Quartier n°10: Noa Pakeha

Stargate Zone

Bienvenue,

SGZ est un forum RPG, c'est-à-dire que vous incarnez un personnage avec une vie, un passé, des émotions, des envies, des manies, etc ...
Vous le faites vivre, parler et tout ça par écrit.


Etape 1 : Lisez le Wiki de Stargate Zone

Etape 2 : Inscrivez-vous

Etape 3 : Présentez-vous

Etape 4 : Amusez-vous !

Avec Stargate Zone bienvenue aux portes de l'imaginaire !

Quartier n°10: Noa Pakeha

Partagez
avatar
Mister Stargate Zone 2016

Grade : Sous-directeur d'études

Info joueur
Double-compte ?: Non
Compte principal:
Points SGZ:
30/100  (30/100)

Quartier n°10: Noa Pakeha

Message par Noa Pakeha le Dim 15 Nov - 22:53

[Bureau de Wallas / Un peu de Bricolage ] --> [ Quartiers de Noa Pakeha ]


Voilà bien deux heures que Noa, en tailleur sur son lit, découpait, pliait, scotchait, coloriait et assemblait ses petits bouts de guirlande entre eux. Il était assez fier du résultat. Il n'était pas bon en travaux manuel. Il préférait largement bidouiller sur son ordinateur, mais là bizarrement, il y prenait un certain plaisir. Il s'arrêta une seconde pour changer la musique sur son téléphone lorsque celui-ci arriva sur le premier album des Doors. Bizarrement, il avait envie de quelque chose de plus..... nul dansant ? Était-ce le mot ? Il chercha un long moment dans sa playlist, et fini par dégotter le son qui résumait parfaitement son humeur du moment.


Il se demanda quelques instants comment il avait cette chanson sur son téléphone, avant de se rappeler que c'était Emy qui adorait ce chanteur plusieurs années auparavant. Noa continua son bricolage en écoutant en boucle le jeune Justin. Au bout de la troisième fois, il connaissait déjà les paroles par cœur et il se mit à chanter en cœur. Lorsqu'il eut terminé sa guirlande, Noa se leva et exécuta quelques pas de danse. C'était fou comme cette chanson était belle ! Le jeune homme tournoya sur lui-même après quelques mouvements de break danse. L'espace dans sa chambre était très petit et il se cogna violemment le coude comme le mur.
La douleur se répandit dans son corps comme un foudroiement en quelques secondes. Dans ce laps de temps, Noa se demanda :

* Mais qu'est ce que je fous ?*
Il attrapa son téléphone et éteignit la musique. Il découvrit alors l'heure qu'il était. 3:00 !
Noa grimaça en se frottant le coude. Il se déshabilla et se glissa sous les draps. Il s'endormit immédiatement.

_____________

Ce fut un appel résonnant dans toute la station qui le tira de son profond sommeil.
Il mit dix minutes à rassembler ses esprits.
JPS
Orbite terrestre
Porte des étoiles
Juxini
Il était question d'un tour de magie. C'était important. Noa ricana presque : un tour de magie, important ?
Pourtant il se leva et se dirigea vers la salle de bain. La pièce d'eau était plus spacieuse que sa chambre, il pouvait tendre les bras sans toucher quelque chose. Quel luxe ! Après une bonne douche bouillante, il s'habilla en vitesse avec les seuls rechanges qu'il avait emmené dans son sac. Un tee-shirt noir avec, imprimé « Hack 127.0.0.1 » en blanc, et un jean noir.
Il attrapa sa veste en cuir et l'enfila, tout en se disant que c'était stupide de porter une veste dans un vaisseau. Au moment de partir, il attrapa la guirlande qu'il avait mis tant de temps à fabriquer la veille. Il la trouva horrible et la jeta dans la poubelle avant de claquer la porte.


[ Quartiers de Noa Pakeha ] --> [ Salle de la porte des étoiles ]
avatar
Modérateur/Superviseur

Re: Quartier n°10: Noa Pakeha

Message par Superviseur JPS le Mer 11 Avr - 15:21

Quelle douce sensation que celle d'être à la lisière de la conscience quand on passe une bonne nuit. Ce point d'équilibre qui n'est pas assez prononcé pour l'on soit éveillé, mais assez pour que notre esprit sache que l'on se sente bien. C'était le cas pour Noa. Pour une raison inconnu, il se sentait léger, bien plus léger physiquement qu'à l'habitude. Il bougea et quelque chose dans son esprit l'avertit que ses draps et son matelas étaient plus doux que d'habitude. C'était étrange, très étrange.

