Stargate Zone
Bienvenue,

SGZ est un forum RPG, c'est-à-dire que vous incarnez un personnage avec une vie, un passé, des émotions, des envies, des manies, etc ...
Vous le faites vivre, parler et tout ça par écrit.


Etape 1 : Lisez le Wiki de Stargate Zone

Etape 2 : Inscrivez-vous

Etape 3 : Présentez-vous

Etape 4 : Amusez-vous !

Avec Stargate Zone bienvenue aux portes de l'imaginaire !

Partagez
Aller en bas

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Nadira Garett
Points SGZ:
30/100  (30/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Mar 10 Juil - 11:44
Pour Nadja qui avait plutôt l’habitude de foncer dans le tas, toute ses précaution et circonvolutions lui donnaient mal au crane. Si elle savait qu’il fallait prendre des pincettes avec ce genre de problème, elle avait de plus en plus de mal à ne pas agir et ruer dans les brancards.

*C’est pour ça que t’es marine et pas psy, songea-t-elle en buvant son thé. *

Elle nota que Prius n’était pas particulièrement ravi qu’elle soumette ses mélanges de plantes aux médecin locaux. Elle n’en dit rien mais cela alluma une petite lueur d’alerte dans sa tête. Etait-ce de la prudence ou avait-il quelque chose à cacher ? D’ici à ce que ces herbes provoquent une dépendance et rendent leur buveur complètement paranoïaque… Ca expliquerait l’état de Zander.

* Tu délires complètement, Puce. Va te coucher plutôt que de voir le mal partout. *

Bien décidé à néanmoins faire analyser le produit dès le lendemain, Nadja se leva et salua Prius d’un sourire avant d’aller se coucher. Zander dormait toujours, d’un sommeil de plomb et elle se lova contre lui pour s’endormir en quelques minutes.

****
Au petit matin, Nadja se leva en premier et descendit à la cale pour pousser un peu de fonte. Cela faisait deux jours que ces exercices matinaux étaient interrompus et elle comptait bien terminer sa séance aujourd’hui.
Elle terminait quand elle entendit dans le salon des mouvements. Quelqu’un préparait le petit déjeuner et elle était à peu près sure qu’il s’agissait de Prius. Nadja termina et passa sous la douche rapidement avant de repasser dans les communs dans son uniforme.


« - Bonjour, lança -t-elle, de bien meilleure humeur qu’hier à la même humeur. Zander n’est toujours pas levé ? »

Il allait finir par être en retard. Sauf s’il était éclipsé pendant sa séance, auquel cas, il allait l’entendre.
Mais au final, il s’avéra qu’il était bel et bien encore là, simplement victime d’une sérieuse panne de réveil. Alors qu’elle buvait son café le pilote surgit soudain, à moitié habillé et s’excusa avant de se téléporter sans plus de cérémonie.

« - Bonjour aussi, grommela l’ex marine, plus amusé qu’elle ne laissait paraître. Bon au moins vous êtes encore là. C’est plutôt une bonne nouvelle non ? »

Quelques minutes plus tard Nadja réapparaissait sur l'Achille. Elle se rendit d'abord à l'infirmerie pour constater que le médecin chef n'y était pas. Elle opta ensuite pour le bureau de celle-ci et frappa avant d'entrer et de marquer un salut impeccable et de sourire.

"- Bonjour Doc. J'ai besoin de tes lumières."

Le ton n'était pas très protocolaire mais l'appellation de "doc" indiquait bien qu'il s'agissait d'un problème d'ordre médical. En quelques phrase, elle lui résuma la visite de Prius, la déprime chronique de Zander et l'usage de boisson aux plantes dont il faisait usage.

"- Je suis peut être parano, mais j'aimerai pas le voir dépendant de quoi que ce soit. C'est pour ça que j’aimerai bien que tu regarde ce qu'il y a dans ce truc et si c'est pas dangereux a plus ou moins long terme."

avatar
Grade : Visiteur

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Mei-Ling Teoh
Points SGZ:
70/100  (70/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Mar 10 Juil - 23:12
Prius se leva en se demandant s'il serait toujours là le soir même. Il sortit et entendit que Nadja qui s'entraînait dans la soute. Cette fois, il décida de la laisser tranquille, l'ayant déjà interrompu par deux fois. Et il ne voulait pas encore être accusé d'être un voyeur. Puis il n'avait pour l'instant rien à ajouetr à ce qu'il lui avait dit hier soir.

Il se rendit au salon et prépara du café pour tout le monde. Nadja finit par le rejoindre et le demanda si Zander dormait toujours.


« Je crois, oui. Je ne l'ai pas encore vu en tout cas. Sa nuit n'a pas été trop agitée ? »

Quelques minutes plus tard, le pilote surgit et disparut aussitôt prétextant qu'il allait être en retard. Prius lança un regard interrogateur à Nadja.

« Ça lui arrive souvent ça ? Ou c'est une technique pas subtile du tout pour nous éviter et ne pas non parler ? » demanda-t-il, perplexe.

Il rit ensuite doucement à sa remarque. Son ami venait encore une fois de le surprendre.


« Effectivement, je suis toujours là et je vais rester. Et oui, c'est une bonne nouvelle. Il n'a pas l'air décidé à me jeter dehors. J'en suis fort content et le premier étonné, croyez-moi. Ou peut-être était-il juste trop en retard pour prendre le temps de le faire. » fit-il, amusé.

Cela ne lui ressemblait pas du tout, mais il devait admettre que Zander avait bien changé depuis la dernière fois où il l'avait vu.


« Je vais le laisser tranquille concernant Harlan jusqu'à mon départ, à moins qu'il ne vienne m'en parler de lui-même. J'aimerais plutôt profiter de la fin de mon séjour ici et le voir avec la bonne humeur qu'il avait hier soir. C'est bien plus agréable. » dit-il un peu plus sérieusement avant de sourire et de continuer à déjeuner.

____________________
Dernière position connue : Paris
Situation : Fait du tourisme historique.

-----------
John: Has it ever occured to you that if you were even slightly less of a dick, people might actually want to work with you ?
Fancy Lee: Can't do that.
John: Because ?
Fancy Lee: Every organization needs its designated asshole. That is my gift to the Killjoy collective. The asshole may not be liked, but he will always be necessary, because he does what's needed. (Killjoy, 1x06, one blood)
avatar
Grade : Capitaine

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal:
Points SGZ:
40/100  (40/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Mar 10 Juil - 23:24
Mei s'occupait de remplir la paperasse concernant le énième soldat blessé pendant l'un des entraînements de Nadja. Au moins, elle ne risquait pas de s'ennuyer comme ça quand elle entendit frapper à sa porte. Elle sourit en découvrant l'identité de sa visiteuse.

« Regardez qui voilà... Je suis justement en train de remplir les papiers pour de ta dernière victime. Que puis-je pour toi ? »

Elle l'écouta et jugea ses propos préoccupants concernant son époux. Elle savait qu'il était suivi et surveillé, mais peut-être allait-il falloir que l'équipe médicale du JPS soit encore plus vigilante, ainsi que le psychologue qui le suivait.

« Pas moyen de le persuader de consulter pour ses problèmes d'insomnies ou de le pousser à parler de ce qui le travaille à quelqu'un ? » lui demanda-t-elle.

Il était difficile de soigner quelqu'un qui ne le voulait pas, surtout dans ce genre ce cas. Mais elle faisait confiance à Nadja pour prendre les décisions qui s'imposeraient si l'état du pilote se dégradait trop et s'il n'allait pas chercher de l'aide de lui-même.


