Un grain de folie

Stargate Zone

Bienvenue,

SGZ est un forum RPG, c'est-à-dire que vous incarnez un personnage avec une vie, un passé, des émotions, des envies, des manies, etc ...
Vous le faites vivre, parler et tout ça par écrit.


Etape 1 : Lisez le Wiki de Stargate Zone

Etape 2 : Inscrivez-vous

Etape 3 : Présentez-vous

Etape 4 : Amusez-vous !

Avec Stargate Zone bienvenue aux portes de l'imaginaire !

Un grain de folie

Partagez
avatar

Grade : Habillitation Niveau 4
Messages : 2320

Informations
Poids porté:
5/25  (5/25)
Points SGZ:
62/100  (62/100)

Un grain de folie

Message par Plume le Mar 13 Sep - 19:49

Plume détacha, d'un geste vif, un morceau de ruban adhésif. Le support ne résista pas à la force de traction et suivit sa main jusqu'à être rattrapé par la gravité et échouer au sol. Loin de se morfondre sur le boitier éventré, la jeune femme le ramassa aussi sec et le porta à ses dents pour arracher un morceau collant qu'elle plaqua instantanément au mur, maintenant une feuille en place. La-dîte feuille était griffonnée à la va-vite, au stylo noir, d'équations et de schéma incompréhensibles, sauf pour elle, et les dizaines de feuilles jumelles qui comblaient chaque parcelle de béton de la petite pièce.

Les quartiers entiers de Plume croulaient sous les formules qu'elle tirait de ses manuels de géologie et de son esprit fatigué.

Aussitôt accrochée, aussitôt oubliée. Plume enchaina, sans une seconde de répit, sur la suite de ses réflexions et poursuivit son travail titanesque. Elle aurait été incapable d'affirmer le temps qu'elle y avait passé, ni même celui qui la séparait de son dernier moment de repos. Elle fuyait le repos. Elle se l'interdisait. Il ne fallait pas. La dernière fois qu'elle avait essayé, le tiroir de la commode en avait fait les frais. Elle avait cherché un t-shirt pour se changer, prévoyant une douche rapide avant un sommeil redouté. Le tiroir avait résisté, un pan de tissus s'était pris dans le mécanisme. Mais elle n'avait pas pu le supporter. L'opposition du tiroir ne lui rappelait que trop sa propre opposition au tok'ras et à son propre code de conduite qui lui interdisait de les laisser vivre. Tout comme elle s'interdisait d'agir, de peur de perdre le peu qu'elle avait au SDT. Mais, d'un autre côté, qu'avait-elle à espérait d'un peuple qui s'alliaient à des parasites ? Mais il y avait Aynira et sa promesse. Il y avait son instinct et son devoir, et il y avait son incapacité flagrante à faire ce qu'il fallait. Tout son être lui criait d'agir mais une petite voix dans son esprit, ou bien ailleurs, lui chuchotait de rester tranquille.

Cela avait été de trop et elle s'était acharné sur ce pauvre tiroir qui n'avait rien demandé.

Alors que les dégâts se répandaient à ses pieds, elle avait aperçu un t-shirt qui n'était pas à elle. Un oubli d'Aynira. A moins qu'elle ne l'ai laissé exprès. Un clou de plus, enfoncé par le marteau de la vérité à travers son crâne, lui rappelant l'absence de la narisienne et lui rabâchant encore les raisons de son éloignement. Ce fut une autre voix, bien plus sombre, qui lui chuchotait à l'oreille qu'elle ne reviendrait sans doute jamais.

Le reste du meuble y était passé avant que Plume ne retombe sur son livre et ne se remette au travail.

Pieds nus, des cernes sous les yeux, courbée sur sa liasse de papier et les doigts crispés sur son stylo noir, Plume n'entendit même pas les coups frappés contre sa porte, ni le léger grincement familier qu'elle produisait en s'ouvrant. Ses mouvements rapides lui permettaient de noircir les feuilles en un rien de temps et elle se retrouvait d'autant plus frustrée en fin de page de se retrouver à court de support. Elle s'était sérieusement posé la question d'écrire à même les murs mais le résultat n'ayant pas été probant, elle s'était résigné à se contenter de vulgaire A4.

Lorsqu'une main se posa sur son épaule, elle se dégagea en une fraction de seconde, tournant ses yeux hagards sur l'imprudent qui avait osé s'immiscer dans son espace vital. Plume s'immobilisa un instant en croisant le regard vert de la narisienne. L'Achilles était donc rentrée. Et elle avait choisi de revenir. Cela la déstabilisa un moment, avant que des images désagréables ne lui reviennent à l'esprit. Elle avait eu tout le temps d'imaginer ce qu'Aynira avait fait là-bas, en retrouvant sa compagne. La jeune femme se retourna et reprit ses gestes compulsifs.


"Va-t-en !"

Elle ne voulait pas la voir. Pas après ce qu'elle avait fait. Même si une part d'elle lui répétait que ce n'était pas juste, qu'elle n'avait pas le droit de lui en vouloir, Plume ne pouvait pas tolérer sa présence. Pas encore. Pas maintenant. Pas alors qu'elle ne parvenait pas à aligner deux pensées cohérentes, mis à part ses cours de géologie. Ca, c'était du concret. Du fixe. Il n'y avait pas de choix ou de malentendu. C'était stable. Sûr. Elle devait finir ce calcul. Elle devait clore ce chapitre. Ca c'était important. Ca, c'était rassurant.

Mais plus important encore, elle ne voulait pas qu'Aynira la voit comme ça. Quelle image devait-elle donner d'elle-même ? Du coin de l'oeil, elle vit la narisienne s'éloigner. Aurait-elle toujours envie de revenir ?  






_______________
Caractéristiques physiques:
- 1m63
- Physique athlétique
- Longs cheveux bruns
- Yeux sombres

Equipement:
- Tenue noire
- Communicateur Bell
- Laryngophone
- Zat
- 2 couteaux de combat

Plus mes "objets personnels" : Occulteur personnel et appareil de guérison goa'uld

________________
Journal de bord de Plume
________________
avatar
Modérateur/Superviseur

Grade : Habillitation Niveau 2
Messages : 997

Informations
Poids porté:
0/0  (0/0)
Points SGZ:
0/100  (0/100)

Re: Un grain de folie

Message par Aynira Leyva le Sam 17 Sep - 14:03

Le retour sur la station fut long malgré la vitesse de l'hyperpropulsion de l'Achilles. Pendant presque tout le voyage, la Narisienne resta dans ses quartiers à réfléchir sur les derniers évènements. Plume ne répondait pas aux messages... Ce n'était pas très étonnant, elle était toujours dans une période de renfermement quand elle partait, surtout chez elle. Certes cette fois-ci il y avait eut des circonstances atténuantes, mais la jeune femme devait s'en moquer éperdument.

De retour sur la station, Aynira se dirigea directement vers les quartiers de Plume, laissant son sac à la porte qu'elle ouvrit discrètement après y avoir toquer quelques coups. Elle ne savait rien de ce qui s'était passé sur la station en son absence à part qu'il y avait eut un souci avec la Porte. Les quartiers étaient jonchés de feuilles de notes, calculs et cours en tous genre, absolument partout, comme dans ces comédies mettant en scène des séances de révision aussi intense qu'improbable. Une commode était également en morceaux.

Elle se rapprocha, Plume ne remarqua pas sa présence, occupée à griffonner des feuilles encore et encore. Elle posa une main sur son épaule, ce qui eut pour effet de la ramener à la réalité, mais sa réaction ne fut pas vraiment ce à quoi elle s'attendait. Elle se contenta simplement de la regarder avant de retourner à ses écrits frénétiques... tout en lui disant de partir.

Cette réaction la choqua. Jamais elle ne lui avait dit de partir... à part une fois quand elle avait quittée la station après une violente crise de panique. Elle essaya d'en savoir plus, de comprendre ce qui l'avait mit dans cet état. D'habitude, elle se renfermer sur elle-même, devenait distante, mais accessible, un peu comme si leurs rapports étaient revenus deux ans en arrière lors de leur rencontre, mais jamais elle lui avait dit de partir comme si elle chassait un insecte qui lui tournait autour.

