Dog Soldiers - Page 2

Stargate Zone

Bienvenue,

SGZ est un forum RPG, c'est-à-dire que vous incarnez un personnage avec une vie, un passé, des émotions, des envies, des manies, etc ...
Vous le faites vivre, parler et tout ça par écrit.


Etape 1 : Lisez le Wiki de Stargate Zone

Etape 2 : Inscrivez-vous

Etape 3 : Présentez-vous

Etape 4 : Amusez-vous !

Avec Stargate Zone bienvenue aux portes de l'imaginaire !

Dog Soldiers

Partagez


Messages : 258

Re: Dog Soldiers

Message par Nadja Cook le Dim 12 Nov - 9:58

Lentement, le cargo reprenait vie. Une fois le réacteur reparti, la gravité artificielle se remit en fonction rapidement. Simultanément, l’air revint et avec lui, un peu de chaleur. Il faudrait des heures pour que la température redevienne acceptable selon des standards humains. En attendant, les marines resteraient bien au chaud dans leurs armures… qu’ils n’auraient de toute façon pas quitter avant de revenir sur le Romanov !

Les ordinateurs de bords reboutèrent également, ainsi que les instrument de navigation sur la passerelle. Aucune alarme ne vint troubler cette séquence. Le Lovecraft semblait parfaitement opérationnel.

“- J’aime pas ca, chef, fit le caporal Sung, a côté de Nadja. C’est pas logique.
- Je sais. Ca pue le piège à plein nez. Mais d’un autre côté, si nous n’étions pas passé tout près, nous n’aurions jamais trouvé cette épave à la dérive.
- On l’aurait laissé ici pour le cacher?
- Possible. Et dans quelques semaines, il aurait été aspiré dans le champ gravitationnel de l’étoile. Il doit y avoir quelque chose à bord que quelqu’un veut vraiment voir disparaître.
- Pourquoi ne pas l’avoir jeté directement dans une étoile du coup ?
- Bonne question, caporal... Dès qu’ils seront à nouveaux en ligne, vous me passerez tous les journaux de bord au peigne fin.
- Reçu, Chef !“


Quelques minutes plus tard, Nadja se rendait vers la cale qui occupait toute la partie centrale du cargo. Maintenant que la lumière était rétablie, le dédale de couloir était bien moins effrayant. Pourtant, quelque chose la dérangeait profondément dans ce dédale de couloir vide. Une fois devant la porte, elle entra le code trouvé dans les ordinateurs de la passerelle pour en déverrouiller l'accès. Derrière se trouvait un immense espace vide qui aurait pu abriter une cathédrale. Il n’y avait qu’un seul objet au centre, que Nadja reconnu immédiatement.

“- Bordel… Romanov ? Ici Cook. On a un problème.



***

Une heure plus, le capitaine et le lieutenant Sophia Duvernay étaient à ses côtés, protégé du froid encore vivace par d’épais blousons thermorégulés. Devant eux se trouvait un grand cercle de métal gravé de signes étranges.

“- Ca fait un bout de temps que j’en avais pas vu, murmura le Tok’ra.
- Et moi j’en avais vu que des images. Une idée de ce que ca peut bien faire ici ?”


Inutile dans la discussion, Nadja préférait admirer cet artefact devenu légendaire depuis que Tonatiuh avait fermé le réseau des portes des étoiles en en faisant exploser la plupart. Cela la renvoyait aux récit de son père, aux aventures de son grand père dans toutes la Galaxie.

“- Chef? CHEF? Vous êtes avec nous?
- Mes excuses capitaine.
- Qu’avez vous trouvé dans les ordinateurs de bords?
- Pas grand chose pour l’instant, monsieur. Mais une navette de secours est manquante. Nous pensons que l’équipage a délibérément placé ce vaisseau en orbite ici avant de partir.
- Très bien, continuez vos investigations. Cette histoire n’a aucun sens.
- Bien monsieur.”


Elle était à mis chemin de la passerelle, lorsque sa radio se déclencha.