« Je crois que tu es en effet légèrement parano. Pourquoi ce Prius ferait-il une chose pareille ? C'est en quelque sorte son médecin et son psy, en plus d'être son ami, d'après ce que j'ai compris. Ses recommandations m'ont l'air parfaitement légitimes. Lui as-tu parlé de tes craintes directement concernant ces tisanes ? Il est quand même le mieux placé pour te répondre. » lui fit-elle remarquer.

Pour venir d'une culture qui faisait beaucoup appel aux remèdes traditionnels basées sur des plantes, elle savait que celles-ci avaient une certaine efficacité sur des problèmes mineurs, mais qu'elles ne remplaçaient pas un vrai traitement suivi pour les pathologies plus importantes.


« Il y a peu de risques qu'une prise occasionnelle de tisanes crée une dépendance. Le pire qu'il puisse arriver, c'est que ce ne soit pas efficace. Les risques de réactions allergiques sont aussi à exclure puisque ton mari a déjà consommé ces tisanes. Un médecin consciencieux ne donnerait pas un produit avec un effet de dépendance sans pouvoir suivre son patient ou le confier à un confrère. Et honnêtement, je ne pense pas que ton prêtre lui donnerait sans aucune supervision médicale s'il y avait le moindre risque pour sa santé. Il a plutôt l'air préoccupé et soucieux de l'aider. » lui expliqua-t-elle.

Mais était-il vraiment un médecin au sens où ils l'entendaient sur Terre ? Probablement pas. Mais il s'en rapprochait et avait déjà traité Zander pour des problèmes similaires. Elle ne pouvait donc pas rejeter l'expertise du prêtre et la connaissance qu'il avait du passé médical de Zander simplement parce qu'il utilisait des méthodes qui ne correspondaient à leurs standards. Toutes les planètes n'étaient pas aussi évoluées technologiquement que la Terre et soignait les blessures et la maladie avec ce qu'ils avaient à disposition.


« Je ferai ces analyses, mais ça risque de prendre un peu de temps, étant donné qu'il y a plusieurs plantes impliquées et toutes d'origine inconnues. Il va d'abord falloir les identifier ainsi que leurs substances actives qu'il faudra ensuite en détail pour comprendre ce qu'elle fait et comment elle agit. Les botanistes et les pharmacologues vont être ravis et ils voudront certainement parler à ce Prius pour en savoir plus. » dit-elle.

____________________
Dernière position connue : Voie Lactée - Centre de vacances
Situation : Explore les lieux
avatar
Grade : Sergent-chef

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Nadira Garett
Points SGZ:
30/100  (30/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Mer 11 Juil - 13:27
Victime, victime, comme elle y allait… il s’était juste cassé une cheville. Pas non plus comme si elle lui avait tapé dessus. Elle les poussait, c’est certain mais ils devaient être au top pour partir en mission.

« - Tu sais qu’une fois qu’ils seront prêts, je compte entrainer le reste du personnel militaire également. Dans une moindre mesure évidemment mais il me semble normal que vous sachiez tous vous défendre efficacement. »

Et les civils viendraient ensuite mais chaque chose en son temps.

Le sujet passa vite sur Zander, pour lequel elle était venu.

« - Il voit le psy de la station, mais je ne sais évidemment pas ce qu’ils se racontent. Je sais que je suis parano et qu’il y a 95% de chance que Prius soit un type correct. Je l’aime bien pour être franche avec sa tendance à parler philosophie et faire de grande phrase. Mais je prends aucun risque avec la santé de Zander. Je sais, ça fait mère poule mais je peux pas m’en empêcher. Ca doit être codé dans mon ADN de marine."

Elle écouta la suite et hocha la tete quand Mei énuméra les raisons pour lesquelles il était peu probable que ces plantes soient néfastes. Elle craint un moment qu’elle n’accède finalement pas à sa demande mais le médecin finit par accepter, à son grand soulagement.


« - C’est l’addiction que je crains le plus en fait. Son comportement était tellement différent hier quand il en a eu prit. Tu sais que j’ai pas mal usé de drogue dans le passé. Ce genre de différence de comportement me fait toujours un peu tiquer. J’en ai vu pas mal chez des recrues qui abusaient ou ne prenait pas les produit pour neutraliser le manque. »

____________________
Fiche de présentation : Ici
Description physiques : 1m89 85 kg, cheveux longs
Ses épaules et ses bras sont intégralement tatoués de motifs étoilés et tribaux. Elle porte généralement des vêtements en cuir dur qui lui rappelle son armure de métal ou son uniforme du SDT.
avatar
Grade : Capitaine

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal:
Points SGZ:
40/100  (40/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Mer 11 Juil - 23:21
Mei se rembrunit lorsqu'elle entendit l'intention de Nadja de s'occuper du reste du personnel militaire lorsqu'elle en aurait terminé avec ceux qui étaient directement sous sa responsabilité. Peut-être devrait-elle envisager de renforcer le personnel médical lorsque cela arriverait.

« Youpi. Je suis trop heureuse de l'apprendre et je saute de joie à cette perspective. J'ai vraiment trop hâte. » dit-elle sur un ton pince-sans-rire, tout en respirant la joie et la bonne humeur.

Comme si elle ne souffrait déjà pas assez pendant les séances de sport... Peut-être devrait-elle réfléchir à un moyen de se venger de tout ce que Nadja lui faisait endurer et allait lui faire endurer... Ou peut-être trouverait-elle un moyen de se défiler, mais elle en doutait. Elle verrait cela en temps voulu.

Elle sourit franchement à la remarque de la mère-poule.


« Si tu me permets, c'est mignon comme attitude. Qui l'aurait cru ? Finalement, tu y tiens vraiment à ton pilote. » la taquina-t-elle.

Elle reprit son sérieux quand elle lui expliqua pourquoi elle se faisait du mauvais sang pour Zander. Et c'était bien compréhensible.

Elle faisait en partie les analyses pour la rassurer, mais aussi parce que cela l'intéressait et faisant partir de leur travail de manière plus générale. Qui sait où ils pourraient trouver des solutions à certains maux qui les affligeaient ?


« Je comprends que cela te fasse te poser des questions. Mais je ne crois pas que tu aies de souci à te faire concernant les tisanes. En revanche, les sautes d'humeur, particulièrement l'irritabilité et les crises de colère sont aussi un symptôme de dépression. Ce sont souvent les proches qui en font les frais. Et ça, c'est un peu plus préoccupant. C'est à surveiller, surtout si cela venait à s'aggraver et à devenir plus fréquent. Tu t'inquiètes peut-être à juste titre, mais pas forcément pour les bonnes raisons. »

Elle sourit à son amie. Elle allait tout de même devoir dédramatiser un peu la situation et ce qu'elle venait de dire. Il n'y avait peut-être aucune raison particulière pour expliquer ce changement d'humeur soudain.

« Mais tu sais, il était peut-être tout simplement content d'être entouré de deux personnes à qui il tient et qui sont importantes pour lui avec qui il passait un bon moment. La plupart du temps, un changement d'humeur n'est rien d'autre qu'un simple changement d'humeur, sans raison particulière. Ça nous arrive à tous. »

____________________
Dernière position connue : Voie Lactée - Centre de vacances
Situation : Explore les lieux
avatar
Grade : Sergent-chef

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Nadira Garett
Points SGZ:
30/100  (30/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Jeu 12 Juil - 11:54
Nadja éclata de rire en entendant son amie lui faire part de son enthousiasme pour ses futures sessions d’entrainement. Elle avait du mal à comprendre comment un militaire, même médecin, puisse ne pas plus s’entrainer. Au moins pour garder la forme.

« - Te plains pas. Toi tu as déjà commencé à reprendre la forme. Pour certain ça sera encore plus dur. Et après, on passera aux exercices en 0G. »

Elle souriait de toutes ses dents en annonçant cette nouvelle, sachant pertinemment comment le médecin allait le prendre. De son avis, tous le personnel, civil comme militaire, devait être capable d’effectuer ses tâches les plus basique sans gravité. Encore faudrait-il que le capitaine soit de son point de vue.
Mei la taquina sur son lien avec Zander et elle rougit légèrement.

« - Oui, ça m’étonne aussi parfois. Nous avons trouvé un équilibre et… et oui je tiens à lui, plus que je ne l’aurai cru possible en fait au vu de nos différences à l’origine. Et puis… enfin voilà quoi ! »

Exprimer ses sentiments n’était toujours pas son fort mais son rouge aux joues en disait long, au final.

Elle écouta la suite et hocha légèrement la tête quand Mei évoqua la dépression. On était sans doute en plein dedans. Une dépression silencieuse dont personne n’avait soupçonné l’existence jusqu’à ce que le mariage commence à souffler sur les braises. Et il fallait la lui faire dépasser à présent.

« - Tu as peut-être raison. Sans doute en fait, et je préfère vraiment ça. J’espère vraiment que je m’en fait pour rien. On verra avec les analyse. Avec un peu de chance, ça aura juste rendu fou les biologistes du coin. Allez, je veux pas te déranger plus longtemps. Merci d’avoir écouté la parano de service. Mais crois pas une seconde que je serai plus gentille ce soir à la salle de gym. »

____________________
Fiche de présentation : Ici
Description physiques : 1m89 85 kg, cheveux longs
Ses épaules et ses bras sont intégralement tatoués de motifs étoilés et tribaux. Elle porte généralement des vêtements en cuir dur qui lui rappelle son armure de métal ou son uniforme du SDT.
avatar
Grade : Capitaine

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal:
Points SGZ:
40/100  (40/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Jeu 12 Juil - 22:58
Mei regarda Nadja quelques secondes l'air incrédule lorsque celle-ci parla d'entraînement en 0G. L'entraînement physique passait encore et était un mal nécessaire. Elle pouvait aussi comprendre la nécessité d'entraînement au tir et au corps-à-corps. Elle ne brillait guère dans ce domaine et était d'être une élève modèle et assidue non plus. Elle faisait juste le minimum vital imposé. Mais de la 0G pour le reste des militaires, non, elle ne comprenait pas.

« Entraînement en 0G ? Mais pourquoi faire ? Je ne fais pas partie des troupes d'assaut, alors qu'est-ce que je pourrai bien faire en 0G, d'abord ? Certainement pas soigner quelqu'un, ça c'est sûr... » lui demanda-t-elle.

Ce fut à son tour de rire à la réaction du marine après sa taquinerie. Ah ça pas de doute, elle y tenait à son pilote. Ils formaient l'un des couples pour le moins inattendu et improbable du SDT, mais cela avait l'air de coller entre eux et elle était ravie pour son amie.


« Oui, oui, je vois ça. J'espère qu'il te le rend bien. » lui dit-elle avec un grand sourire.

Elle ne pouvait cependant s'empêcher de s'inquiéter un peu pour Zander. Si celui-ci souffrait vraiment d'une dépression dont il présentait de nombreux symptômes, il fallait qu'il consulte un médecin avant que son état n'empire trop. Elle ne pouvait en être certaine sans l'examiner, mais comme il n'était pas son patient, ce n'était pas de son ressort. En revanche, cela pouvait s'avérer difficile pour les proches et elle allait devoir garder un oeil sur Nadja au cas où elle viendrait à être affectée par celle-ci à la longue.


« Et continue à prendre soin de lui. Ça ne peut que l'aider, quelque soit son problème. » ajouta-t-elle.

Elle fit un petit sourire en voyant que son discours avait fait mouche, mais elle ne partage pas l'avis de son amie.


« J'aimerais me tromper personnellement. Si c'est vraiment une dépression, il va avoir besoin d'aide et le plus tôt sera le mieux. Et tu ne me déranges jamais. Enfin, presque jamais. Ma porte est toujours ouverte en cas de besoin, alors n'hésite pas si tu as d'autres questions ou s'il y a quoi que ce soit. »

Elle sourit plus largement à sa dernière remarque.

« Parce que tu l'as déjà été peut-être ? Et puis comment je pourrais râler si tu es trop gentille ? Ce serait mauvais pour ta réputation, ça. Et pour la mienne aussi d'ailleurs. » lança-t-elle en riant à moitié alors que Nadja sortait de son bureau.

____________________
Dernière position connue : Voie Lactée - Centre de vacances
Situation : Explore les lieux
avatar
Grade : Visiteur

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Mei-Ling Teoh
Points SGZ:
70/100  (70/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Jeu 12 Juil - 23:04
Zander n'était pas forcément de bonne humeur sans pour autant être exécrable. Il faisait son travail et remplissait les différentes tâches qu'on lui confiait, mais sans grand enthousiasme par rapport à d'habitude. Travailler lui permettait d'éviter de trop penser et cela lui convenait parfaitement. Et comme le personnel avait depuis longtemps appris à jauger son humeur, ils le laissaient relativement en paix.

Il était aussi content de ne pas avoir de rendez-vous avec Bressignac aujourd'hui. Même si celui-ci voyait que quelque chose n'allait pas, il ne pouvait que chercher à savoir ce qui le mettait dans cet état, mais il ne pouvait pas le forcer à lui dire quoi. Aborder le sujet avec Nadja, et Prius, était déjà assez difficile comme ça et il ne voulait pas le faire avec quelqu'un d'autre. Il avait beau admettre que son ami avait raison sur ce point, il ne pouvait s'y résoudre.

À la fin de son service, il irait se dépenser en salle de sport, comme souvent dans ces cas, pour évacuer la frustration. C'était toujours plus sain et bénéfique que de se faire taper dessus. Il se prévoyait une bonne heure à travailler seul sur les différents appareils de la salle de sport du JPS avant de retourner sur Stella pratiquer ses katas, ce qu'il n'aimait pas faire sur la station. Il préférait plutôt le calme et la solitude de son vaisseau pour cela. Puis il pouvait aussi finir de se défouler sur les sacs installés à bord, si nécessaire, sans personne pour le regarder de travers.

____________________
Dernière position connue : Paris
Situation : Fait du tourisme historique.

-----------
John: Has it ever occured to you that if you were even slightly less of a dick, people might actually want to work with you ?
Fancy Lee: Can't do that.
John: Because ?
Fancy Lee: Every organization needs its designated asshole. That is my gift to the Killjoy collective. The asshole may not be liked, but he will always be necessary, because he does what's needed. (Killjoy, 1x06, one blood)
avatar
Grade : Sergent-chef

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Nadira Garett
Points SGZ:
30/100  (30/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Ven 13 Juil - 11:45
Comme elle s’y était attendue, l’annonce de son intention de mener des exercices en apesanteur fit bondir le médecin.

« - Prend pas mal ce que je vais dire, s’il te plait. Depuis que je suis arrivée à ton époque, j’ai remarqué que vous avez tous beaucoup de mal à raisonner en terme spatial. Oui nous avons la gravité artificielle à bord. Mais comme toutes les technologies, elle peut tomber en panne. Si aucun d’entre vous n’êtes un minimum entrainé, que se passera-t-il ? Pas de soins d’urgences pour les blessés, pas de réparations, pas de protection... Je parle d’expérience tu sais, j’ai déjà vécu ça. C’est très moche dans un vaisseau de quatre cents membres d’équipage. Et tout le monde avait au moins eut un entrainement basique. »

Crier haut et fort son expérience n’était pas dans ses habitudes, mais elle avait aussi été prise pour ça, le capitaine ne le lui avait pas caché. Elle espérait qu’on l’écouterait quand elle ferait cette proposition même si ça ne la rendrait pas populaire.