Mais ses tentatives n'avaient pour réponse qu'une indifférence totale, comme si elle n'existait pas. Sachant qu'il était inutile de poursuivre, elle préféra tourner les talons et partir, les larmes aux yeux. Elle n'avait pas besoin de ça et pas maintenant. En allant vers ses quartiers, elle croisa des individus à qui elle demanda ce qui s'était passé. La porte avait explosé et la Tok'ra était arrivé pour un but mystérieux, mais les Terriens en profitèrent pour reformer leur alliance avec eux. JP-1 avait récupéré une nouvelle porte.

Elle tenait un bout d'explication, l'arrivée de la Tok'ra avait du chamboulée Plume. Elle les voyait comme des Goa'uld, "la seule différence c'est qu'ils vivent sous terre" comme elle l'avait dit une fois. Rajoutée ça à leur situation et vous avez une Plume qui est sans repère, tirailler entre fuir une planète venant de s'allier avec ses ennemis et l'impossibilité de le faire, pas parce qu'elle y était enfermée, mais parce qu'elle l'avait promise et que si elle revenait sur sa promesse, dans sa tête elle vaudrait pas mieux que les Goa'ulds.

La Narisienne n'avait pas vraiment de solution. Elle ne l'avait vue dans cet état qu'une seule fois et sa tentative pour la calmer n'avait fait qu'aggraver les choses et elle ne voulait pas revivre ça. Devant le refus de communiquer, elle chercha un autre moyen et pensa rapidement à une chose : Elle suivait une thérapie avec Bressignac. Elle n'y allait pas de gaieté de cœur à ses séances, mais elle y allait quand même et cet intervenant neutre pourrait clarifier et peut être améliorer la situation... C'était son travail après tout non ?

Elle prit son communicateur Bell et envoya un message à l'homme d'église suisse :

"Mr Bressignac. Il y a un très gros problème concernant Plume. Est ce que vous pourriez la voir en urgence dans ses quartiers s'il vous plait ? Moi je ne sais pas quoi faire. Merci"




Dossier Personnel
Qui est Aynira Leyra ?

À quoi je ressemble ?:

-1.73m
-Yeux vert intense
-Chevelure noire de jais avec une mèche mauve foncé


Il y a quoi dans mes poches ?:

-Tenue civile
-Appareil multifonction sous forme de micropuce implanté dans le bras droit


Je suis où ?
JPS

Je fais quoi ?
J'essaie de m'intégrer
avatar

Grade : Médecin assistant
Messages : 42

Informations
Poids porté:
0/0  (0/0)
Points SGZ:
10/100  (10/100)

Re: Un grain de folie

Message par Charles de Bressignac le Sam 24 Sep - 16:07

Lorsque le message urgent d'Aynira arriva, Charles était occupé avec un patient visiblement très perturbé.

« - Je vous assure docteur, je les entends, dans ma tête… les aliens… ils sont autour de nous. Ils veulent nous envahir.
- Monsieur O'Neil, je n'ai pas votre expertise dans ce domaine, mais il me semble que ni la NASA ni aucun autre organisme n'ai jamais annoncé avoir trouvé de preuves de l'existence extraterrestre. Qu'est ce qui vous fait croire que…
- Mais vous pensez bien qu'il nous le cache ! Les gouvernements savent. Certains industrie aussi. D'ou croyez vous que viens le Blue Ray. Et Elon Musk… il a accès à une base de données extra terrestre, c'est sur. »


L'appel au secours reçu sur son communicateur fut presque un soulagement. Bien sur, c’était inquiétant, mais ça valait toujours mieux qu'écouter les élucubrations de cet illuminé.

« - Je suis navré, mais je vais devoir écourter la séance. On se revoit la semaine prochaine ? Je serai très intéressé de voir les documents qui vous ont amené à ces conclusions… hors normes. »

Une fois l'homme sorti, le psychologue quitta le dispensaire ou il assurait des consultations bénévoles et rentra vers sa maison d'un quartier isolé de Colorado Springs ou l'attendait son secrétaire et garde du corps.

« - Vous venez avec moi, aujourd'hui. »

Une fois hors de vue, les deux hommes disparurent dans un flash de lumières et se rematérialiserent sur la station. Après avoir aimablement salué le technicien en charge, Bressignac se dirigea vers les quartiers de l’ambassadrice Leyva.

« - Excellence. Que ce passe-t-il ? »

Si son patient précédent avait su que lui succéderait deux extraterrestre, il en aurait sans doute fait une syncope.
avatar
Modérateur/Superviseur

Grade : Habillitation Niveau 2
Messages : 997

Informations
Poids porté:
0/0  (0/0)
Points SGZ:
0/100  (0/100)

Re: Un grain de folie

Message par Aynira Leyva le Dim 25 Sep - 11:38

Le moins que l'on puisse dire, c'est que fut rapide. Charles ne mit pas longtemps à toquer à la porte des quartiers de la Narisienne. Il y avait aussi son assistant et il avait son respect du protocole :

"S'il vous plaît... laissez tomber avec les "Excellence"... Définitivement"

Dit elle en l'invitant à entrer dans ses quartiers avant d'en faire de même pour une chaise. Elle s’asseye sur le bord du lit en face :

"C'est Plume... Elle est pas bien. Elle recouvre ses quartiers de tout un tas de notes de manière frénétique. Elle ne sort plus et ne veux même plus m'adresser la parole. Ça doit venir de la visite de la Tok'ra d'il y a deux semaines. Pour Plume c'est des ennemis mortels et la Terre à signer une alliance avec eux. Pour elle ça doit être égale à une trahison. Ajoutez à ça son changement de caractère quand je m'absente et je pense qu'on a fait le tour. Je viens de rentrer et je me retrouve face à ça... Elle refuse de me parler, elle refuse de me voir et je pense qu'elle est à deux doigts du pétage de plombs complet."

Elle marqua une pause avant de reprendre :

"Est ce que vous pouvez... aller lui parler ? Elle vous écoutera peut être... voir ce qui ne va pas et comment la calmer avant qu'elle fasse une énorme connerie ? Moi je ne peux rien faire"

D'habitude calme et sereine, la voix de la Narisienne était empreinte de tristesse et d'une vrai détresse. Impuissante à aider ce qui était la principale raison de sa présence ici...




Dossier Personnel
Qui est Aynira Leyra ?

À quoi je ressemble ?:

-1.73m
-Yeux vert intense
-Chevelure noire de jais avec une mèche mauve foncé


Il y a quoi dans mes poches ?:

-Tenue civile
-Appareil multifonction sous forme de micropuce implanté dans le bras droit


Je suis où ?
JPS

Je fais quoi ?
J'essaie de m'intégrer
avatar

Grade : Médecin assistant
Messages : 42

Informations
Poids porté:
0/0  (0/0)
Points SGZ:
10/100  (10/100)

Re: Un grain de folie

Message par Charles de Bressignac le Mar 4 Oct - 19:23

Charles sourit à la première remarque de l'ambassadeur Leyva. Il savait que, même avec toute la bonne volonté du monde, il n'irait que très difficilement à l'encontre d'années d’habitude protocolaire. Mais il déchanta bien vite. La raison de sa visite était, on ne peux plus sérieuse. La crise que décrivait Aynira était grave.

"- Vous avez bien fait de m'appeler, excel… Madame. Plume a cessé de venir aux séances peu après son retour de mission et n'a pas souhaité répondre à mes appels. Vous savez que je ne souhaite pas forcer mes patients à venir consulter j'attendais, pour tout dire, votre retour avec impatience. Je ne pensais pas qu'elle se fermerai ainsi, même à vous. Je vais essayer de lui parler."

Il ressorti rapidement et se dirigea vers les appartements de la jeune femme. Avant de rentrer, il regarda son secrétaire et garde du corps.


"- N'entrez que si je vous y invite. Plume peut etre extrêmement dangereuse et nous ne devons pas l'antagoniser. C'est bien comprit ?
- Oui monsieur."

Apres avoir pris une profonde inspiration, il frappa à la porte, attendit quelques secondes et comme prévu constata que personne ne lui répondait. Il poussa donc la porte et constata l'état indescriptible de la chambre.

