Strange Days - Page 3

Stargate Zone

Bienvenue,

SGZ est un forum RPG, c'est-à-dire que vous incarnez un personnage avec une vie, un passé, des émotions, des envies, des manies, etc ...
Vous le faites vivre, parler et tout ça par écrit.


Etape 1 : Lisez le Wiki de Stargate Zone

Etape 2 : Inscrivez-vous

Etape 3 : Présentez-vous

Etape 4 : Amusez-vous !

Avec Stargate Zone bienvenue aux portes de l'imaginaire !

Strange Days

Partagez


Messages : 783

Informations
Poids porté:
0/32  (0/32)
Points SGZ:
30/100  (30/100)

Re: Strange Days

Message par Sarah Lawrence le Lun 20 Mar - 13:21

Elle n'aurait pas de réponse. C'est ce que dit Sarah quand elle se heurta à nouveau à un mur de silence auquel elle se heurtait. Le regard terrifié de Noa avait été déchirant. Il donnait l'impression d'avoir abandonné, tout simplement abandonné. Il ne restait rien qu'une coquille vide de lui. Elle n'avait qu'une envie, plonger aux tréfonds de son âme et de le ramener à la surface. Mais dans cette situation elle ne pouvait rien faire de mieux que d'user de diplomatie, de compréhension et de psychologie. Cette partie était loin d'être gagnée. L'épreuve aurait déjà été difficile pour la jeune femme, mais elle devait en plus composer avec le fait qu'elle se sentait profondément troublée par tout ce qu'elle venait de découvrir en l'espace de quelques minutes. Il finit par prendre la parole en donnant un semblait d'explication sur ce qui avait déclenché la chute vertigineuse de ces derniers jours. Malgré tout le récit brisé de Noa n'avait ni queue ni tête pour la jeune femme. D'un côté il semblait évoquer un tableau idyllique de sa vie, un tableau dont elle ne faisait pas partie. Puis il décrivit la réalité, la réalité telle que Sarah la connaissait de la vie de Noa. Cette réalité paraissait sombre telle qu'il la décrivait. Il semblait croire dur comme fer à son rêve, mais le choc et la perturbation de Noa n'avait toujours aucun sens pour elle. Il leva un regard brisé et remplit de larmes et elle s'empressa de détourner le regard. Elle ne pouvait soutenir ce spectacle, son cœur ne pouvait le soutenir sans se sentir mal. Elle se couvrit la bouche du plat de la main et refoula encore ses larmes. Elle renifla et posa ses mains sur ses hanches. Elle sentit sa tête la lancer et commencer à tourner. Le moment était opportun pour avoir une migraine se maudit la jeune femme. Elle prit une grande inspiration et s'exprima d'une voix tremblante et à peine contrôlée :

" Je ne comprends pas…J'ai lu les rapports pendant que j'étais en quarantaine d'usage. Il y a quatre jours tu étais en train d'accompagner une mission archéologique, tu es tombé dans un bassin et tu t'es fait contaminer par un organisme. Ce…ce que tu me racontes n'as pas de sens pour moi, ni pour personne. C'est… "

Elle ne finit pas sa phrase pour le ménager.

" Quant au doc' Garett, les tok'ras l'ont implantée. Les rapports disent qu'elle est entre leurs mains. Elle s'en sortira, enfin je crois… "

Dit-elle en détournant à nouveau le regard. Son expérience avec les symbiotes l'avait rendu allergique à la conception d'implantation, qu'elle soit volontaire ou non. Le regard de Sarah parcourut la pièce et tandis qu'elle mettait de côté toutes pensées égoïstes. Peu importe ce qui avait retourné Noa elle ne faisait partie d'aucune équation de ses réalités. Un autre point perturbait plus que tout Sarah, une autre expérience qu'elle pouvait superposer à la sienne.

" On m'a dit qu'on t'avait proposé de voir un psy à ton réveil. Tu pouvais te tourner vers d'autres personnes n'importe qui, ta mère, m…" Elle fit un effort pour terminer d'une voix noyée par l'émotion "…moi…"

Sarah renifla et ne parvint plus à retenir ses larmes. Elle poursuivit en appuyant ses propos d'un doigt accusateur.

" Je ne comprends pas encore ce qui a pu autant te retourner. Mais ce que tu as fait, cet état dans lequel tu t'es mis. Tu n'as pas le droit Noa…pas vis-à-vis de moi, du SDT ou même de David…mais vis-à-vis de ta fille. Tu sais ce que tu fais ? Tu as conscience qu'en te détruisant comme ça tu l'abandonnes ? "

Elle alla rejoindre le sac de David et l'ouvrit en sortant au hasard des boîtes de médicaments avant de les remettre à l'intérieur.

" Ca, et ça et ça. C'est ça ta réponse ? C'est ça que tu veux ? Emy mérite mieux que ça. "

Elle reposa le sac au sol.

" T'as besoin d'aide ça crève les yeux. Et peu importe où tu vas la chercher, tant que c'est de manière responsable. Elle n'a plus que toi. Aucune petite fille ne devrait être laissée tombée par son dernier parent. "

Conclut Sarah en faisant un parallèle avec sa propre expérience de vie.
avatar
Mister Stargate Zone 2016

Grade : Sous-directeur d'études
Messages : 780

Informations
Poids porté:
0/0  (0/0)
Points SGZ:
30/100  (30/100)

Re: Strange Days

Message par Noa Pakeha le Lun 20 Mar - 18:33

Sarah s’exprimait d’une voix tremblante. Elle était certainement prête à éclater en sanglots, mais Noa ne s’en rendait pas compte. Elle se mit à lui parler du rapport, répétant qu’elle ne comprenait pas, que tout ceci n’avait pas de sens. Ses mots ne firent que renforcer le sentiment de solitude de Noa. Qui aurait pu comprendre ? Il était le seul à avoir vécu cette… expérience... Il ne s’était jamais senti aussi seul et abandonné de toute sa vie.

“ Tu comprends pas ? On m’a dit que ce bassin, c’était une putain de réalité virtuelle ! Une projection de mon esprit ! Ce rapport dit que je suis resté que quelques secondes dedans… mais pour moi… pour moi c’était toute une vie. C’était ma vie ! C’était tout aussi réel que tout ça ! “ ajouta-t-il en balançant les bras autour de lui. “ Et on me l’a arraché. Mais le pire c’est que maintenant… maintenant je me souviens aussi de cette vie ici… et… et… je suis incapable de faire la différence entre le vrai du faux… tout se mélange…. mes sensations et mes sentiments s'entremêlent et s’embrouillent,... j’ai l’impression d’être tiraillé entre plusieurs vérités, d’être brisé. ”

Sarah continua et l'attaqua sur sa réaction, sur sa manière de gérer cette crise. Pourquoi cette colère contre lui ? Ne voyait-elle pas qu’il était au fond du gouffre ? Pourquoi l’enfoncer encore ? Elle lui dit qu’il aurait pu se tourner vers le psychologue, sa propre mère ou même… elle-même. Noa eu soudain un flash de Sarah et lui enlacés dans un lit. Oui bien sûr qu’il s’en souvenait… mais c’était confus. Il baissa les yeux, incapable de répondre.
Elle se mit à agiter le sac et à sortir les boîtes de médicaments. Noa enfoui son visage dans ses mains. Il ne voulait pourtant qu’une seule chose; dormir, ne plus penser, ne plus rien ressentir. Mais elle l’accusait comme un criminel, comme s’il avait fait quelque chose de mal, alors qu’au contraire,... il essayait d’éviter de la faire.


Lorsqu’elle l’accusa d’abandonner sa fille, son sang ne fit qu’un tour. Il se leva d’un bond et s’approcha d’elle en deux pas plus sûrs qu’auparavant, obligeant Sarah à reculer contre le mur de la pièce. Il surplombait la jeune femme d'une tête et demie. Son visage exprimait une colère soudaine, vivace, qui lui était inconnue. Il leva un doigt menacant pour appuyer ses mots.

“ Je t’interdis de dire ça ! “ gronda t-il. “ Je suis toujours resté, quel que soit l’épreuve, et j’ai gardé la tête haute pour elle, même si je n’en pouvais plus intérieurement. Tout ce que j’ai fait, je l’ai fait pour elle ! Et pour une fois, une fois où je craque, où c’est juste.. TROP, où j’ai juste besoin d’un peu plus de temps pour passer ce cap, là, tu oses m’accuser de l’abandonner ? “

Noa lança violemment son poing contre le mur juste derrière Sarah, à quelques centimètres de son visage, et il vint se fracasser dans un bruit sourd. Son visage se tendit. Cette vive douleur lui éclaircit encore un peu plus les idées et fit baisser la colère d’un cran. A ce moment là, il ne s’était jamais autant détesté. Jamais encore il ne s’était laissé emporter de la sorte. Il ne connaissait pas cette colère. Ce n’était pas lui.

“ Non je ne l’abandonnerai pas, JAMAIS. “
continua t-il. “ Si elle n’avait pas été là, j’aurais déjà laissé tombé. J’essaie de faire de mon mieux… “

Et là, un autre souvenir plus ancien, plus enfoui, lui revint en mémoire. Cette réaction, cette colère, il l’avait déjà vue. Ce n’était pas lui, mais c’était Ted. Ted, son visage furieux, hors de lui qui frappait contre le mur à quelques centimètres d’un Noa terrifié. Seulement voilà, un jour, son poing n’avait pas fini contre le mur, mais sur le visage du jeune homme, à répétitions. C’était quelques jours avant sa disparition.

Le visage de Noa se mit à blémir à vue d’œil alors qu’il regardait Sarah à quelques centimètres de lui. Etait-il en train de devenir Ted dans ses derniers jours avant sa disparition ? Allait-il devenir fou de rage et frapper Sarah jusqu’à ce qu’elle perde connaissance ? Allait-il finir par abandonner Emy ? Les abandonner toutes les deux ?

Ces pensées lui firent l’effet d’un electro-choc. Il recula de plusieurs pas en regardant Sarah avec un air horrifié et le visage livide.

“ Oh mon dieu ! “ lâcha t-il à mi-voix. “ Qu’est ce que je suis en train de faire ? “

Il baissa les yeux vers sa main tremblante dont les phalanges étaient rougies par le choc. Sa tête commença à lui tourner et des taches noires vinrent perler sa vision, signes d’un malaise proche. Son alcoolémie qui semblait s’être évaporé avec l’adrénaline de la colère remontait à présent en flèche.
Noa s’échoua au sol et s’adossa à l’accoudoir du canapé. Il se mit à regarder autour de lui, l’air hagard, et à respirer très fort et rapidement, comme s’il n’arrivait pas à reprendre son souffle. C’était une crise de panique, chose qu’il n’avait jamais connu. Il avait l’impression de s’étouffer dans ses propres poumons.




Qui est Noa Pakeha ?
_________________
Caractéristiques physiques:
1m95, 82 kilos, musclé et tatoué sur la totalité des bras et une bonne partie du torse et des jambes. Regard doux.
________________

Dernière position connue : En salle de réunion
Situation : Attend le briefing de Jp-1
avatar

Grade : Capitaine
Messages : 783

Informations
Poids porté:
0/32  (0/32)
Points SGZ:
30/100  (30/100)

Re: Strange Days

Message par Sarah Lawrence le Lun 20 Mar - 22:56

Sarah avait beau se concentrer elle ne comprenait pas ce qui avait pu affecter Noa de la sorte. Le bassin l'avait fait plonger dans une sorte de trans hallucinatoire et l'avait perturbé. En effet il n'avait été plongé que quelques secondes dans le liquide mais quel genre d'effet avait-il pu avoir pour qu'il en vienne à confondre la réalité avec ce qu'il avait...rêvé ? Mais les effets avaient été aussi sévères que ça il avait indubitablement besoin d'aide. Sarah n'était pas certaine d'être la mieux placée pour réussir ce tour de force, mais elle avait au moins le mérite d'être là.
Sarah continua de sermonner Noa pour essayer de le ramener à la surface, le faire réagir et au le secouer assez pour qu'elle puisse essayer d'avancer avec lui. Malheureusement le propre trouble de la jeune femme la priva du discernement nécessaire pour voir que l'éveil et l'agitation qu'elle provoquait en lui n'était pas celui qu'elle espérait, mais plutôt celui qu'elle devait craindre. Il plongea la tête dans ses mains et elle crut un instant avoir suffisamment insisté sur ce qu'il était en train de faire pour le dissuader de continuer sur cette voie. Elle ne comprit son erreur que trop tard. Elle avait essayé de sortir le grand ours de sa torpeur et se retrouvait maintenant avec un grizzly enragé.

Quand Noa se leva de bond elle comprit non seulement son erreur mais le danger de la situation dans laquelle elle se trouvait. Elle avait toujours su qu'il était plus fort qu'elle et toutes les techniques du monde ne pourraient lui permettre de s'en sortir indemne s'il entrait dans une rage incontrôlée, comme maintenant. Le visage de la jeune femme se liquéfia pour n'afficher plus que de la peur. Elle sentit ses entrailles se nouer et une sueur froide perler le long de sa colonne vertébrale et sur son front. C'était le début de la panique, elle reconnut le sentiment instantanément. Elle leva les mains en reculant et sentit la surface du mur percuter son dos alors qu'elle essayait de conserver de la distance avec Noa. Sarah aurait voulu le repousser mais elle craignait que cela ne fasse que déclencher une rage plus forte encore. Si elle faisait descendre un voile rouge devant ses yeux s'en était terminé d'elle. Elle loucha sur le doigt menaçant qui était pointé sur elle en cherchant frénétiquement un échappatoire du regard. Son pouls s'accéléra considérablement tandis que le souffle commençait à lui manquer. C'était la panique, elle y était, elle ne devait pas y céder pour ne pas que cette situation ne s'aggrave. La voix de Sarah n'était devenue plus qu'un murmure fantomatique et les larmes ne cessaient de couler le long de ses joues. Elle réfrénait tous ces instincts qui lui hurlaient de prendre l'initiative de manière brutale pour se sortir de là. :


" Arrête ça, arrête ça. Noa calme toi je t'en prie, calme toi. Ne fait pas ça, ne fait pas ça. " Dit-elle alors qu'elle sentait la tension monter en lui.

L'expression de Sarah afficha un pure terreur quand elle vit le poing de Noa se lever. Ce poing massif était parti pour s'écraser sur elle, elle ne pourrait arrêter qu'un ou deux coups avant que la colère n'ai fini de l'aveugler et de décupler ses forces. Elle leva les bras dans une tentative désespérée de se protéger. Un cri perçant qu'elle ne reconnu pas s'échappa de sa gorge. Ses jambes se fléchirent et elle commença à glisser le long du mur dans une tentative de se tirer de là. Le poing de Noa s'arrêta à quelques centimètres d'elle et elle réalisa avec horreur que si il avait trouvé sa garde ses avants bras elle l'aurait tout de même senti passé. Elle ne préféra pas envisager ce qu'il se serait passé s'il l'avait touché directement. Noa continua de hurler et elle glissa au sol lamentablement en essayant de lui échapper. Intérieurement Sarah se maudit. Pourquoi ? Pourquoi diable ne pouvait-elle pas faire preuve de plus de dignité et de force ? Si elle avait eu à faire n'importe qui d'autre elle aurait laissé ses capacités au corps à corps parler pour elle et elle aurait repoussé son interlocuteur à l'autre bout de la pièce. Mais il n'était pas n'importe qui, et elle ne trouvait pas la force de se battre contre lui. Quelque chose arrêta Noa dans son accès de colère. Elle était maintenant assise contre le mur et levait un bras pour se protéger en tournant vers lui un regard terrorisé et affolé.