Le sujet Zander la fit rougir de plus belle quand Mei lui demanda s’il lui rendait son affection. Il lui suffisait de songer au début de soirée d’hier pour être sur qu’il s’occupait très bien d’elle.

« - Merci de ton aide. On verra comment ça évolue. J’aimerai ne pas avoir à lui donner de toute façon… On peut toujours rêver. »

Elle sorti en riant, bien décidé à faire transpirer son amie ce soir. Elle n’en avait pas conscience mais sa remise en forme allait bon train et elle serait bientôt un très bon exemple de ce à quoi elle voulait arriver pour tous les membres de l’équipage.


****

Elle rentra un peu tard ce soir-là et trouva le salon désert. Des bruits familiers émanaient cependant de la cale et elle descendit avec un petit sourire. Zander était occupé à taper dans le sac et elle ne put que se féliciter de ces progrès. En quelques semaines il avait fait de gros progrès et saurait se défendre en cas de pépins. Sans faire de bruit elle s’installa dans un coin et l’observa sans vergogne.

« - Oui je matte, fit-elle quand il s’aperçu de sa présence. J’ai toujours adoré regarder les beaux mecs transpirants dans l’effort. Et tu commences à bien te débrouiller. Ta garde est solide et tu places bien tes épaules pour appuyer les coups. Viens par la, beau gosse, il est temps que je te montre comment faire de vrais dégâts. »

Les minutes suivantes furent occupées par une démonstration de coup plus violents que d’habitude et surtout à viser des parties du corps spécifique pour incapacité un adversaire. Elle lui fit travailler les mouvements pour qu’il acquière les bases avant de mettre fin à la journée.

« - C’est moi qui invite ce soir. Dès que Prius sera rentré… et bien surprise. »

Pas peu fière d’elle, elle passa sous la douche et s’habilla d’un pantalon de cuir, de bottes et d’un pull moulant. Un blouson de cuir viendrait compléter le tout quand il se téléporterait à Colorado Springs.




____________________
Fiche de présentation : Ici
Description physiques : 1m89 85 kg, cheveux longs
Ses épaules et ses bras sont intégralement tatoués de motifs étoilés et tribaux. Elle porte généralement des vêtements en cuir dur qui lui rappelle son armure de métal ou son uniforme du SDT.
avatar
Grade : Visiteur

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Mei-Ling Teoh
Points SGZ:
70/100  (70/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Ven 13 Juil - 23:19
Zander était en train de taper sur le sac quand il sentit un regard se poser sur lui. Il ne se laissa pas déconcentrer et termina sa série avant qu'un sourire ne commence à fleurir sur son visage et qu'il se retourne pour voir Nadja.

« J'ai cru remarquer que tu n'aimais pas que mater les beaux mecs... » fit-il avec un grand sourire en s'approchant.

Mais il resta sérieux et concentré, car ils étaient en mode entraînement et ce n'était pas vraiment le moment de batifoler, même si l'envie ne lui manquait pas. Il prenait un réel plaisir à ces séances et était content d'apprendre qu'il avait fait des progrès. au moins n'abvait-il plus l'impression d'être un bon à rien incapable d'apprendre. Restait à savoir comment il s'en sortirait en situation de combat réel, mais il n'était pas pressé de vérifier. Par contre, il était curieux de savoir comment il se débrouillerait contre d'autres adversaires que Nadja.


« Tu crois qu'il serait possible de mettre en pratique ce que tu m'apprends en affrontant d'autres personnes au cours d'un entraînement ? » lui demanda-t-il. Il pouvait participer à ceux du JPS, mais il préférait autant que possible que ce soit sous sa tutelle que sous celle d'un autre instructeur, vu qu'en fin de compte, c'est elle qui avait repris les choses en main, littéralement, dans ce domaine et qu'il avait plus confiance en elle que quiconque.

Il écouta ses instructions et observa ses démonstrations puis se mit à répéter les mouvements sous sa direction jusqu'à ce qu'elle soit satisfaite et mette un terme à la séance. Son annonce l'intrigua, mais il décida de patienter sagement jusqu'au moment venu.


« Dis-moi seulement que ta surprise n'implique pas que ce soit toi qui cuisines. Sinon, j'ai tout intérêt à vérifier qu'on a des plats de secours à bord. » dit-il en souriant.

Il la suivit dans la chambre et s'arrêta lorsqu'elle entra la salle de bain.


« Hum, tu n'aurais pas besoin que je te frotte le dos par hasard ? Et puis je dois aussi prendre une douche, alors bon… On pourrait faire d'une pierre deux coups, non ? » lança-t-il avec un grand sourire.

Finalement, il s'allongea sur le lit. Il était vidé, mais se sentait beaucoup mieux que ce matin. Les vertus curatives du sport… et de l'instructrice. Il se ne priva pas de l'observer quand elle sortit, un petit sourire idiot sur le visage, avant d'aller à son tour profiter de l'eau chaude. Il aurait volontiers traîné plus longtemps, mais il commençait à avoir sacrément faim et avait envie de savoir ce qu'avait mijoté Nadja.

Il s'habilla d'un pantalon et d'un t-shirt noir et se dit qu'il allait bientôt avoir besoin de se procurer d'autres vêtements. Puis il se rendit dans le salon.


********

Prius avait entendu Zander rentrer et avait décidé de le laisser tranquille lorsqu'il l'avait entendu partir s'entraîner dans la soute. Puis Nadja l'avait rejoint et là encore, il avait préféré laisser les deux tourtereaux vaquer à leurs occupations combatives.

Pendant un petit moment, il n'entendit plus rien, puis des voix s'élevèrent à nouveau dans le salon et cette fois, il sortit, car c'était de toute façon bientôt l'heure de manger. Il fut fort marri de ne point découvrir de repas prêt, mais peut-être qu'ils allaient aller sur la station.


« Bonsoir ! Alors, qu'est-ce que le chef de bord nous a préparé pour ce soir ? » demanda-t-il gaiement.


Dernière édition par Zander Hayes le Sam 14 Juil - 23:35, édité 1 fois

____________________
Dernière position connue : Paris
Situation : Fait du tourisme historique.

-----------
John: Has it ever occured to you that if you were even slightly less of a dick, people might actually want to work with you ?
Fancy Lee: Can't do that.
John: Because ?
Fancy Lee: Every organization needs its designated asshole. That is my gift to the Killjoy collective. The asshole may not be liked, but he will always be necessary, because he does what's needed. (Killjoy, 1x06, one blood)
avatar
Grade : Sergent-chef

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Nadira Garett
Points SGZ:
30/100  (30/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Sam 14 Juil - 9:49
Les compliments firent mouche et le pilote souri d’autant plus. Qu’il veuille se tester était une phase assez normale et elle approuva de le tête.

« - Oui ça serait même une bonne idée en fait. Je vais voir si je peux organiser quelque chose sur l’Achille. J’ai eu quelques demandes d’entraînement récemment en ce sens. Je t’en reparlerai. »

Quand il évoqua ses talents culinaires hors normes, elle le regarda sévèrement avant de se détourner, faussement vexée.

« - Pss, tu ne sais pas apprécier les bonne choses... »

Une fois douchée, elle profita de son regard avec un frisson appréciateur. Cela faisait bien longtemps qu’on ne l’avait pas regardé comme ça et çà lui plaisait. Elle ne s’était jamais réellement considéré comme un canon de beauté entre sa taille et sa carrure impressionnante (sans parler de ses manières pas franchement gracieuse). Mais quand elle sentait son regard la caresser ainsi, elle se sentait belle et désirable.

« - Dépêche toi de te doucher, murmura-t-elle d’une voix un peu plus rauque que d’habitude, j’ai faim. »

Prius arriva à point nommé, sa jovialité habituelle plaquée sur le visage.

« - Bah c’était votre tour… s’amusa-t-elle. Vous comptiez nous nourrir de sermons et d’eau fraîche ? Allez, mettez quelque chose de chaud je vous emmène quelque part. »

Elle avait rempli les demandes d’autorisation dans l’après midi et ca avait été nettement plus facile que la dernière fois. A croire que depuis Noël, son statut avait fait des bonds.
Un instant plus tard, ils étaient à Colorado Springs non loin d’une pizzeria d’où provenait une odeur exquise et de la musique.

« - La moitié de l’équipage de l’Achille viens ici régulièrement. Depuis le temps que j’entends parler de leur carte ! »

Il faisait nettement plus chaud à l’entrée et une jolie serveuse les guida vers une table avant de les laisser contempler la carte. Au fond de la salle deux guitaristes jouaient un morceau étrangement adapté qui la fit glousser.

____________________
Fiche de présentation : Ici
Description physiques : 1m89 85 kg, cheveux longs
Ses épaules et ses bras sont intégralement tatoués de motifs étoilés et tribaux. Elle porte généralement des vêtements en cuir dur qui lui rappelle son armure de métal ou son uniforme du SDT.
avatar
Grade : Visiteur

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Mei-Ling Teoh
Points SGZ:
70/100  (70/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Sam 14 Juil - 22:34
Prius répondit par un grand sourire à la pique de Nadja.

« Ah mais nourrir l'âme est tout aussi important que nourrir le corps. Et si j'avais su que c'était à mon tour, je me serai attelé à la tâche, mais mes talents culinaires ne sont pas loin d'égaler les vôtres, malheureusement… C'est d'ailleurs pour cela que je me limite aux esprits. » fit-il.

Zander leva les yeux au ciel. Prius n'était peut-être pas un cordon bleu, mais pour autant qu'il se souvienne, il était capable de cuisiner quelque chose d'à peu près mangeable quand il y mettait du sien.


« Monsieur a l'habitude d'être nourri et logé pour sa peine, alors il ne s'adonne que très rarement à ce genre de tâche essentielle. Mais quand il y veut, il peut faire chauffer quelque chose sans le brûler. » dit-il. Ils étaient aussi irrécupérables l'un que l'autre dans ce domaine.

« Aucun de vous ne cuisine quoi que ce soit à bord sans supervision. Je n'ai pas envie qu'un incendie se déclare à bord... Et je veux aussi pouvoir manger» lâcha-t-il en les regardant tous les deux avant de secouer la tête et d'aller chercher sa veste. Cela ne pouvait signifier qu'une chose, ils descendaient sur Terre.

Quelques minutes plus tard, il resserra sa veste et inspira à fond l'air frisquet, avant de lever la tête et d'observer quelques instants les étoiles au-dessus de lui. Puis il se dépêcha de rattraper les deux autres qui le précédaient, le sourire aux lèvres.


« Une pizzéria ? » dit-il avec circonspection.

il n'avait pas remangé de pizza depuis cette fameuse nuit. Il savait que c'était stupide et qu'il ne craignait rien, mais quand même. Il s'assit à la table et consulta la carte, restant pantois devant le choix. La dernière fois, il n'avait pas eu besoin de se préoccuper de quoi que ce soit, car le menu était décidé, mais là… Il lança un regard un peu désespéré à Nadja avant de jeter son dévolu sur une chose appelée Calzone.

Prius sourit en voyant le changement d'attitude chez son ami par rapport à la veille. Celui-ci ne semblait pas lui en vouloir non plus, ce qui était un agréable changement et une raison de plus pour éviter les sujets sensibles. Il s'installa et consulta l'impressionnante liste de pizzas proposées et décida d'opter pour la végétarienne.

Il ne pu s'empêcher de rire doucement en voyant la tête du pilote pour qui faire un choix semblait relever de la mission impossible. Quand la serveuse revint pour leur demander s'ils voulaient à boire, il prit une bière comme tout le monde et celle-ci repartit chercher les boissons, leur laissant un peu plus de temps pour faire leur choix de plat.

____________________
Dernière position connue : Paris
Situation : Fait du tourisme historique.

-----------
John: Has it ever occured to you that if you were even slightly less of a dick, people might actually want to work with you ?
Fancy Lee: Can't do that.
John: Because ?
Fancy Lee: Every organization needs its designated asshole. That is my gift to the Killjoy collective. The asshole may not be liked, but he will always be necessary, because he does what's needed. (Killjoy, 1x06, one blood)
avatar
Grade : Sergent-chef

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Nadira Garett
Points SGZ:
30/100  (30/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Dim 15 Juil - 10:18
Nadja sentit l’hésitation chez Zander quand il comprit où elle les amenait. Elle lui serra brièvement la main pour le rassurer et lui murmura quelques mots à l’oreille.

“- Qu’est ce que tu risques de pire ? Te remarier?”

Avec un clin d’oeil elle l'entraîna vers l’établissement et se laissa guider vers la table tout en dodelinant de la tête sur la musique. Comme les autres, elle fut ébahi par le choix proposé et finit par opter pour une pizza aux fromages dont elle ne connaissait pas la moitié.

Elle opta pour une bière également et regarda avec un large sourire les deux hommes en face d’elle.


“- A la vôtre, messieurs. Aux repas meilleur que les barres de protéines.”

Elle piocha une sorte de gâteau long dans un verre disposé devant eux et le grignota d'abord avec suspicion puis avec appétit.

“- C’est bon ce truc. La diversité de nourriture terrienne n’en finit pas de m’épater.”

La musique changea de rythme et elle se balança un peu plus. Personne ne dansait et cela aurait sans doute été déplacé ici… mais ces pieds avaient soudain des envies d”indépendance. Les plats arrivèrent très rapidement et elle ouvrit de grands yeux d’enfants en découvrant le contenu de son assiette.

“- OK, c’est moi ou ca n’a rien à voir avec les machins surgelés qu’on nous refile habituellement? Bon faut que j'arrête de faire cette tête si je veux pas marquer extraterrestre sur mon front.”


Dernière édition par Nadja Cook le Lun 16 Juil - 10:04, édité 1 fois

____________________
Fiche de présentation : Ici
Description physiques : 1m89 85 kg, cheveux longs
Ses épaules et ses bras sont intégralement tatoués de motifs étoilés et tribaux. Elle porte généralement des vêtements en cuir dur qui lui rappelle son armure de métal ou son uniforme du SDT.
avatar
Grade : Visiteur

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Mei-Ling Teoh
Points SGZ:
70/100  (70/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Dim 15 Juil - 20:30
Zander sourit aux propos rassurants de Nadja quand à ce qu'ils allaient manger.

« Qu'est-ce qui pourrait être pire que me remarier ? Je ne sais pas… me marier avec Prius peut-être ? Quoique je presque suis sûr qu'il serait ravi à cette perspective…. Enfin, je n'ai pas du tout envie de le savoir en fait. Et tant que je ne rajoute pas de pourpraline au menu, je ne crains rien… enfin, en théorie. Mais c'est stupide comme réaction, je sais… » répondit-il tout aussi doucement en la suivant.

Il prit sa bière, encore une production locale et rit pour la raison à laquelle elle trinquait, mais fort à-propos.


« À la vôtre ! » fit-il.

Il suivit son exemple et goûta l'un des gâteaux. C'était un peu trop sec à son goût, mais pas mauvais et ça lui permettait de patienter en attendant sa pizza.


« Pareil. Je passe mon temps à découvrir de nouvelles choses. J'ai l'impression que je n'en ferai jamais le tour complet. E vu que contrairement à vous deux, je suis capable de cuisiner de manière décente, je peux tenter de les refaire à la maison après. » dit-il sur un air amusé.

Quand la serveuse revint avec leurs commandes, il se mit à saliver et prit le temps d'observer les assiettes des autres avant de tester son propre plat. Il se dit qu'il allait devoir se renseigner sur comment se faisaient les pizzas. Si ce n'était pas trop compliqué, il pourrait tenter l'expérience lui-même sur Stella.


« Non, ce n'est pas du tout la même chose. Ça doit être pour ça que les gens fréquentent les restaurants… parce que ça n'a rien à voir et que c'est nettement meilleur que les machins tout prêts. »

Puis il s'attaqua joyeusement à son assiette.

************

Prius leva son verre pour trinquer avec les deux autres.

« À la vôtre ! Et que la vie vous sourit à tous les deux ! » lança-t-il avec un sourire.

Il était d'accord quand à la diversité culinaire de la Terre, mais pas seulement. Cette planète était d'une richesse incroyable.


« Et cette diversité ne concerne pas que la nourriture… Y aussi tout le reste, dans tous les autres domaines. C'est impressionnant. » fit-il remarquer.

La serveuse revint et il regarda ce qu'elle lui avait ramené, s'interrogeant quelques secondes sur comment s'y prendre pour manger la pizza. Un rapide coup d'oeil autour lui donna la marche à suivre.


« Je n'en ai jamais goûté avant alors je ne pourrai vous dire, mais... c'est énorme ! Les gens arrivent vraiment à manger tout ça ? » s'exclama-t-il, un peu surpris.

Il n'avait jamais été un gros mangeur et se demandait s'il arriverait à tout finir, mais il n'hésita pas une seule seconde à entamer son plat.

____________________
Dernière position connue : Paris
Situation : Fait du tourisme historique.

-----------
John: Has it ever occured to you that if you were even slightly less of a dick, people might actually want to work with you ?
Fancy Lee: Can't do that.
John: Because ?
Fancy Lee: Every organization needs its designated asshole. That is my gift to the Killjoy collective. The asshole may not be liked, but he will always be necessary, because he does what's needed. (Killjoy, 1x06, one blood)
avatar
Grade : Sergent-chef

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Nadira Garett
Points SGZ:
30/100  (30/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Lun 16 Juil - 14:27
Impressionné par le contenu de son assiette, Nadja écouta les arguments de l’un et l’autre sans rater une bouchée. Tous les avis concordaient pour dire que les pizzas étaient excellentes. Le toast de Prius la fit un peu rougir mais lui fit plaisir néanmoins. Elle sourit à son mari avant d’avaler une nouvelle bouchée et de al faire glisser avec une gorgée de bière.

« - C’est décidé, j’installe mon bureau ici. A moins que t’arrive à en refaire d’aussi bonne, évidemment.»

Bon, vu les calories qu’elle ingurgitait, il lui faudrait trouver une salle de sport très vite si elle ne voulait pas rouler plutôt que marcher. Elle les écouta évoquer la diversité de nourriture et plus généralement de toute la planète et elle ne put qu’approuver.

« - A mon époque, on évoquait souvent la Terre comme une sorte de paradis perdu ou tout était possible pour qui le voulait vraiment. C’était sans doute un rien naïf, mais au final pas si faux. Un restaurant aussi bien fourni aurait été impossible dans la plupart des colonies. Sauf peut-être sur Aurora, mais ça aurait été réservé aux huiles. Ici, c’est exactement l’inverse et on peut acheter une quantité folle de nourriture de qualité pour un prix modique. Et je ne vous parle pas de la bière. »

Elle avait déjà descendu la moitié de son verre mais avait déjà décidé qu’elle s’en tiendrait là. Ça n’était pas la soirée pour boire comme un trou.

« - Je crois qu’il est possible d’emporter ce qu’on ne mange pas. Pour el petit déjeuner demain, je suppose. »

____________________
Fiche de présentation : Ici
Description physiques : 1m89 85 kg, cheveux longs
Ses épaules et ses bras sont intégralement tatoués de motifs étoilés et tribaux. Elle porte généralement des vêtements en cuir dur qui lui rappelle son armure de métal ou son uniforme du SDT.
avatar
Grade : Visiteur

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Mei-Ling Teoh
Points SGZ:
70/100  (70/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Lun 16 Juil - 23:46
Zander avait remarqué que Nadja bougeait au son de la musique, signe qu'elle aurait probablement bien voulu aller danser. Mais cela ne semblait pas le lieu pour ça. Il sourit en retour à Nadja après le toast de Prius. Son sourire s'élargit en voyant Nadja rougir.

« Je compte bien essayer figure-roi, mais je doute d'obtenir exactement la même chose qu'ici. C'est aussi une question de matériel, de savoir-faire et d'expérience. »fit-il avec un grand sourire.

Il n'avait pas entendu les mêmes choses choses concernant la Terre, mais cela ne semblait pas étonnant, compte tenu des origines de Nadja.


« J'en ai plutôt entendu parler comme du peuple qui tient tête aux Goa'uld ou comme ceux qui cherchent à bouleverser le fonctionnement de certaines planètes, c'est selon. Pour moi, ils restent avant tout des explorateurs avec leurs points forts et leurs défauts. » fit-il.

Il sourit franchement en entendant parler des variétés de bières. Chaque ville semblait avoir de multiples micro-brasseries brassant ses propres bières. C'était hallucinant.


« Et pas que les bières... Ils ont une variété d'alcools et de cocktails impressionnantes. Chaque pays a les siens, comme pour la nourriture. Peut-être que je devrais faire le tour du monde avec pour thème la nourriture et l'alcool. Et après, j'ouvrirai un magasin spécialisé. Ou peut-être un restaurant ? » dit-il en riant avant de boire une gorgée de bière et de se remettre à manger.

******

Prius haussa les épaules à la mention de la Planète bleue, comme la surnommait ses habitants. Lui ne pouvait pas dire qu'il connaissait cette planète avant de débarquer.

« Je n'avais jamais entendu parler de la Terre avant de venir ici, à part peut-être quelques rumeurs très vagues qui ne précisait pas de qui elle parlait. »

L'information que lui donna Nadja sur le fait de pouvoir ramener la nourriture le fit sourire et le rassura.

« Tant mieux. Je n'aimerais pas gâché de la nourriture et que cela finisse aux poubelles juste parce que je n'ai pas assez faim pour tout mangé. »

Les deux autres en face de lui ne semblaient pas affligés de ce problème et il était certain que dans le cas où il ne pourrait pas emporter ces restes, ces deux-là se feraient certainement une joie de l'aider à terminer son assiette.

« Quand à la bière, je ne sais pas, ça a un goût étrange. ça se laisse boire, mais je ne saurais dire si j'aime ou pas. Mais peut-être que je n'ai tout simplement pas trouvé la variété qui me convenait, s'il en existe tant que ça. » dit-il.

Il prêtait aussi attention à la musique, que semblait particulièrement apprécier l'épouse de Zander et ne la trouvait pas désagréable. Mais là aussi, il avait été surpris par toutes les sortes qui existaient ici.

