Pardonnez-moi mon père…

Stargate Zone

Bienvenue,

SGZ est un forum RPG, c'est-à-dire que vous incarnez un personnage avec une vie, un passé, des émotions, des envies, des manies, etc ...
Vous le faites vivre, parler et tout ça par écrit.


Etape 1 : Lisez le Wiki de Stargate Zone

Etape 2 : Inscrivez-vous

Etape 3 : Présentez-vous

Etape 4 : Amusez-vous !

Avec Stargate Zone bienvenue aux portes de l'imaginaire !

Pardonnez-moi mon père…

Partagez
avatar

Grade : Habillitation Niveau 3
Messages : 2487

Informations
Poids porté:
5/25  (5/25)
Points SGZ:
62/100  (62/100)

Pardonnez-moi mon père…

Message par Plume le Mar 11 Juil - 19:43

Plume s'était résignée à participer à ces deux séances hebdomadaires chez de Bressignac. Après la dernière mission de JP-1, la jeune femme n'y étais plus allée pendant un bon moment. Finalement c'était Aynira qui l'avait convaincue d'y retourner. Selon la narisienne c'était bénéfique, même si chaque séance était difficile et que, durant la plupart d'entre elles, Plume restait muette.

La jeune femme frappa donc deux coups contre la porte, tenant deux mugs de chocolat chaud. Un dans la main et l'autre coincé entre son bras et sa hanche. Elle entra directement après et reprit le second mug dans sa main libre pour le poser sur le bureau du psychologue. C'était devenue une habitude qu'elle avait prise spontanément depuis quelques semaines.

"Bonjour."

C'était le seul mot, avec "au revoir" qu'elle prononçait dans ses mauvais jours. En fait, tout dépendait des sujets que Bressignac voulait aborder. Pour certains, il fallait plusieurs séances avant qu'elle ne décoche autre chose et accepte de parler. Elle ne savait pas de quoi de Bressignac voudrait parler aujourd'hui.

La jeune femme s'assit ensuite au milieu du canapé présent dans la pièce et regarda Charles en silence. Elle se sentait plutôt de bonne humeur ce matin. Elle n'avait fait aucun cauchemar et Aynira avait fait des pancakes au petit déjeuner.






_______________
Caractéristiques physiques:
- 1m63
- Physique athlétique
- Longs cheveux bruns
- Yeux sombres

Equipement:
- Tenue noire
- Communicateur Bell
- Laryngophone
- Zat
- 2 couteaux de combat

Plus mes "objets personnels" : Occulteur personnel et appareil de guérison goa'uld

________________
Journal de bord de Plume
________________
avatar

Grade : Médecin assistant
Messages : 45

Informations
Poids porté:
0/0  (0/0)
Points SGZ:
10/100  (10/100)

Re: Pardonnez-moi mon père…

Message par Charles de Bressignac le Mer 12 Juil - 18:23

« - Bonjour Plume. »

Habillé de son costume noir habituel impeccable, Charles accueillit sa patiente avec plaisir. Il n’était jamais sûr qu’elle vienne à ses rendez-vous programmés, mais devait admettre que l’extra-terrestre avait fait des progrès en régularité. Et, même si elles étaient parfois difficiles et houleuses, il appréciait réellement leurs discussions régulières.

Et l’attention du chocolat était des plus agréables, en plus d’être délicieuse.

« - Et merci. »

Il prit quelques secondes pour déguster une gorgée de cacao, songeant que si chaque patient faisait de même, il aurait été bon pour rallonger ses séances de sport quotidienne d’une bonne heure. Ce qui ne lui aurait sans doute pas fait grand mal. Il lui suffisait de se regarder dans la glace le matin pour voir qu’il n’avait décidément plus vingt ans.

« - J’ai appris récemment que votre planète d’origine avait été redécouverte. Je suppose que ça ne doit pas être facile pour vous. Vous voulez en parlez ? »

Pas sûr qu’elle veuille. Évoquer le passé avec elle était toujours difficile. Mais Plume avait l’air de bonne humeur aujourd’hui, autant tenter le coup. Il pourrait toujours revenir à quelque chose de plus léger si elle se refermait comme une huître.
avatar

Grade : Habillitation Niveau 3
Messages : 2487

Informations
Poids porté:
5/25  (5/25)
Points SGZ:
62/100  (62/100)

Re: Pardonnez-moi mon père…

Message par Plume le Mer 12 Juil - 22:00

Plume hocha la têt en direction du prêtre lorsqu'il la remercia et buvait son chocolat chaud en attendant de connaître le sujet du jour. Celui-ci ne tarda pas. La jeune femme avala une gorgée de chocolat supplémentaire avant d'ouvrir la bouche.