"- Plume ? C'est Charles de Bressignac. Vous permettez que je rentre ? Je souhaiterai vous parler."
avatar

Grade : Habillitation Niveau 4
Messages : 2320

Informations
Poids porté:
5/25  (5/25)
Points SGZ:
62/100  (62/100)

Re: Un grain de folie

Message par Plume le Mar 4 Oct - 20:16

Plume s'était arrêté un instant lorsque la porte de ses quartiers s'était refermé sur Aynira. Elle avait fixé le battant en serrant les dents et se maudissant intérieurement. Finalement, elle y avait lancé son stylo de toutes ses forces. le pauvre bic ne supporta pas le choc et explosa littéralement en petit morceaux. Le dévidoir du ruban adhésif n'avait pas été épargné non plus. Le violent coup de pied l'avait propulsé en avant et sa carcasse éparpillée avait rejoint les morceaux de plastique de son prédécesseur.

Elle s'en voulait. La jeune femme était incapable de raisonner de façon cohérente et elle savait qu'elle venait de faire une erreur. Peut-être trop grosse pour être réparée. Et si elle était arrivée au bout de la patience d'Aynira ? Et si la narisienne en avait eu assez de supporter ses sautes d'humeur ? Et si, tout simplement, elle en avait eu assez d'elle ?

Une main de Plume se porta instinctivement sur sa nuque et elle ferma les yeux en passant des doigts crispés sur sa cicatrice. Ses paupières se soulevèrent d'elle-même et se posèrent sur la porte de la salle de bain entrouverte. On y distinguait le drap qu'elle avait tendu sur le miroir, ne supportant plus son propre reflet. Elle inspira profondément et se passa les deux mains dans les cheveux en fermant de nouveau les yeux.

Après plusieurs profondes inspirations, la jeune femme mit la main sur un nouveau stylo et, toujours pieds nus, recommença ses griffonnages compulsifs. Mais elle fut coupée dans son activité par des coups frappés à la porte. Est-ce que c'était Aynira ? Plume jeta un regard circulaire autour d'elle. Ses quartiers ne ressemblait pus à rien et elle ne devait pas être très présentable non plus. Elle ne pouvait pas la voir. pas comme ça. Le problème était que, Plume ne se sentait pas du tout capable de faire mieux. Bien au contraire. Déjà, des images envahissantes revenaient à l'assaut de son esprit et elle dut retenir le cri qui se forma dans sa gorge.

A contre coeur, elle ignora les appels à sa porte et reprit son travail de plus belle. Elle devait penser à autre chose. Sortir ces images de sa tête. Il le fallait. Cela allait la rendre folle. Mais, à nouveau, son silence ne fut pas respecté et, cette fois-ci, ce fut Bressignac qui franchit la porte. Elle avait arrêté d'aller le voir. A quoi bon ? Aynira l'avait laissée et les tok'ras s'étaient invités. Pourquoi continuer si tout le monde se fichait de ce qu'elle disait et préférait l'ignorer ?

Le psy demanda à entrer. Pourquoi ? Qu'est-ce qu'il faisait là d'abord. Elle n'avait pas envie de le voir. Elle ne voulait voir personne.


"Non ! Allez vous en ! Je n'ai rien à dire ! A quoi ça sert ?!"

Plume tourna le dos à l'homme en costume. Lui non plus ne devait pas la voir aussi fatiguée. Aussi déboussolée. Aussi faible.






_______________
Caractéristiques physiques:
- 1m63
- Physique athlétique
- Longs cheveux bruns
- Yeux sombres

Equipement:
- Tenue noire
- Communicateur Bell
- Laryngophone
- Zat
- 2 couteaux de combat

Plus mes "objets personnels" : Occulteur personnel et appareil de guérison goa'uld

________________
Journal de bord de Plume
________________
avatar

Grade : Médecin assistant
Messages : 42

Informations
Poids porté:
0/0  (0/0)
Points SGZ:
10/100  (10/100)

Re: Un grain de folie

Message par Charles de Bressignac le Dim 9 Oct - 18:31

En rentrant, Charles fut surpris par l'état indescriptibles de la chambre. Plume était en pleine crise, il l'avait compris au ton affolé de l'ambassadeur Leyva, mais  avait sous estimé la gravité de la dite crise. Il avait connu des soldats qui traversait ce genre d’effondrement. Çela finissait rarement bien s'il n'était pas rapidement pris en charge.

Bien évidement, elle refusa tout de go de lui parler. Le contraire aurait été étonnant. Le psychologue soupira avant d'en lever sa veste et de la posé, soigneusement pliée, sur un endroit raisonnablement propre.

« - Plume, il y a des gens qui s’inquiète pour vous. Et surtout qui souhaite comprendre quel est votre problème. Vous savez pertinemment que vous ne le résoudrez pas en restant seule, enfermée dans votre chambre. Si vous ne souhaitez pas en parler avec mademoiselle Leyva, considérez moi comme une alternative.»


Faire appel à l'intelligence de la jeune femme était souvent efficace avec elle. Il fallait en général simplement attendre que le raisonnement fasse son chemin entre les strates superposées d’entêtement et d'auto apitoiement. Mais Charles savait se montrer patient.

Il alla remplir un verre d'eau qu'il posa devant l'extra-terrestre et alla ensuite s'installer en face d'elle, sur une chaise. Ca allait sans doute prendre du temps...
avatar

Grade : Habillitation Niveau 4
Messages : 2320

Informations
Poids porté:
5/25  (5/25)
Points SGZ:
62/100  (62/100)

Re: Un grain de folie

Message par Plume le Dim 9 Oct - 19:38

Le terrien n'avait cure de ses protestations. Il entra dans la pièce alors que Plume était toujours de dos. La jeune femme avait les yeux fermés et nul autre choix que de l'écouter. Elle aurait préféré qu'il s'en aille, qu'il abandonne, qu'il la laisse seule dans le chaos de sa chambre qui reflètait si bien celui de son esprit.

Mais non, au lieu de ça Charles s'entêta et affirma que certains s'inquiétaient pour elle. Aynira sans doute. Peut-être aussi Noa, et encore… c'est alors qu'arriva le cœur du sujet. Son problème. Si seulement il n'y en avait qu'un. Mais comment l'expliquer ? Comment le nommer alors qu'elle même n'arrivait pas à le définir. C'était trop complexe, trop multiple. La respiration de Plume s'accéléra et elle lutait pour ne pas se mettre à lui crier dessus. Pour qui se prenait-il ? A s'immiscer comme ça sur son territoire ? A prendre ses aises et poser ses questions comme s'il était le roi de l'univers ?! Finalement, elle se retourna d'un bloc pour vriller sur lui un regard noir.

"Vous croyez que c'est aussi simple ? Qu'il suffit que vous apparaissiez pour que tout tourne rond ? Un claquement de doigts de Bressignac et y a plus de problème ! Adieu le sommeil en retard ! Partis les alliances avec les parasites ! Aux oubliettes ses voyages et Miss Parfaite ! Ce verre d'eau va dissiper les cauchemars ? Ca va effacer tous ces putains de souvenirs et faire de moi quelqu'un de normal ?! Je vous écoute Monsieur Alternative, est-ce que cette eau va régler tout ça ?!"

Ses poings s'étaient refermés durant son monologue et elle avait dû se faire violence pour ne pas bouger, sinon, elle aurait fini collée à Bressignac, en supposant qu'elle soit parvenu à se retenir de le cogner. Sa voix, elle, n'avais pas du tout été contenue. On avait dû l'entendre dans tout l'étage avec la porte restée ouverte.

Plume respirait fort. Trop fort. Et trop vite. Elle n'avait pas suffisamment mangé depuis plusieurs jours et encore moins dormi. Elle n'avait qu'une envie, s'allonger et ne plus penser à rien. Dormir d'un sommeil sans rêve. Parfois, elle aimerait même ne plus se réveiller. Tout serait tellement plus simple, moins douloureux.

Soudain, son corps entier se relâcha d'un coup et elle se retrouva assise au sol, adossé à son lit, la fesse droite sur un schéma de plaques tectoniques, la gauche sur une équation à six variables. Ses coudes vinrent se poser sur ses genoux fléchis alors que ses mains furent tout juste assez rapides pour soutenir sa tête qui s'affaissa vers l'avant. Les mains sur les yeux, elle chuchota presque en reprenant la parole.

"Elle ne veut plus me voir, n'est-ce pas ? J'ai encore tout gâché. Je suis tellement fatiguée, … Je voudrais juste que ça s'arrête, …"

Plume aurait tout donné pour disparaître. Elle ne supportait plus cette situation, … tout comme elle ne se supportait plus elle-même, …






_______________
Caractéristiques physiques:
- 1m63
- Physique athlétique
- Longs cheveux bruns
- Yeux sombres

Equipement:
- Tenue noire
- Communicateur Bell
- Laryngophone
- Zat
- 2 couteaux de combat

Plus mes "objets personnels" : Occulteur personnel et appareil de guérison goa'uld

________________
Journal de bord de Plume
________________
avatar

Grade : Médecin assistant
Messages : 42

Informations
Poids porté:
0/0  (0/0)
Points SGZ:
10/100  (10/100)

Re: Un grain de folie

Message par Charles de Bressignac le Mar 18 Oct - 11:07

Contre toutes attentes, Plume commença à crier presque immédiatement. Elle devait réellement être à cran. Habitué à de tels éclats, il laissa passer l’orage en notant quelques noms d’oiseaux au passage. Alliance avec les parasites ? A quoi faisait-elle référence ? Et cette Miss Parfaite ? L’ambassadrice Leyva ? Ça pouvait assez bien lui correspondre. Mais pourquoi lui en voulait-elle ?

Il se garda bien de répondre sur la présence du verre d’eau, qui était essentiellement la pour lui permettre de continuer à hurler sans se brises les cordes vocales. Elle comprendrait bien toute seule…

Elle s’effondra finalement, comme si les fils d’une marionnette avait été tranchés brutalement. Les mots qui suivirent étaient presque inaudibles mais laissèrent bien entendre qu’Aynira était au centre du problème.

« - C’est elle qui m’a demandé de venir vous voir. Elle ne comprend pas ce qui vous arrive et est complètement paniquée. »

Le manque de sommeil était sans doute une des clés du problème, mais il devait comprendre pourquoi elle ne dormait plus. Bien sûr, il aurait pu lui prescrire un somnifère mais il préférait, pour l’instant, une approche plus douce.

« - C’est vous qui lui avez dit de partir, Plume, tout à l’heure. Voulez-vous me dire pourquoi ? »
avatar

Grade : Habillitation Niveau 4
Messages : 2320

Informations
Poids porté:
5/25  (5/25)
Points SGZ:
62/100  (62/100)

Re: Un grain de folie

Message par Plume le Mer 19 Oct - 17:29

Plume resta totalement immobile. Recroquevillée sur elle-même, assise au sol, la tête caché dans ses mains, ce n'était que comme ça qu'elle arrivait à se sentir à peu près calme. Mais c'était une illusion et cela ne durerait pas, elle le savait. La vérité, c'était qu'elle était bien trop fatiguée, physiquement et moralement, pour pouvoir faire autre chose. L'énergie et la motivation lui manquaient cruellement.

Aynira lui avait envoyé un psy. Plume digéra cette information en silence. C'était donc ça, elle en avait marre de la supporter et préférait que quelqu'un d'autre s'en occupe. C'était mérité après tout. Douloureux, mais mérité. Plume savait bien que cela finirait par arriver. mais Bressignac lui assura que la narisienne était aussi complètement paniquée. Ca c'était nouveau. Aynira, d'habitude toujours calme et posée, était donc sujette à la panique. Pourquoi ? A cause d'elle visiblement. Encore gagné !

Charles enchaina sur une autre question. Est-ce qu'il n'avait pas entendu lorsqu'elle avait dit vouloir que ça s'arrête ? Qu'il lui fiche la paix  au lieu de poser des questions stupides ! La jeune femme soupira avant de finir par répondre.

"Vous trouvez que j'ai l'air présentable ?"

Surtout en passant après mademoiselle Perfection. La jeune femme laissa passer quelques instants de silence puis reprit la parole, d'un ton toujours aussi bas.

"Et je lui en veux, …"

Tout ça, c'était à cause d'elle. Elle qui lui avait fait croire que la vie à deux était préférable à sa solitude rassurante. Elle qui l'avait rendue dépendante alors qu'elle avait une mission à accomplir. Elle qui avait finit par partir pour en rejoindre une autre, bien plus facile à vivre, la laissant seule face à ses cauchemars. Elle qui lui avait fait comprendre à quel point elle était monstrueuse, …

Oui, elle lui en voulait. Mais, si Plume était honnête avec elle-même, elle avouerait qu'elle s'en voulait bien plus encore.






_______________
Caractéristiques physiques:
- 1m63
- Physique athlétique
- Longs cheveux bruns
- Yeux sombres

Equipement:
- Tenue noire
- Communicateur Bell
- Laryngophone
- Zat
- 2 couteaux de combat

Plus mes "objets personnels" : Occulteur personnel et appareil de guérison goa'uld

________________
Journal de bord de Plume
________________
avatar

Grade : Médecin assistant
Messages : 42

Informations
Poids porté:
0/0  (0/0)
Points SGZ:
10/100  (10/100)

Re: Un grain de folie

Message par Charles de Bressignac le Ven 28 Oct - 9:10

Le silence fut long avant que la jeune femme ne le rompe. Et ces paroles surprirent fortement le psychologue. Plume qui s’intéressait de son physique, voila qui était nouveau. Charles l'avait connue violente, renfermée, dure avec elle même et son entourage, mais clairement jamais coquette. Il hésita à rebondir dessus mais elle était déjà passé à autre chose.

« - Vous lui en voulez ? Que vous a-t-elle fait pour mériter une telle punition ?»

Il savait que l'ambassadrice était une des rares lumières dans la vie de sa patiente. Pour la mettre dans un tel état, il avait fallut qu'elle… oh… Pouvait-elle avoir été voir ailleurs ? Et Plume l'aurait appris. C'était effectivement une solide possibilité. Mais, du coup, pourquoi Leyva l'aurait-elle fait appelée ? Plume pouvait-elle imaginer une liaison ? Être dans un tel délire paranoïaque qu'elle s'imagine avoir été trompée ? Il préférait de loin la première solution. Une thérapie de couple, même si c'était loin d’être sa spécialité, valait mieux qu'un ordre d’enfermement pour la jeune femme.

« - Je sais que ça n'est pas facile, mais voulez-vous bien m'en dire un peu plus ?


C'est des jours comme aujourd'hui qu'il bénissait le célibat imposé par sa charge cléricale. Pourquoi régler à deux des problèmes qu'on aurait pas seul ?
avatar

Grade : Habillitation Niveau 4
Messages : 2320

Informations
Poids porté:
5/25  (5/25)
Points SGZ:
62/100  (62/100)

Re: Un grain de folie

Message par Plume le Ven 28 Oct - 13:09

Charles n'en finissait pas avec ses questions. Plume aurait largement préféré qu'il s'en aille. Il pouvait même claquer la porte qu'elle ne trouverait rien à y redire, tant qu'il fichait le camp. Mais il ne partit pas et, visiblement, il n'en avait aucune intention. Est-ce qu'il le ferait si la jeune femme le cognait ? C'était facile. Il lui suffisait de se lever et de faire quelques pas en avant. Ca, elle savait faire et le psy ne pourrait pas l'en empêcher. Il n'avait ni son entrainement, ni sa force, ni sa motivation. Mais il avait nettement plus de poids qu'elle et agir de la sorte la condamnerait à la cellule. Cette simple idée la révulsait tellement qu'elle en retint son souffle durant quelques secondes.

Il avait dû se passer bien plus de temps qu'elle ne le pensait puisque l'indésirable réitéra sa question d'une patience qui rappela bien trop Aynira à l'esprit de Plume. Sans vraiment se rendre compte de ce qu'elle faisait, Plume ouvrit la bouche pour lui répondre.

"Elle la préfère à moi. Alyara, …"

Mais elle dût se taire aussitôt. Des images envahirent son esprit à la manière d'un raz de marée incontrôlable. C'était un mélange sans aucun sens où s'entrelaçaient les souvenirs de ce que Méthis faisait à ses "géniteurs potentiels" sur fond de lamentations enfantines et féminines, les images aussi douces qu'irritantes de la compagne d'Aynira et de pures créations de son cerveau fatigué imaginant les deux narisiennes dans des moments que Plume aurait préféré éradiquer de son esprit à jamais.

Les doigts de la jeune femme se crispèrent sur ses tempes alors qu'elle serrait les dents pour ne pas crier. Les paupières closes, elle aurait pu s'arracher les yeux sur le champ si elle avait pensé qu'il y avait la moindre chance que cela chasse toutes ses images. Son corps entier se tendit de nouveau avant qu'elle ne se redresse en une fraction de seconde pour se positionner de nouveau devant son bureau.

Sa main droite attrapa un crayon alors que la gauche rapprochait son manuel de géologie. Aussitôt, ses pensées furent détournées par la discipline scientifique qui l'avait aidée à repousser ses angoisses jusque là. Plume devait y mettre toute la force de sa volonté mais c'était ce qu'elle avait trouvé de plus efficace jusqu'à présent.

Le premier crayon se brisa en deux entre les doigts de la jeune femme alors qu'elle était au beau milieu d'une équation compliquée sur une prévision sismique en Californie. Elle laissa échapper un juron dans une langue inconnue du terrien et envoya les restes dans un geste rageur, à sa droite, avant d'en saisir un nouveau dans le tiroir bancal du bureau qui avait déjà eu son compte.






_______________
Caractéristiques physiques:
- 1m63
- Physique athlétique
- Longs cheveux bruns
- Yeux sombres

Equipement:
- Tenue noire
- Communicateur Bell
- Laryngophone
- Zat
- 2 couteaux de combat

Plus mes "objets personnels" : Occulteur personnel et appareil de guérison goa'uld

________________
Journal de bord de Plume
________________
avatar

Grade : Médecin assistant
Messages : 42

Informations
Poids porté:
0/0  (0/0)
Points SGZ:
10/100  (10/100)

Re: Un grain de folie

Message par Charles de Bressignac le Ven 4 Nov - 14:58

Avec Plume, Charles avait parfois l’impression de s’adresser à une adolescente. Mais vu que son enfance et son adolescence lui avait été volée par un parasite particulièrement vicieux, cela se tenait.
Mais elle se retrouvait à présent avec des sentiments et des émotions inconnus à gérer, comme de l’affection, de la jalousie ou le manque affectif. Il avait espéré que sa liaison avec l’ambassadrice aille dans ce sens, mais le style de vie de celle-ci n’allait apparemment pas dans ce sens. Il se souvient que Sincet lui avait expliqué que Leyva était polygame. Plume ne l’ignorait sans doute pas, mais c’était la première fois qu’elle se retrouvait à ce statut directement. En attendant, elle en était revenue à son comportement obsessionnel dérivatif et il allait falloir la secouer un peu.

« - Et vous comptez vous cacher longtemps ? Et de qui au fait ? Elle ? Vos équipiers ? Ou vous-même ? C’est mademoiselle Leyva qui m’a demandé de venir. Je peux vous assurer qu’elle s’inquiète pour vous. Je vais lui demander de venir et je souhaite que vous lui expliquiez votre problème. Directement. Libre à vous de la renvoyer une fois de plus. Mais vous en serez alors la seule responsable. Ni elle, ni moi, ni aucun autre membre de cette base. »

Il se dirigea vers la porte pour la laisser réfléchir mais se retourna avant de sortir.

« - Et si vous ne vous trouvez pas présentable, je vous suggère d’y remédier également. »


Il ne ferma pas tout à fait, Plume ayant déjà prouvé qu’elle pouvait être suicidaire. Même s’il n’y croyait pas trop aujourd’hui. Il attendit ensuite quelques minutes avant d’envoyer un message à Aynira pour lui demander de venir.

avatar

Grade : Habillitation Niveau 4
Messages : 2320

Informations
Poids porté:
5/25  (5/25)
Points SGZ:
62/100  (62/100)

Re: Un grain de folie

Message par Plume le Ven 4 Nov - 19:00

Le poignet de Plume s'était immobilisé au-dessus de la feuille lorsque Bressignac avait pris la parole. Il était direct et accusateur. La jeune femme cessa de respirer durant quelques secondes, comme sous le choc. Il allait faire venir Aynira. Ici. Plume ne se sentait pas du tout prête à assumer ce moment. La situation complète lui échappait totalement. La jeune femme ne contrôlait plus rien et elle ne voulait pas que la narisienne soit témoin de ça.

"Je ne veux pas qu'elle me voit comme ça, …"

Elle n'avait pas bougé. Toujours à demi baissé, la main suspendue au dessus du bureau, le regard sur un bout du meuble, sa voix était tout juste assez audible pour la superficie de la pièce. Mais Bressignac ne semblait pas vouloir lui faire de cadeau. A elle de se rendre présentable.

"Ne faites pas ça !"

Une fois sa bombe lâchée, le terrien quitta la pièce, sans prendre la peine de répondre. Un second crayon vint se fracasser sur le battant à demi refermé, juste derrière la prêtre.

Et comment elle était sensée faire ça ? Comment gommer en quelques minutes des semaines de cauchemars et des années d'horreur ? La jeune femme tourna en rond, comme un lion en cage, durant de longues minutes, cherchant vainement comment améliorer la situation. Mais rien ne vint. Rien d'autre que la certitude de décevoir Aynira.

Deux semaines. Elle n'avait pas réussi à tenir deux petites semaines sans faire de vague. Elle aurait dû tenir le coup, être capable de faire face, d'accepter une situation qu'elle ne pouvait pas changer. Mais cela avait été au-dessus de ses forces. Elle avait perdu pied et maintenant, Aynira allait voir à quel point elle était pitoyable.

Elle avait pourtant essayé. Plume avait multiplié les après-midi d'échec avec Noa, elle était même allé chez lui pour donner sa première leçon de guitare à sa fille, Emy. Mais il y avait ensuite eut les tok'ras et ses dernières onces d'énergies étaient parties en fumée. Elle avait échoué. Encore.  

La jeune femme était toujours en train de tourner en rond lorsqu'elle entendit des pas dans le couloirs, puis, une rapide conversation. Elle n'avait plus le temps et sentait l'angoisse montait crescendo en elle. Elle ne pouvait pas faire face à la narisienne comme ça. Ses poings se serrèrent d'eux même et Plume dut se faire violence pour les ouvrir. Ne pas déraper.

Dans un dernier élan d'espoir, elle contourna le lit et s'assit au sol, entre le lit et le mur, dans un coin de la pièce. Dos à la porte, le matelas faisait barrage entre elle et ses visiteurs. Elle avait tout juste la place de se tenir assise, les jambes pliées sur sa poitrine. Plume ferma les yeux et inspira profondément lorsque les gonds de la porte grincèrent légèrement. De sa main droite, elle s'appliquait à gratter la croûte d'une ancienne coupure pas encore cicatrisée sur la gauche.

Peut-être que si elle se concentrait assez fort, ils finiraient par repartir, … Peut-être, …






_______________
Caractéristiques physiques:
- 1m63
- Physique athlétique
- Longs cheveux bruns
- Yeux sombres

Equipement:
- Tenue noire
- Communicateur Bell
- Laryngophone
- Zat
- 2 couteaux de combat

Plus mes "objets personnels" : Occulteur personnel et appareil de guérison goa'uld

________________
Journal de bord de Plume
________________
avatar
Modérateur/Superviseur

Grade : Habillitation Niveau 2
Messages : 997

Informations
Poids porté:
0/0  (0/0)
Points SGZ:
0/100  (0/100)

Re: Un grain de folie

Message par Aynira Leyva le Sam 5 Nov - 14:19

Ayni était de retour dans ses quartiers. Elle eut juste le temps de se passer le visage sous l'eau et de poser ses affaires. Il faut dire que ses retrouvailles avec Plume ne s'étaient pas passées comme elles l'aurait voulue. Elle était en pleine crise au point qu'elle avait dû demander de l'aide à Bressignac pour tenter de la calmer. Plume ne voulait pas la voir...

C'est alors qu'elle reçut un appel de l'homme d'église, l'invitant à le rejoindre. Avait il réussit à la calmer ou allait il annoncer qu'il abandonnait. Le premier aurait été une surprise des plus rassurantes, la seconde quelque chose auquel elle s'attendait un peu au fond... Depuis deux ans qu'elle était ici, Plume n'avait jamais été suivie et même consciencieusement évitée par le personnel de la station. Il a fallut attendre sa première grosse crise avec sa fuite pour que le SDT prenne des mesures... et encore c'était plus pour assurer sa sécurité et celle de son personnel qu'une véritable aide désintéressée.

Elle retrouva Charles avec son assistant/garde du corps devant l'entrée des quartiers de Plume. Non il ne voulait pas lâcher l'affaire, mais il n'avait pas résolu le problème non plus. D'après ses dires, ce que Plume lui reprochait personnellement, c'était Alyara. Elle lâcha un soupir rassurée. Au moins ce n'était pas quelques choses de nouveau. Mais le fait que ce sujet revenait sur la table aussi souvent commençait à être lassant. De son point de vue, cette situation n'aurait même pas lieu d'être et même si c'était le cas, comment elle pourrait le régler autrement qu'en faisant un choix qu'elle ne voulait pas faire ?

Elle entra dans les quartiers toujours sans dessus dessous, cherchant Plume du regard qu'elle trouva entre le mur et le lit. Se déplaçant en silence en évitant de froisser les feuilles de papier, elle s'avança vers le meuble et s'installa sur le bord du lit avec assez de mouvement pour indiquer sa présence, mais elle ne dit rien. D'une part parce que la dernière fois qu'elle lui avait parlée alors qu'elle était dans cet état, elle avait fuguée pendant trois jours, sans compter que le sujet de la discussion avait déjà été plusieurs fois débattu auparavant, donc chacune connaissait la position de l'autre sur la question et d'autre part parce que Bressignac avait dit que c'était à elle de lui expliquer le problème.

Donc avec une certaine appréhension de la réaction de l'autre, le silence s'installa dans la pièce et il n'avait pas l'air de vouloir partir tout de suite...




Dossier Personnel
Qui est Aynira Leyra ?

À quoi je ressemble ?:

-1.73m
-Yeux vert intense
-Chevelure noire de jais avec une mèche mauve foncé


Il y a quoi dans mes poches ?:

-Tenue civile
-Appareil multifonction sous forme de micropuce implanté dans le bras droit


Je suis où ?
JPS

Je fais quoi ?
J'essaie de m'intégrer
avatar

Grade : Médecin assistant
Messages : 42

Informations
Poids porté:
0/0  (0/0)
Points SGZ:
10/100  (10/100)

Re: Un grain de folie

Message par Charles de Bressignac le Sam 12 Nov - 18:32

Aynira ne mit guère de temps à arriver, l'inquiétude marquée sur le visage.

- Un mot avant d'entrer, madame Leyva. Elle pense que vous lui préférez une autre de vos épouses et que vous l'avez abandonné. Je ne sais pas comment vous gérez vos mariages, et cela ne me regarde pas. Mais vous devez comprendre qu'elle est extrêmement fragile sur le plan affectif. Il vous faut en tenir compte. Oh et une fois dedans, essayez de faire abstraction de ce que vous verrez, mais soyez également ferme. Elle a besoin d'affection mais surtout pas d’être conforté dans sa dépression.

Il ne comprenait pas vraiment les société basées sur des mariages multiples. Mais il avait suffisamment voyagé pour savoir qu'il n'avait pas à juger les mœurs des autres. Il était la pour conseiller, rien de plus.

Il prit une inspiration et entra à la suite de l'extraterrestre. Plume s'était dissimulée dans un coin et espérait visiblement qu'il ne mettent pas ses menaces à exécution. S'était mal le connaître.

- Plume, madame Leyva est ici. J'aimerai que vous lui expliquiez ce que vous lui reprocher, comme vous me l'avez dit tout à l'heure.

C'est à dire sans hurler, ni rien casser… ça serait déjà ça de gagné.
avatar

Grade : Habillitation Niveau 4
Messages : 2320

Informations
Poids porté:
5/25  (5/25)
Points SGZ:
62/100  (62/100)

Re: Un grain de folie

Message par Plume le Sam 12 Nov - 19:16

Aynira ne dit rien et, si Plume devait en croire les mouvements du matelas dans son dos, la narisienne venait de s'assoir sur le lit, à l'opposé d'elle. Elle ne bougea pas. Peut-être que, si elle ne disait rien, elle finirait par s'en allait. Au fond, la jeune femme n'en avait aucune envie mais, elle était encore plus angoissée à l'idée d'être vue dans cet état.

Bressigna, lui, n'avait pas envie de lâcher l'affaire. Il prit la parole, comme le redoutait Plume. Il voulait qu'elle parle, qu'elle s'explique. Mais comment expliquer quelque chose que l'on ne comprenait pas soi-même.

La jeune femme garda le regard rivé sur ses mains qui n'arrêtaient pas leur manège. Elle se focalisa sur cette coupure qui s'était remise à saigner légèrement. Le picotement produit avait un effet salutaire. Elle resta ainsi, parfaitement silencieuse, durant de longues minutes. Elle ne savait pas quoi dire, ni par où commencer. Elle n'était même pas sûre de vouloir dire quoi que ce soit.

"Tu es partie."

Plume avait parlé sans même le réaliser. Elle laissa un temps de silence mais personne ne répondit. Ce n'était pas suffisant.

"Tu m'as laissée."

Toujours rien. Il allait donc falloir qu'elle soit plus loquace. Plume ferma les yeux et serra les dents. Elle n'avait toujours pas bougé. Ce semblant d'isolement lui donnait la force ou le courage de continuer à parler.

"Je t'en veux ! Mais je comprends, elle …"

Pas assez de courage, visiblement, pour aller au bout de sa phrase sans que les images ne reviennent la harceler. Non il lui manquait encore le courage de formuler ce qui lui lacérait le coeur. Alyara était bien mieux qu'elle et elle ne faisait clairement pas le poids. Alors elle changea de sujet. Ce n'était pas ce qui manquait.

"Les cauchemars ont recommencés, … Ca fait deux semaines que je ne dors plus, … J'arrive pas à, … à chasser ses images, … J'ai cru que tu ne reviendrai pas, …"

Plume dut s'arrêter un moment en serrant la mâchoire, au bord des larmes. Mais elle ne devait pas pleurer. Elle se l'était promis. Ses mains se crispèrent l'une sur l'autre jusqu'à ce qu'elle ait repris suffisamment le contrôle d'elle même.

"Puis il y a eu les tok'ras, … Je peux pas, … Ils se sont alliés à eux !"

Le ton de sa voix était monté d'un cran, soulignant son indignation. La jeune femme était en plein combat intérieur et elle n'arrivait plus du tout à gérer la situation. C'était trop d'un coup. Trop pour elle.

"Tu es partie ! Et eux sont revenus !"

S'en était trop pour elle. Plume passa ses deux mains sur sa nuque, la tête baissée entre ses genoux relevés. Son corps commença à se balancer imperceptiblement d'avant en arrière. Elle était fatiguée, effrayée et complètement tiraillée. Il fallait que ça s'arrête, et vite.






_______________
Caractéristiques physiques:
- 1m63
- Physique athlétique
- Longs cheveux bruns
- Yeux sombres

Equipement:
- Tenue noire
- Communicateur Bell
- Laryngophone
- Zat
- 2 couteaux de combat

Plus mes "objets personnels" : Occulteur personnel et appareil de guérison goa'uld

________________
Journal de bord de Plume
________________
avatar
Modérateur/Superviseur

Grade : Habillitation Niveau 2
Messages : 997

Informations
Poids porté:
0/0  (0/0)
Points SGZ:
0/100  (0/100)

Re: Un grain de folie

Message par Aynira Leyva le Dim 13 Nov - 23:38

Plume commença à briser le silence, peu à peu. Elle disait qu'Aynira l'avait abandonnée alors que la situation allait dégénérer peu après. Elle disait qu'elle s'imaginait Ayni en compagnie d'Alyara, avant de changer de sujet, préférant aborder le retour des cauchemars, s'imaginant qu'elle ne reviendrait pas... Et puis les Tok'ras sont arrivés, pile quand elle n'était pas là pour l'aider. Les Terriens avaient décidés de s'allier avec eux, ce que Plume prenait pour de la trahison. Elle ne se souvenait que d'une chose : Aynira n'était pas là alors que ce qu'elle considérait comme ses pires ennemis étaient venues la bouche en cœur et que les Terriens se sont alliés à eux...

Aynira se déplaça, roulant sur le lit avant d'atterrir à côté de Plume. Elle se colla à elle, posant la tête sur son épaule avant de parler à son tour :


"Je t'ai proposée de venir, mais tu n'as pas voulue. Ça devait être un simple aller retour, mais il y a eut des... complications. on a été forcé de ramener l'équipe d'archéologue chez moi. J'ai laissée des tonnes des messages pour te prévenir, mais sans réponses. Une fois ça fait on a fait demi-tour pour revenir ici. Le voyage est long... Et non je ne l'ai pas vue"

Elle se blottit contre elle, essayant de la rassurer :

"Je ne vais pas t'abandonner. Jamais. Et si jamais un seul des leurs touche à un de tes cheveux, les Goa'ulds seront le cadet de leur souci."

Elle ne savait pas si Plume entendait ce qu'elle disait, elle semblait dans sa bulle comme pour se protéger derrière une grosse carapace :

"Mais je suis là maintenant et aussi longtemps que tu le voudras, je resterai là. La première chose que j'ai faites en revenant ici, c'était te voir? Je tiens à toi. Je ne veux pas te perdre mais je n'aime pas que tu te mettes dans des états pareils, surtout à cause de moi."




Dossier Personnel
Qui est Aynira Leyra ?

À quoi je ressemble ?:

-1.73m
-Yeux vert intense
-Chevelure noire de jais avec une mèche mauve foncé


Il y a quoi dans mes poches ?:

-Tenue civile
-Appareil multifonction sous forme de micropuce implanté dans le bras droit


Je suis où ?
JPS

Je fais quoi ?
J'essaie de m'intégrer
avatar

Grade : Habillitation Niveau 4
Messages : 2320

Informations
Poids porté:
5/25  (5/25)
Points SGZ:
62/100  (62/100)

Re: Un grain de folie

Message par Plume le Lun 14 Nov - 18:33

Le matelas bougea dans le dos de Plume et, bientôt, Aynira s'assit à côté d'elle et se rapprocha au maximum. Plume avait toujours le regard rivé sur ses mains lorsque la tête de la narisienne se posa sur son épaule. Elle ne bougea pas. Ce contact l'apaisait légèrement. Cela lui avait cruellement manqué. Le discours d'Aynira, par contre, était moins agréable, même si sa voix calme avait toujours sur elle un effet étrange.

Alors c'était sa faute si tout c'était mal passé ? Parce qu'elle n'avait pas voulu venir, elle n'avait qu'à tout supporter en silence ? Au fond, Plume savait que ce n'était pas ce que voulait dire Aynira mais elle ne pouvait s'empêcher de lui en vouloir quand même. Si la jeune femme refusait de l'accompagner, c'était parce qu'elle avait ses raisons. D'excellentes raisons.

Aynira expliqua qu'il y avait eu des imprévus, que le temps de mission avait été rallongé. Plume pouvait le comprendre mais elle ferma les yeux et déglutit difficilement en l'entendant dire "chez moi". Ce fut un coup dur pour la jeune femme. Quoi qu'elle puisse dire ou faire, Aynira considèrerait toujours son chez elle là-bas. Là où Plume n'était pas.

Elle n'en dit rien. A quoi bon ? Seule une larme solitaire témoignait de son état.

Plume entendit à peine la suite de son discours. Elle ne reprit conscience de ce qu'elle disait que lorsqu'Aynira précisa qu'elle ne l'avait pas vu. Elle. Ce qu'elle ne dit pas, mais que Plume devina très bien, c'était qu'elle en avait été déçue. C'était obligé.

Son silence dut inquiéter Aynira qui se colla davantage à elle et répéta ses promesses affirmant qu'elle ne l'abandonnerait jamais, qu'elle tenait à elle et qu'elle s'en prendrait à quiconque voulait lui faire du mal. Est-ce qu'elle savait ce qui s'était passé durant son absence ? Avait-elle conscience qu'elle avait bien faillit ne jamais la revoir ?

Plume finit par laisser retomber sa tête sur celle d'Aynira en fermant les yeux. Il y avait tellement de chose à dire. La jeune femme ne savait plus où elle en était et n'avait aucune idée de ce qu'elle devait faire.

"Je ne veux pas te perdre non plus, … mais je ne peux pas rester ici, … Pas avec eux, … je, … je peux pas, … Je sais pas, … je sais plus, … je, …"

La jeune femme cherchait ses mots en tentant, tant bien que mal de retenir les larmes de fatigue et de frustration qu'elle accumulait depuis bien trop longtemps. Plume était totalement perdue, tiraillée entre des sentiments contraires et incompatibles. Elle finit par lâcher prise, dans un sanglot.

"Qu'est-ce que je dois faire ?"






_______________
Caractéristiques physiques:
- 1m63
- Physique athlétique
- Longs cheveux bruns
- Yeux sombres

Equipement:
- Tenue noire
- Communicateur Bell
- Laryngophone
- Zat
- 2 couteaux de combat

Plus mes "objets personnels" : Occulteur personnel et appareil de guérison goa'uld

________________
Journal de bord de Plume
________________
avatar
Modérateur/Superviseur

Grade : Habillitation Niveau 2
Messages : 997

Informations
Poids porté:
0/0  (0/0)
Points SGZ:
0/100  (0/100)

Re: Un grain de folie

Message par Aynira Leyva le Sam 19 Nov - 14:21

Plume finit par poser la tête sur l'épaule de la Narisienne, disant qu'elle ne voulait pas la perdre non plus, mais qu'elle était tiraillée entre cette raison et la présence des Tok'ra. Complètement perdue, elle demanda dans un sanglot ce qu'elle devait faire.

Ayni bougea un bras qu'elle posa autour des épaules de Plume pour la garder contre elle et la réconforter :


" Et bien un choix : Soit tu parts et tu ne revoies plus les Tok'ra, mais moi aussi par la même occasion. Soit tu restes avec moi, mais faudra accepter qu'une poignée de fois tu risques d'avoir des Tok'ra sur cette base pendant quelques heures. Après tu n'es pas non plus obligées de les côtoyer."

Elle tenta de la rassurer. Lui faire comprendre que les Tok'ra ne sont pas là pour elle et qu'elle n'en verra pas en permanence. Bressignac s'était montrer silencieux jusque là. Il devait se contenter d'observer avant de proposer ses solutions. Elle se concentra de nouveau sur Plume. Elle ne savait quel genre de choix elle allait faire, ni même si elle serait en mesure de prendre une décision. Elle s'attendait au pire, mais espérait que ça n'arriverai pas. Que ce qu'elles vivaient étaient plus important à ses yeux que sa haine génocidaire envers les gros vers parasites...

Mais elle ne pouvait prendre cette décision à sa place...




Dossier Personnel
Qui est Aynira Leyra ?

À quoi je ressemble ?:

-1.73m
-Yeux vert intense
-Chevelure noire de jais avec une mèche mauve foncé


Il y a quoi dans mes poches ?:

-Tenue civile
-Appareil multifonction sous forme de micropuce implanté dans le bras droit


Je suis où ?
JPS

Je fais quoi ?
J'essaie de m'intégrer
avatar

Grade : Habillitation Niveau 4
Messages : 2320

Informations
Poids porté:
5/25  (5/25)
Points SGZ:
62/100  (62/100)

Re: Un grain de folie

Message par Plume le Sam 19 Nov - 15:08

Lorsqu'Aynira passa un bras autour de ses épaules, Plume pivota pour se blottir contre elle en tentant de calmer ses sanglots incontrôlables. Elle n'avait plus la force de se contenir et n'espérait qu'une chose, s'endormir pour un sommeil sans rêve. C'est alors qu'Aynira répondit à sa question. Ce qu'elle devait faire, c'était un choix. Un choix impossible.

La jeune femme inspira profondément en en saisissant les conséquences. Soit tirer un trait sur Aynira, soit accepter de s'allier aux tok'ras. La première option était insupportable. La seconde, impossible.

Cette vérité eut pour mérite de faire cesser les sanglots de Plume. Dorénavant, ses larmes coulaient en silence. Résignée. Elle avait pensé être libre mais ce n'était qu'une illusion supplémentaire. La liberté n'existait pas. Elle était prisonnière depuis le premier jour. Prisonnière du chois de ses parents. Prisonnières du pensionnat où elle avait grandi. Prisonnière du goa'uld. Prisonnière de sa haine envers eux et, maintenant, prisonnière aussi de sa dépendance à la narisienne. La vraie question était, quelle prison avait le plus d'emprise sur elle ?

Partir, c'était la solitude de nouveau. Le silence, les cauchemars et, au bout du compte, la mort à plus ou moins long terme.

Rester, c'était lâcher prise. Accepter les tok'ras, accepter l'autre et, au bout de compte, la décevoir, à plus ou moins long terme.

Dans tous les cas, Plume s'attendait à souffrir. Elle le savait. Elle en avait l'habitude. N'était-ce pas ce qu'elle s'était promis ? Continuer à se battre, quelle que soit les obstacles ? Aujourd'hui elle se battrait encore. Non seulement pour les futurs hôtes potentiels, mais aussi pour parvenir à être celle qu'Aynira voyait en elle. Elle n'était pas sûre d'y arriver et était certaine de tuer des tok'ras si elle en recroisait, mais elle essaierait.

*Idiote !*

S'accrochant un peu plus au coup d'Aynira, ses larmes innondant toujours ses joues dans le plus grand silence, Plume hocha doucement la tête. Elle encaisserait. Elle se tairait. Quoi qui lui en coûte, elle resterait. Enfin, … tant que la narisienne l'accepterait à ses côtés.  






_______________
Caractéristiques physiques:
- 1m63
- Physique athlétique
- Longs cheveux bruns
- Yeux sombres

Equipement:
- Tenue noire
- Communicateur Bell
- Laryngophone
- Zat
- 2 couteaux de combat

Plus mes "objets personnels" : Occulteur personnel et appareil de guérison goa'uld

________________
Journal de bord de Plume
________________
avatar

Grade : Médecin assistant
Messages : 42

Informations
Poids porté:
0/0  (0/0)
Points SGZ:
10/100  (10/100)

Re: Un grain de folie

Message par Charles de Bressignac le Ven 25 Nov - 10:43

Charles suivi l’échange entre les deux jeunes femmes sans intervenir. Il voulait qu’elles arrivent toutes les deux à un équilibre sans son aide. Aynira avait visiblement raté son conseil sur la fermeté, pensa-t-il au début, mais finalement le choix qu’elle posa en termes très clair allait dans ce sens. C’était peut-être même un rien trop brutal… mais Plume devait être secouée.

Il la vit se détendre, petit à petit, dans les bras de l’ambassadrice. La crise était sans doute passée mais les racines du mal restaient profondément enracinées. Plume était une adolescente dans un monde d’adulte, prisonnière de son passé traumatique et terrifiée par le monde extérieur dont elle ne comprenait pas les règles.
Mais elle avait aussi un soutien sans faille, fort et stable. C’était plus que beaucoup de traumatisés de guerre qu’il avait pu aider dans le passé.

Il se racla la gorge avant de parler, légèrement gêné par la démonstration d’affection devant lui.

« - Vous allez devoir aller de l’avant, Plume, dit-il doucement. Mais vous n’êtes pas seule. Vous n’avez pas à affronter l’inconnu seule.

Il se leva en lissant son pantalon, soulagé du tour que prenaient les évènements.

« - Je vais vous laisser vous reposer toute les deux. Plume, nous allons avoir beaucoup de travail, tous les deux, dans les jours à venir. Je compte sur vous pour ne plus manquer de séances, d’accord ? »


Il regarda Aynira tout en disant ces derniers mots. Il comptait clairement sur elle pour encourager sa patiente sur cette voie.
avatar
Modérateur/Superviseur

Grade : Habillitation Niveau 2
Messages : 997

Informations
Poids porté:
0/0  (0/0)
Points SGZ:
0/100  (0/100)

Re: Un grain de folie

Message par Aynira Leyva le Sam 26 Nov - 16:06

Bon d'accord, elle avait exposée les choses d'une manière assez brutale. Plume devez penser que ce choix était là pour l'enfermer ou la restreindre, mais il n'en n'était rien. Elle aurait le cas de lui en parler plus calmement une fois la pression redescendue. Lui dire qu'avec désormais des gens qui comptent sur elle et qui tienne à elle, elle devait revoir sa façon de penser à sa vendetta personnelle contre les Goa'ulds qui n'était ni plus ni moins qu'une mission suicide, Plume n'ayant pas l'intention d'avoir une autre vie en dehors de ça... Mais les choses avaient changées entre temps...

Bressignac soutint la Narisienne, disant que Plume devait aller de l'avant, qu'elle n'était plus seule et qu'elle n'avait pas à le rester. Il paraissait un peu gêner par la situation et en profita pour annoncer qu'il allait partir. Il conseilla aux deux femmes de se reposer et recommanda vivement à Plume de ne plus louper ses séances avec lui, fixant Aynira du regard comme pour la convaincre de l'assister.

Elle lui répondit en hochant la tête, consolant toujours Plume dans ses bras astucieusement placés pour que l'Homme d'église ne voit pas les larmes coulant sur les joues de la jeune femme. Rien contre lui, mais Plume pourrait apprécier, du moins plus tard, que ce qu'elle prenait pour une marque de faiblesse ne soit pas exposé au grand jour.




Dossier Personnel
Qui est Aynira Leyra ?

À quoi je ressemble ?:

-1.73m
-Yeux vert intense
-Chevelure noire de jais avec une mèche mauve foncé


Il y a quoi dans mes poches ?:

-Tenue civile
-Appareil multifonction sous forme de micropuce implanté dans le bras droit


Je suis où ?
JPS

Je fais quoi ?
J'essaie de m'intégrer
avatar

Grade : Habillitation Niveau 4
Messages : 2320

Informations
Poids porté:
5/25  (5/25)
Points SGZ:
62/100  (62/100)

Re: Un grain de folie

Message par Plume le Dim 27 Nov - 13:12

Lorsque Charles prit la parole, Plume ne bougea pas. Elle l'entendait, bien sûr, mais elle n'aimait pas ce qu'il disait. Aller de l'avant, c'était ce qu'elle essayait de faire depuis des années. Il ne lui apprenait rien. Mais c'était bien plus facile à dire qu'à faire et, évidemment, il ne détailla pas la démarche à adopter. De toute façon, c'était trop tard. Sa décision était prise. Au fond, elle n'avait pas vraiment le choix.

Il lui répéta qu'elle n'était pas seule mais qu'en savait-il ? Comment pouvait-il comprendre ? Bien sûr qu'elle seule. Seule dans ses souvenirs. Seule face à ses cauchemars. Personne ne pouvait lutter pour elle mais elle n'en dit rien. Elle n'en avait ni l'envie, ni la force.

Plume sentit les bras de la narisienne bouger légèrement autour d'elle pour la serrer davantage dans ses bras. Elle ne protesta pas et fut contente d'entendre que Bressignac s'en allait. C'était fini. Du moins pour aujourd'hui. L'homme insista sur le travail énorme qu'il restait à faire, ce qui n'était pas pour plaire à la jeune femme, et lui demanda de ne plus manquer de séances. Ce fut Aynira qui répondit à sa place en hochant la tête. La décision était donc prise. Qu'il en soit ainsi.

La jeune femme ne se rendait plus compte des larmes silencieuses qui dévalaient toujours ses joues. Tout ce dont elle avait conscience était Aynira qui se déplaçait pour la poser sur le lit et le son régulier qui résonna à son oreille. Elle s'était instinctivement blottit contre la narisienne, le bras en travers de son corps et la tête reposant sur son buste. Il ne lui en fallut pas plus pour sombrer dans un long sommeil profond et reposant. Le premier depuis deux longues semaines.






_______________
Caractéristiques physiques:
- 1m63
- Physique athlétique
- Longs cheveux bruns
- Yeux sombres

Equipement:
- Tenue noire
- Communicateur Bell
- Laryngophone
- Zat
- 2 couteaux de combat

Plus mes "objets personnels" : Occulteur personnel et appareil de guérison goa'uld

________________
Journal de bord de Plume
________________

    La date/heure actuelle est Jeu 27 Avr - 16:44