____________________
Dernière position connue : Paris
Situation : Fait du tourisme historique.

-----------
John: Has it ever occured to you that if you were even slightly less of a dick, people might actually want to work with you ?
Fancy Lee: Can't do that.
John: Because ?
Fancy Lee: Every organization needs its designated asshole. That is my gift to the Killjoy collective. The asshole may not be liked, but he will always be necessary, because he does what's needed. (Killjoy, 1x06, one blood)
avatar
Grade : Sergent-chef

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Nadira Garett
Points SGZ:
30/100  (30/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Mar 17 Juil - 16:53
« - Hum, et quels sont donc les défauts des humains, demanda Nadja d’une voix doucereuse. »

Même si elle naitrait -théoriquement- que d’ici un demi-siècle et son ADN modifié, elle se considérait comme résolument humaine. Elle était donc curieuse de comment Zander se sortirait de cette question piège.

« Un restaurant ? régit-elle surprise. Voilà qui serait intéressant. Mais je suis persuadée que quelqu’un qui exporterait les alcools terriens vers d’autres planète se ferait une fortune. Il y en a tellement pour tous les gouts. »

Elle nota dans un coin de sa tête que, même si c’était essentiellement une boutade, Zander venait, pour la première fois, d’évoquer l’arrêt de ses errances. Elle jeta un regard à Prius pour voir s’il avait aussi relevé ce fait mais n’en dit rien de plus.

Elle ne put par contre se retenir de réagir quand Prius expliqua ne jamais avoir entendu parler de la Terre auparavant. Elle trouvait ça surprenant, mais c’était sans doute du à son éducation humano centrée.

« - Moi qui pensait que déjà maintenant les terriens était connu un peu partout. Avec notre manie de mettre notre nez partout et surtout ou il ne faut pas… Enfin, la galaxie est grande après tout. »

Elle sourit quand el prêtre évoqua la bière et se souvint d’une soirée passée sur la station quelques semaines après son arrivée.

« - J’ai croisé un lieutenant l’an dernier qui était capable de vous trouver la bière de vos rêves simplement en lui décrivant vos gouts en matière d’alcool. Il faudra que je vous le présente. L’expérience pourrait être intéressante. »

Mine de rien, et tout en papotant, elle arrivait au bout de sa pizza et se sentait déjà repus, même si un dessert allait s’imposer.

____________________
Fiche de présentation : Ici
Description physiques : 1m89 85 kg, cheveux longs
Ses épaules et ses bras sont intégralement tatoués de motifs étoilés et tribaux. Elle porte généralement des vêtements en cuir dur qui lui rappelle son armure de métal ou son uniforme du SDT.
avatar
Grade : Visiteur

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Mei-Ling Teoh
Points SGZ:
70/100  (70/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    le Mar 17 Juil - 23:31
Zander sourit. Le ton de Nadja laissait suggérer qu'il venait de commettre une gaffe, mais cela ne le perturba pas outre mesure.

« Les équipes d'explorations ont tendance à mettre le chaos où ils passent quand ils tombent sur une planète qui n'ont pas les mêmes standards que les leurs. Ça ne veut pas dire qu'ils ont forcément tort, mais mettre à feu et à sang une planète n'est pas nécessairement la solution pour résoudre ce genre de choses. Et puis il y a les habituels énergumènes qui se pensent supérieurs au reste de la galaxie et qu'ils détiennent la vérité et que tout le monde devrait vivre selon leurs standards... » expliqua-t-il avec tout le sérieux dont il était capable.

Il réfléchit quelques secondes à sa suggestion. Cela lui avait traversé la tête en réalité.


« Oui, j'y ai pensé aussi. Ce serait très facile à faire, en fait. Certains de mes clients seraient très intéressés par ce genre de marchandises et j'ai aussi pas mal de contacts qui pourraient se charger de les distribuer. Je pourrais aussi ouvrir un comptoir sur une station spatiale pour vendre tout ça et d'autres produits venus d'ailleurs. Ça ferait fureur. Un restaurant marcherait sans doute bien aussi, mais c'est accessoire et plus compliqué à gérer. Sauf que pour ça, il me faut tout de même un commerce légal ici qui me serve de couverture pour me fournir. Sauf que je gagnerais de l'argent que je ne peux pas dépenser ici. Dommage que je ne puisse pas faire la même chose sur  Terre. Quoique, peut-être que sur le JPS... » fit-il sur un ton rêveur avant de soupirer. Et ce serait vraisemblablement un véritable cauchemar à organiser en termes administratif et obtenir toutes les autorisations nécessaires partout.

Il rit franchement à la réaction de son épouse quand Prius dit qu'il n'avait jamais entendu parler de la Terre.


« Voilà, c'est exactement de ça que je parlais plus tôt. Les Humains croient qu'ils sont le centre de l'univers et tout le monde les connait, au moins de réputation. Et je dis qu'ils devraient avoir peur de vous voir débarquer, vu le bazar que vous fichez partout où vous passez. » fit-il, amusé.

Il avait terminé son assiette et sa bière. Il hésitait à en reprendre une deuxième, vu qu'il ne travaillait pas le lendemain. Mais celle-là avait l'air de lui monter un peu trop vite à la tête ce soir, alors peut-être n'était-ce pas une très bonne idée.


« J'imagine que tu vas prendre un dessert avec ça ? » dt-il pour la taquiner.

****

Prius marqua un temps d'arrêt à la phrase anodine de Zander et croisa le regard de Nadja. Oui, il avait bien entendu lui aussi. Il se remit à manger et dissimula  un sourire en buvant une gorgée de bière. Encore une fois, son ami le surprenait. Et ce n'était peut-être qu'une idée en l'air et il n'avait certainement pas conscience des implications de ses propos.

Il était rare de l'entendre parler de se poser quelque part, généralement pour dire que cela n'arriverait jamais. La seule fois où il l'avait sérieusement envisagé, cela s'était mal terminé et depuis, il errait plus ou moins. Aux yeux de Prius, c'était rien de plus qu'une fuite en avant du pilote pour éviter de trop regarder en arrière.

« J'ai entendu quelques rumeurs sur ce genre d'événements, mais la Terre n'était jamais mentionnée. Ou pas sous ce nom, alors. » ajouta Prius alors que Nadja exprimait sa surprise au fait qu'il ne connaissait pas la Terre.

« J'imagine que contrairement à Zander, vous n'avez pas spécialement envie de vadrouiller à travers la galaxie. Malgré tout, y aurait-il une planète que vous ne connaissez pas et que vous aimeriez visiter en particulier ? » demanda-t-il en posant ses couverts.

Pour sa part, il n'arrivait pas à terminer. Il avait réussi à en manger une grosse partie, mais il ne finirait pas tout, ça, c'était certain.


« Quoi ? Vous allez encore manger ? Vous avez encore faim après tout ça ? » demanda-t-il.

____________________
Dernière position connue : Paris
Situation : Fait du tourisme historique.

-----------
John: Has it ever occured to you that if you were even slightly less of a dick, people might actually want to work with you ?
Fancy Lee: Can't do that.
John: Because ?
Fancy Lee: Every organization needs its designated asshole. That is my gift to the Killjoy collective. The asshole may not be liked, but he will always be necessary, because he does what's needed. (Killjoy, 1x06, one blood)
avatar
Grade : Sergent-chef

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Nadira Garett
Points SGZ:
30/100  (30/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    Hier à 13:40
Nadja avait suffisamment mis de planète à feu et à sang elle-même pour avoir une bonne idée de quoi parlait Zander.

« - Tu sais que je suis là à cause d’un de ces énergumènes ? Tu pourras le remercier la prochaine fois que tu le croiseras… même s’il est encore au jardin d’enfant. »

Les projets de Zander l’amusaient et elle rentra dans le jeu avec un petit sourire.

« - Il te suffirais de te faire payer dans avec quelque chose de valeur ici. Pierre précieuse, métal rare… Ca doit se trouver. Parce qu’ouvrir un bar avec alcool sur la station, je crois que tu peux oublier tout de suite."