"Pour en dire quoi ?"

Elle fixa l'homme en face d'elle. Elle aimait détailler ses lunettes pour une raison qu'elle ignorait toujours. Elle n'en avait jamais parlé à Aynira. Peut-être aurait-elle dû. Ou à Charles directement. Pourquoi pas maintenant ?

"Je peux voir vos lunettes ? S'il vous plaît ?"

Bien que surpris, Bressignac s'exécuta. Plume se leva pour attraper la monture et s'assit au sol, adossé au canapé. Cette posture, bien plus familière, la mettait plus à l'aise. Il y avait quelques mois, jamais elle n'aurait fait cela avec Charles. Maintenant, elle le connaissait suffisamment pour savoir qu'il ne représentait pas une menace physique. Se mettre au sol ne pouvait pas lui porter préjudice au point de risquer gros. Au pire, elle pourrait se relever en une seconde et réagir rapidement.

"Nous n'avions pas de lunettes."

Elle fixait l'objet qu'elle retournait dans tous les sens, lentement, méthodiquement. Son mug de chocolat chaud, encore à moitié plein, fumait à côté d'elle.

"Notre technologie était bien moins avancé que la vôtre. J'ai vu un film avec Aynira. Sherlock Holmes. L'époque qui y est décrite est assez similaire de ce qu'était la mienne. Avant Métis."

Plume ne regardait pas Bressignac, elle focalisait toute son attention sur l'objet qu'elle tenait dans ses mains et qu'elle plaçait parfois devant ses yeux pour avoir un aperçu de son utilité.

"C'est ingénieux. Un morceau de verre concave ou convexe modifiant le point de convergence des rayons lumineux afin de s'adapter à la vue défaillante de son propriétaire. Je suppose qu'on aurait pu inventer ça aussi. Avec un peu plus de temps, …"

Mais l'usage prolongé sur sa propre vue, tout à fait correcte, commençait à devenir gênante. Elle posa les lunettes sur la table basse, non loin de Bressignac et reprit une gorgée de chocolat chaud.

"Je pense à beaucoup de chose comme ça ces derniers temps, …"

Son ton n'était ni triste, ni heureux. Une sorte d'entre deux dans lequel elle avait du mal à se situer.

"Les narisiens veulent le restaurer pour le coloniser."

Ca non plus, elle ne savait pas comment le prendre.






_______________
Caractéristiques physiques:
- 1m63
- Physique athlétique
- Longs cheveux bruns
- Yeux sombres

Equipement:
- Tenue noire
- Communicateur Bell
- Laryngophone
- Zat
- 2 couteaux de combat

Plus mes "objets personnels" : Occulteur personnel et appareil de guérison goa'uld

________________
Journal de bord de Plume
________________
avatar

Grade : Médecin assistant
Messages : 45

Informations
Poids porté:
0/0  (0/0)
Points SGZ:
10/100  (10/100)

Re: Pardonnez-moi mon père…

Message par Charles de Bressignac le Sam 15 Juil - 10:36

De prime abord, Plume refusa de s’exprimer, à sa façon bien à elle et délicate, sur le sujet. Charles la connaissait assez bien à présent pour savoir qu’il y avait une bonne chance pour qu’elle revienne seule sur le sujet. Il la laissa donc faire et lui confia ses lunettes. Elles étaient plus une affectation qu’une nécessité, en fait. Mais il avait découvert qu’elles donnaient à son visage une respectabilité et un air inoffensif qui rassurait ses patients. Et au vu de la position de repos vigilant de la jeune femme, cela fonctionnait.

« - Si je me souviens bien, les lunettes sont apparues sur Terre au Moyen Âge. Certains moines copistes s’en servaient dans leur travail. C’était évidemment plus des loupes que des verres adaptés à la vue de leurs porteurs. »

Il la laissa évoquer sa planète natale avec intérêt. C’était la première fois qu’ils abordaient le sujet et il ne s’était pas attendu à ce qu’elle s’ouvre aussi facilement.

« - Vous pensez à votre ancienne planète ? Ou a ce qu’aurait pu être votre vie sans Métis ? »

Pour l’encourager, il l’imita en buvant une gorgée de chocolat (il n’avait guère besoin de se forcer pour cela) puis leva un sourcil surpris.

« - La coloniser ? J’ignorais qu’ils avaient un tel programme… Savez-vous pourquoi ils ont choisi justement cette planète ? »

Sur les millions de planète dont disposait la galaxie, ils choisissaient justement celle-là. Ça pouvait difficilement être un hasard.
avatar

Grade : Habillitation Niveau 3
Messages : 2487

Informations
Poids porté:
5/25  (5/25)
Points SGZ:
62/100  (62/100)

Re: Pardonnez-moi mon père…

Message par Plume le Lun 17 Juil - 14:14

Plume sourit légèrement lorsque Bressignac se lança dans un exposé sur l'origine des lunettes sut Terre. Cela lui fit penser à Aynira qui avait tendance à tout expliquer ainsi également. Mais la voix du psy était nettement moins agréable à l'oreille de la jeune femme. Elle sirotait son chocolat chaud, attendant que le temps passe lorsqu'il lui posa une première question. La jeune femme haussa les épaules.

"Je sais ce qu'aurait été ma vie sans Métis, …"

Ce n'était rien de très passionnant. Le pensionna où Plume avait été élevée avait pour vocation de former les futurs dirigeants et scientifiques. Ca c'était pour ce qui était de la moitié masculine vouée à de grandes choses. Les filles, elles, étaient élevées pour devenir des épouses de choix pour les grands hommes de la société. Intelligentes, cultivées parfaitement capable de soutenir et conseiller leurs maris, … et tenir la maison.

Sans Métis, Plume aurait eu une vie triste et monotone auprès de gens qui l'indifféraient. Mais c'était toujours mieux que l'horreur qu'elle avait vécu.

Elle enchaina bien vite avec le projet des narisiens. Là encore, elle haussa les épaules à la question de Bressignac.

"Allez leur demander si vous voulez, … Ils ont une plateforme scientifique quelque part en orbite."

La jeune femme finit d'une traite son chocolat chaud et soupira.

"Ayni dit que c'est la planète idéale pour montrer que tout est possible, …"

Il n'était pas difficile de comprendre que Plume n'y croyait pas du tout. Les souvenir qu'elle avait de cette planète n'étaient pas des plus agréable. Savoir qu'un autre peuple, un peuple auquel elle ne ressemblait en rien et qu'Aynira aimait, allait l'habiter était encore pire. Mais que pouvait-elle dire ? L'endroit ne lui appartenait pas et elle n'y avait aucun intérêt.

Alors pourquoi ce noeud dans sa gorge à chaque fois qu'elle y pensait ?






_______________
Caractéristiques physiques:
- 1m63
- Physique athlétique
- Longs cheveux bruns
- Yeux sombres

Equipement:
- Tenue noire
- Communicateur Bell
- Laryngophone
- Zat
- 2 couteaux de combat

Plus mes "objets personnels" : Occulteur personnel et appareil de guérison goa'uld

________________
Journal de bord de Plume
________________
avatar

Grade : Médecin assistant
Messages : 45

Informations
Poids porté:
0/0  (0/0)
Points SGZ:
10/100  (10/100)

Re: Pardonnez-moi mon père…

Message par Charles de Bressignac le Mer 19 Juil - 10:25

La bonne humeur de Plume était partie aussi vite qu’elle était venue, remplacé par une moue boudeuse et maussade. Mais au moins répondait-elle toujours. Elle était perdue dans ses pensées, dans ses souvenirs, Charles le voyait bien. Mais il aurait bien voulu les lui faire vocaliser.

« - C’est-à-dire ? demanda-t-il, surpris. Vous étiez très jeune à son arrivé, si je me souviens bien. »

Elle n’avait jamais évoqué son enfance en sa présence et son dossier n’en disait évidemment rien non plus. Il y avait sans doute des éléments à creuser, si elle acceptait de s’ouvrir sur le sujet.

Il lui apparut évident que la présence des Narisien sur sa planète la perturbait. Et il devait bien admettre qu’il trouvait cela troublant également. Pourquoi celle-là ? Que comptait-ils faire réellement ?

« - Montrer que tout est possible ? Je ne suis pas sûr de bien comprendre. Votre planète n’est plus habitable ? Ou possède-t-elle des ressources rares inexploitées ? »

Charles était certes le psychologue de la station mais il restait au fond de lui un officier du renseignement. Personne n’investissait par altruisme à cette échelle. Et si les narisiens n’était pas aussi bien intentionné qu’il voulait bien le laisser croire, les laisser bâtir une tête de pont dans la galaxie n’était peut-être pas une bonne idée.

Il regarda Plume et se demanda à quel point elle savait ce qu’il venait de songer. Vu ses liens avec l’ambassadeur Leyva, et sa paranoïa naturelle, craignait-elle une nouvelle trahison ?
avatar

Grade : Habillitation Niveau 3
Messages : 2487

Informations
Poids porté:
5/25  (5/25)
Points SGZ:
62/100  (62/100)

Re: Pardonnez-moi mon père…

Message par Plume le Mer 19 Juil - 14:30

Plume releva la tête à la question de Bressignac et fronça les sourcils. Pourquoi lui demandait-il ça ? N'avait-il pas lu son dossier ? C'est alors qu'elle se souvint que celui-ci était assez succinct. Seuls quelques personnes connaissaient réellement son passé. En prenant une profonde inspiration, elle prit la parole.

"J'ai grandi dans un pensionnat. On nous y apprenait la littérature, les sciences, l'histoire, … enfin, toute sorte de chose théorique. Et aussi la musique, la danse, la cuisine, le jardinage, … C'était un cursus assez complet. Les plus jeunes arrivaient vers trois ans. Ca a été mon cas."

Se rappeler encore tout ça n'était pas agréable mais, étrangement, Plume se rendit compte que c'était bien moins douloureux qu'il y avait quelques temps.

"On n'était pas vraiment destinés à choisir nos vie, vous voyez ? C'était un chemin tout tracé. Les garçons devenaient chercheurs, politiciens, chef d'entreprises, … Et les filles, … Les épouses de ce qu'ils appelaient "l'élite"."

Plume grimaça en songeant à l'avenir auquel elle avait échappé.

"C'était un pensionnat très réputé. Tout le monde à l'extérieur le connaissait. Mais nous, … on ne connaissait personne. On ne sortait jamais. Le terrain était grand et suffisamment varié pour entretenir notre éducation. Je me suis renseigné sur les formules scolaires de la Terre. Six heures par jour, … Nous, on avait le triple."

Il n'y avait aucune trace de dédain dans sa voix. La jeune femme se contentait d'énoncer des faits.

"A cinq ans, j'avais terminé le cursus scolaire de vos écoles primaires. A dix, mes sujets d'études correspondaient à peu près à vos deuxième années d'universités, … enfin, vous voyez, … Métis est arrivée quand j'avais 15 ans, …"

A sa dernière phrase, le visage de Plume s'était totalement refermé.

"Il n'y a plus rien maintenant."

Le sujet bifurqua alors sur l'intérêt des narisiens à coloniser cette planète.

"Elle n'est plus habitable, non. Les bombes de Métis ont tout ravager. Jusqu'il y a peu, je pensais qu'elle n'existait même plus."

Plume réfléchit à la dernière question de Bressignac.

"Je ne crois pas, non. C'était une planète quelconque. Il n'y a même pas de porte des étoiles, …"

La jeune femme laissa échapper un profond soupir en fixant de nouveau son attention sur le sol du bureau.






_______________
Caractéristiques physiques:
- 1m63
- Physique athlétique
- Longs cheveux bruns
- Yeux sombres

Equipement:
- Tenue noire
- Communicateur Bell
- Laryngophone
- Zat
- 2 couteaux de combat

Plus mes "objets personnels" : Occulteur personnel et appareil de guérison goa'uld

________________
Journal de bord de Plume
________________

    La date/heure actuelle est Ven 21 Juil - 6:31