Quelque chose inversa la vapeur chez lui et il se mit à reculer en changeant et de visage et de teint. La jeune femme le fixa en essayant de déchiffrer ce qui pouvait bien lui arriver. Elle puisa au fond d'elle-même pour trouver la force de se calmer et de reprendre le contrôle d'elle-même et de la situation. On lui avait appris que de la force dont on pouvait faire preuve dans certaines situations pouvait dépendre la vie d'autrui. Elle cligna des yeux et comprit en voyant Noa s'écraser contre l'accoudoir du canapé que quelque chose n'allait pas. Il était en train de faire un malaise, son corps avait fait trop de grands huit en un si court laps de temps. La jeune femme avala sa salive avec difficulté et tût la peur qu'elle ressentait vis à vis de lui. Cette peur primale et instinctive. Sarah ne se releva pas totalement et tendit une main tremblante vers Noa en s'approchant de lui avec hésitation. Il semblait avoir du mal à respirer et après quelques secondes elle comprit qu'il faisait une crise d'angoisse. Toujours prise de tremblement elle prit sa main blessée dans les siennes avant de se glisser contre lui. Elle était terrorisée intérieurement, mais elle se devait de lutter contre celle-ci. Il avait besoin d'être rassuré et elle était la seule à pouvoir le faire dans l'instant.


" Chuuut, calme toi Noa, calme toi...respire, respire profondément, ne pense à rien d'autre que ta respiration. "

Elle l'enlaçait maintenant sans parvenir à faire le tour de sa poitrine complètement. Elle le serrait contre elle et tâchait de chasser l'image affreuse du poing de Noa de son esprit en tentant de le calmer.



Qui est Sarah Lawrence?

Caractéristiques physiques:
Jeune femme d'1M75 athlétique, cheveux blonds, coupe militaire

________________

Dernière position connue : Salle de réunion
Situation : En briefing
avatar
Mister Stargate Zone 2016

Grade : Sous-directeur d'études
Messages : 780

Informations
Poids porté:
0/0  (0/0)
Points SGZ:
30/100  (30/100)

Re: Strange Days

Message par Noa Pakeha le Mar 21 Mar - 7:21

Noa était épouvanté. Sarah, en face de lui, était recroquevillée au sol, le visage baigné de larmes, les bras levés au-dessus d'elle. Elle semblait terrifiée, terrifiée par lui. IL avait provoqué ça. IL l'avait presque frappé. Il ne savait même pas s'il en avait vraiment eu l'intention. Il avait été totalement aveuglé par la colère et la douleur. Noa ressentit une sorte de choc dans sa poitrine alors qu'il tremblait de tout son corps en haletant bruyamment. Il était en pleine crise de panique et sa vue se troubla. Il ferma les yeux tandis que des gouttes de sueurs perlèrent sur son front. Il ouvrit de nouveau les yeux et regarda autour de lui. Les taches noirs étaient de plus en plus nombreuses et une chaleur caractéristique du malaise monta en lui.
Noa sentit alors Sarah s'approcher de lui et il ferma de nouveau les yeux pour essayer de combattre cette sensation. Elle prit sa main blessée entre ses paumes. Ses gestes étaient hésitants et tremblants mais elle continua à se rapprocher.

" Non.. Non ... n'approche.. pas... Je ... Je ... ne veux ... ne veux pas... te blesser... Je ne... veux pas.... être comme LUI... " haletait Noa, incapable de formuler une phrase d'une traite tant son souffle était coupé.

Bientôt elle fut contre son torse et Noa sursauta légèrement à ce contact. Elle lui murmura des mots doux et calmes. Les bras de la jeune femme enlacèrent son torse et Noa suivit inconsciemment les indications données par Sarah. Il se mit à respirer plus profondément, les yeux toujours clos, en se concentrant sur les mouvements de sa poitrine, contre laquelle était posée la tête de la jeune femme.

Il lui fallut de longues minutes pour réussir à chasser entièrement le malaise qui s'apprêtait à venir. Mais bientôt il y parvînt. Lentement, et toujours silencieusement, ses bras se serrèrent à leurs tours autour de Sarah pour l'enlacer. Noa n'avait toujours pas ouvert les yeux, sa tête était penchée en arrière, le crâne posé contre l'accoudoir du canapé. Une nouvelle larme roula seule sur sa joue. Il avait tellement pleuré ces derniers jours qu'il semblait avoir épuisé toute l'eau de son corps.

Noa ouvrit enfin les yeux et baissa la tête vers Sarah.

" Je me souviens... de nous... Je me souviens de tout... mais peut-être que pour toi, il ne s'est passé que quelques jours, ... pour moi... c'était comme si c'était il y a des années..." dit-il enfin.
Ses regard était hébété, désolé et douloureux.
Il se mordit la lèvre inférieure.


" Je suis ... tellement, tellement désolé ... Je ... je ne me reconnais plus... mais je ne veux pas te blesser.... Jamais... Je ne veux pas inspirer la peur... " murmura t-il.
Noa déglutit difficilement et leva des yeux brillants vers le plafond. Il n'avait pas cessé de serrer Sarah contre lui.


" Je crois... je crois que j'ai besoin d'aide..." avoua t-il enfin.
En serrant Sarah contre lui, il se rendit compte que ce geste était à la fois lointain mais naturel. Cette proximité lui donnait une force nouvelle, une force qu'il semblait avoir perdue.

Et puis un souvenir embrumé bien plus récent lui revînt et le glaça.

" Oh mon dieu... "
Il lâcha Sarah et plaqua une main sur sa bouche, le regard détourné, soudain terrifié.
" Est-ce que... est-ce que j'ai ... j'ai couché avec David ? "
Il n'était pas sûr. Tout ce qu'il s'était passé avant la douche froide n'était que trop vague et flou pour lui.
Noa attendit la réponse qui sonna comme une coup de tonnerre.

" Et ... est-ce que ... tu nous as ... surpris ? " continua t-il en se prenant à présent la tête à deux mains, incapable de regarder Sarah.
Il revoyait la scène; il ne s'agissait que de silhouettes, mais il avait la sensation qu'elle avait été là.


" Quelle horreur ! " murmura t-il alors que sa poitrine se serrait de nouveau.
Pourquoi était-elle toujours là ? Contre lui ? Pourquoi n'était-elle pas partie en courant ?
Car c'est bien ce qui allait finalement se passer n'est-ce-pas ? Sarah allait partir.
Elle ne pourrait jamais lui pardonner.



Qui est Noa Pakeha ?
_________________
Caractéristiques physiques:
1m95, 82 kilos, musclé et tatoué sur la totalité des bras et une bonne partie du torse et des jambes. Regard doux.
________________

Dernière position connue : En salle de réunion
Situation : Attend le briefing de Jp-1
avatar

Grade : Capitaine
Messages : 783

Informations
Poids porté:
0/32  (0/32)
Points SGZ:
30/100  (30/100)

Re: Strange Days

Message par Sarah Lawrence le Mar 21 Mar - 22:39

Sarah ne se sentait pas à l'aise, ses hésitations quant à Noa s'évanouirent quand il haleta de lui-même en la suppliant de ne pas l'approcher pour qu'il ne lui fasse pas de mal. Le fait qu'il soit conscient de ses intentions et qu'il craigne de lui faire du mal fut suffisant pour rassurer la jeune femme. Il ne lui ferait pas de mal, elle en était convaincue maintenant. Il était lui-même sous le choc de son propre geste. Elle n'en était pas remis elle-même mais au moins elle jouissait d'une meilleure condition physique et d'un peu plus de stabilité émotionnelle. Elle était toujours aussi secouée mais certainement pas autant que lui. Les ressources dans lesquelles elle puisa pour trouver le courage de le tenir et de le garder contre elle finirent tout de même par payer. Après de longues minutes la respiration de Noa commença à redevenir normale. Elle le garda contre elle afin de s'assurer qu'il se soit réellement calmé et que sa crise ne reparte pas de plus belle.

Il sembla avoir repris le contrôle de lui-même et il recommença à parler Cette fois Sarah était prête à se montrer plus à l'écoute et à changer d'approche. Un premier abcès avait été crevé. Sarah s'était souvent ouverte et confiée à Noa, et il lui avait également dévoilé une partie importante de sa vie. Mais il lui semblait maintenant qu'il avait encore gardé nombre de blessures secrètes. Les paroles de Noa lacérèrent le cœur de la jeune femme. Était-il en tain de dire que l'hallucination avait relégué leur souvenir au rang d'un vulgaire souvenir lointain. Est-ce que cette douleur cesserait un jour ?
Sarah passa sa main sur le visage de Noa et dans ses cheveux pour tâcher de le calmer. Elle était profondément secouée mais elle savait que ce geste contribuerait à le rassurer et à la calmer.


" Calme toi Noa, calme toi. Je sais, je sais que tu ne voulais pas me faire de mal. Oublie ça, oublie. "

Avec grande peine il s'ouvrit encore d'avantage et il reconnu avoir besoin d'aide. Sarah ressentit un immense soulagement et ses épaules s'affaissèrent. Le premier pas, le pas le plus important pour qu'il remonte la peine avait été fait. Le chemin risquait d'être encore long pour qu'il se remette et surmonte cette épreuve. Quand il serait remis, quand il serait de nouveau lui-même, il faudrait qu'ils parlent d'eux. Mais en attendant elle devait être là pour lui et pour sa fille Emy. Elle était repartie dans ses propres pensées quand il la lâcha soudainement et qu'il plaqua les mains sur sa bouche comme s'il venait de rendre compte de quelque chose. Elle le regarda en fronçant les sourcils. Elle se demanda ce qui avait bien pu l'agiter tout aussi soudainement. Son exclamation lui fit l'effet d'une nouvelle douche froide. A nouveau elle sentit sa gorge se serrer et elle eut l'impression d'avoir le cœur au bord des lèvres. Sarah ramena ses genoux contre la poitrine et elle se replia sur elle-même. Son regard tomba sur le sol et elle se contenta d'acquiescer pour confirmer à Noa qu'il avait bien eu une relation avec David.
Lorsqu'il lui demanda si elle les avait sur pris Sarah se leva en gardant les bras croisés et serrés contre elle. Son pouce caressait machinalement son bras tandis qu'elle essayait de chasser cette vision de son esprit. Elle s'était sentie humiliée et trahie sur le moment. Elle fit quelques pas jusqu'à la fenêtre et baissa la tête en se mordant à nouveau la langue pour se retenir de craquer à son tour. Elle avait mal, mais elle en voulait au jeune homme qui s'était enfui pour une chose par dessus tout. Il était venu avec ce sac à poison et n'allait qu'alimenter la détresse de Noa. Sarah renifla et ses épaules se haussèrent alors que les larmes coulaient le long de ses joues.


" Tu m'avais prévenue. Dès ce premier soir ensemble, tu te souviens ? "

Demanda-t-elle alors que les souvenirs d'un chapeau, d'un longboard et d'une bouteille entremêlée à leurs rires heurtaient ceux de la vision de Noa avec David.

" Tu m'avais dit que ça pouvait arriver...et c'est arrivé. "

Elle se pinça les yeux en essayant désespéramment de retenir ses propres larmes et avala sa salive avec difficultés. Elle finit par redresser la tête en posant ses mains sur ses hanches. Elle prit une grande inspiration et secoua la tête.

" Je savais. Je savais..." Murmura-t-elle.



Qui est Sarah Lawrence?

Caractéristiques physiques:
Jeune femme d'1M75 athlétique, cheveux blonds, coupe militaire

________________

Dernière position connue : Salle de réunion
Situation : En briefing
avatar
Mister Stargate Zone 2016

Grade : Sous-directeur d'études
Messages : 780

Informations
Poids porté:
0/0  (0/0)
Points SGZ:
30/100  (30/100)

Re: Strange Days

Message par Noa Pakeha le Jeu 23 Mar - 7:47

Noa sentit la main de Sarah caresser son visage alors qu'elle lui murmurait des mots calmes et rassurants. Pendant quelques secondes ce geste et le contact avec la jeune femme détendit réellement Noa. Mais le mouvement de la main de Sarah sur son visage ramena à la surface une sensation bien plus récente et des souvenirs flous. Il se figea d'horreur en se souvenant de la scène qui avait eu lieu quelques instants auparavant dans la chambre.
" Quelle horreur ! " répéta t-il alors que la honte se déversait en lui en gros torrents.
Il ne pouvait s'empêcher de reconstituer la scène dans sa tête et de se la répéter en boucle. A quel moment Sarah était-elle arrivée ? Combien de temps était-elle restée avant qu'ils se rendent compte de sa présence ? Qu'est ce qu'elle lui avait dit ? Qu'est ce qu'IL lui avait dit ?
Alors qu'un nombre de questions affluaient dans son esprit, alimentant à une vitesse folle la honte qui le paralysait, il sentit Sarah se lever et s'éloigner de lui.

* Ça y est, elle part.. Ça y est, elle part, elle aussi. Je ne la reverrai jamais. * pensa t-il alors.

Sa tête était toujours enfouie dans ses mains et il attendait le moment où la porte claquerait. A ce moment là, il avait peur de ce qu'il était capable de faire. Mais la porte ne claqua pas et Sarah se mit à parler. Noa leva la tête et cligna des yeux. Elle était debout devant la baie vitrée, les bras croisée contre son ventre.

Ah bon ? Il l'avait prévenue ? Quand ?
Noa fouilla dans ses nombreux souvenirs mélangés et contradictoires et alors il se souvînt d'une soirée dans ses quartiers sur le JPS. Il se souvînt du désir qu'il avait ressentit et des mots qu'il lui avait dit; "Je ne peux rien te promettre d'autre.". C'était un souvenir lointain, flou, mais heureux. Et puis il y en avait eu d'autres. Il se revoyait au restaurant avec elle, au bar, au cinéma, avec Emy dans un parc... Il se souvînt lui avoir dit un jour des mots forts qu'il n'avait réservé auparavant qu'à Ted et de cette sensation de bonheur indescriptible.

Noa eut alors l'envie de la serrer dans ses bras et de l'embrasser. Mais une autre partie de lui espérait que lorsque la jeune femme se retournerai, il s'agirait de Ted. Ted. L'image de son poing s'abattant sur le jeune homme lui revînt alors en mémoire. Cette image, ce souvenir, il l'avait si profondément enfoui en lui, refoulé, enterré au plus profond de son être qu'il l'avait presque oublié. Sur cette image se superposa celle de Sarah, terrifiée, en larmes. Il l'avait brisé, humiliée et pourtant, elle était toujours là.

Le jeune homme se leva avec difficulté et s'approcha lentement de Sarah. Elle lui faisait dos et il s'arrêta à quelques centimètres d'elle, dévorant sa nuque du regard. Il réfréna au dernier moment l'envie égoïste de la serrer contre lui. Noa leva alors les yeux et croisa le regard de Sarah à travers le reflet de la vitre.


" Tu mérite tellement mieux... " dit-il avec douleur.



Qui est Noa Pakeha ?
_________________
Caractéristiques physiques:
1m95, 82 kilos, musclé et tatoué sur la totalité des bras et une bonne partie du torse et des jambes. Regard doux.
________________

Dernière position connue : En salle de réunion
Situation : Attend le briefing de Jp-1
avatar

Grade : Capitaine
Messages : 783

Informations
Poids porté:
0/32  (0/32)
Points SGZ:
30/100  (30/100)

Re: Strange Days

Message par Sarah Lawrence le Jeu 23 Mar - 17:19

L'agitation de Noa dans le dos de Sarah était palpable. Elle n'avait pas besoin de le regarder directement ou de lire l'expression sur son visage ou même d'entendre le son de sa voix pour le sentir. Son ressenti échappait à toute logique, elle ne pouvait l'expliquer, c'était ainsi. On aurait pu appeler ça l'instinct, l'intuition ou de la prescience, mais c'est ce que qu'elle parvenait à ressentir. Noa trouva la force de se lever et elle entendit ses pas approcher derrière elle jusqu'à ce qu'elle sente sa présence dans son dos. Il était proche et mal en point. Pourtant Sarah ne trouva pas la force de se retourner cette fois. Elle se sentait perdue, tiraillée par des sentiments contraires. Dans l'immédiat elle devait faire face à la douleur, la douleur cuisante qui lui compressait la poitrine et paralysait ses cordes vocales. Noa resta un court instant silencieux derrière elle. Et puis il lâcha une nouvelle chape de plomb sur elle. Ces mots ne furent pas ceux qu'elle espérait ni ne désirait entendre en cet instant. Elle s'appuya contre la vitre et détourna le regard en fermant les yeux dans une grimace torturée. Comme si la tension de son corps pouvait repousser la douleur affective qui vrillait son être. Elle ouvrit avec grande peine les yeux et croisa le regard de Noa dans la vitre. Les doigts de la jeune femme se crispèrent sur la vitre comme si elle craignait que cette vision fantomatique ne s'enfuie. Elle prit de grandes inspirations et souffla lentement, une fois, deux fois. Elle laissa retomber ses mains et tourna légèrement la tête sans pour autant le regarder directement.

" Ce n'est pas de moi qu'il s'agit Noa ou de ce que je ressens. "

Elle finit par se retourner. Son regard fut fuyant pendant quelques secondes. Puis elle se fixa sur son torse avant de le regarder directement dans les yeux.

" Tu as besoin d'aide. Et c'est bien que tu l'ais reconnu. Je vais rester ici quelques jours. Je m'occuperais d'Emy et je vais essayer de lui expliquer que…que tu as besoin de repos. "

Sarah baissa le regard et fixa ses pieds, elle se balançait nerveusement sur la pointe de ses pieds.

" Demain tu vas te reposer. Tu vas recommencer à t'alimenter normalement, à t'habiller…"

Dit-elle en reboutonnant le pantalon qu'il avait enfilé négligemment.

" Et te laver. "

Elle fit un pas en arrière et le regarda de la tête aux pieds.

" Après demain tu retourneras sur le JPS, tu iras voir la directrice Sincet et tu lui diras que tu n'étais pas dans ton état naturel quand tu lui as remis ta lettre de démission. Tu vas ensuite récupérer cette lettre. Je veux que tu prennes rendez-vous avec le psy à bord, et si tu ne vas pas le voir je le saurais. Je vais appeler le docteur Hawkins pour qu'il se penche sur ton cas. Il est bizarre mais c'est le meilleur…"
* Le seul *
" …neurologue que je connaisse. On sera certain que tu n'as pas de résidu ou autre. "


Elle fit un pas et s'arrêta à ses côtés en posant une main sur sa poitrine. Elle tremblait, l'émotion la faisait paraître vulnérable.

" Je vais chercher de quoi soigner ta main et je vais faire à manger Emy ne tardera pas à rentrer. "

Elle laissa sa main glisser et poursuivit son chemin en baissant la tête.

" Je ne te lâcherais pas tant que je ne serais pas certaine que tu ne seras pas remis et que tu n'en auras pas fini avec le risque des conneries. "

Son regard s'attarda sur l'alliance remise par Noa. Elle ferma les yeux et disparut dans la salle de bain.



Qui est Sarah Lawrence?

Caractéristiques physiques:
Jeune femme d'1M75 athlétique, cheveux blonds, coupe militaire

________________

Dernière position connue : Salle de réunion
Situation : En briefing
avatar
Mister Stargate Zone 2016

Grade : Sous-directeur d'études
Messages : 780

Informations
Poids porté:
0/0  (0/0)
Points SGZ:
30/100  (30/100)

Re: Strange Days

Message par Noa Pakeha le Jeu 23 Mar - 23:10

Sarah posa sa tête contre la vitre et son visage se tendu de douleur. Ses doigts touchèrent un instant la paroi glacée puis son regard se braqua de nouveau sur lui à travers le reflet. Noa ne savait pas quoi dire, il était pétrifié par le chagrin et la détresse. Il avait l'impression que chacun de ses mots allaient envenimer la situation. Sarah respira longuement puis décolla son front de la vitre et tourna légèrement la tête, sans le regarder. Elle lui dit qu'il ne s'agissait pas d'elle en cet instant. Noa baissa les yeux et fixa ses orteils nus de nouveau submergé par une honte vivace. Sarah se retourna finalement et Noa releva les yeux avec le mince espoir qu'elle s'approche. Mais son regard était fuyant et elle mit un moment avant de lever les yeux vers lui. Il ne reconnu pas le regard qu'elle lui offrit. Il n'y avait plus aucune étincelle, plus de complicité, mais une douleur et une tristesse nouvelle.
Sarah lui dit qu'elle allait rester ici pour s'occuper de Emy. Puis elle baissa de nouveau les yeux et continua en lui dictant ce qu'il avait à faire dans les prochains jours. Elle s'approcha et lui boutonna son pantalon. Pendant une seconde, il espéra qu'elle reste à proximité, mais elle recula d'un pas et continua sa liste des tâches. Noa baissa les yeux et laissa ses bras pendre mollement le long de son corps. Le souvenir de sa lettre de démission vînt se rajouter à la longue liste de ses choses à réparer. Avait-elle déjà été prise en compte ? Avait-il même envie de continuer à travailler pour le SDT ? En avait-il la force ?
Noa se mordit la lèvre inférieure. Ce qui était sûr c'est qu'il ferait tout ce que Sarah lui dirait.

La jeune femme fit un pas et leva une main pour la poser sur le torse de Noa. Ce contact déclencha une chaleur terriblement agréable au creux de son estomac. Noa leva sa main gauche pour attraper celle de Sarah mais celle-ci la retira avant qu'il n'ai pu terminer son geste. La suite de ses paroles fit l'effet d'une douche froide au néo-zélandais et confirma ses doutes. Leur historie était finie, Sarah restait par principe, mais partirait,.... le "lâcherait" .. une fois qu'il irait mieux. Une partie de lui s'effondra à l'idée de la perdre alors qu'une autre en était insensible.

Noa vit le regard bleu de la jeune femme se poser brièvement sur l'alliance à son annulaire. Puis Sarah continua son chemin vers la salle de bain. Le jeune homme attrapa l'alliance entre son pouce et son index et la fit rouler autour de son doigt en baissant les yeux. Il était incapable de la retirer, c'était tout ce qu'il lui restait de Ted. Il laissa ses bras tomber mollement le long de son corps tandis qu'une fatigue immense le submergea.

Lorsque Sarah revînt, elle trouva Noa allongé sur le canapé. Il avait sombré rapidement dans un sommeil sans rêves.

Une heure trente plus tard, une clé trifouilla la serrure de la porte d'entrée et Madame Wellington entra, Emy sur ses talons.
La petite fille se déchaussa et jeta son cartable dans l'entrée sous les gentilles protestations de sa gardienne. Cette dernière n'aurait pas toléré ceci y a quelques jours, mais elle s'était adoucie depuis que Noa avait sombré, souhaitant ménager Emy. Comme à chaque fois qu'elle rentrait, Emy ouvrit directement la porte de la chambre de son père. Mais cette fois-ci, elle leva les sourcils, surprise par l'absence de Noa. La panique gagna alors l'enfant et elle débarqua dans le salon en courant. Elle vit tout d'abord Sarah, en cuisine, puis son regard se posa sur son père, allongé sur le canapé. C'était la première fois qu'elle le voyait hors de la chambre depuis quatre jours.

" Papa ! " clama t-elle avant d'aller se blottir contre lui.
Elle souleva son bras droit et s'allongea contre le corps de son père avant de repositionner le bras par dessus elle. Noa ouvrit les yeux et pour la première fois depuis des jours il vit vraiment sa fille. Il lui sourit tendrement avec un air fatigué et la serra contre lui en lui embrassant le front.

" Comment ça va ma puce ? Tu as passé une bonne journée ? " murmura t-il en un souffle.
Emy sourit, heureuse de retrouver enfin son père.

" Oui c'était bien. Et toi, ça va mieux ? " demanda t-elle sur un ton innocent.
Noa hocha la tête pour acquiescer. Emy sourit de plus belle et enfoui son visage dans le cou de Noa.

Madame Wellington entra dans le salon et regarda la scène sur le canapé avant de porter toute son attention sur Sarah. Elle s'approcha de la jeune américaine et lui murmura quelques mots. Les deux femmes s'étaient déjà croisées plusieurs fois.

" Je vous remercie d'être là. Je vous avoue que je comptais sur votre retour rapide. J'aurais aimé vous joindre, mais je n'avais pas vos coordonnées. " murmura-t-elle, honnêtement soulagée de voir Sarah prendre en main la situation. " Je peux vous les confier pour la soirée ? Je serais à l'heure demain pour emmener Emy à l'école. A moins que vous préfériez que je revienne plus tôt ? " demanda-t-elle. Quelques minutes plus tard, et après avoir entendu la réponse de Sarah, elle s'éclipsa.

Emy s'était levé et avait quitté le canapé. Noa semblait s'être rendormit. Elle s'approcha de Sarah avec un visage très sérieux. Elle s'arrêta à un mètre de la jeune femme et leva la tête pour capter son regard.

" Merci.. " dit-elle avec un air étrangement mature.

Il y a quelques mois lorsque Noa avait annoncé à sa fille sa relation avec Sarah, Emy avait été surprise, avait fait un peu la tête mais semblait l'avoir accepté bien qu'elle fit preuve d'une certaine distance avec l'américaine. Noa avait rassuré Sarah en lui disant que ce comportement allait lui passer et qu'elle allait finir par l'apprécier. Le temps avait payé et leurs deux dernières rencontres s'étaient bien passées. Sarah et Emy avaient pu partager quelques moments de franche rigolades en se moquant allégrement de Noa. Pourtant elles n'étaient pas spécialement proches, aussi, lorsque la petite fille s'approcha et enlaça Sarah avec ses bras, ce fut une surprise.


_______________________________


Noa ouvrit les yeux alors qu'un mal de crâne terrible lui vrillait la tête. Il avait la bouche pâteuse et n'avait qu'une envie, c'était de s'enfiler un litre d'eau. Le jeune homme se rendit compte qu'il était dans son lit, seul. Il ne se souvenait pas s'être déplacé jusque là. Il avait du être dans un état de fatigue très avancé. La lumière des lampadaires qui filtraient à travers sa fenêtre et la couleur bleue foncée du ciel lui fit comprendre qu'il était très tôt. Peut-être 5 ou 6 heures du matin.
Noa fit glisser ses jambes hors du lit. Il était en caleçon, ses habits étaient pliées et posés sur une chaise non loin du lit. Le jeune homme se prit la tête entre les mains. Il sentait son pouls battre dans ses temps tant le mal de crâne était fort. Il se leva lentement en évitant tout mouvement brusque qui aurait pu accentuer sa migraine. Il sortit de sa chambre et parcouru le couloir sans allumer la lumière. Il parvînt jusqu'à la cuisine et se servit trois grands verres d'eau. Il passa une main sur son visage et se servit un dernier verre qu'il souhaitait emmener avec lui. Sur le chemin du retour, il passa devant le canapé du salon. Noa s'arrêta en constatant que Sarah y était allongée, dormant à poing fermé. Ses mèches blondes couvraient une partie de son visage et sa poitrine se soulevait lentement au rythme de ses respirations. Noa s'assit alors dans le fauteuil à côté du canapé et posa son verre d'eau sur la table basse. Il resta un long moment à la regarder dormir avant de sombrer de nouveau dans un sommeil profond, la tête penchée en avant.






Qui est Noa Pakeha ?
_________________
Caractéristiques physiques:
1m95, 82 kilos, musclé et tatoué sur la totalité des bras et une bonne partie du torse et des jambes. Regard doux.
________________

Dernière position connue : En salle de réunion
Situation : Attend le briefing de Jp-1
avatar

Grade : Capitaine
Messages : 783

Informations
Poids porté:
0/32  (0/32)
Points SGZ:
30/100  (30/100)

Re: Strange Days

Message par Sarah Lawrence le Mar 28 Mar - 22:45

Noa et Sarah souffraient, ils étaient tous les deux blessés, le premier par son expérience sur cette planète étrange, la seconde par ricochet de cette même expérience. Ils ne trouveraient pas d’apaisement à leur sentiments en une soirée. Un moment difficile allait les attendre, un long et pénible moment. Au fond d'elle même Sarah en était consciente, il allait falloir procéder par étape. La priorité était de soutenir Noa, de faire en sorte qu'il puisse se reprendre et se reconstruire. Une fois qu'il serait remis et de nouveau lui-même alors ils aborderaient le ressenti de la jeune femme. Elle devait faire en sorte de mettre son mal aise de côté en attendant ce moment là.

La jeune femme revint de la salle de bain avec le nécessaire pour s'occuper de main endolorie de Noa. Ce dernier s'était assoupi sur le canapé. Elle ne pouvait pas lui en vouloir, son corps avait certainement dû finir d'épuiser ses dernières réserves. Elle vint s'agenouiller auprès de lui et prit délicatement sa main pour la traiter de son mieux. Elle partit ranger le nécessaire de secoure avant de revenir dans le salon. La jeune femme glissa sur le sol sans un bruit avant de s'emparer tout aussi silencieusement du sac que David avait amené. Sarah sortit pour rejoindre sa propre maison. Il ne lui fallut pas longtemps pour mettre la main sur bidon en métal vide qu'elle gardait dans son garage et y déverser le contenu du sac. Elle traîna le baril jusque dans son jardin et arrosa le tout d'une généreuse dose de liquide combustible. Elle gratta une allumette et la lança dans le bidon. Elle s'empressa de mettre un couvercle en métal percé de quelques trous sur le dessus du bidon. Elle ne tenait pas particulièrement à ce qu'une épaisse fumée chargée de produits chimiques et de stupéfiants ne se mette à retourner tout le voisinage. Elle ne revint à la maison de Noa que quand le feu fut éteint. Cette fois un autre sac avec quelques affaires l'accompagnait.
En revenant à la maison elle décida d'ouvrir le réfrigérateur de la famille pour anticiper la préparation de dîner du soir. Elle se figea devant le contenu et cligna plusieurs fois des paupières.

* Ha oui c'est vrai... *

Dit-elle en se rappelant le régime alimentaire de la petite.  

Quand Emy et sa nourrice, madame Wellington, rentrèrent Sarah était penchée sur un ordinateur portable et plissait les yeux en tâchant de suivre une recette en ligne. Elle avait revêtu un tablier et s'appliquait à tailler en pièces une série de légumes. Elle releva la tête et pour la première fois depuis qu'elle était rentrée de sa mission d'assistance elle se mit à sourire. Elle reposa son couteau, essuya ses mains dans son tablier et sourit en fixant la scène des retrouvailles entre Noa et sa fille. Une envie soudaine la saisie et elle se pencha pour s'emparer de son vieille appareil et avec s'accoudant sur le comptoir de travail elle aligna l'objectif avec précision. Un déclic et elle rangea son vieil appareil. Elle aperçut madame Wellingtown qui approchait qui lui tendit sa main.


" Je suis plus que désolée d'avoir mis autant de temps. De toute façon le téléphone ne passe pas là où j'étais. Trop d'interférences. "
Lui dit simplement Sarah en restant évasive.
" Je devrais arriver à m'en sortir avec ces deux là pour ce soir ne vous en faites pas. Pas besoin de venir plus tôt, Emy sera prête pour aller à l'école de à votre arrivée. "

Sarah salua la nourrice et se retourna pour découvrir Emy qui avait l'air le plus sérieux du monde. Sarah défit son tablier et le déposa sur le comptoir. Elle ne dissimula pas son trouble face à la petite fille. Le simple "Merci" d'Emy déclencha une vague de frisson chez la jeune femme qui sentit ses grands yeux s'humidifier. L'étreinte d'Emy acheva de faire fondre la militaire endurcie. Elle serra la petite dans ses bras en s'agenouillant. En relâchant son étreinte et elle s'écarta en regardant la petite dans les yeux en essuyant une larme du coin de l’œil.

" Les Lawrence n'abandonnent jamais le navire, je n'abandonnerais pas celui-ci. " Lui dit-elle simplement.

Sarah finit sa préparation du repas en supervisant les devoirs de la jeune fille. Ses conseils pour résoudre les problèmes mathématiques de la jeune fille n'étaient pas des meilleurs mais ils avaient le mérite d'être distrayant.

" Heum...les trains ? A quelle heure ils se croisent ? Et pourquoi pas l'avion ? Ca va plus vite non ? "
" Attend, attend, combien d'argent il a en caisse ? Mais c'est pas possible il va se faire braquer ! "


Ce soir là Sarah dîna avec Emy et la coucha en lui contant une légende à dormir debout. Le genre d'histoire que les marins s'échangent d'habitude le soir après une bonne bouteille de rhum. Puis elle revint dans le salon et se posa ses mains sur ses hanches. Elle chargea Noa sur ses épaules et le porta du mieux qu'elle put jusqu'à son lit. Elle ne se souvenait pas d'avoir porté quelqu'un d'aussi lourd depuis ses classes. Sarah le déshabilla et le coucha correctement.
________________________________

Le lendemain matin Sarah découvrit Noa endormit dans le fauteuil à côté d'elle. Un sourire naquit sur ses lèvres. Il était mince et fatigué mais il était sincère. Elle se leva en douceur et s'étira avant de couvrir Noa avec sa couverture. Elle fouilla son sac pour prendre quelques vêtements et prit la direction de la salle de bain.

Une heure plus tard une odeur de café frais, de pancakes et de jus d'oranges pressées envahirent la maison. La jeune femme était en train d'attaquer la préparation du repas d'Emy pour le midi quand elle entendit quelques bruits lui indiquant que la maison s'éveillait.

Pour une fois elle ne ressemblait à rien de ce qu'on aurait pu imaginer d'elle. Ses cheveux étaient relâchés, elle avait appliqué une couche légère de maquillage et portait une robe simple dans les couleurs bleus ciel. Elle offrait une vision inattendue. Elle n'avait pas moins l'air à l'aise dans ce jour naissant.




Qui est Sarah Lawrence?

Caractéristiques physiques:
Jeune femme d'1M75 athlétique, cheveux blonds, coupe militaire

________________

Dernière position connue : Salle de réunion
Situation : En briefing
avatar
Mister Stargate Zone 2016

Grade : Sous-directeur d'études
Messages : 780

Informations
Poids porté:
0/0  (0/0)
Points SGZ:
30/100  (30/100)

Re: Strange Days

Message par Noa Pakeha le Mer 29 Mar - 8:22

Ce fut l'odeur des pancakes qui le réveilla. Noa sourit dans son demi-sommeil. Ted savait vraiment comment lui faire plaisir le matin. A l'évocation du militaire, Noa ouvrit les yeux brusquement. Il était assis dans le fauteuil, une couverture posée sur lui. Les évènements de la veille et de ces quatre derniers jours lui revinrent en plein visage et il sentit de nouveau son estomac se serrer. Sarah n'était plus sur le canapé à côté de lui, mais devait probablement être celle qui s'activait en cuisine dans son dos. Noa battit des paupières, puis se leva, serrant la couverture contre lui et tourna la tête vers la cuisine.
Il mit quelques secondes à la reconnaitre. Il ne sut pas su pas si c'était du  la confusion de ses souvenirs ou à la tenue de la jeune femme. Elle portait une robe bleu ciel et ses cheveux blonds avaient été détachés, voletant derrière elle à chaque mouvement.


* Elle est magnifique ! *
Cette pensée ne fit que renforcer la honte qui grandissait de nouveau en lui.
Noa baissa les yeux rapidement. La jeune femme était de dos et il ne su pas si elle se rendit compte de son réveil. Le néo-zélandais fila dans sa chambre à pas rapides. Là, il jeta la couverture sur le lit et se regarda dans le grand miroir de la penderie. Il avait perdu du poids, sa barbe et ses cheveux étaient en friche et son regard reflétait une lumière étrange qu'il ne se connaissait pas. Noa ouvrit brusquement la porte de la penderie pour rompre cette vision perturbante de lui-même et tira le premier tee-shirt qui vînt. Mais le jeune homme suspendit son geste et fini par reposer le vêtement. Il choisit plutôt une chemise bleu-grise à petit imprimés et un pantalon beige. Il n'avait pas prévu de sortir de chez lui aujourd'hui - c'était trop tôt - , mais il eut l'envie de faire un effort pour la jeune femme dans sa cuisine.

Noa entra dans la cuisine, se frottant les mains l'une contre l'autre avec un air gêné.

" Salut... " dit-il.
Puis il s'assit sur un des hauts tabourets de l'îlot central.

" J'en connais une qui va être heureuse... " dit-il en désignant les pancakes.
Le jeune homme était terriblement gêné et la conversation était difficile mais Emy choisit ce moment pour arriver. Comme Noa l'avait prédit, elle poussa un cri strident à l'odeur qui se dégageait de la cuisine. Elle arriva en trombe avec un grand sourire sur les lèvres.

" Troooop bien des pancakes !!! "
Emy grimpa sur son tabouret et vînt embrasser Noa sur la joue.
" Merci Sarah ! " dit-elle sur son ton toujours enjoué.

Le petit-déjeuner ne dura pas très longtemps, et bien vite, Emy fila se préparer avant l'arrivée de Madame Wellington qui l’amena à l'école. Lorsque la porte se referma sur sa fille qu'il venait d'embrasser, Noa sentit son estomac se nouer de nouveau. Le silence et la gêne étaient palpable dans l'appartement.
Le néo-zélandais pris une profonde inspiration pour se donner un peu de courage et s'avança vers la cuisine où Sarah avait déjà commencé à débarrasser.

" Laisse, je vais m'occuper de nettoyer..." dit-il doucement, en lui prenant une assiette des mains.

En silence, Noa se mit à charger le lave vaisselle, à nettoyer la table ainsi que le plan de travail. Alors qu'il passait un coup d'éponge sur l'évier, son téléphone se mit à sonner. Il se retourna pour voir l'objet posé sur la table, non loin de Sarah. Sur l'écran on pouvait voir le nom de l'appelant: David.
Noa fixa le téléphone puis détourna la tête et continua de nettoyer le plan de travail, résolu à ne pas décrocher.





Qui est Noa Pakeha ?
_________________
Caractéristiques physiques:
1m95, 82 kilos, musclé et tatoué sur la totalité des bras et une bonne partie du torse et des jambes. Regard doux.
________________

Dernière position connue : En salle de réunion
Situation : Attend le briefing de Jp-1
avatar

Grade : Capitaine
Messages : 783

Informations
Poids porté:
0/32  (0/32)
Points SGZ:
30/100  (30/100)

Re: Strange Days

Message par Sarah Lawrence le Ven 31 Mar - 10:22

Sarah empilait une fournée de pancakes quand elle entendit la voix de Noa derrière elle. Elle se retourna avec un sourire bienveillant.

" Bien dormi ? Je n'arrive pas à croire que tu tiennes dans ce petit fauteuil. "

Lui dit-elle en désignant du menton l'endroit où il avait fini sa nuit tout en lui servant une généreuse dose de café dans une tasse qu'elle accompagna d'un grand verre d'eau. Sarah marqua un temps d'arrêt et regarda Noa de haut en bas avant de se retourner et de sortir une boîte d'aspirine qu'elle laissa sur l'îlot. Le grand néozélandais peinait à s'exprimer, certainement encore secoué par les évènements de la veille. Elle ne pouvait pas lui en vouloir. Il lui faudrait certainement du temps pour qu'il se remette d'aplomb. La jeune femme se félicita néanmoins de le voir porter une chemise et un pantalon proprement boutonné. C'était la première marque des efforts qu'il faisait, Noa n'était pas le plus souvent adepte des chemises mais plutôt un fervent partisan des t-shirt et des débardeur. C'est du moins ainsi qu'elle le connaissait.
Emy choisit cet instant pour faire son entrée tel un missile et elle ne perdit pas un instant pour venir se percher sur le tabouret à côté de Noa. L'énergie et la bonne humeur de la petite avait quelque chose de rafraîchissant. Un large sourire s'épanouit sur le visage de la jeune femme qui fit glisser une assiette devant la jeune fille et déposa chocolat, sucre et sirop d'érable au choix. Elle lui servit également un verre de lait et de jus de fruit. Se faisant elle fit glisser une nouvelle assiette moins fournit devant Noa avec un regard qui n'attendait aucun refus de sa part.

Le petit déjeuner passa relativement rapidement et avant long la petite Emy s’éclipsa avec sa nourrice. Sarah se tourna vers Noa qui semblait la fuir du regard. Son malaise était si fort qu'elle aurait pu jurer voir son estomac faire des nœuds à travers sa chemise. Sarah tâcha de continuer à agir le plus naturellement du monde. Elle ne voyait pas qui faire de mieux pour l'aider à se remettre sur les rails d'un quotidien normal. Aussi elle commença à s'occuper des restes du petit déjeuner en rassemblant les assiettes et tasses vides. Elle ralentit son geste en entendant Noa rassembler son courage pour lui adresser quelques mots. Son silence était devenu pesant.
Elle accepta cependant de le laisser s'occuper de la vaisselle et en profita pour aller ouvrir en grand la fenêtre du salon et de la chambre avant de revenir auprès de Noa. Elle venait d'arriver quand son mobile se mit à sonner. Elle s'approcha en haussant un sourcil en voyant le nom qui s'affichait. La jeune femme était résolue à avoir une conversation avec le français. Elle n'approuvait pas le mode de vie de celui-ci et entendait bien aller lui faire savoir ce qu'elle pensait de sa manière de soutenir ses amis. Mais cela attendrait au moins jusqu'au lendemain, Noa serait en train de redresser les choses sur la station. Elle s'approcha de Noa en s'appuyant sur l'îlot et en croisant les bras. Le mobile de Noa se tut et à nouveau le silence prit place. Sarah soupira en roulant des yeux.


" Quand je suis arrivée en première année d'université je n'avais qu'une envie. C'était de participer à une de ces fêtes dont on ne fait que parler quand on est au lycée. Pas de parents, pas de surveillance, la porte est ouverte à tout. Je... "
Elle se mit à sourire après s'être mordue la lèvre inférieure.
" Je ne me souviens pas du tout de ma première soirée. Mais ce qui est certain c'est que j'en menais pas plus large que toi. Je me suis réveillée dans les bras de Betty Holibet. De longs cheveux noirs, de grands yeux bleus, une troisième année très populaire. "
Sarah haussa les épaules en secouant la tête après avoir poussé un petit rire.
" Moi aussi j'étais mal à l'aise et cette garce m'a laissé dans le doute. Je ne sais toujours pas le pourquoi du comment c'est arrivé..."

Elle laissa un moment de silence passer à nouveau et elle regarda Noa avec un petit sourire en coin.

" Tu vas te décider à trouver le courage de parler ou je vais devoir continuer de sortir mes souvenirs gênants ? "

Elle fit le tour de l'îlot jusqu'à se trouver côté salon.

" Tu sais quoi ? Puisque tu as fait l'effort de t'habiller on va sortir ! Prend une veste, j'ai envie d'aller faire un tour et de profiter du calme de la nature. "

Lui lança-t-elle en commençant à piocher ses propres affaires dans son sac.



Qui est Sarah Lawrence?

Caractéristiques physiques:
Jeune femme d'1M75 athlétique, cheveux blonds, coupe militaire

________________

Dernière position connue : Salle de réunion
Situation : En briefing
avatar
Mister Stargate Zone 2016

Grade : Sous-directeur d'études
Messages : 780

Informations
Poids porté:
0/0  (0/0)
Points SGZ:
30/100  (30/100)

Re: Strange Days

Message par Noa Pakeha le Sam 1 Avr - 20:54

Noa tourna le dos au téléphone et s’évertua à frotter le plan de travail. Lorsque la sonnerie s'arrêta, le silence était encore plus pesant qu’auparavant. Sarah se mit alors à parler. Elle commença à lui raconter un souvenir d'adolescence. Noa suspendit son geste et resta un long moment statique, faisant dos à Sarah. Finalement il posa l'éponge et se retourna. Il s'appuya contre le plan de travail et croisa les bras sur son torse, les yeux baissés. Il écouta la jeune femme et leva les yeux vers elle lorsqu'elle arriva à la chute de son histoire. Noa n'avait jamais imaginé que Sarah ai pu avoir une relation homosexuelle. Étrangement cette idée le rassura.

Sarah le regarda avec un petit sourire en coin. Noa baissa les yeux en se pinçant les lèvres. Pourquoi lui parlait-elle de ça maintenant ? Pour minimiser ce qu'il s'était passer la veille ? Pour essayer de comparer son ressenti actuel à son expérience ?
Sarah lui demanda alors qu'il trouve le courage de lui parler. Noa ouvrit la bouche, puis la referma.
" cette garce m'a laissé dans le doute. Je ne sais toujours pas le pourquoi du comment c'est arrivé... " avait-elle dit en parlant de son souvenir. Qu'est-ce qu'elle voulait qu'il lui dise ? Voulait-elle qu'il revienne sur les évènements de la veille ? Qu'il éclaircisse quelques points ? Ou avait-elle dit cela juste pour détendre l'atmosphère ?

Alors que Noa semblait submergé de questions, Sarah contourna l'îlot et décida qu'ils allaient faire un tour dehors. Le néo-zélandais n'avait pas prévu cette éventualité, et n'en avait pas particulièrement envie, mais il n'osa pas la contredire. Il la vit piocher une veste dans un sac qu'elle semblait avoir amené. Le sac était plutôt gros. Elle avait donc prévu de rester ici un moment. Allait-elle continuer à dormir sur le canapé ?

Noa suivit Sarah vers la sortie, attrapa ses lunettes de soleil, ses clés et son manteau pendu à l'entrée.

__________

Les deux jeunes gens marchaient côte à côte sur les sentiers balisés d'un parc. Noa avait enfoncé ses mains au fond de ses poches et avait les yeux rivés sur un petit caillou dans lequel il shootait régulièrement. Noa respira profondément. Il devait avouer qu'être à l'air libre avait quelque chose d'agréable, bien que son mal de crâne accompagnait chacun de ses pas. Il se félicitait d'avoir pris ses lunettes de soleil car la lumière très forte en cette belle journée n'aurait fait qu'accentuer sa gueule de bois.


" Betty Holibet ? " dit-il finalement avec comme une pointe d'étonnement dans la voix. " Pourquoi tu m'as parlé de ça ? "

Noa avait été bien plus bavard par le passé, sa retenue dans ses mots était donc plutôt anormale. Son malaise était toujours palpable.





Qui est Noa Pakeha ?
_________________
Caractéristiques physiques:
1m95, 82 kilos, musclé et tatoué sur la totalité des bras et une bonne partie du torse et des jambes. Regard doux.
________________

Dernière position connue : En salle de réunion
Situation : Attend le briefing de Jp-1
avatar

Grade : Capitaine
Messages : 783

Informations
Poids porté:
0/32  (0/32)
Points SGZ:
30/100  (30/100)

Re: Strange Days

Message par Sarah Lawrence le Lun 3 Avr - 22:40

Sarah avait réussit à entraîner Noa à l'extérieur et elle avait craint pendant un moment que le contact avec le soleil ne lui brûle la peau après autant de temps à se cacher à l'intérieur. Il avait intelligemment enfilé une paire de lunette de soleil et supporterait au moins la vue de celui-ci. Une simple marche leur suffirait. Sarah n'avait pas besoin d'un décodeur pour comprendre qu'il n'avait pas très envie de se retrouver à l'extérieur. Cependant prendre l'air et voir autre chose que ses murs ne pouvait que lui faire du bien selon elle.

Il prirent le chemin faisant le tour du parc en suivant un simple chemin balisé au milieu de la forêt. Pendant de longues et interminables minutes les chants des oiseaux et le craquement des plantes furent les seuls sons à accompagner leurs pas. Le silence entre les deux individus n'était pas réel mais le manque de contact total entre eux était pesant. Noa faisait son possible pour l'éviter du regard. Il gardait ses distances pour ne pas qu'elle le touche, ses mains étaient profondément enfouies dans ses poches et il s'était à nouveau enferré dans son mutisme. Il ne l'avait pas formulé à haute voix mais il montrait tous les signes de quelqu'un qui ne voulait pas être là. Pour n'importe quel observateur extérieur ils auraient eu l'air d'un petit couple dont le concubin avait cédé au caprice de sa femme en manquant des retrouvailles avec ses amis. Mais les choses étaient bien plus complexes. Noa avançait en tapant du pied dans un caillou et le bruit régulier de la pierre roulant sur le sol attira pendant un temps l'esprit de la jeune femme ailleurs. Une image lointaine lui revint celle d'une petite fille tenant la main d'un homme sur un chemin quittant un cimetière. Cette petite c'était elle, des années plus tôt, revenant d'une visite à sa mère en compagnie de son père. Elle aussi avait exprimé sa gêne en tapant dans un caillou qu'elle envoyait rouler au devant de ses pas.
Le silence fut finalement rompu par Noa revenant sur les propos de Sarah. Ses phrases étaient toujours aussi courtes, aussi décalées par rapport à son habitude. Il n'allait toujours pas bien et adresser la parole à Sarah lui demandait encore un effort, c'était évident.
Sarah prit une grande inspiration avant d'expirer par le nez.


" Je ne sais pas. C'est ce qui m'est venu à l'esprit. Ça remonte à longtemps, maintenant. Je ne sais pas pourquoi j'ai dit ça. Peut-être parce que garder le silence m'a empêché de savoir ce qu'il s'était passé. Je peux vivre avec ça, avec les conséquences de mon silence... "

Elle continua à marcher et haussa les épaules, cette fois elle regardait ses pieds.


" Tu sais c'est ce que je fais. Je parle, je raconte un tas de truc, généralement des choses qui n'ont pas de sens, je détourne l'attention. Une fois j'ai raconté à mon escouade que la fatigue pouvait nous faire voir les couleurs différemment. Que peut-être on hallucinait à bord de notre bateau, que peut-être nos uniformes n'étaient pas de la bonne couleur. J'ai aussi raconté qu'on pouvait faire ricocher les balles sur l'eau pour toucher une cible plus éloignée...J'ai jamais vu autant de couillons gaspiller des cartouches dans la mer sur le pont d'un porte avions. "

Elle releva finalement la tête en regardant autour d'elle avant de regarder vers Noa.

" Je raconte un tas de choses. Mais quand elles concernent ma vie c'est souvent plus sérieux qu'il n'y paraît. L'humour...personne ne regarde au delà du rire. "

Elle s'arrêta pendant une seconde et fixa les verres des lunettes de Noa.

" Ne laisse pas le silence te laisser le moindre regret Noa. Ouvre les vannes où tu pourrais passer ta vie à te demander et si... "

Elle lui adressa un sourire attristé et reprit son chemin.



Qui est Sarah Lawrence?

Caractéristiques physiques:
Jeune femme d'1M75 athlétique, cheveux blonds, coupe militaire

________________

Dernière position connue : Salle de réunion
Situation : En briefing
avatar
Mister Stargate Zone 2016

Grade : Sous-directeur d'études
Messages : 780

Informations
Poids porté:
0/0  (0/0)
Points SGZ:
30/100  (30/100)

Re: Strange Days

Message par Noa Pakeha le Mar 4 Avr - 19:12

Noa écouta attentivement la réponse de Sarah. Elle lui parlait de silence, de regrets et puis elle enchaîna sur sa soit-disant faculté à raconter n’importe quoi. Elle le gratifia même d’un exemple plutôt drôle et Noa aurait probablement éclaté de rire s’il en avait eu la force et le coeur. Mais le jeune homme avait tourné la tête et était en train de regarder un couple assit sur un banc à quelques mètres d’eux. Les deux tourtereaux devaient avoir à peine la vingtaine. Le garçon avait les yeux qui pétillaient et racontait à voix basse une histoire qui fit rigoler la jeune fille sous son bras. Ils s’embrassèrent tendrement et Noa détourna les yeux.

Sarah continuait à lui dire que le silence n’était pas bon, qu’il devait parler. Le jeune homme arrêta sa marche tout à coup et leva les yeux vers elle. Il se félicita d’avoir enfilé des lunettes de soleil, cela empêcherait la jeune femme de voir la douleur et l'irritation dans son regard.

“ Et qu’est ce que tu veux que je te dise Sarah ? Qu’est ce que tu veux entendre ? “ lâcha t-il sur un ton irrité. “ Tout ce que je pourrais te dire ne ferai que te blesser. Je préfère me taire … * et que tu ne saches pas à qui je suis en train de penser maintenant. * termina t-il alors pour lui-même.

Les deux amoureux sur le banc avaient tournés les yeux vers eux.
Noa se frotta la tempe avec le bout de ses doigts. Son mal de crâne était absolument atroce et participait largement à le rendre nerveux.

“ Excuse-moi “ dit-il sur un ton plus calme. “ Je crois que c’était une mauvaise idée, je … je suis désolé, vraiment… je rentre... “

Noa tourna les talons et rebroussa chemin. Quelques minutes plus tard, Sarah marchait de nouveau à côté de lui en direction de la maison.

Le néo-zélandais passa sa journée à dormir sur le canapé. En rentrant du parc, il était tombé de sommeil et n’avait pas pu lutter. Il émergea lorsque Emy rentra de l’école et il tenta de l’aider dans ses devoirs. Mais il devait reconnaître que son efficacité était limité. Sarah s’occupait de tout, comme la veille et Noa culpabilisa dès lors qu’il s’en rendit compte. Seulement, bien qu’il ai dormi toute la journée, la fatigue était toujours là, assommante.

Le lendemain matin, Noa dû se faire violence pour émerger et si Sarah ne l’avait pas tiré du lit à trois reprises et bourré de café, il n’y serait probablement pas arrivé. Il se rendit sur le JPS pour discuter avec Aeryn, puis appela De Bressignac qui le convoqua immédiatement dans son bureau chez lui. Enfin, dans l’après-midi, il fut reçu par Hawkins pour faire quelques tests. Le rendez-vous dura bien plus longtemps que prévu et il rentra chez lui vers 20 heures, épuisé.

Les jours se succédaient, longs, répétitifs. Noa voyait régulièrement De Bressignac et ne lui cachait rien, cependant, il n’avait pas l’impression de se sentir mieux. Après sa phase d’hypersomnie, c’est l’insomnie qui le gagna.

Noa était allongé sur le dos en travers de son lit. Il avait les traits tirés par la fatigue, pourtant le sommeil ne venait pas. Il tourna de nouveau la tête vers le radio réveil sur la table de chevet à ses côtés.
04:13
Il était allé au lit vers minuit après avoir regardé un film à la télévision. Sarah était restée et s’était endormie devant. Il l’avait porté dans ses bras jusqu’au canapé-lit ouvert dans la chambre d’amis à côté de la sienne. C’était là où elle dormait à présent quand elle restait la nuit à la maison. Lorsqu’il l’avait prise dans ses bras, il s’était rendu compte que c’était la première fois qu’il y avait un contact physique entre eux depuis … l'événement - c’est ainsi qu’il le qualifiait. C’était étrange. Ils parlaient peu ou tout du moins, lui, parlait peu. Il se contentait de l’écouter la plupart du temps, attendant avec crainte le moment où elle se lasserait et partirait. Pourtant elle était toujours là.

Elle était là, alors qu’il ne pouvait rien lui promettre.

“ Il faut que tu lui dise ”, dit une voix dans un murmure.
“ Oui, je vais lui parler… demain “ répondit-il dans un même murmure.

Une ombre passa sur un mur et le lit s’affaissa légèrement sous un nouveau poids. Noa ne bougea pas mais sentit la chaleur d’une présence s’approcher lentement de lui. Des lèvres se posèrent sur les siennes.

“ Ted “
Noa ouvrit soudain les yeux.
Il était seul dans la chambre.
Le réveil indiquait 04:21
Il s’était endormit…8 minutes.

Noa roula sur lui-même et enfoui sa tête dans l’oreiller pour étouffer un hurlement. Il n’en pouvait plus. De ces insomnies, de ces rêves qui le torturaient, de ces sentiments contradictoires. Le néo-zélandais haleta un moment puis se redressa et sortit de sa chambre en caleçon.
Arrivé dans le salon, il se mit à exécuter plusieurs séries de pompes. Il n’était pas un acharné du sport et son inactivité physique de ces derniers temps l’avait complètement ramolli. L’effort fut rude mais il ne lâcha pas. Son cœur accéléra considérablement et une fine couche de sueur commençait à recouvrir son torse.



Qui est Noa Pakeha ?
_________________
Caractéristiques physiques:
1m95, 82 kilos, musclé et tatoué sur la totalité des bras et une bonne partie du torse et des jambes. Regard doux.
________________

Dernière position connue : En salle de réunion
Situation : Attend le briefing de Jp-1
avatar

Grade : Capitaine
Messages : 783

Informations
Poids porté:
0/32  (0/32)
Points SGZ:
30/100  (30/100)

Re: Strange Days

Message par Sarah Lawrence le Mar 4 Avr - 23:40

Elle avait eu quelques mots, un peu d'extériorisation mais pas grand chose de la part de Noa. Elle avait simplement voulu qu'il s'ouvre, qu'il se décharge un peu plus de sa peine mais le résultat n'avait pas été celui escompté. Ou pas tout à fait du moins. Peut-être avait-elle voulu aller trop vite. Peut-être qu'il n'était pas encore prêt. Elle n'aurait sans doute pas du le forcer à sortir et lui laisser le temps. Le temps, attendre c'était bien la seule chose qu'elle ne savait pas faire. Elle allait devoir apprendre à patienter, patienter pour qu'il aille mieux pour qu'ils aillent mieux, ensemble. Sarah resta silencieuse en regardant Noa s'éloigner. Elle soupira lentement et jeta un regard de biais vers le jeune couple qui s'y était installé. Ils auraient pu être à leur place. Quelque part au fond de son cœur, encore meurtri elle espérait encore qu'ils pourraient s'y retrouver un jour.
Elle revint jusqu'à la hauteur de Noa d'un pas pressé et resta silencieuse jusqu'à ce qu'ils reviennent chez lui. Encore terrassé par les derniers jours passés à boire il ne tarda pas à s'effondrer et à s'endormir de nouveau. Comme la veille elle entreprit de s'occuper des tâches ménagère et d'entretenir la maison. Rangement, nettoyage et préparation du repas occupèrent le reste de son temps jusqu'à ce qu'Emy rentre.

Le lendemain Noa partit pour la station et affronter son premier lot d'épreuves sur le chantier de la guérison. Le chemin serait long. Comme le jour d'avant Sarah s'était occupée du petit déjeuner et avait regarder partir Emy avant d'accompagner Noa jusqu'aux anneaux de transport. Elle ressemblait plus à ce que Noa avait l'habitude de voir d'elle ce jour là.


" Revient moi. " Lui avait-elle dit avec de la tristesse dans le regard alors que les anneaux descendaient autour du néozélandais.

Les jours passèrent selon un schéma similaire. En l'absence de Noa la jeune femme avait ramené plus de ses affaires pour emménager de manière presque permanente chez lui. Elle avait pris des arrangements pour utiliser le plus de ses jours de permission possible d'un seul rang.
Les miracles que Sarah espéraient voir n'arriveraient pas en quelques jours. Noa ne parlait pas ou peu. Chaque mot à son attention semblait lui demander un effort considérable. La jeune femme fit alors la seule chose qu'elle savait faire. C'est elle qui parla la plupart du temps. Elle parlait de tout et de rien, des nouvelles du jour, de ses envies de voyage, des gens du SDT et de l'Achilles, le tout en prenant soin d'éviter de divulguer la moindre information à Emy. Eviter les questions piège de la jeune fille était devenu un véritable jeu du chat et de la souris qui occupait les repas du soir.
Durant les moments les plus difficiles de ces derniers jours la jeune femme se raccrochait à sa promesse. Elle n'abandonnerait ni Noa ni Emy. Elle prendrait sur elle et ferait tout ce qui était en son pouvoir pour les aider. C'est ce qu'elle se répétait en boucle à chaque fois qu'elle apercevait l'alliance de Noa.

Ce soir là Sarah s'était endormit devant un film. Pour la première fois depuis des jours elle s'était assoupie avant Noa.
Depuis quelques temps le sommeil de la jeune femme avait commencé à s'agiter. Elle ne pouvait réprimer ses sentiments et sa douleur sans que cela ne se fasse ressentir par ailleurs. Ses nuits d'abord sans rêve avaient commencées à être occupées par des cauchemars. Cette nuit là elle se retrouvait sur le sol cendreux d'une planète morte. Les reliefs de celle-ci lui évoquait des scories métalliques à l'air dangereusement tranchant. Elle avait l'impression qu'une chaleur insoutenable l'étouffait. Puis elle les entendit, les bourdonnements métalliques volant. Elle se mit alors à courir en étant emplie de terreur, mais peu importe le chemin qu'elle prenait les créatures la rattrapaient. Elle se vit trébucher et rouler sur le dos pour tirer avec son arme. Le staccato des balles ne ralentit même pas les premières créatures qui fondaient sur elle pour la transpercer. Un grognement lui échappa alors qu'elle se redressait en sueur et haletante dans son lit. La panique ne quitta pas Sarah. Comment était-elle arrivée dans ce lit ? Ne s'était-elle pas endormie devant un film parlant d'infanterie combattant des insectes de l'espace.


* Mauvais choix de programme... *

Est-ce que Noa l'avait porté jusque là. Un mince sourire s'épanouit sur le visage de la jeune femme alors qu'elle repoussait une de ses mèches de cheveux. Un bruit étouffé venant du salon l'alerta. Elle bascula ses jambes hors du lit et se releva. Vêtue d'un simple débardeur et d'un boxer elle s'engagea dans le couloir en pourchassant à pas de loup les grognements légers qui venaient du salon. Elle s'arrêta à l'entrée de celui-ci et aperçu Noa en train de faire de l'exercice comme un damné. Elle jeta un regard de biais à une horloge et fronça les sourcils. Poursuivant son approche d'un pas léger Sarah tendit la main vers Noa. Elle s'agenouilla auprès de lui et posa une main délicate sur son épaule. Elle ne dit pas un mot, elle n'en avait pas besoin, ce geste était simplement destiné à attirer son attention et à essayer de l'aider à retrouver un peu de calme et de réconfort dans son agitation interne.



Qui est Sarah Lawrence?

Caractéristiques physiques:
Jeune femme d'1M75 athlétique, cheveux blonds, coupe militaire

________________

Dernière position connue : Salle de réunion
Situation : En briefing
avatar
Mister Stargate Zone 2016

Grade : Sous-directeur d'études
Messages : 780

Informations
Poids porté:
0/0  (0/0)
Points SGZ:
30/100  (30/100)

Re: Strange Days

Message par Noa Pakeha le Jeu 6 Avr - 0:00

Alors qu'il finissait sa sixième série, Noa sentit une main se poser sur son épaule et il se laissa tomber sur le ventre, à bout de souffle. Il roula sur lui-même pour se retrouver sur le dos et leva les yeux vers Sarah. Elle portait un débardeur et un simple boxer ce qui laissait apparaitre ses longues jambes nues. Aussitôt, il se souvînt avoir fait glisser son pantalon quelques heures plus tôt après l'avoir porté jusqu'à son lit. Il avait fait ce geste presque naturellement puis l'avait bordée et avait quitté la pièce.
Noa resta quelques instants sans bouger à regarder Sarah tandis qu'il reprenait son souffle.

" J'arrive pas à dormir... j'en peux plus, je veux dormir... " avoua t-il dans un souffle alors qu'il détachait son regard du corps terriblement attirant de la jeune femme.

Noa se redressa mais resta assis et appuya son dos contre le mur du salon tout en passant une main sur son visage.

" Et toi ? " demanda t-il. " Je t'ai réveillée ? "

Le néo-zélandais pencha la tête sur le côté alors qu'il écoutait la réponse. Son mal-être impactait la vie de Sarah et mettait en danger sa carrière. Pourquoi faisait-elle ça ? Il fallait qu'il lui dise.

Le jeune homme finit par se relever et marcha sur deux mètres avant de revenir en arrière, comme s'il était hésitant. Puis il se lança :

" Sarah, il faut que je te dise... je ne sais pas si je vais réussir à redevenir... comme avant. J'essaie vraiment... j'essaie de toutes mes forces... mais j'ai l'impression de stagner... que rien ne change et que je resterai dans cet état ... Je déteste ça. Je suis désolé ! "

Voilà c'était dit; ses craintes depuis quelques jours. Il les avaient partagées avec elle car il ne voulait pas qu'elle se fasse de faux-espoirs. Alors que dès le soir où Sarah l'avait trouvé chez lui, il s'était intérieurement juré de tout faire pour remonter la pente, aujourd'hui il n'était plus certain d'y arriver complètement. La jeune femme faisait preuve d'une incroyable patience. Pourquoi restait-elle ? Il l'ignorait. Au début il pensait que c'était seulement par bonne conscience mais qu'elle devait le détester pour ce qu'il était en train de lui faire subir. Puis il s'était dit qu'elle attendait peut-être de voir l'ancien Noa refaire surface. En était-il capable ? Cette nuit il avait l'impression d'avoir perdu espoir. Pourtant, il n'avait pas le courage de pousser ouvertement Sarah vers la sortie, il avait trop besoin de sa présence.






Qui est Noa Pakeha ?
_________________
Caractéristiques physiques:
1m95, 82 kilos, musclé et tatoué sur la totalité des bras et une bonne partie du torse et des jambes. Regard doux.
________________

Dernière position connue : En salle de réunion
Situation : Attend le briefing de Jp-1
avatar

Grade : Capitaine
Messages : 783

Informations
Poids porté:
0/32  (0/32)
Points SGZ:
30/100  (30/100)

Re: Strange Days

Message par Sarah Lawrence le Jeu 6 Avr - 23:36

Noa venait de terminer une série de pompes. Son corps était encore luisant de l'effort et pendant une seconde, une très courte seconde qui lui parut être une éternité, son esprit dériva. Elle observait son torse se soulever au rythme de ses profondes inspirations. Un mince sourire avait étiré les lèvres de la jeune femme lorsque son regard remonta jusqu'à son visage barbu. Il la regardait. Pour la première fois depuis des jours, depuis qu'elle l'avait retrouvé dans cet état seconde, il prenait le temps de la regarder. Il ne la fuyait pas, il ne fuyait ni son contact physique ni sa présence visuelle. Il avait même commencé à lui parlé. Une sensation étrange et chaleureuse traversa le jeune femme. Elle était heureuse de ces signes, maigres, mais bien tangibles.
Le contact physique prit fin quand il se redressa pour s'assoir contre le mur. Elle en profita pour aller chercher un torchon et l'humidifier avant de venir le tamponner contre le visage de Noa. Il demanda à Sarah s'il l'avait réveillée et un nouveau sourire franc illumina le visage de la jeune femme. Elle secoua lentement la tête.


" Tu fait plus de bruit qu'une recrue suppliant sa maman de venir la chercher au camp d'entraînement. " Lui dit-elle à voix basse.
" Ne t'inquiète pas pour moi Noa. "

Lui dit-elle en posant sa main sur la sienne tout en continuant de chasser la sueur de son visage. Ses gestes cessèrent petit à petit alors qu'elle vit l'expression sur le visage de Noa changer. Elle le regarda se relever et s'éloigner avant de revenir vers elle. Une expression d'incompréhension et d'appréhension occupait maintenant le visage de la jeune femme. Noa s'ouvrit alors et rassembla assez de courage pour lui faire une cruelle révélation. De sa position agenouillée elle glissa en positon assise et s'appuya à son tour pour encaisser la nouvelle. La peine, à nouveau ce sentiment lourd et terrible se mit à l'emplir. La joie qu'elle avait pu éprouver précédemment s'évapora en une seconde et une sensation glacée lui pinça le cœur. Elle se sentait prise de vertige mais fit son possible pour ne pas s'effondrer totalement en fermant les yeux. Elle renifla bruyamment en acquiesçant en signe de compréhension. Puis elle rouvrit ses grands yeux sans dissimuler les larmes qui s'y étaient logées. Lentement mais sûrement Sarah se releva en s'appuyant contre le mur. Elle prit quelques instant pour s'assurer qu'elle n'était pas trop assommée par l'émotion. Malgré les larmes qui coulaient silencieusement sur ses joues en reflétant les pâles lumières extérieures de la nuit Sarah tâcha de rester digne. Elle passa une main dans ses cheveux comme pour se recoiffer. Elle se redressa de tout son haut et ses poings se fermèrent.


" Je ne partirais pas. " Dit-elle d'une voix volontairement étouffée pour ne pas réveiller Emy.
" Tu pourras dire ce que tu veux je ne m'en n'irais pas. Je ne t'abandonnerais pas...je ne vous abandonnerais pas. "

Elle fixa Noa pendant quelque secondes en fit son possible pour afficher une mine déterminée malgré ses lèvres tremblantes.

" J'ai fait la promesse à Emy de ne pas abandonner ce navire. Et que Dieu m'en soit témoin je casserais ma pipe avant que ça arrive. " Elle sur-articulait chaque mot pour compenser sa voix rendue presque inaudible par l'émotion. " Tu iras mieux. Tu, iras, mieux. " Dit-elle en détachant ses mots.
" D'une manière ou d'une autre tu iras mieux, et je ne vous quitterais pas, ni toi ni elle tant que ça ne sera pas le cas. Quoi qu'il arrive et coûte que coûte... "

Elle fut incapable de prononcer le moindre mot supplémentaire. Elle détourna le regard et concentra tout ses efforts pour ne pas fondre et rester aussi droite que possible. Son visage crispé trahissait sa lutte intérieure.



Qui est Sarah Lawrence?

Caractéristiques physiques:
Jeune femme d'1M75 athlétique, cheveux blonds, coupe militaire

________________

Dernière position connue : Salle de réunion
Situation : En briefing
avatar
Mister Stargate Zone 2016

Grade : Sous-directeur d'études
Messages : 780

Informations
Poids porté:
0/0  (0/0)
Points SGZ:
30/100  (30/100)

Re: Strange Days

Message par Noa Pakeha le Sam 8 Avr - 0:51

Noa était assis contre le mur alors que Sarah lui tamponnait le visage avec un torchon humide. Elle lui répondit avec une phrase digne de Sarah Lawrence avant de le rassurer et lui demander de ne pas s'inquiéter. Il sentit la main de la jeune femme se poser sur la sienne alors qu'elle continuait à éponger son visage. Le néo-zélandais finit par se dégager et se lever. Il arpenta le salon un moment avant de lui avouer ce qui lui pesait sur la conscience. Il vit Sarah s'asseoir, déstabilisée par l'émotion. Noa continuait à marcher en long et en large, il détestait tellement ce qu'il était en train de lui faire subir qu'il réprima de peu une envie de se frapper la tête contre les murs. Il tourna pourtant de nouveau un regard vers elle et vit la jeune femme pleurer en silence. Noa posa une main sur son visage comme pour cacher cette vision et resta immobile. Il entendit Sarah se relever. Le silence extrêmement pesant vu rompu par une affirmation claire de la part de la jeune femme. Noa laissa tomber mollement sa main le long de son corps et tourna un regard plein de douleur vers Sarah.

La jeune femme exprima clairement sa position et sa détermination. Noa se sentit tout à coup très étrange. Il ressentit une certaine fierté teinté de reconnaissance pour cette femme si forte, si combative devant lui. Les mots qu'elle utilisa lui arrivèrent directement en plein cœur et semblèrent l'envelopper dans un cocon duveteux.
Tout à coup, sans qu'il ne réalise vraiment la portée de ses actes, il fit un pas en avant et prit Sarah dans ses bras. Il la serra fort contre lui et il baissa la tête alors que ses lèvres vinrent à la rencontre de celles de la jeune femme. Le baiser fut très court car presque aussitôt, Noa réalisa ce qu'il était en train de faire. Il relâcha la jeune femme et recula d'un pas. Le jeune homme porta une main à ses propres lèvres, surpris par cette impulsion à laquelle il venait de céder aussi facilement.

" Je suis désolé... j'aurais pas dû... je suis vraiment désolé ...excuse-moi... "

Noa affichait des yeux ronds de surprise teintés de peur et il effectua plusieurs pas en arrière. Dans sa fuite, il trébucha contre le canapé et du se rattraper à celui-ci pour ne pas tomber. Le jeune homme continua à reculer jusqu'à sa chambre où il s’engouffra, fermant la porte derrière lui.

Noa s'adossa à la porte et leva les yeux au plafond.

" Mais quel abruti ! " lâcha t-il dans un souffle en se frappant le front du plat de la main.



Qui est Noa Pakeha ?
_________________
Caractéristiques physiques:
1m95, 82 kilos, musclé et tatoué sur la totalité des bras et une bonne partie du torse et des jambes. Regard doux.
________________

Dernière position connue : En salle de réunion
Situation : Attend le briefing de Jp-1
avatar

Grade : Capitaine
Messages : 783

Informations
Poids porté:
0/32  (0/32)
Points SGZ:
30/100  (30/100)

Re: Strange Days

Message par Sarah Lawrence le Dim 9 Avr - 23:53

La réaction de Noa fut aussi inespérée que déstabilisante. Son étreinte transporta la jeune femme qui cru l'espace d'un moment qu'elle était en train de rêver ce qu'il se passait. Est-ce qu'il l'avait réellement pris dans ses bras ? Pourtant le battement régulier et rassurant de son cœur aurait dû dissiper ses doutes. La chaleur des bras de Noa apaisa la jeune femme qui s'autorisa à se détendre. Elle se blottit contre lui en se surprenant à espérer que cette mauvaises passe se termine. Et puis comme pour parachever ce tableau rassurant et presque inespéré Noa l'embrassa. Le temps se figea pour la jeune femme qui se laissa porter pour l'instant et se sentit pousser des ailes.

Ce ne fut que pour mieux percuter le bitume. La réaction de Noa et la vitesse avec laquelle il brisa leur baiser et l'étreinte fit l'effet d'une véritable gifle à Sarah. Elle le fixa avec de grands yeux ronds. Elle resta interdite et sous le choc en le voyant reculer de la sorte. C'était comme s'il était littéralement terrorisé par elle et craignait de lui tourner le dos. Il disparut dans sa chambre et pendant un instant la jeune femme ne bougea pas. Elle se contenta de chuter sur ses genoux tout en fixant d'un regard vide l'espace devant elle. Quelque chose en elle s'était brisé. Encore un sentiment précieux qui venait de se fissurer et qui avait simplement dévasté la jeune femme trop fortement pour qu'elle réagisse normalement. Après de longues minutes elle se souvint de l'heure qu'il était et qu'elle devait se lever. Pareil à une machine, le regard toujours vide elle se leva et marcha jusqu'à sa chambre. Elle caressa machinalement la porte de Noa en passant devant laissant entendre son effleurement à quiconque serait de l'autre côté. Sarah retourna se coucher et au bout de quelques minutes sont esprit meurtrit s'éteignit. Quelques heures plus tard, peu avant le levé du soleil elle se réveilla d'un nouveau cauchemar et elle se mit à pleurer, malgré ses efforts pour étouffer sa peine elle était certaine qu'elle n'échapperait pas à Noa s'il n'avait pas encore trouvé le sommeil.

_______________________________

Le lendemain matin la jeune femme était encore debout et faisait son possible pour faire bonne figure. Quelque chose avait pourtant changé en elle. Ce changement était presque imperceptible mais bien présent. Elle se comporta le plus normalement du monde avec Emy et une fois qu'elle fut partie la flamme qui animait habituellement la texane sembla s’atténuer.
Elle ne se raviva pas, ni le jour suivant, ni celui d'après, ni durant les semaines et mois qui suivirent. Elle ne fit que s'éteindre. Les efforts d'abord imperceptible de la jeune femme pour le masquer furent d'abord imperceptible. Mais au fil du temps ses changements devinrent palpables. Elle avait perdu un peu de poids durant ce temps et le flot habituel de paroles qui s'échappait d'elle commençait à se tarir. Certain soir elle se levait pour rester de longues heures à observer l'extérieur depuis le salon, avec toujours ce même aspect absent et mécaniques qu'au moment où Noa avait brisé ses espoirs. D'autres soirs elle se réveillait de ce qui ressemblait de plus en plus à des terreurs nocturnes. Elle ne hurlait pas, mais les mouvements dans sa chambre ne mentaient pas. Malgré tout elle ne quitta pas le foyer. Ses demandes avaient été acceptées jusque là et l'ensemble de ses permissions y étaient passées. Pendant tout ce temps elle resta auprès de Noa et Emy.

Sarah Lawrence arrivait à court de temps. Elle avait reçu un ordre de mission la semaine dernière et avait fait son possible pour accélérer les choses. D'ici environ dix jours elle devrait reprendre ses fonctions et commander le peloton de l'Achilles qui l'attendait à bord du JPS. Ce jour là elle se tenait devant l'ilot de la cuisine au téléphone avec un de ses supérieurs pour se faire briefer.


" Oui monsieur...je...heu...bien monsieur. "

Elle entendit des clés tourner le verrou de la porte et des pas avancer dans la maison. Elle n'y prêta pas attention.

" Non monsieur. " Elle se passa une main sur le front pour exprimer son malaise.

" Non monsieur cette absence était exceptionnelle. " Elle marqua une pause et la voix au téléphone tonnait sans qu'on ait besoin de mettre le haut parleur. Sarah baissa la tête.
" J'avais une urgence de première importance à régler monsieur. " La voix sembla se radoucir.
" Tout à fait monsieur, la famille avant tout. Merci monsieur, je serais là monsieur. Encore merci Amiral Hood. "
L'homme qui à l'époque avait dépêché JP-1 sur la base Vinci pour sauver la peau de Sarah raccrocha et elle fit de même en poussant un long soupir. Elle n'avait pas perdu son travail et vivrait encore un jour de plus.

Remarquant finalement la présence de quelqu'un elle se tourna. L'apparence de la jeune femme avait drastiquement changée. Dans le courant de la journée elle était partie se faire couper les cheveux et dans un accès de peine ou de folie en avait même changé la couleur. Une femme brune coupée au carré avec le visage de Sarah se tenait au milieu de la maison de Noa. Des papiers d'ordres et un téléphone reposaient à ses côtés.



Qui est Sarah Lawrence?

Caractéristiques physiques:
Jeune femme d'1M75 athlétique, cheveux blonds, coupe militaire

________________

Dernière position connue : Salle de réunion
Situation : En briefing
avatar
Mister Stargate Zone 2016

Grade : Sous-directeur d'études
Messages : 780

Informations
Poids porté:
0/0  (0/0)
Points SGZ:
30/100  (30/100)

Re: Strange Days

Message par Noa Pakeha le Lun 10 Avr - 21:45

S’il y avait bien une chose dont Noa était sûr à présent; c'est qu'il n'avait plus aucune estime de lui-même et qu'il se haïssait. Il était resté appuyé contre le porte à guetter le moindre bruit venu du salon. Son cœur était battant. Une partie de lui aurait tout donné pour se ruer sur Sarah et la serrer dans ses bras tandis qu'une autre continuait de lui répéter qu'il ne pouvait pas lui faire ça. Alors qu'il tendait l'oreille, immobile, il entendit enfin des pas feutrés passés dans le couloir. Il faillit sursauter lorsqu'il y eu un frôlement sur la porte dans son dos, puis il y eu un claquement sourd provenant de la chambre d'à côté et ce ne fut que le silence. Noa mit une vingtaine de minutes à regagner son lit et à se blottir sous les draps. Il avait l'impression que sa couette pesait une tonne ou alors, c'était le poids de la culpabilité. Il tourna et retourna la scène pendant des heures dans sa tête jusqu'à en devenir fou. Il s'était mis à frapper dans un coussin puis avait caché sa tête dessous. Le sommeil ne venait toujours pas.
Quelques minutes ou heures plus tard - il avait perdu le fil du temps et avait recouvert le réveil d'un coussin pour ne plus y voir les heures défiler comme un compte à rebours malsain - il entendit des bruits étouffés dans la chambre d'à côté. Noa se figea et tendit l'oreille. Il comprit alors avec effroi qu'il s'agissait des pleurs de Sarah. Il sentit alors une douleur effroyable dans sa poitrine comme si son cœur était sur le point d’exploser. Tout ça était de sa faute, tout était de sa faute. Il était responsable de son malheur. Il ressentit alors un besoin immense de se serrer contre elle pour étouffer sa peine, de l'embrasser et lui dire que tout allait bien se passer. Le jeune homme bondit du lit mais lorsqu'il posa une main sur la poignée de la porte, la même petite voix lui hurlait en boucle : * Tu ne peux pas lui faire ça ! Tu ne peux pas lui faire ça ! Ne lui donnes pas de faux-espoirs ! Tu ne sais pas encore ce que tu veux vraiment ! Elle n'est pas un yoyo avec lequel tu peux jouer, merde ! *
Le jeune homme suspendit son geste tout en sentant les larmes couler sur ses joues. Il alla se blottir sous sa couette et recouvrit sa tête d'un coussin pour étouffer tous les bruits.
___________________

Il avait l’impression que chaque jour était pire que la veille. Les journées défilaient avec une lenteur cruelle jusqu’à la nuit qui se révélait être encore pire. Il voyait De Bresignac deux fois par semaine, parfois plus. Mais bien qu’il fasse tout ce qu’on lui disait, il n’avait pas l’impression d’aller mieux.
Jusqu’à ce matin-même.
Cette nuit, Noa avait fait un rêve étrange. Il avait revu avec précision les dernières minutes de l’autre réalité. Alors qu’il courait dans le couloir pour échapper à la vague immense dans son dos, il revoyait le sourire de Ted qui lui promettait de ne jamais l’abandonner. Puis Nadira était à ses côtés, lui offrant le même sourire à la fois tendre et mystérieux, comme s’ils savaient tout les deux ce qui attendait Noa.
Le jeune homme s’était réveillé en sursaut, légèrement étourdi par ce rêve trop réaliste. C’était la première fois qu’il revoyait cette scène et il ne trouva pas le sommeil par la suite. Pourtant, alors qu’il était allongé à regarder le plafond, il se sentait incroyablement serein, comme il ne l’avait pas été depuis des lustres. Cette sensation était devenue presque inconnue. Noa s’était alors rendu à son rendez-vous avec De Bressignac avec l’esprit apaisé. Quelque chose semblait s’être débloqué pendant la séance. Le médecin le poussa à creuser dans un passé lointain qu’il avait longtemps refoulé. Formuler ce souvenir douloureux à voix haute avait été un exercice difficile mais s’était révélé être une étape importante, il l’avait sentit immédiatement.

Le jeune homme rentra donc chez lui avec le coeur gros mais une sensation de libération nouvelle. Il tourna la clé dans la serrure et poussa la porte. Une voix se fit entendre et il crut pendant un instant que Sarah était en train de parler avec quelqu’un. Il se déchaussa et pendit sa veste. N’entendant pas de réponses, il comprit que la jeune femme était au téléphone. Elle était en train d’expliquer qu’elle avait eu une urgence importante à régler. Noa était toujours dans l’entrée et n’avait pas vu sur Sarah. Il s’apprêtait à poser ses clés sur le meuble de l’entrée mais suspendit son geste. La jeune femme venait de prononcer le mot “famille”. Noa déglutit difficilement. Il savait qu’elle parlait de lui. Aussitôt une chape de plomb s'abattit sur ses épaules et il se sentit vaciller. La sensation de légèreté qui l’avait habité depuis le matin s’était envolée. Mais cette fois-ci il identifia clairement une des cause de ce tourment; la culpabilité. Chaque jour, il voyait Sarah s’acharner à travailler pour le remettre sur pied, pour le redresser. Chaque jour il la voyait mettre sa carrière de côté pour lui. Et chaque jour il la voyait s’éteindre un peu plus. Elle avait changé, il l’avait forcé à changé. Il était en train de la détruire et il avait été trop égoïste pour le reconnaître.
Il s’en rendait compte aujourd’hui, peut-être était-ce grâce à ce rêve étrange, ou à cette séance qui lui avait fait ouvrir les yeux sur certaines choses.

Noa franchit les deux pas qui le séparait de la pièce à vivre et il resta interloqué en découvrant une jeune femme brune à la coupe carré. Il mit quelques secondes avant d’être sûr qu’il s’agissait bien de Sarah. Ce changement radical fut un nouveau choc pour Noa et fut la certitude pour lui, que la jeune femme avait changé, que son comportement à lui avait profondément détruit la Sarah qu’il avait connu. Etait-ce réparable ? N’était-ce pas déjà trop tard ?

Le jeune homme cligna des yeux puis prit une profonde respiration avant de se lancer.

“ C’est fini. “ dit-il. “ Je vais mieux. Ce matin, je … j’ai senti pour la première fois qu’il y avait un vrai changement. “
Noa avait enfoui ses mains dans ses poches et approchait d’un pas lent de là où Sarah était assise. Il la regarda droit dans les yeux.
“ Et tout ça c’est grâce à toi. Je t’en serais toujours éternellement reconnaissant. Sans toi… sans toi, je n’aurais pas survécu. “

Le jeune homme s’arrêta à un mètre d’elle et baissa les yeux. Il prit un profonde respiration avant de continuer.

“ Mais il faut que tu rentres chez toi. Il faut que tu prenne soin de toi. Tout ça est en train de te détruire, de nous détruire. Il est temps que je reprenne la main. “ dit-il.

Noa s’était laissé vivre pendant ces deux mois et demi, il ne s’était soucié de rien. Il fallait qu’il se reprenne. Il fallait aussi que Sarah comprenne qu'elle était sur la pente glissante en restant ici. Ces mots était difficile à prononcés, mais il fallait qu'ils soient dits.


" Tu sais que j'ai raison... Il faut que tu t'occupe de toi, de ta carrière. "
murmura t-il.



Qui est Noa Pakeha ?
_________________
Caractéristiques physiques:
1m95, 82 kilos, musclé et tatoué sur la totalité des bras et une bonne partie du torse et des jambes. Regard doux.
________________

Dernière position connue : En salle de réunion
Situation : Attend le briefing de Jp-1
avatar

Grade : Capitaine
Messages : 783

Informations
Poids porté:
0/32  (0/32)
Points SGZ:
30/100  (30/100)

Re: Strange Days

Message par Sarah Lawrence le Ven 14 Avr - 14:13

Noa était rentré. Il mit quelques secondes à la reconnaître et elle ne pouvait pas lui en vouloir car son changement de look était plutôt radical. Elle lui renvoya son regard interloqué en se demandant ce qui pouvait bien se tramer dans sa tête. Il finit par déglutir et prendre la parole. C'est deux premiers mots firent sursauter Sarah dans un mouvement de panique. Une terreur insoupçonnée l'envahit. Que voulait-il dire par "c'est fini" ? Elle priait silencieusement pour qu'il ne parle pas de leur relation. Fort heureusement son instant de crainte fut rapidement balayé par la suite de ses paroles. Un poids immense sembla glisser des épaules de Sarah qui sentit sa tête tourner pendant un instant. Ce sentiment de soulagement était étrange, elle se sentit à la fois apaisée et immensément fatiguée. C'était comme si toute la tension et l'état d'usure de son corps se relâchait d'un coup. Un verrou de son esprit avait sauté et elle s'autorisa un sourire, franc et plein d'espoir quand elle vit Noa s'approcher. Le cœur de la jeune femme se mit à battre à tout rompre et elle crut l'espace d'un instant de ses côtes allaient rompre sous le martèlement. Les mots de Noa furent extrêmement touchants et une chaleur se diffusa à travers sa poitrine.

Et puis Noa cessa d'avancer. Son ton changea et il commença sa phrase suivante par un simple mot, un mot redoutable. "Mais", ce mot elle le détestait, c'était toujours le virage à 180° qui après un gentil compliment ou un bel argumentaire venait dire que vous n'alliez pas passer un bon moment. Et celui-ci mit certainement un terme au bien être de Sarah. Elle ne comprenait pas ce que Noa lui disait, ses mots n'avaient aucun sens pour la jeune femme. Elle se sentait bien, parfaitement bien. Elle avait perdu un peu de poids certes mais ça n'avait rien de dramatique. Sa lèvre inférieure se mit à trembler et elle renifla en essayant de se contenir. Tout n'était pas perdu, elle avait peut-être mal comprit ce qu'il voulait lui dire et il allait l'éclairer c'était certainement un malentendu. Ces mots qu'elle attendait ne vinrent jamais, ils ne firent au contraire qu'enfoncer le clou en sens inverse. L'univers tout entier bascula dans la petite tête de la jeune femme et elle commença à perdre pied avec la réalité. Elle allait bien, elle en était persuadée.


* Qu'est-ce qu'il se passe ? Est-ce que c'est vraiment fini ? Pour seulement lui ? Pour nous ? Pourquoi dit-il que je dois prendre soin de moi ? Je viens de passer la matinée chez le coiffeur ! J'étais au téléphone avec l'amiral ! Je ne comprends pas ! Mais qu'est ce qu'il se passe ? Je ne me fais pas détruire ! Si ? Non ! Ce sont les paroles de l'autre ! Le monstre ! Ce sont SES mots ! *

Le flux de paroles qui assaillaient l'esprit de la jeune femme se tut brutalement pour ne laisser place qu'à un sifflement aiguë. D'un geste de la main Sarah envoya le verre posé sur l'îlot à côté d'elle voler à travers la cuisine. Le son du verre cassé lui parvint de manière distante. La tête de la jeune femme tourna alors qu'elle descendait du tabouret haut et que son regard sautait d'un élément à l'autre de la pièce dans l'espoir d'avoir un point de repère stable avant de finalement retomber sur Noa.

" Me détruire..." Dit-elle d'un air absent " Me détruire ?! " Répéta-t-elle presque dans un hurlement.
" C'est ce que tu crois ? Tu penses que l'autre ! Ce sale vers avait raison hein ?! C'est ça ta nouvelle porte de sortie ? Rendre réelle sa menace désespérée ?! Me prendre la dernière chose qu'il ne m'avait pas volé ! "

Sarah aboyait plus qu'elle ne parlait. Elle se retourna brutalement comme si elle s'était attendu à trouver quelqu'un d'autre avant de revenir sur Noa.

" D'ici une dizaine de jours je serais en poste sur la station. L'amiral Hood vient de m'appeler ! Est-ce que c'est toi qui lui a demandé de m'appeler ? Pour que je rentre chez moi ?! "

Elle laissa échapper un grognement sonore et secoua la tête en levant un doigt pointé vers Noa.

" Est-ce que c'est vrai ? Est-ce que tu vas vraiment mieux ? Ou est-ce que c'est un nouveau stratagème pour te débarrasser de moi ?! Je t'ai prévenu que dans ma lignée on abandonne pas. "

Elle fit quelques pas incertains en reculant. Elle était toujours désorientée, elle avait l'impression de véritablement perdre les pédales. Elle trébucha et atterrit sur les fesses. Les mots de Noa avaient fait dangereusement échos à ceux de Ruax. Etant donné les circonstances et l'état de stress émotionnel de la jeune femme c'était plus qu'il n'en fallait pour la faire craquer et remonter ses pires craintes et sentiments d'insécurités. Elle ne s'arrêta que dans son dos fut pressé contre le mur.

" Je ne le laisserais pas me prendre ça ! Je ne veux pas ! Il ne peut pas avoir raison ! "

Hurla-t-elle la voix chargée de désespoir. Elle finit par fondre en larmes en se tenant la tête entre les mains.

" Pitié mon Dieu qu'est-ce que j'ai fait pour mériter ça ? "



Qui est Sarah Lawrence?

Caractéristiques physiques:
Jeune femme d'1M75 athlétique, cheveux blonds, coupe militaire

________________

Dernière position connue : Salle de réunion
Situation : En briefing
avatar
Mister Stargate Zone 2016

Grade : Sous-directeur d'études
Messages : 780

Informations
Poids porté:
0/0  (0/0)
Points SGZ:
30/100  (30/100)

Re: Strange Days

Message par Noa Pakeha le Mar 18 Avr - 23:41

Sarah saisit un verre et le lança à travers la pièce. Par réflexe, Noa leva un bras pour se protéger le visage et recula d'un pas, la mine surprise. Le verre explosa contre le mur et le jeune homme sentit son estomac faire un bond sur lui-même. Cette réaction, il ne l'aurait jamais imaginé venant de Sarah. La suite le déstabilisa encore plus. Bien entendu, il n'avait jamais oublié les mots de Ruax, ces mots il les avaient tournés dans sa tête de longs mois... mais il n'avait pas eu la volonté de les reprendre mots pour mots. Ils étaient sortit comme ça, sans qu'il s'en rende compte. En utilisant ces mots de manière naturelle, il comprit que Ruax avait vu juste. Noa vit alors le visage de la jeune femme se déformer sous la colère, elle lui rugit qu'il ne pouvait pas donner raison au symbiote. Pourtant, il avait été le témoin et même l'acteur de leur relation, avait-il présentit que Noa allait tout foutre en l'air ? Le néo-zélandais était à la fois terrifié par ce constat et par l'attitude de la jeune femme en face de lui. jamais il ne l'avait vu éclater d'une colère pareille. Elle tournait sur elle-même en aboyant sur Noa qui reculait lentement, paniqué. Il ne savait pas quoi faire, il se sentait désemparé. Et puis, elle se tourna de nouveau vers lui et l'accusa d'avoir contacté l'amiral Hood pour qu'il la posuse à reprendre du service. Cette fois, Noa fronça les sourcils, il fallait qu'il la raisonne.

" Nan mais tu deviens complètement parano ! "
tonna t-il du même ton que Sarah en réponse à l'accusation.
Mais elle ne sembla pas l'entendre et continua, en pointant un doigt vers lui, à l'accuser de mentir pour se débarraser d'elle.


" Mais ça va pas la tête ?! Tu vois comment tu réagis ? Tu me vois comment ? Comme un manipulateur ? "
brailla t-il, mais ses paroles se perdirent dans celles de Sarah.
La jeune femme gronda une fois encore qu'elle ne quittait jamais le navire.


" Arrête avec ça ! Tu n'abandonnes rien ! " continua t-il à aboyer.
Noa ne ressentait pas de la colère, juste une profonde irritation mêlé à un désemparement total devant la situation. Il savait qu'il ne devrait pas lever le ton que c'était stupide et tout sauf constructif, mais il n'avait pas la force de faire autrement.

Finalement Sarah recula en titubant et se laissa tomber sur les fesses comme choquée. Une fois au sol, elle continua de hurler qu'"IL" ne pouvait pas avoir raison, qu'"IL ne pouvait pas lui prendre ça. Noa comprit qu'il s'agissait toujours de Ruax. Cette fois ce fut un nouveau poids de culpabilité qui s'abattit sur les épaules du grand barbu, coupant court à sa colère. Son visage se transforma instantanément et l'angle de ses sourcils changea du tout au tout. Il eut soudain l'air totalement abattu. Il comprit bien de trop tard que la blessure Ruax était loin d'être fermée. Et pourtant il savait qu'il n'avait pas la force de faire ce que Sarah avait fait pour lui, à savoir être un soutien, un pilier. Il était encore trop faible, trop empêtré dans ses problèmes et sa dépression.

Noa s'accroupit lentement devant Sarah qui s'était mise à pleurer. Il haïssait cette image décidément bien trop récurrente car elle lui arrachait le cœur à chaque fois. La jeune femme prit sa tête dans ses mains et ajouta quelque chose qui fit déglutir le jeune homme bruyamment.
Le néo-zélandais posa ses genoux au sol et s'approcha lentement de la jeune femme. Il prit alors délicatement le visage du la nouvelle brune entre ses mains et la força à le regarder.


" Tu ne mérites pas toutes les horreurs que... je... t'ai faites. Tu mérites tellement mieux que tout ça... "


Noa lâcha le visage de la jeune femme mais continua à la regarder dans les yeux bien qu'il ai rompit le contact physique entre les deux. Son regard exprimait toute la douleur qu'il ressentait en prononçant ces mots.
" Tu as amené le navire à bon port alors que la tempête faisait rage. Maintenant il est temps de débarquer. " dit-il en reprenant l'image chère à la jeune femme. " Je dois me reconstruire seul à présent, sinon je n'y arriverais jamais entièrement. Et tu vois bien que tu as besoin de te retrouver également. "




Qui est Noa Pakeha ?
_________________
Caractéristiques physiques:
1m95, 82 kilos, musclé et tatoué sur la totalité des bras et une bonne partie du torse et des jambes. Regard doux.
________________

Dernière position connue : En salle de réunion
Situation : Attend le briefing de Jp-1
avatar

Grade : Capitaine
Messages : 783

Informations
Poids porté:
0/32  (0/32)
Points SGZ:
30/100  (30/100)

Re: Strange Days

Message par Sarah Lawrence le Mar 9 Mai - 23:27

Sarah était devenue délirante pendant plusieurs minutes. Elle était perdue, terrorisée et ses nerfs faisaient le grand huit l'empêchant de réfléchir correctement. Elle n'écoutait pas ou plutôt ne semblait pas capable d'entendre ce que lui disait Noa. Pour la première fois depuis des mois elle avait l'air vulnérable, pire encore, elle semblait submergée par les émotions qu'elle avait refoulé pendant des mois. Le flot de ses sentiments l'envahit et la bouleversa au point de perdre pied avec la réalité. La tendance de ces derniers mois semblait s'être inversée brutalement. Cette tornade de sentiments associée à quelques mots clés rouvrit un cicatrice encore fraîche pour la jeune femme. L'image et le son des derniers instants de Ruax repassèrent clairement dans sa tête. Sa voix monstrueuse et déformée résonna à ses propres oreilles.

La jeune femme s'était effondrée contre le mur du salon de Noa et s'était prise la tête entre les mains. Elle espérait de fait chasser ces images atroces de sa tête. Ses doigts s'étaient perdus dans la masse de ses cheveux noirs. Un léger tremblement agitait son corps. Elle fermait les yeux en contractant la mâchoire dans l'espoir insensé d'expulser ses sentiments de son être. Mais c'était peine perdue. En cet instant elle paraissait simplement incapable de gérer ses émotions.
Elle sentit une chaleur tendre envelopper son visage. Ce contact lui fit l'effet d'une lueur dans les ténèbres au milieu desquels se trouvait son esprit. Elle ouvrit lentement ses grand yeux humide et se laissa guider jusqu'à trouver le regard de Noa. Les mains de Sarah retombèrent jusqu'à saisir délicatement les puissants avant-bras du barbu. Elle se tendit légèrement à ses mots et ne put s'empêcher d'assurer sa prise sur les bras de Noa quand il parla du mal qu'il lui faisait.


" C'est tout ce que j'ai Noa...je ne veux pas donner raison à ce monstre. Je n'aurais plus rien sans ça. Sans...nous. " Souffla-t-elle sur un ton torturé.

Elle le regarda se redresser et pendant un instant les bras de Sarah retombèrent au sol, lui donnant l'aspect d'une marionnette désarticulée. Les paroles de Noa glissèrent sur elle en emportant son esprit. Sarah resta figée pendant son discours. Elle avait l'air simplement absente. Elle resta immobile pendant quelques secondes, quelques larmes silencieuses coururent le long de ses joues. Elle finit par se relever sans prononcer un mot. Son regard fixait un point lointain, elle avait le même regard que Noa quelques mois plutôt. Elle aval sa salive avec difficulté et se contenta d'acquiescer avant de se détourner de lui la tête basse et défaite.


" Je vais rassembler mes affaires. "
La voix de la jeune femme était fantomatique, à peine audible.

Elle se retourna en hoquetant et en essayant de calmer ses larmes avant de disparaître dans la pièce où se trouvaient toutes ses affaires. Elle en émergea quelques 20 minutes plus tard avec son sac de voyage. Ses pas la conduisirent à l'entrée du salon. Le coeur de Sarah de battait si vite qu'il la rendait malade. Ses mains étaient moites. Elle devait le reconnaître au fond d'elle-même elle avait peur. Elle leva un regard douloureux vers Noa et fit quelques pas pour le rejoindre sans trouver la force de prononcer un mot.



Qui est Sarah Lawrence?

Caractéristiques physiques:
Jeune femme d'1M75 athlétique, cheveux blonds, coupe militaire

________________

Dernière position connue : Salle de réunion
Situation : En briefing
avatar
Mister Stargate Zone 2016

Grade : Sous-directeur d'études
Messages : 780

Informations
Poids porté:
0/0  (0/0)
Points SGZ:
30/100  (30/100)

Re: Strange Days

Message par Noa Pakeha le Mer 31 Mai - 20:56

Noa était en train de visualiser un mur. Il l'imaginait en brique et il se voyait poser chaque pierre l'une après l'autre, un peu à la va-vite. Certaines n'était pas posées très droites, mais il tentait de colmater le tout avec du ciment de mauvaise qualité. Il fallait pourtant que ça tienne, que ce soit solide, la tempête était rude à l'extérieur et mettait à mal sa construction. Le mur se dressa, immense, si imposant qu'il ne pouvait plus en distinguer la hauteur.
Le jeune homme pu enfin rouvrit les yeux. Sarah était en larmes, agrippé à ses avants-bras. Son mur intérieur reçu un énorme choc, trembla et craqua mais ne céda pas.
Le néo-zélandais se releva en silence et s'éloigna de deux pas. Il ne pouvait rien dire de plus, tout avait été dit. La jeune femme continua de pleurer en silence quelques instants puis ses yeux partirent dans le vague alors qu'elle déclara qu'il était temps qu'elle prépare ses affaires.
Un nouveau choc ébranla le mur, mais cette fois-ci, il venait de l'intérieur. Noa ferma un instant les yeux et croisa les bras sur son torse, silencieux, tout en pinçant ses lèvres. Sarah se leva et s'éloigna vers la chambre qu'elle occupait depuis quelques temps.

Quand elle revînt, Noa était de dos dans le salon, face à la baie vitrée. Il avait enfoncé ses mains dans ses poches pour en dissimuler les tremblements. Ses épaules et son dos paraissaient un peu voutées. Il entendit les pas s'approcher puis s'arrêter à quelques mètres. Il entendit sa respiration, son souffle, son hésitation. Elle attendait qu'il la retienne. Noa mordit l'intérieur de ses joues jusqu'au sang et serra encore plus les poings au fond de ses poches. Il ne fallait pas qu'il cède. Le mur était toujours là, imposant, et il s'adossa mentalement contre pour y puiser de la force.

Plusieurs minutes passèrent, puis les pas s'éloignèrent. Lorsque la porte claqua, Noa sentit le mur vaciller au rythme des battements de son cœur qui s'accéléraient. Des grosses larmes coulèrent sur ses joues et il eut du mal à rester debout. Lentement, il recula jusqu'à son canapé où il se laissa tomber. Il pleura une bonne heure, puis éreinté mais déshydraté, il se leva pour se servir un verre d'eau et passa son visage sous le robinet. Il jeta un œil à l'horloge dans la cuisine. Il était presque 16h00. Ce soir, Emy avait football et ne serait donc pas de retour avant 20h00.

Noa attrapa une veste et sortit de chez lui en claquant la porte. Dix minutes plus tard, il entrait dans le Fat Daddy's Pub non loin de chez lui. Il avait rapidement pris l'habitude de s'y rendre depuis son emménagement à Colorado Spring mais n'y avait pas mis les pieds depuis de longs mois. Il s'installa à la même table et jeta un regard circulaire à la salle déserte. Normal, il était tôt une fin d'après-midi de semaine en plein hiver. Tant mieux, il n'avait envie de voir personne. Pourtant une silhouette familière s'approcha de lui.


" Un revenant ! "
Noa se tourna vers le jeune homme en lui adressant un sourire triste.
" Salut David. "
" Tu n'as pas répondu à mes messages. "

" Je sais, désolé. "
" J'ai cru que t'étais mort. "

Noa tourna légèrement le regard et fit une moue.
" Ils t'ont repris finalement. " dit Noa.
" Oui, le serveur qu'ils avaient pris s'est cassé pour suivre sa meuf dans le sud du pays. Du coup, ils m'ont rappelé. Ça fait plaisir. Comme au bon vieux temps. " lâcha t-il avec un clin d’œil appuyé sur la dernière phrase tout en posant une main sur l'épaule de Noa.

Le néo-zélandais sourit tristement mais ne répondit rien. Non décidément, ça n'avait à voir avec "le bon vieux temps". Tant de choses s'étaient passées depuis. Il s'était assis à la même table, dans le même décor avec le même protagoniste qu'un an plus tôt, pourtant il savait que tout était différent à présent. Ce constat amer l'emplit de nostalgie. C'était tellement simple à l'époque. Il avait un job prometteur, une joie de vivre débordante, des amis proches et des sentiments clairs et inébranlables pour l'homme qui avait partagé sa vie si longtemps. Et puis,... il avait rencontré Sarah... et il était tombé dans ce puits... un puits sombre et sans fin.

Aujourd'hui tout était en vrac, brisé, détruit. Il fallait tout reconstruire autrement.
Il lui fallait du courage pour ça et il n'était pas sûr d'en avoir assez.

" Sers moi un double whisky s'il te plait. " demanda t-il.
" Tu es sûr ? " demanda David avec un air inquiet que Noa ne lui connaissait pas. Il devait probablement se souvenir de l'état lamentable dans lequel il avait vu Noa pour la dernière fois.

" Oui, je vais bien. Je vais bien. "
répéta t-il avec le même sourire.

David revînt un peu plus tard et déposa le verre devant Noa avant de repartir.
Le néo-zélandais regarda le breuvage longuement avant d'en boire une grande gorgée. Il reposa le verre et mit ses deux mains à plat sur la table devant lui. Ses yeux fixèrent l'alliance à son annulaire gauche. Cet anneau qui symbolisait son passé, ses désirs, ses rêves d'avenirs, mais aussi le mensonge, la trahison et le chagrin. Il resta ainsi quelques secondes puis prit une grande inspiration et retira la bague qu'il posa sur la table devant lui.

Le jeune homme attrapa de nouveau le verre et le vida de son contenu tout en défiant l'alliance du regard.
Loin, quelque part, profondément en lui, Noa sentit qu'une page se tournait.









Qui est Noa Pakeha ?
_________________
Caractéristiques physiques:
1m95, 82 kilos, musclé et tatoué sur la totalité des bras et une bonne partie du torse et des jambes. Regard doux.
________________

Dernière position connue : En salle de réunion
Situation : Attend le briefing de Jp-1

    La date/heure actuelle est Jeu 17 Aoû - 23:26