“- Chef, il se passe quelque chose. Des sous programme viennent de se lancer. Je ne sais pas à quoi ça sert, mais il y a un paquet de données qui circulent et de systèmes qui redémarrent.
- Vous avez fichu quoi ?
- Rien, je continuais à éplucher les données, cuina le technicien. Et… il ya un afflux massif d’énergie vers la cale !
- Merde ! Évacuer le vaisseau. Maintenant !”


Les manipulations de Tonatiuh avait rendu les portes des étoiles instables. Leur utilisation provoquait une surcharge qui les faisait exploser. La puissance de la détonation, dopé par le Naquadah dont elles étaient fabriquées, faisait passer les bombes nucléaires du siècle précédent pour des pétards mouillés. Si elle avait raison et que la porte était en train de s’ouvrir, ils n’avaient que quelques minutes pour réagir.

Une alarme se mit à hurler devant elle alors qu’elle retournait vers la cale. Elle vit arriver à contresens le capitaine et l’officier scientifique et su immédiatement ce qu’elle devait faire. Dans un geste aussi fluide que ces années de port d’armure le lui avait appris, elle se saisit du corp de Xinan et l’emporta vers la navette qu’il avait utilisé pour arriver. Dans les longs couloir du cago, l’armure pouvait dépasser les cinquantes kilomètre heures. C’était sans doute très désagréable pour lui mais sa survie était prioritaire sur toute autre considération.

“- Bordel Nadja, arrêtes ça tout de suite !
- Désolée, capitaine mais je ne peux pas prendre ce risque. Je retournerais chercher l’officier Duvernay ensuite mais je vous veux dans la navette avant que la porte ne s’ouvre.
- Tête de mule de Cook !
- C’est de famille.”


En arrivant près du sas, elle jeta pratiquement le capitaine à bord du petit véhicule, puis referma la porte. L’IA de l’armure transmit le code de décollage et de retour automatique vers le Romanov. S’ils avaient le temps, elle reviendrait ensuite les récupérer, mais elle en doutais.

Comme pour confirmer ses craintes, le vaisseau se mit à vibrer et Emy lui afficha un message qu’elle n’avait encore jamais vu. La porte venait de s’ouvrir.




L'Hérésiarque observait l’anomalie. Il avait été tenté de s’en emparer immédiatement mais la chose semblait capable de générer des soleils miniatures qui provoquaient de douloureuses frappes gravitationnelles. Il n’avait aucune envie de s’y frotter directement. Avec la patience acquise par des éons d’enfermement, il avait attendu son heure. Et celle-ci venait d’arriver. La brane était affaiblie par une singularité toute proche et une brèche comme il n’en avait pas vu depuis longtemps s’ouvrit près de lui. Avec une joie extatique, il se rua dessus. La sentence des Anciens s’achevait aujourd’hui.
avatar

Grade : Sergent-chef
Messages : 258

Re: Dog Soldiers

Message par Nadja Cook le Mer 27 Déc - 12:21

Contre toute attente, la porte n’explosa pas. Au bout de quelques secondes, Nadja rouvrit les yeux et se força à desserrer les poings. Elle inspira profondément puis expulsa l’air lentement. Son cœur battait la chamade mais elle devait se faire une raison, elle était encore en vie.

“- Ici Cook. Tout le monde va bien ? “

Rapidement, les membres de son équipe se signalèrent. Plus de peur que de mal, du coup. Elle releva la tête en entendant des pas qui venait dans sa direction. Le lieutenant Duvernay arrivait dans sa direction, visiblement furieuse.

“- C’était quoi ce délire chef?
- Mes excuses mon lieutenant, mais la sécurité du capitaine est ma première préoccupation.
- Vous êtes sûre que c’est parce qu'il est le capitaine ?
- Je vous demande pardon ?
- Laissez tomber...”


Perplexe, Nadja allait rentrer en contact avec la passerelle quand un appel d’urgence l’interrompit.