Elle ne put s’empêcher de lever les yeux au ciel quand il se moqua de lui et sa tendance à voir les humains au centre de tout.

« - Vu ce que tu décris de nous, on devrait être les pires monstres de l’espace. Du coup, oui on devrait être connu un peu partout. »

La question de Prius faisait écho à beaucoup de ses réflexions récentes, même s’il ne pouvait pas le savoir.

« - Je vis sur des vaisseau depuis bientôt vingt ans vous savez. Et j’aime ça. Me retrouver sédentaire sur une planète, je ne sais pas si je pourrai, à long terme. D’un autre côté, vingt ans, ça commence à peser aussi. J’ai déjà dépassé très largement dépassée l’espérance de vie des marines au combat et je sais qu’un jour ou l’autre ça me rattrapera si je ne change pas de mode de vie. Alors, si on me propose demain quelque chose d’intéressant, c’est sûr que j’y réfléchirais à deux fois. »

Une lumière s’alluma dans son regard quand il parla de dessert.

« - Apparemment, leur fondant au chocolat est terrible ici. Faut tester, non ? »

Du coin de l’œil, elle vit que deux serveurs dégageaient des tables non loin d’eux pour réserver un grand espace dans la salle. De leur côté, les deux musiciens venaient de revenir après une courte pause. Voilà qui était très prometteur pour le reste de la soirée.





____________________
Fiche de présentation : Ici
Description physiques : 1m89 85 kg, cheveux longs
Ses épaules et ses bras sont intégralement tatoués de motifs étoilés et tribaux. Elle porte généralement des vêtements en cuir dur qui lui rappelle son armure de métal ou son uniforme du SDT.
avatar
Grade : Visiteur

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Mei-Ling Teoh
Points SGZ:
70/100  (70/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    Hier à 23:38
Zander lui fit un grand sourire.

« Tu as raison, il faudra que je le remercie. Si jamais on le croise, rappelle-le-moi. »

Il écouta ensuite ses suggestions sur son idée. Il y avait toujours des solutions pour l'argent, mais il sentait qu'avec les autorités terrienne, cela risquait de se révéler être un vrai casse-tête. Enfin, si jamais il comptait vraiment concrétiser ce projet un jour.

« Oh, je ne parlais pas nécessaire d'alcool ou du JPS. Hébrida pourrait être un bon point départ pour ce genre de commerce. Ou toute autre planète ou station qui constituerait un carrefour commercial. Mais il sera impossible de commercer directement avec la Terre ou d'y importer quoi que ce soit. Pas tant que la population ne saura pas que la vie existe ailleurs. Et même après ça, je ne suis pas certain que cela se fasse. Ou alors ça prendra très longtemps. » expliqua-t-il.

Il éclata de rire à sa réponse sur le dessert qui ne l'étonnait pas du tout.


« Oui, bien sûr... faut le tester. Évidemment. Est-ce que je dois prévoir de rajouter ça sur ma liste de plats à essayer de préparer à la maison ? » lui demanda-t-il, l'air faussement ennuyé.

Ce n'était pas le cas. Il n'avait jamais détesté cuisiner, mais jusqu'à présent, il avait toujours cuisiner pour lui plus par nécessité qu'autre chose. Mais il avait découvert que cuisiner pour quelqu'un d'autre était autrement plus motivant et il adorait ça.

Il leva les yeux au ciel quand il vit les serveurs enlever des tables et il soupira, devinant ce qui allait arriver sous peu.

« Je crois que tu vois pouvoir t'adonner à un autre de tes passe-temps favoris... Danser. Je n'arrive toujours pas à comprendre pourquoi les gens aiment ça. » ajouta-t-il à l'intention de Prius.

Il se sentait toujours ridicule quand il le faisait. C'est pour ça que s'il devait l'accompagner, cette deuxième bière serait en fin de compte la bienvenue.


****

Prius sourit à la réponse de Nadja.

« C'est compréhensible. C'est donc une chance que vous ayez réussi à mettre la main sur un pilote, qui de siurcroît, possède son propre vaisseau. Vraiment très pratique en fait. Si vous en avez marre de la terre ferme, il pourra toujours vous emmener dans les étoiles. Vous vous ressemblez bien sur ce point, d'ailleurs. » fit-il, amusé.

Il doutait que Zander soit aussi capable de rester indéfiniment au même endroit. Ce n'était pas dans son caractère. Tôt ou tard, il aurait à nouveau envie de bouger et de repartir, ne serait-ce que quelques semaines de temps en temps. Mais la différence serait qu'il aurait peut-être un port d'attache où rentrer. Si leur couple tenait jusqu'à la fin de l'année et qu'elle arrivait à lui faire poser ses bagages pour de bon.

Il rit doucement lorsqu'il le vit taquiner Nadja avec cette histoire de dessert. Ils faisaient vraiment la paire. Il rit carrément en tendant parler de danse. Il décida de chambrer un peu son ami :


« Ça m'étonne pas que tu n'y comprennes rien. Tu réfléchis trop pour ça. L'idée est justement de se lâcher et de se laisser porter par le rythme. Et ça, tu ne sais pas faire. »

____________________
Dernière position connue : Paris
Situation : Fait du tourisme historique.

-----------
John: Has it ever occured to you that if you were even slightly less of a dick, people might actually want to work with you ?
Fancy Lee: Can't do that.
John: Because ?
Fancy Lee: Every organization needs its designated asshole. That is my gift to the Killjoy collective. The asshole may not be liked, but he will always be necessary, because he does what's needed. (Killjoy, 1x06, one blood)
avatar
Grade : Sergent-chef

Info joueur
Double-compte ?: Oui
Compte principal: Nadira Garett
Points SGZ:
30/100  (30/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    Aujourd'hui à 10:43
Nadja gloussa en imaginant Zander discuter avec un bambin de son futur hypothétique. Pas sûr que ces parents apprécient.

Elle leva un sourcil surpris quand il lui expliqua la suite. Il avait bien plus réfléchi à cette possibilité que ne le laissait paraitre son ton dégagé
. C’était la première fois qu’elle l’entendait évoquer un projet d’avenir et ça ne lui déplaisait pas, même si elle n’était pas totalement certaine de faire partie du tableau.

« - Si je comprends bien, tu espères que la Terre finisse par s’ouvrir au commerce spatial pour être sur place et monter la première société de transport. C’est plutôt malin. Moi qui pensais que tu ne restais que pour combattre le mal et accessoirement mes beaux yeux. »

Elle prit un air faussement vexé mais ne put s’empêcher de rire. Prius avait raison, ils s’étaient bien trouvés l’un et l’autre avec leur gout de l’aventure et du voyage, même s’il sous estimait chez Nadja son besoin de cocon familial et d’attaches en général.
Elle rougit franchement au sujet du gâteau tout en hochant vigoureusement la tête. Elle était impatiente qu’il fasse des essais de pâtisserie, même si son organisme le lui ferait sans doute payer.

Elle commanda donc ce fameux fondant et écouta les deux musiciens démarrer un nouveau morceau plus entrainant.


« - Ce n’est pas tant danser que simplement faire la fête que j’aime. Ne plus réfléchir comme dit Prius, et juste se laisser porter par la musique en se moquant du lendemain. »

Avec son métier, ce genre d’activité était salutaire pour ne pas fondre un fusible très vite.

____________________
Fiche de présentation : Ici
Description physiques : 1m89 85 kg, cheveux longs
Ses épaules et ses bras sont intégralement tatoués de motifs étoilés et tribaux. Elle porte généralement des vêtements en cuir dur qui lui rappelle son armure de métal ou son uniforme du SDT.
Contenu sponsorisé

Re: Frère Prius, sonnez les matines

    Revenir en haut



    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum