dirigea vers Emy et la rejoint quand elle l'appela pour lui demander un coup de main.

« Bien sûr. Qu'est-ce que je dois faire ? » demanda-t-elle.

____________________
Dernière position connue : Voie Lactée - Centre de vacances
Situation : Bronze sur la plage et fait trempette dans l'eau


Double-compte :
Zander Hayes (JPS)

Sur Atlantis (SGZ-A) :
Dr Kaylee Beckett
Dr Jeremy Doyle

Re: Vous n'avez pas le droit de garder le silence.

    le Mer 9 Jan 2019 - 18:43
Nadja parvint à son armure qui était rester au sol du fait de ses jambières aimantés. Pour toute réponse, elle eut droit à un son activation et l'ouverture des différentes parties pour lui permettre de se faufiler de l'intérieur. Emy était prête. Portant toujours les stigmates de la bataille lors de la fuite de chez les Goa'ulds "pacifiques", mais remise en état de marche et prête à en découdre. Les armes étaient absente, puisqu'elles étaient irréparables. Peut-être que la Matrice Asgard du JPS pourrait les reproduire, mais pour ça, il faudrait justement y retourner...

Toutefois, pas besoin d'armes pour le moment. L'armure lui permettait de se déplacer normalement, ce qui faciliterait beaucoup les choses dans les heures à venir.

Comme demander, les équipes médicales les plus proches arrivèrent tant bien que mal au niveau de cellules. L'un d'entre eux avait visiblement des hauts le cœur, mais le reste s'était habituer à l’apesanteur... mais il y avait une différence entre s'y habituer et s'y déplacer rapidement.

Les rapports s'accumulèrent sur les différentes sections du vaisseau dont un message de Thena qui avait l'air plutôt en forme, parlant d'avoir "l'habitude que son sens de l'équilibre fasse n'importe quoi" sans en rajouter. Sur la passerelle, c'était plus mitigée. Sarah était toujours aux commandes, fermement harnachée à son siège, mais d'autres, comme le créateur d'Hector, s'en sortait beaucoup moins bien.

Le reste se ressembler davantage : des objets flottants dont certains dangereux, des personnes malades et beaucoup de nettoyage à prévoir...
Nadja Cook
Grade : Sous-lieutenant

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Nadira Garett
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Vous n'avez pas le droit de garder le silence.

    le Jeu 10 Jan 2019 - 14:38
Après avoir revêtu son armure grâce à l’aide du médecin, Nadja se sentit aussitôt plus à l’aise. Même si évoluer en microgravité lui était naturel, Emy constituait sa seconde peau depuis des années. Elle garda le casque ouvert pour faciliter la conversation.

La réponse du capitaine Bolger la laissa de marbre. Elle comprenait le problème mais, de son point de vue, celui-ci n’en était pas un.

« - Monsieur, sauf votre respect, la porte du hangar n’est rien d’autre qu’un bout de métal facilement remplaçable. On ne peut pas en dire autant de l’Achilles et de son équipage. Attendez simplement qu’une équipe médicale soit arrivée à bord d’un des C101. Ils pourront toujours acheminer les blessés par téléportation. Les cargos sont équipés de téléporteur individuel et autonomes. S’il faut déblayer des débris, je pourrai m’en occuper. »

Et s’il fallait payer la note… Et bien ils pourraient toujours le lui demander aussi.

Pour l’instant, il n’y avait aucun blessés grave à déplorer mais il était peu probable que cela dure. Autant être prêt. Les rapports audios commencèrent à s’empiler. Beaucoup d’alertes mais rien de méchant. Ils s’en sortaient bien, très bien même. Finalement, un appel à l’aide leur parvint d’un laboratoire ou un technicien était bloqué par une paillasse non verrouillée au sol. IL ne pouvait pas se dégager seul et s’était probablement fracturé une jambe à cause de l’inertie.

« - On arrive ! Doc, accroche-toi à moi, on va aller vite. »

C’était le premier mais probablement pas le dernier. Et le retour de la gravité ferait aussi très mal. Chaque chose en son temps.

____________________
Fiche de présentation : Ici
Description physiques : 1m89 85 kg, cheveux longs
Ses épaules et ses bras sont intégralement tatoués de motifs étoilés et tribaux. Elle porte généralement des vêtements en cuir dur qui lui rappelle son armure de métal ou son uniforme du SDT.
Mei-Ling Teoh
Grade : Capitaine

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Vous n'avez pas le droit de garder le silence.

    le Dim 13 Jan 2019 - 15:55
Mei écouta la réponse de Nadja à Jimmy. Elle n'avait pas tort. La porte pouvait être remplacée, le personnel, c'était plus difficile. La mention des téléporteurs lui tira un soupir de soulagement intérieur en apportant une réponse simple au problème du déplacement des blessés. Il restait tout de même à transformer les appareils en infirmerie, voir en bloc opératoire d'urgence.

« Teoh à Bolger. Est-ce qu'il y a un moyen d'empêcher le retour brutal de la gravité ? Avec tout ce qui flotte en ce moment, les risques de blessures sont élevés. S'il y avait un moyen d'avertir le personnel quelques secondes à l'avance pour qu'ils puissent se préparer et s'éloigner de tout ce qui est dangereux, on pourrait peut-être arriver à limiter les dégâts. »

Du moins, c'est ce qu'elle espérait, sans pour autant attendre une réponse positive.

Un message radio d'un homme blessé en difficulté leur parvint et Nadja décida d'aller s'en occuper.


« Deux secondes, j'ai besoin de récupérer de quoi immobiliser et protéger sa jambe si elle est fracturée. Il doit y avoir le nécessaire ici. C'est tout ce que je pourrais faire pour lui pour l'instant. » dit-elle en se dirigeant vers la zone où était stockée le matériel médical.

Heureusement, il s'agissait d'un coffre solidement fixé au sol et verrouillé dont le contenu était également rangé et arrimé pour éviter que le matériel ne soit endommagé. Elle récupéra ce qu'il lui fallait avant de retourner s'agripper à Emy et de se laisser emmener vers le laboratoire pour secourir le pauvre membre d'équipage.

____________________
Dernière position connue : Voie Lactée - Centre de vacances
Situation : Bronze sur la plage et fait trempette dans l'eau


Double-compte :
Zander Hayes (JPS)

Sur Atlantis (SGZ-A) :
Dr Kaylee Beckett
Dr Jeremy Doyle

Re: Vous n'avez pas le droit de garder le silence.

    le Mer 16 Jan 2019 - 13:39
Les heures suivantes fut pour le moins stressantes. Outre le fait de devoir s'occuper des blessés, il fallait aussi convertir un cargo en infirmerie en un temps records, organiser des opérations de "récupérations" de matériels sensibles et de personnes lévitant à peu près n'importe où et former en express des équipes au déplacement en apesanteur.

Heureusement pour Meil, la grande majorité des blessures à traiter n'était que superficielles, principalement des écorchures et des hématomes plus ou moins conséquents sans parler des traitement anti-nausée à distribuer à un équipage peu voir pas du tout habitué à ce que leurs sens de l'équilibre et de l'orientation soient aussi malmenés. Il y avait aussi quelques fractures à traiter et deux traumatismes crâniens.

La situation fut on ne peux plus précaires pendant quelques heures jusqu'à ce que la lumière ne montre des signes de renaissance, prémices du rétablissements des systèmes. Un à un, ces derniers se réactivèrent, du système d'ouverture des portes à la propulsions en passant par l'air, l'eau... et bien sûr la gravité. Jimmy parvint à prévenir juste à temps l'équipage de son rétablissement, ce qui permit d'éviter des blessés supplémentaire que ce soit par la chute au sol ou d'un objet massive sur eux. En revanche, le matériel eut moins de chances et ce fut un véritable brouhaha qui se fit entendre quand tout les objets lévitant, de la plus petite cuillère à des meubles entiers en passant par de l'équipement lourds qui tombèrent simultanément au sol.

Hector était également de retour et il aida les équipes de surveillances et de secours à localiser les derniers blessés à bord. Finalement, la crise était passé, le virus n'était plus présent dans les systèmes et la passerelle avait retrouvée les commandes du vaisseau. Maintenant, le plus dur à faire était de ranger tout ce bazar... et de nettoyer tout ça, malgré l'intervention des petits robots aspirateurs.

L'annulation de la mission et le retour sur Terre fut ordonnée et l'Achilles fit demi-tour pour mettre le cap sur la planète bleue.
Contenu sponsorisé

Re: Vous n'avez pas le droit de garder le silence.

    Revenir en haut



    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum