Mother Russia

Stargate Zone

Bienvenue,

SGZ est un forum RPG, c'est-à-dire que vous incarnez un personnage avec une vie, un passé, des émotions, des envies, des manies, etc ...
Vous le faites vivre, parler et tout ça par écrit.


Etape 1 : Lisez le Wiki de Stargate Zone

Etape 2 : Inscrivez-vous

Etape 3 : Présentez-vous

Etape 4 : Amusez-vous !

Avec Stargate Zone bienvenue aux portes de l'imaginaire !

Mother Russia

Partagez
avatar
Modérateur/Superviseur

Messages : 1231

Mother Russia

Message par Superviseur JPS le Sam 28 Mai - 9:56

Elijah O'bryan, William Cotridge et Aynira Leyva apparurent dans un flash lumineux. Ils se trouvaient au rez-de-chaussé d'un un bâtiment abandonné. En sortant, il pourraient trouver le commisariat en face. En se présentant au commissariat, un homme viendrait les accueillir, il s'agirait de Anton Belov.
avatar
Modérateur/Superviseur

Grade : Habillitation Niveau 2
Messages : 1148

Informations
Poids porté:
0/0  (0/0)
Points SGZ:
0/100  (0/100)

Re: Mother Russia

Message par Aynira Leyva le Sam 28 Mai - 16:50

Après être sortit de ses quartiers en tenue plus adaptées à une mission discrète en Russie, Aynira alla à l'Armurerie où elle prit une arme de poing, un Sig-Sauer P226, ne pouvant amener sa propre arme par souci de discrétion, il faut dire qu'une arme énergétique ne passerait pas vraiment inaperçue sur Terre.

Elle prit également un gilet pare-balle renforcé au trinium. Discret et qui aurait l'avantage de tenir chaud dans l'hiver russe. Elle rejoignit ensuite la salle de la porte... sans porte où Gary donna les dernières précisions : Ils seront protégés des questions trop dérangeantes par le secret d'état russe en bon et due forme. Leur contact et traducteur serait un homme du nom de Anton Bevlov qui accompagnera l'équipe partout. Condition pour que la Russie accepte une intervention du SDT sur son territoire.

Les dernières questions posées, la Narisienne prit la parole :


"Derniers petits rappels. On est sensés être discret donc on ne se la joue pas Rambo ou James Bond. On les caresse dans le sens du poil et pour éviter l'incident diplomatique. Je ne sais pas pour vous, mais moi j'ai pas envie de finir dans une prison russe ou que le SDT se mette un de ses membres fondateurs sur le dos par notre faute."

Puis, le groupe fut téléporté dans le rez de chaussée d'un bâtiment abandonnée non loin du commissariat :

"Bienvenue en Russie. Je propose qu'on aille directement au commissariat voir ce Anton. Plus vite finit plus vite rentrée. Oh et... Attention sur les routes, les russes sont entre autres considérés comme les pires chauffards de la planète.




Dossier Personnel
Qui est Aynira Leyra ?

À quoi je ressemble ?:

-1.73m
-Yeux vert intense
-Chevelure noire de jais avec une mèche mauve foncé


Il y a quoi dans mes poches ?:

-Tenue civile
-Appareil multifonction sous forme de micropuce implanté dans le bras droit


Je suis où ?
JPS

Je fais quoi ?
J'essaie de m'intégrer
avatar

Grade : Caporal
Messages : 32

Re: Mother Russia

Message par William Cotridge le Lun 30 Mai - 9:25

Cotridge s’intéressa aux questions du marin américain qui furent pour le moins pertinentes dans son domaine. Le vieil homme n’avait guère l’intention de se frotter au danger, il n’en avait plus vraiment la forme. Enchaîner les interrogatoires pour remonter les pistes qui s’offriraient à lui serait plus que suffisant pour qu’il s’occupe en bas. Le britannique sourit au court échange de dernier instant et ayant noté les informations qui l’intéressait quitta la pièce pour faire son sac. Il pénétra dans ses quartiers et se contenta de prendre sa valise. Il l’ouvrit, sortit un pull adapté à la météo soviétique et repartit avec son bagage. En quittant la pièce il enfila son imperméable et conserva son chapeau plaqué contre sa poitrine.
William se rendit ensuite à l’intendance. Il observa d’un œil circonspect les armes alignées sur leurs râteliers. Cotridge haussa les épaules et alla voir le magasinier pour lui commander un crayon, un bloc note, une petite trousse médicale, une sélection d’outils mécanique sur lesquels il insista avec la plus grande attention, ainsi qu’un appareil photo dont il demanda la notice en constatant qu’il était numérique et une caméra. Il en disposa la majeure partie dans sa valise et demanda une sacoche pour y mettre la trousse de soin et les outils. Il prit sa valise dans une main et sa sacoche dans l’autre avant de reprendre sa route vers la salle de la Porte.

Arrivé à destination il constata que le reste de l’équipe était déjà arrivé. William posa ses deux bagages au sol et sortit son portefeuille en fouillant dans les différentes cartes qui s’y trouvaient. Il écoutait d’une oreille distraite les recommandations d’Aynira. Il finit par trouver ce qu’il cherchait et exhiba une petite carte d’accès :


" Ha ! Ma carte de consultant pour le tribunal de La Haye. Qui sait si cela peut nous être utile pour notre couverture. " Il se tourna vers Aynira. " Ne vous inquiétez pas très chère, je n’ai nul dessein d’action hostile en Russie. Et votre analyse concernant l’attitude à adopter me convient. Le pays n’a jamais fait autant de démonstrations de force que ces dernières années. Il semblerait que le pays soit finalement sorti de la torpeur du bloc Soviétique. Prétendre que nous avons besoin d’eux ne pourra que gonfler leur égo et les amener à faire les menues tâches pour nous. "

La téléportation suivit rapidement et le trio se retrouva dans un immeuble abandonné. L’endroit sentait l’humidité et le bois pourri. La première impression serait des plus charmantes. Une nouvelle fois Aynira émit des recommandations qui firent sourire l’anglais :
" J’ai pu avoir un aperçu de la conduite russe au Kossovo. Un de leurs opérateurs qui conduisaient leurs consultants sur place. Qui aurait pu croire qu’une jeep puisse prendre des virages aussi serrés sans se retourner ? Le véhicule tenait plus souvent du deux roues que de l’automobile. Leur conducteur devait également penser qu’en temps de guerre les sens de circulation ne s’appliquaient plus… " Il émit un petit gloussement en secouant la tête avant de reprendre son sérieux. " Je vous suis mademoiselle Leyva. Votre russe est d’une rare qualité. Je crois comprendre que vous n’êtes pas de ce monde. Vous avez piqué ma curiosité, et je reconnais qu’en apprendre plus sur vos origines et votre culture me fascinerait. "




Qui est William Cotridge ?
_________________
Caractéristiques physiques:
William est un homme à l'âge avancé. Sa silhouette est fine et semble fragile. L'homme portera un regard dérangeant au premier contact observant les moindre détails sur le comportement de ses interlocuteurs

________________
Dernière position connue : Salle de réunion
Situation : En briefing
avatar

Grade : Caporal
Messages : 35

Informations
Poids porté:
4/35  (4/35)
Points SGZ:
70/100  (70/100)

Re: Mother Russia

Message par Elijah O'Bryan le Lun 30 Mai - 20:19

Suivant les indications qu'on lui a transmis, Elijah rejoint l'armurerie avec son sac sur l'épaule pour terminer de s'équiper. La mission se déroulant sur un sol souverain étranger, un équipement lourd est à proscrire pour ne pas effrayer et attirer l'attention. L'ex-Navy Seal opte donc pour une simple arme de poing, le USP de chez Heckler & Koch auquel il ajoute une lampe tactique fixée sur le rail sous le canon, le portant à la ceinture grâce à un holster, et en prenant avec lui un silencieux prêt à être équipé. Puis comme tout bon commando qui se respecte, il s'équipe d'un couteau de combat avant de compléter son arsenal avec les accessoires de base : Une radio avec oreillette, une lampe torche, des lunette de soleil, une casquette et enfin un appareil photo qui pourrait s'avérer utile au cours de leur enquête. Son regard finit s'arrêter sur le râtelier comprenant des gilets pare-balle, hésitant de prime abord en se disant que face à des armes aliens cela risque de ne servir à rien, il se ravise malgré tout et enfile l'un d'entre eux par dessus son t-shirt.

Fin prêt, Elijah se rhabille entièrement puis rejoint la salle de la porte en demandant une nouvelle fois son chemin pour éviter de se perdre dans la station. Une fois sur place, il constate qu'il est le premier et termine de prendre connaissance des dernières informations utiles, comme par exemple le nom de leur contact sur place. Puis à la prise de parole d'Aynira, le Caporal ne pipe mot, ne voyant rien à ajouter puisque le rappel n'avait pas grand intérêt vu son évidence. À la place, il vérifie une énième fois son arme qu'il range dans son étui avant que le faisceau de lumière ne les téléporte sur Terre. Apparaissant à l'intérieur d'un bâtiment désert et désaffecté, l'ex-Navy Seal commence par checker rapidement du regard ce qui les entoure sans y trouver quoique ce soit. N'ayant une nouvelle fois rien à rajouter aux dires d'Aynira il suit le mouvement sans broncher, restant silencieux tandis que William fait la causette à la jeune femme, visiblement curieux. Elijah arque un sourcil en détaillant alors furtivement la demoiselle des pieds à la tête lorsqu'il apprend qu'elle aussi n'est pas originaire dans la Terre. À croire que les terriens sont rares parmi les membres du James Parker Spaceport.




Qui est Elijah O'Bryan ?
_________________
Caractéristiques physiques:
Elijah est un homme faisant 6' (environ 1m80) avec les cheveux bruns foncés et les yeux verts. Il est extrêmement athlétique, physiquement apte et agile. Porte deux tatouages, un premier, hawaïen sur la zone biceps/épaule/omoplate/pectoral gauche, et un second, l'emblème des Navy Seal sur la zone entre le bras et l'épaule.

________________
Dernière position connue : James Parker Spaceport
Situation : Vient de d'embarquer à bord
avatar
Modérateur/Superviseur

Messages : 1231

Re: Mother Russia

Message par Superviseur JPS le Sam 4 Juin - 9:16

Lorsque l'équipe rejoint le commissariat, l'homme à l'accueil passa un coup de fil rapide. Deux minutes après, un homme, la quarantaine vînt les accueillir.
Il serra la main à tous et s'adressa à eu avec un anglais parfait. Seul quelques résidus d'accents trahissait sa nationalité russe. Il était grand, plutôt bien bâti, les cheveux gris. Son visage carré était recouvert d'une barbe entretenu. Son arcade sourcilière développée surplombait son regard perçant mais avenant.


" Bonjour je suis le commandant Anton Belov. Je crois qu'on va travailler ensemble sur cette affaire. "
Dit-il avec un sourire en coin.
Les présentations furent faites rapidement et Belov mémorisa les noms de ses nouveaux coéquipiers.

" La mère du gamin est dans nos locaux, nous vous attendions pour l'interroger. Moi je m'apprêtais à aller jeter un oeil en ville. On nous a signalé un incident ce matin, peut-être un kidnapping devant un café. Avec un peu de chance il s'agit de notre affaire."

Belov parlait vite en enfilant sa veste. Il ne voulait pas trainer sur cette affaire. Chaque seconde comptait pour le gosse.

" Alors, comment on fait ? Vous venez avec moi ? Ou restez interroger la mère ? "
avatar

Grade : Caporal
Messages : 32

Re: Mother Russia

Message par William Cotridge le Lun 6 Juin - 11:35

Cotridge suivit sa nouvelle superviseuse jusqu’au poste de police de l’autre côté de la rue. Le petit poste ne payait pas de mine. Il n’était pas très bien entretenu mais était loin de s’effondrer également. Les financements devaient se faire rares pour les rénovations. Aynira établit la communication en s’exprimant dans un russe d’une surprenante qualité. Il s’écoula quelques minutes et l’officier de police à l’accueil revint accompagné de son commandant. La tenue de celui-ci était typique d’un ancien pays communiste. Son uniforme était richement décoré et quelques rubans trônaient sur sa poitrine. L’homme dans la quarantaine salua le trio en anglais. Il maîtrisait parfaitement la langue. Cotridge en déduisit que le commandant devait être issu d’une famille fortunée, ou qu’il avait fait des études à l’étranger, ou bien qu’il ne travaillait pas pour la première fois avec des services étrangers.

Plusieurs options furent présentées à l’équipe. William haussa les sourcils et se tourna vers Aynira :


« Madame, puis-je suggérer qu’avec l’aide d’un interprète je me charge de l’interrogatoire de la mère de ce pauvre garçon ? Elle doit avoir des informations précieuses à nous fournir, sur les lieux et les personnes que le jeune homme fréquentait, s’il a mentionné un nouvel endroit ou de nouvelles rencontres ? Etablir le profil de notre adolescent nous donnerait des pièces supplémentaires pour reconstituer le puzzle. Dans le même temps monsieur O’Bryan et vous pourriez enquêter directement sur le terrain ? »

Le vieil homme attendit la réponse de la narisienne tout en guettant la réaction du commandant de police.




Qui est William Cotridge ?
_________________
Caractéristiques physiques:
William est un homme à l'âge avancé. Sa silhouette est fine et semble fragile. L'homme portera un regard dérangeant au premier contact observant les moindre détails sur le comportement de ses interlocuteurs

________________
Dernière position connue : Salle de réunion
Situation : En briefing
avatar
Modérateur/Superviseur

Grade : Habillitation Niveau 2
Messages : 1148

Informations
Poids porté:
0/0  (0/0)
Points SGZ:
0/100  (0/100)

Re: Mother Russia

Message par Aynira Leyva le Ven 10 Juin - 22:19

Tout le monde était bien là et avait compris les directives plutôt légères de la Narisienne. l'espion britannique ajouta une anecdote sur la conduite russe avant d'avouer qu'il était très intéresser d'en savoir plus sur la culture narisienne, ce à quoi Aynira répondit par un sourire amical, mais elle ne put répondre en raison de la présence de l'agent russe qui se présenta dans un anglais parfait malgré quelques petites pointes d'accent russe :

"Aynira Leyva. Voici William Cotdridge et Elijah O'Brien"

Dit elle d'un ton poli avant que le groupe n'entra directement dans le vif du sujet. Anton indiqua que la mère du jeune qui avait disparu était actuellement dans le commissariat en train de se faire interroger. D'un autre côté il informa d'un second kidnapping arrivé quelques heures plus tôt devant un café local. Il proposa ensuite la suite des évènement. Le groupe devait il se scinder ou mener une partie de l'affaire bien précise ?

Le Britannique proposa de scinder l'équipe. Lui et un traducteur pourrait se charger de l'interrogatoire tandis que les autres partirait avec le Russe enquêter sur le kidnapping :

"C'est une bonne idée, mais je doute qu'Anton approuve de vous laissez cavaler seul et je doute aussi qu'il y ait un autre traducteur disponible pour nous sur l'heure ou que la mère accepte de parler à un "étranger"."

Elle regarda le paysage du quartier un peu délabré de la ville industrielle avant de répondre :

"On peut aller rapidement parler à la mère avant d'aller sur la place du café. On se contente uniquement de lui demander de nous parler des fréquentations de son fils. Je doute qu'il soit tombé sur la raison de notre présence ici par pur hasard en pleine ville. Qu'en dites vous ?"




Dossier Personnel
Qui est Aynira Leyra ?

À quoi je ressemble ?:

-1.73m
-Yeux vert intense
-Chevelure noire de jais avec une mèche mauve foncé


Il y a quoi dans mes poches ?:

-Tenue civile
-Appareil multifonction sous forme de micropuce implanté dans le bras droit


Je suis où ?
JPS

Je fais quoi ?
J'essaie de m'intégrer
avatar
Modérateur/Superviseur

Messages : 1231

Re: Mother Russia

Message par Superviseur JPS le Dim 19 Juin - 8:35

Belov fronça les sourcils lorsque Aynira se mit à parler de lui devant lui et en utilisant son prénom. Il serra les dents et attendit qu'elle ai terminé avant d'enchainer.

" Madame, appuya t-il pour lui faire comprendre son manque de politesse, nous n'avons pas de temps à perdre. Nous allons procédé comme Monsieur Cotridge vous l'a habilement suggéré."
Belov se retourna vers le centre du commissariat et fit signe de la main à un de ses jeunes collègues. Ce dernier arriva en courant. Belov se tourna ensuite vers Cotridge.

" Monsieur, vous pouvez suivre le sergent Azarov, il va vous emmener en salle d'interrogatoire et pourra vous faire la traduction. " ajouta t-il en regardant fixement Aynira.

Il n'avait pas aimé ses manières. Que pensait-elle ? Qu'ils n'étaient pas assez éduqué pour parler anglais ? Qu'ils avaient désespérément besoin de leur aide ? Non. Elle avait été imposée et Belov n'avait pas eu le choix. Il était prêt à coopérer dans la bonne ambiance mais il fallait qu'ils respectent un peu plus son travail ici.



Suite pour William Cotridge: http://sgz-rpg.forumactif.org/t2225-commisariat#36367
Suite pour Elijah et Aynira: http://sgz-rpg.forumactif.org/t2226-dans-une-rue-d-orel#36368

    La date/heure actuelle est Mar 24 Oct - 2:22