Dans sa chambre tout ou presque était à sa place. Un costume d'homme était suspendu à un cintre. Beaucoup d'affaires féminines occupait l'espace. Sur de nombreuses photos décorant l'intérieur représentait une jeune femme brune qu'il ne souvenait pas avoir rencontré. Etait-il vraiment dans sa chambre ? Sur les photos la femme était souvent en uniforme, un drapeau néo-zélandais décorait son épaule sur celles-ci.

Un bruit d'eau cascadant en continu lui fit prendre conscience qu'il y avait quelqu'un sous la douche dans le petit espace attenant la chambre.

Cette accumulation d'étrangetés firent ouvrir pleinement les yeux à Noa.
avatar
Mister Stargate Zone 2016

Grade : Sous-directeur d'études

Info joueur
Double-compte ?: Non
Compte principal:
Points SGZ:
30/100  (30/100)

Re: Quartier n°10: Noa Pakeha

Message par Noa Pakeha le Sam 14 Avr - 12:02

Noa avait l'étrange impression de flotter. Tout autour de lui semblait plus doux, plus cotonneux. D'ailleurs, était-ce une impression ou son corps semblait plus léger ? Comme si la pesanteur n'avait plus autant d'effet sur lui. Était-ce du à cet état terriblement agréable coincé entre l'éveil et le sommeil ? Allait-il retomber lourdement lorsqu'il ouvrirait les yeux ?
Et qu'était-ce ce doux murmure à ses oreilles ? Le son d'une cascade ? Oui c'était bien cela, de l'eau qui ruisselle.
Ses yeux papillonnèrent et commencèrent à s'ouvrir. Tout d'abord aveuglé par la lumière, il les referma par réflexe. Non finalement c'était mieux de les garder fermer, de rester dans ce cocon moelleux d'inconscience. Pourtant ses neurones recommencèrent à se connecter petit à petit. L'eau qui coulait, ce n'était pas une cascade, c'était la douche. Quelqu'un était sous la douche ? Sarah !
Cette idée d'avoir la jolie blonde nue dans sa douche l'aida à trouver le courage d'ouvrir de nouveau les yeux. Cependant, il était encore bien trop dans le gaz pour se lever, il se contenta d'imaginer l'eau ruisselant sur le corps de Sarah tout en balayant sa chambre du regard, un sourire béat au visage.

Son regard s'arrêta sur un costume pendu sur un cintre. Etrange, il ne se souvenait pas de cette veste. Était-ce un cadeau de sa compagne ? L'idée lui plu et il tourna la tête en direction de la salle de bain. Ses yeux se posèrent alors sur la table de chevet et son attention fut attirée par un cadre photo. Sur le cliché, on pouvait voir une femme brune dans un uniforme du SDT. Le drapeau de la nouvelle-zélande était brodé sur l'épaule. Noa fronça les sourcils. Il n'avait jamais rencontré cette femme, il en était certain, alors pourquoi avait-il sa photo sur sa table de chevet ?
Tout à coup, la terreur le paralysa. Des sueurs froides se mirent à couler dans son dos et son cœur sembla s'arrêter de battre un instant.

Le cadre qui n'était pas à lui, cette sensation inconnue sur le matelas, les bruits sous la douche,.... non, .. ce n'était pas possible ? Avait-il ... ? Avait-il passé la nuit avec un autre femme ?
Noa resta paralysé dans le lit, complètement tétanisé par cette idée. Comment avait-il pu faire ça à Sarah ? Encore ?!!!
Ce n'était pas possible, il était sûr ne pas en être capable ! Il l'aimait pourtant tellement ... Et puis... Oh non ! c'était la Saint-Valentin ! Quelle horreur ! Jamais elle ne lui pardonnerait ! C'était fini.
L'angoisse lui rongeait l'estomac tandis que son cœur s'était mit à battre la chamade à gros coup de tambours dans sa poitrine. Il ressentit alors l'urgence de déguerpir d'ici. Il n'y avait pas une seconde à perdre.
D'un mouvement ample, il repoussa la couette qui le couvrait jusque là et se redressa.

C'est alors qu'il poussa un cri d'horreur étonnamment aigu. En baissant les yeux sur son corps, il ne le reconnu tout simplement pas.
Une énorme paire de seins avait poussé sur sa poitrine et sa taille semblait s'être affinée.
Terrifié par cette vision incompréhensible, il se leva d'un bond tout en hurlant. Mais, arrivé sur ses deux pieds, il comprit bien vite que son poids n'était plus exactement le même non plus. Il fut totalement déséquilibré, se prit les pieds dans ses propres jambes et s'écroula au sol. Sa chute eut pour effet de finir de réveiller ses neurones paresseux et l'angoisse le gagna de nouveau lorsqu'il comprit qu'il y avait quelque chose qui clochait. Le jeune homme se releva en prenant appui sur ses mains qu'il ne reconnu pas. Lorsqu'il se redressa, ses yeux accrochèrent ceux d'une jeune femme debout devant lui et il sursauta. C'était la fille de la photo et celle-ci sembla sursauter en même temps que lui pendant que ses yeux reflétait une pure incompréhension et une lueur de terreur. Noa se ressaisit alors, il n'avait pas voulu lui faire peur.

" Désolé " lacha t-il par réflexe à l'attention de la jeune femme, d'une voix qui sonna étrangère à ses oreilles.

De nouveau il eut la sensation que son sang se glaça et que son corps se pétrifia lorsque la femme lâcha le même "Désolé" exactement en même temps que lui.
Avec horreur il prit conscience qu'il était devant un miroir et que celui-ci lui rendait son propre reflet.
Un cri lui échappa de nouveau. Un cri aigu de femme, car tel il était à présent; une femme.



Qui est Noa Pakeha ?
_________________
Caractéristiques physiques:
1m95, 82 kilos, musclé et tatoué sur la totalité des bras et une bonne partie du torse et des jambes. Regard doux.
________________

Dernière position connue : En salle de réunion
Situation : Attend le briefing de Jp-1
avatar
Modérateur/Superviseur

Re: Quartier n°10: Noa Pakeha

Message par Superviseur JPS le Mar 24 Avr - 15:26

Le cri féminin qui avait percé la petite cabine n'avait pas pu être manqué. Il était même probable que les voisins immédiats de l'occupant de la cabine ait pu entendre celui-ci. Le son ne laissa pas insensible l'occupant ou l'occupante de la douche. Il y eu un bruit brusque, suivit du son d'un rideau brutalement tiré.
Un juron fut poussé, bien qu'étouffé il laissait peu de place au doute. Un homme se trouvait bien dans la salle de bain à côté. La répétition des cris ne fit qu'accentuer la précipitation des mouvements que l'on pouvait entendre. La porte de la salle de bain s'ouvrit subitement en grand laissant apparaître un homme. Du haut de son mètre quatre-vingt l'individu encore dégoulinant et drapé d'une simple serviette autour de la taille adressa un regard concerné tant à Noa qu'à l'environnement de la cabine. Ses yeux clairs scannèrent l'environnement de la cabine à la recherche d'un danger quelconque. Sa mâchoire était contracté par la tension.
Il s'écoula quelques secondes avant qu'il ne se détende et pousse un soupir de soulagement. Il passa une main dans ses cheveux, repoussant ses mèches blondes et encore humides en arrière. De ce que pouvait voir Noa l'homme était plutôt bien fait et ne l'aurait pas laissé indifférent dans d'autres circonstances. L'homme fixa un moment Noa en clignant des yeux avant que ceux-ci ne roulent.


" Grand Dieu Naomi tu m'as fait peur. Qu'est-ce qui te prend d'hurler comme ça ? " Lança-t-il en ne se gênant pas pour utiliser sa serviette afin de se sécher avec une absence totale de pudeur. Il s'avança vers Noa et décrocha le costume qu'il rejeta sur le lit tout en se frottant vigoureusement la tête avec sa serviette.

" Quelle heure est-il ? " Il n'attendit pas de réponse et se saisit d'une montre luxueuse afin d'en déchiffrer le cadrant.
" Ha ! Je vois, tu as compris à quel point tu es en retard ? Je t'avais dit que nous aurions dû être plus raisonnables hier soir. " Ajouta l'homme en échos direct avec la première partagée entre Noa et Sarah.

Il commença alors à s'habiller enfilant le costume fait sur mesure.


" Bien, tu te souviens que nous devons dîner avec maman ce soir ? Naomi ? Tu m'écoutes Naomi ? Bien. Nous avons une table au Penrose Room. Je passerais prendre Emile chez toi et nous dînerons à 20h. S'il te plaît évite l'uniforme. Maman ne s'est jamais remise de la mort de papa et la vue des uniformes ne fait que le lui rappeler. Une robe et un gilet feront l'affaire. Tu en as ? Ho et puis laisse. "
L'homme extirpa une liasse de billet de son portefeuille qu'il posa sur le bureau.
" Fais-toi dont plaisir. "

Il terminait juste de s'habiller et se retourna vers Noa à qui il adressa un sourire impeccable.
" Naomi Pakeha...tu me rends dingue. " Il déposa un baiser avant de se diriger vers la sortie.

" 20h ! Ne soit pas en retard ! "




Le silence retomba dans la cabine. Sur les billet reposait une carte de visite, l'inscription était la suivante :
Saul Lawrence, Avocat d'Affaires Internationales

Si la disposition de la cabine ressemblait en presque tous les points à celle que Noa connaissait sur toutes ses photos apparaissait la même jeune femme qu'il pouvait observer dans le miroir. Tous les dessins et cadeaux faits par Emy étaient désormais signés Emile. Le contenu du casier de Noa était cependant composé d'affaires qui auraient très bien pu appartenir à Sarah. Plusieurs uniformes et décorations s'y trouvaient, toutes marquées au nom de Naomi Pakeha. Ses insignes indiquaient l'appartenance à un vaisseau nommé le Phénix.
Au fond du casier traînait un boîte que Noa avait vu une seule fois après l'amnésie temporaire de Sarah. Elle comportait un vieux pistolet, mais cette fois il était lié aux armoiries néo-zélandaises.

Le communicateur Bell de Noa vibra un bref message apaprut :


" Naomi où es-tu ? On t'attend pour le briefing de ce matin ! "
Il était signé du nom de Max McLoyd.
avatar
Mister Stargate Zone 2016

Grade : Sous-directeur d'études

Info joueur
Double-compte ?: Non
Compte principal:
Points SGZ:
30/100  (30/100)

Re: Quartier n°10: Noa Pakeha

Message par Noa Pakeha le Sam 28 Avr - 13:45

Alors que Noa se dévisagea dans la glace, pétrifié d'horreur, une homme déboula de la salle de bain avec une seule serviette autour de la taille. Noa eu un mouvement de recul en apercevant le type. L'homme balaya la pièce du regard sur ses gardes avant de se détendre au bout de quelques secondes. Il s'adressa alors à Noa, comme si de rien n'était et le nomma Naomi. Le type fit tomber sa serviette, révélant sa nudité et Noa écarquilla les yeux devant son absence totale de pudeur. Il ne pu s'empêcher de détourner le regard pendant que le type continuait à alimenter la conversation tout en s'habillant.
" Je t'avais dit que nous aurions dû être plus raisonnables hier soir " lâcha alors le type.

Au delà de ce qu'elle révélait, cette phrase sembla à Noa étrangement familière. Pour la première fois, Noa réussit à se calmer et à prêter un peu plus attention à l'homme en face de lui. Il était blond, grand et tout en muscles. Outre le fait qu'il était particulièrement séduisant, il dégageait une force et une assurance qui étaient extrèmement attirantes. Mais Noa percevait également autre chose. Dans ses gestes et dans ses mouvements, il avait l'impression de reconnaître quelque chose de familier, sans qu'il ai pu dire quoi. Pourtant il était bel et bien certain de n'avoir jamais rencontré cet homme. Il s'en serait souvenu !

Le type, quel que fut son nom, tira Noa de ses pensées en l'appelant plusieurs fois de suite.
Naomi. Naomi, c'est ainsi qu'il l'appelait sans cesse.
Il était alors question d'un dîner avec sa mère, d'un certain Emile à aller chercher et d'un uniforme à éviter. Sans que Noa ai pu vraiment faire le lien entre toutes ces informations, l'homme posa un billet sur le bureau avant de se retourner vers Noa. Il venait de finir de s'habiller d'un costume impeccable taillé sur mesure qui mettait parfaitement en valeur sa silhouette fine et musclée.
L'homme s'avança d'un pas et se fendit d'un sourire qui scotcha littéralement Noa sur place. Sans qu'il ai eu le temps de faire le moindre geste, l'homme l'avait attrapé par la taille avant de l'embrasser farouchement en le plaquant contre lui.

Puis le baiser se rompit et l'homme partit aussi vite qu'il était apparu, jetant une dernière recommandation avant de claquer la porte.
Noa resta seul, debout au milieu de la pièce, complètement confus et les joues légèrement rosées.
Il lui fallu de longues secondes avant de se reprendre. Il papillonna des yeux et passa une main sur le visage. Ce qu'il sentit lui rappela que ce corps n'était pas le sien. Que se passait-il, bon sang ?

Noa baissa les yeux sur le bureau à ses côtés et sur le billet que le type venait de poser. Quelque chose attira alors son attention: un nom sur une carte de visite, sous le billet. Noa attrapa la carte et la lue:
Saul Lawrence, Avocat d'Affaires Internationales

Lawrence ? Était-ce possible qu'il soit de la famille de Sarah ? La jeune femme n'avait pas de frère, mais peut-être un cousin éloigné ? Et qu'est ce qu'il fichait sur le JPS ? Merde ! Et comment allait-elle réagir lorsque Sarah apprendrait qu'il avait couché avec son cousin (et qu'il n'en avait aucun souvenir) ? ... et qu'il avait changé de sexe ?!!! Merde !

Noa tourna les talons et se rapprocha encore une fois du miroir. Le reflet était toujours le même; le visage inconnu d'une femme. Qu'est ce qu'il se passait ? A droite du miroir, il y avait pourtant le même dessin adorable que Emy lui avait fait deux ans auparavant. C'est alors qu'il se rendit compte que le dessin n'était pas signé "Emy" mais "Emile". Noa écarquilla les yeux et se mit à inspecter de plus près la chambre. Tout était parfaitement similaire à ses quartiers à lui, à la différence que tous les dessins d'Emy étaient signés par un petit garçon et que tous les cadres photo représentaient cette femme qu'il était devenu. Il se mit alors à ouvrir les placards et trouva des uniformes qui auraient pu appartenir à Sarah mais où le drapeau néo-zélandais et le nom "Naomi Pakeha" étaient brodés. Il vit également l'écusson "Phénix" sur l'épaule gauche, à la place où aurait du se trouver "JP1".
Au fond d'un tiroir il posa la main sur un petit coffret. Il l'ouvrit et l'objet qu'il y trouva, il le reconnu aussitôt. C'était le pistolet familial des Lawrence que Sarah gardait précieusement avec elle depuis des années à la différence près qu'il y avait les armoiries néo-zélandaises gravées dessus, et non américaines.

Noa se laissa tomber sur le lit, le pistolet encore en main. Tout ceci était vraiment incompréhensible. Il y avait beaucoup trop de similitudes dans les différences; cette ressemblance entre la vie de Sarah et la vie de cette Naomi, la proximité de noms Emy/Emile, Naomi/Noa, et puis ce Saul Lawrence qui l'attirait indéniablement et qui lui rappelait Sarah. Il connaissait la théorie des univers parallèles, et même s'il n'avait jamais expérimenté lui-même la chose, c'était fait courant au sein du SDT. Mais ceci n'avait rien d'un univers parallèle; pourquoi aurait-il changé de sexe ? C'était absurde. S'il avait voyagé d'un univers à l'autre, il se serait réveillé dans son propre corps mais dans un autre. Est-ce que son esprit seul pouvait voyager dans un autre univers ? Mais dans ce cas, l'esprit que cette Naomi était-il allé se logé dans son corps à lui ? Ou bien vivait-il une expérience dans la matrice Narisienne, cette plateforme de jeu hogh-tech ? Ou alors.. était-il en train de perdre la tête, tout simplement ? Encore une fois ?

C'est alors que son commutateur Bell se mit à vibrer sur sa table basse. Noa lut le message et fronça les sourcils lorsqu'il vit le nom de l'expéditeur. Max McLoyd. Un nom qu'il connaissait sans avoir rencontré la personne. Il savait qu'elle et Sarah avait été très proches lors de leurs débuts ici. Et puis Max était parti et Sarah avait beaucoup souffert de son départ. C'était un peu avant que Noa rencontre Sarah. Il n'avait jamais vraiment su pourquoi Max avait quitté le programme.
Le fait qu'elle soit là et qu'elle le tutoie en lui envoyant un message rajoutait à l'étrange de la situation.
Qu'est ce qui l'attendait au delà de la porte de cette chambre ? Est-ce que tout le JPS avait changé ? Est-ce que quelqu'un pourrait l'aider à comprendre ce qu'il se passait ?

Bien décidé à en savoir plus, Noa se leva et s'approcha de l'armoire. Il en sortit un pantalon et un teeshirt. Ses mains effleurèrent un soutien-gorge et il baissa la tête sur sa propre poitrine. Finalement après quelques minutes infructueuses, il perdit patience et abandonna l'idée. Il enfila simplement le tee-shirt et le pantalon d'uniforme. Sans trop savoir pourquoi, il glissa également le pistolet à l'arrière de son pantalon après s'être assuré qu'il était bien chargé. Il le dissimula ensuite sous son tee-shirt et se regarda une dernière fois dans le miroir. Le reflet était toujours aussi perturbant.

Noa quitta alors ses quartiers non sans beaucoup d'appréhension.







Qui est Noa Pakeha ?
_________________
Caractéristiques physiques:
1m95, 82 kilos, musclé et tatoué sur la totalité des bras et une bonne partie du torse et des jambes. Regard doux.
________________

Dernière position connue : En salle de réunion
Situation : Attend le briefing de Jp-1

Re: Quartier n°10: Noa Pakeha

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 26 Mai - 5:54