“- Chef, la porte, quelque chose passe… putain non….”

Un hurlement interrompit la communication, puis un bruit de déchirement écoeurant. L’indicateur des signes vitaux du soldat se tut sinistrement. Après avoir donné l’ordre de verrouiller la cale, elle s’élança vers la porte qu’elle avait auparavant ouverte ou ses hommes se rassembleraient. Ce n’est qu’en arrivant derrière elle que le lieutenant protesta ouvertement.

“- Je peux savoir ce que vous comptez faire ?
- Rentrez là dedans et éliminer toute menace.
- Vous ne pensez pas que vous devriez me consulter avant un tel assaut?
- Sauf votre respect, lieutenant, vous êtes une scientifique, pas une marine. Mais si vous avez des suggestions, je prend.”


Duvernay la regarda un moment puis finit par hocher la tête en se mettant de côté. Elle n’était pas armée. Nadja lança un décompte qui s’afficha sur le viseur tête haute de ces collègues et ouvrit la porte lorsque le zéro clignota.

A l’intérieur, la porte brillait d’un éclat bleu liquide que Nadja n’avait vue que dans des documentaires du siècle précédent. Deux marines gisaient au sol, leurs armures éventrées. Un troisième, le caporal Bennet, se tenait devant le seuil, relié à l’horizon des événements par un pseudopode noir visqueux.

“- Yu, arrêtez-moi ce truc, commanda Nadja en désignant la porte à son meilleur technicien.”

Elle se rapprocha du soldat en frissonnant. La chose qui sortait de la porte s'enfonçait dans son visage par la bouche et le nez. Elle eut un haut le coeur en constatant que le caporal s’était logé une aiguille de pulseur dans le crane. L'organisme qui tentait d’habiter son corps bouchait la zone d’impact au niveau de la tempe. Pourtant il tourna la tête et la regarda de ses yeux intégralement noir. Elle recula malgré elle plus effrayée qu’elle en l’avait jamais été. Maladroitement la créature tenta de agripper et elle la repoussa avant d’activer sa mitrailleuse. La rafale pulvérisa la la plaque pectorale et catapulta le corps à l’autre bout de la pièce comme un pantin désarticulé. Pourtant, le filament noir ne se brisa pas et continua d’insuffler de la vie dans le corps du marines. Il se releva avec des mouvement saccadé. Éberluée, Nadja vit les blessures ignobles de sa poitrine se refermer lentement.

“- Fermez moi cette porte !
- J’aimerai bien sergent, mais tant que ce truc en sort, ça marchera pas.”


Pris d’une inspiration aussi soudaine que malheureuse, Yu fit jaillir sa vibrolame et sectionna le pseudopode. Pendant un instant, cela fonctionna. Puis le filament se rua sur lui, pénétra l’armure comme si elle n’était faite que de papier et les hurlement du malheureux saturèrent les communications radios. Sans réfléchir, Nadja leva sa mitrailleuse à nouveau et ouvrit le feu longuement, réduisant le jeune homme en brouillard sanglant.

“- On se tire ! “

Les commando survivants se ruèrent vers la porte de toute la vitesse que leur donnait leur armure. Duvernay ferma la porte derrière eux. Supposant que le panneau métallique n’empêcherait pas longtemps la chose -quoi que ce soit- de les poursuivre, Nadja attrapa l’officier et la porta vers le sas d’ou elle avait évacué le capitaine quelques minutes plus tôt. La navette n’était pas encore revenue et elle avisa un scaphandre qu’elle tendit au lieutenant.

“- On s’ennuie jamais avec vous, hein chef?
- La moitié de mes hommes sont morts, j’ai pas l’intention de traîner ni de faire dans la dentelles.
- Navrée.
- Pas de mal. Dépêchez vous lieutenant, cette chose nous retrouvera très vite.”


Elle ne croyait pas si bien dire. Le lieutenant mettait son casque lorsque des ridules noires apparurent sur les murs du couloir derrière eux. Courageusement, un des marines se mit en position et arrosa la zone de fléchettes supersoniques. L’effet était dévastateur mais loin d'être suffisant. Au moins leur gagna-t-il assez de temps pour ouvrir le sas extérieur et les laisser s’élancer dans le vide avant d’être happé à son tour par la chose. Sans regarder derrière elle, Nadja attrapa de nouveau le lieutenant et activa ses propulseurs pour s’éloigner au plus vite.

“- Romanov, détruisez ce vaisseau.”

Vingt secondes plus tard, le Lovecraft disparaissait dans une boule de plasma en fusion et ce qui restait du commando d’abordage était récupéré par une navette pour les ramener à bon port.


Souffrance… il n’avait plus connu cela depuis si longtemps. C’était un changement presque agréable. Mais il enrageait d’avoir échoué dans sa tentative. Le lien s’était coupé alors que ses extensions prenaient possessions de l'environnement direct. L'hérésiarque avait rencontrer une résistance limité mais surprenante de la part de créature qu’il ne connaissait pas. Fragile, frustre, courageux. Comme il lui tardait de jouer avec eux et de se venger de cette douleur qu’il lui avait fait ressentir. L’anomalie était toujours près de lui. Il tendit sa conscience vers elle et l’explora doucement, cherchant une faiblesse pour y pénétrer. Bientot, tres bientot.



_________________
Caractéristiques physiques:
1m89 85 kg, cheveux longs
Ses épaules et ses bras sont intégralement tatoués de motifs étoilés et tribaux. Elle porte généralement des vêtements en cuir dur qui lui rappelle son armure de métal. standard.

________________
Dernière position connue : JPS
Situation :
avatar

Grade : Sergent-chef
Messages : 258

Re: Dog Soldiers

Message par Nadja Cook le Ven 2 Fév - 15:48

“- Je peux vous parlez, Sergent ?
Bien sûr, asseyez-vous.”


Il était rare qu’un officier se mêle ainsi à la troupe mais le lieutenant Duvernay devait la vie aux commandos qui avait donné la leur sur le Lovecraft et elle n’était pas du genre à l’oublier. Nadja, pour sa part, n’avait rien contre elle et avait même été surprise par la facilité avec laquelle elle leur avait laissé faire leur travail.

“- Que puis-je pour vous, lieutenant?
- Vous en avez déjà beaucoup fait, Nadja. Je viens vous renvoyer l'ascenseur.”


Surprise, Cook haussa un sourcil, une bouchée de purée suspendue à mis chemin de sa destination.

“- Ecoutez-moi jusqu’au bout avant de m’envoyer votre poing dans la figure, d’accord ? Notre capitaine est un meneur d’homme ainsi qu’un stratège hors pairs. Mais c’est aussi un homme à femme pas forcement tres respectueux.
- Mais pourquoi vous...”


Nadja s'arrêta et regarda la jolie blonde en face d’elle. Comment pouvait elle savoir ? Comment sinon…

“- Oui, moi aussi, confirma Duvernay. Juste avant vous en fait, et après le caporal Reynolds qui à quitté le vaisseau le mois dernier. Vous pensiez qu’il avait fait construire cette chambre insonorisée juste pour vous.
- Mais comment êtes vous au courant ?
- Parce que la discrétion n’est pas son fort. Et que se taper la petite fille de cette andouille de Cook, ce sont ses mots, pas les miens, le fait plus jubiler qu’une victoire sur les Goa’Uld.
- Mais il m’a dit…
- Il vous a dit exactement ce que vous vouliez entendre pour vous mettre dans son lit, Nadja.”


Les yeux de la militaire la piquaient. Elle avait envie de frapper quelque chose, de préférence son capitaine ou le messager en face d’elle. Elle se sentait stupide et devinait a la chaleur de ses joues que celles-ci devaient être cramoisie. Quelle idiote ! Comment avait-elle pu penser un instant qu’un etre sans doute multi millénaire puisse s'intéresser réellement à elle?

“- Je suis navrée de vous dire ca comme ca, Nadja, mais croyez moi, c’est bien mieux que de trouver la porte de sa chambre close parce qu'il est avec une autre
- Comment pouvez vous le côtoyer au quotidien ?
- Ce n’est pas facile Mais je ne lui ferai pas le plaisir de partir en faisant une scène pour qu’il me traite d’hystérique
- Je comprend. Merci de me l’avoir dit
- De rien. Merci de le prendre si bien.
- Ce n’est pas le cas lieutenant… pas le cas du tout.”


Deux heures plus tard, sur la passerelle, Nadja avait autre chose à penser que se venger de son capitaine. Il faut dire que le voir essuyer la fureur d’un autre était un baume pour son égo blessé.

“- Personne ne vous avait demandé de mettre votre nez la dedans, Xinan. Qu’est ce qui vous a prit?
- Si vous m’aviez expliqué ce qu’il s’y passait, je n’aurai pas eu à y envoyer un commando complet, et en perdre la moitié.
- J’ai lu votre rapport. Mais je ne comprend pas de quoi il parle. Le Lovecraft était un test pour réactiver le réseau. Cette histoire de monstre est ridicule.
- Vous avez consulté les enregistrement vidéo? Ils sont pourtant très lisibles.”


Le capitaine du Ronald Weasley affichait une mine furieuse sur l’écran principal de la passerelle. Peu de gens aurait osé lui tenir le crachoir comme le faisait Xinan. S’il avait bel et bien mis le nez dans une expérience en cours, il n’était pas responsable de ce qu’il s’était passé après et personne ne semblait savoir d’ou venait la chose qui avait tenté de tous les tuer.

“- Très bien capitaine. Au vu de vos rapport, nous pouvons considérer que la période de test du Romanov est terminé, avec succès. Remettez le cap vers Aurora. Nous nous reverrons la bas.”

Le coeur de Nadja sauta dans sa poitrine. Ils allaient à la capitale? La flotte capitale était le plus grand rassemblement d’humain, et aussi le siège du gouvernement et de la plupart des grandes entreprises. pour des raisons de sécurité, sa localisation restait un secret bien gardé, connu seulement des capitaines de vaisseaux qui y étaient rattachés. Jamais elle n’aurait pensé s’y rendre un jour. Même s’il était peu probable qu’elle débarque, voir ce qu’il restait des premier grand vaisseau humain serait un privilège.

Et si ca lui faisait oublier le capitaine, ca ne serait pas un mal non plus.



_________________
Caractéristiques physiques:
1m89 85 kg, cheveux longs
Ses épaules et ses bras sont intégralement tatoués de motifs étoilés et tribaux. Elle porte généralement des vêtements en cuir dur qui lui rappelle son armure de métal. standard.

________________
Dernière position connue : JPS
Situation :
avatar

Grade : Sergent-chef
Messages : 258

Re: Dog Soldiers

Message par Nadja Cook le Mar 13 Fév - 11:41

La navette sorti du ventre du Romanov et se retrouva dans l’espace normal quelques milliseconde plus tard. Installée à l'arrière, Nadja ne voyait pas grand chose de l’extérieur et se contentait d’attendre patiemment. Elle entendit le pilote jurer à plusieurs reprises puis diminuer sensiblement le régime moteur. Surprise la jeune femme se leva pour se rapprocher, et se figea en découvrant le spectacle devant elle.

Il devait y avoir une centaine de vaisseau de toute les tailles allant de l’escorteur au croiseur lourd. Certains étaient relié par de simples cordons ombilicaux, d’autre par des passerelles étanches semi permanente. Quelques un devaient avoir constitué la première flottes humaine, à l’époque de la diaspora et d’autre, essentiellement les plus gros, était flambant neuf. C’était une formidable flotte qui naviguait en espace profond.

Lorsque l’humanité avait fuit dans les étoiles, plusieurs colonies avaient vu le jour, installé sur des planètes plus ou moins hospitalières. Mais le gouvernement en exil avait rapidement compris la vulnérabilité d’une telle installation. Le projet Aurora s’était rapidement imposé. La flotte n’avait aucun port d’attache. Quasiment autosuffisante, elle ne faisait relâche qu’une fois par an, jamais au même endroit.

Seuls quelques capitaines, triés sur le volet connaissait sa trajectoire dans la galaxie et pouvait en déduire sa position. Nadja n’avait pas été surprise que Xinan fasse partie de cette liste très restreinte. Apres tout, il avait du participer à l'élaboration de ces protocoles de sécurité.

C’est également ici que se trouvait le sièges des principales sociétés privées. Les industries Sincet, Tech Con, Blumberg Security… toutes disposaient de leur propre croiseur et contribuaient à la sécurité globale, en échange de contrat négocié directement avec le gouvernement.

Des navettes volaient au milieu de la flotte comme des abeilles au milieu d’un champ de fleurs. C’est d’ailleur ce trafic important qui avait fait ralentir leur propre transport. Le contrôle de vol n’avait pas apprécié son apparition brutale et l’avait donc mis en attente. Il leur faudrait sans doute de longues minutes pour rentrer dans le hangar de leur destination.

Bien décidée à ne pas se laisser gâcher ses vacances, elle revint à l’arriere et s’installa confortablement dans son fauteuil en étendant ses longues jambes devant elle. Autant faire la sieste en prévision de la nuit de débauche à venir.



“- Sergent chef Cook !!”

Interpellée au milieu de la foule qui débarquait sur l’esplanade du Blue Amazon, Nadja se mit instinctivement au garde-a-vous sans savoir d’où venait l’ordre. Il y avait du monde autour d’elle, qui embarquait ou débarquait et elle n’arrivait pas à voir qui avait pu brailler cet ordre.

Soudain un officier volant fendit la foule et se planta devant elle avec un sourire mutin.


“- Naomi ?
- Si tu voyais ta tête, Puce…”


Les deux amies s’étreignirent en riant avant de partir bras dessus bras dessous vers le pont promenade ou se trouvait les nombreux commerces du vaisseau qui faisait sa célébrité.

“- Que fais tu la, au fait? demanda finalement Nadja, après avoir dépensé le tiers de sa solde en vêtements civils neuf.
- Le Queen Cersei escortait des scientifiques le mois dernier. Je ne sais pas trop ce que ces têtes d’ampoules ont trouvé, mais c’était suffisamment important pour qu’ils viennent faire leur rapport directement ici. Du coup, le vaisseau se refait une beauté et la moitié de l’équipage dispose d’une permission de quelques jours. Et toi?”
- Je suis bosco sur un prototype. On vient de finir le premier vol de test et le capitaine discute avec les pontes de l’avenir du projet.
- Pas mal… mais tu ne me dis pas tout.
- Pas le droit…
- Je me doute, mais y a autre chose, pas vrai ?”


La jeune marine regarda son amie qui la connaissait décidément trop bien. Finalement, elle l'entraîna dans un bar ou elle paya les premières bière tout en racontant ses déboires avec son capitaine. Vider son sac lui fit un bien fou, même si la fin de la soirée se perdit dans un brouillard confortable.

Au matin, en se réveillant, elle constata trois choses : Son mal de crane était l’un des plus carabiné qu’elle ait jamais eut et le type en tenue d’Adam à coté d’elle parlait une langue qu’elle n’avait jamais entendue. Quand à son épaule gauche, elle arborait maintenant un magnifique tatouage. Le premier d’une longue série.



_________________
Caractéristiques physiques:
1m89 85 kg, cheveux longs
Ses épaules et ses bras sont intégralement tatoués de motifs étoilés et tribaux. Elle porte généralement des vêtements en cuir dur qui lui rappelle son armure de métal. standard.

________________
Dernière position connue : JPS
Situation :

Re: Dog Soldiers

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 19 Fév - 12:54