Aynira Leyva

Stargate Zone

Bienvenue,

SGZ est un forum RPG, c'est-à-dire que vous incarnez un personnage avec une vie, un passé, des émotions, des envies, des manies, etc ...
Vous le faites vivre, parler et tout ça par écrit.


Etape 1 : Lisez le Wiki de Stargate Zone

Etape 2 : Inscrivez-vous

Etape 3 : Présentez-vous

Etape 4 : Amusez-vous !

Avec Stargate Zone bienvenue aux portes de l'imaginaire !

Aynira Leyva

Partagez
avatar
Modérateur/Superviseur

Grade : Habillitation Niveau 2
Messages : 1148

Informations
Poids porté:
0/0  (0/0)
Points SGZ:
0/100  (0/100)

Aynira Leyva

Message par Aynira Leyva le Mar 15 Juil - 20:18




BASE DE DONNÉES D'AYNIRA LEYVA




ANALYSES EN COURS...

CHARGEMENT : -[||||||||||||||||||||||||]- TERMINÉ

SYNCHRONISATION DES CŒURS QUANTIQUES : TERMINÉ

CODE DE CRYPTAGE INFINITY : ACTIVÉ

IDENTIFICATION : RECONNUE

ANALYSES TERMINÉES








BIENVENUE AYNIRA LEYVA




SOMMAIRE :




Dossier Personnel
Qui est Aynira Leyra ?

À quoi je ressemble ?:

-1.73m
-Yeux vert intense
-Chevelure noire de jais avec une mèche mauve foncé


Il y a quoi dans mes poches ?:

-Tenue civile
-Appareil multifonction sous forme de micropuce implanté dans le bras droit


Je suis où ?
JPS

Je fais quoi ?
J'essaie de m'intégrer
avatar
Modérateur/Superviseur

Grade : Habillitation Niveau 2
Messages : 1148

Informations
Poids porté:
0/0  (0/0)
Points SGZ:
0/100  (0/100)

Re: Aynira Leyva

Message par Aynira Leyva le Mar 15 Juil - 21:10

Description Physique :

Bien que n'était pas une Terrienne, Aynira ressemble à une jeune Humaine mesurant 1,73m pour 60kg. Ses origines ethniques pourrait laisser penser à un métissage entre l'occidentale et l'orientale lui donnant une jolie peau halée douce et sans imperfections ainsi que de longs cheveux noirs et soyeux. Elle les coiffent souvent tout en longueur et lisse, mais les queues de cheval et autre formes ondulées, bouclées ou frisées ne sont pas bannies. Tout dépend de son humeur du moment et si elle a envie d'une folie capillaire. Par ailleurs, sa folie capillaire actuelle se résume en une mèche teinte en mauve retombant devant l’œil droit

En parlant des yeux, ce derniers sont d'un vert très intenses. On peut croire qu'elle porte des lentilles, mais c'est bel et bien sa véritable couleur. Au niveau du regard, son aspect perçant et hypnotique, le rend extrêmement communicatif et peut tout aussi bien indiquer son envie de vous fusillez sans sommation et avec des munitions explosives que de vous faire sauvagement l'amour sur place, tout dépend de la relation avec la personne en face et l'humeur de la jeune femme.

Son visage, aux traits fins et harmonieux, est encadré par un front large, astucieusement caché par sa coiffure, des pommettes fines, un nez fin et des lèvres pulpeuses. D'une apparence agréable, son visage inspire la confiance, la sérénité et la sagesse tout en exprimant qu'en dépit de son jeune âge, elle a déjà plus d'une histoire à vous raconter. Enfin... la décrire comme étant "jeune" est assez relatif. En effet en apparence, Aynira semblent ne pas avoir plus de 30 ans alors qu'en réalité, elle est âgée de 45 ans. Pour les siens, elle est encore jeune, son peuple ayant une espérance de vie moyenne plus longue que celle des Terriens.

Son corps athlétique possède une musculature fine et discrète qui met en mouvement ses courbes ne laissant que très peu de personnes indifférents, le tout, dans une démarche naturelle à la fois agile et gracieuse. On pense plutôt à une danseuse ou une mannequin en la voyant, mais pas à une ancienne commando !
Pour aller plus en détail, elle possède des bras fins, mais musclés, terminés par des mains fines aux doigts agiles. Ses jambes de rêve se terminant par des petits pieds. En remontant plus haut, on tombe sur un fessier parfaitement ferme et rebondit, achevant un dos légèrement courbé. De face, on peut voir un ventre plat avec des abdominaux faiblement visible, mais bien présent. Au dessus, difficile de rater sa poitrine, parfaitement équilibrés et d'une taille moyenne, ni trop grosse, ni trop petite. Enfin, des épaules fines et un cou fin.

Son passé militaire ne se voit que très peu sur sa silhouette. Pourtant, sa musculature est belle est bien présente, toute en finesse et surtout bien camouflée sous ses formes... Ce qui peut réserver de mauvaises surprises à ceux qui pensent qu'elle n'a que "la force d'une fille". On peut aussi noter que le corps de la jeune femme est parfaitement imberbe en permanence, sauf au niveau des sourcils, des cils et des cheveux bien entendue. Sinon, le reste de sa pilosité à totalement disparue depuis bien longtemps de façon permanente, que ce soit pour des raisons aussi bien esthétique que pratique.
De plus, elle a subit également la thérapie génique en vigueur lors de son admission dans l'armée de son peuple, lui donnant ainsi ainsi une force, une résistance et une endurance supérieure à une Humaine, mais inférieure à un Jaffa, ainsi que de meilleurs réflexes et une acuité sensorielle porté à un maximum de 10/10 sur l'ensemble des cinq sens.

Néanmoins, la "perfection" physique qui lui fut octroyée par les miracles de la science furent peu à peu égaliser par les aléas de sa vie aventureuse. En effet sa peau est "impeccable" au niveau de son visage, pas une cicatrice, pas une seule marque. En revanche, son corps fut moins épargné. En effet, malgré la fortune de ses parents, elle décida de rejoindre l'armée dans un but d'indépendance et inutile de dire que son corps fut particulièrement malmené pendant les entraînements et les missions. Enchainant les ecchymoses, les éraflures, les coupures, les foulures et même quelques fractures, sans gravité heureusement. Quand elle quitta l'armée pour devenir exploratrice, ses quelques mésaventures vinrent gonfler de nouveau son dossier médicale et rajoutèrent de nouvelles venues à sa collection de cicatrices, vestiges d'une vie mouvementée.

Au niveau de l'estomac, elle porte une cicatrice fine, mais plutôt visible, résultante d'un coup de couteau crantée lors d'une "discussion mouvementée" avec des malfrats. L'épaule gauche et la cuisse droite montrent des signes d'impacts de balles, restes d'une rencontre avec des pirates sur une planète perdue lors d'une mission d'exploration. Sa jambe gauche montre une double cicatrices laissées par un morceau de verre ayant transpercé le mollet entre le tibia et le péroné, projeté par un piège artisanale. Enfin, sa blessure la plus "impressionnante" se trouve sur son bras gauche qui fut gravement brûlé par de l'acide d'une créature ressemblant à un ver géant sur presque toute sa longueur. Si aujourd'hui son bras est parfaitement guérit, la peau légèrement plus clair à cet endroit reste le souvenir de la rencontre entre l'Humaine et la créature.

Elle possède un tatouage, dans son dos, de très grande taille et représentant une créature présente sur une colonie narisienne ressemblant au dragon européen dans un style tribale. Il est "encadré" par un motif tribal allant d'une épaule à l'autre qui se reproduit en reflet au niveau des reins. En fond de ce tatouage recouvrant tout le dos, il y a un autre motif dans un trait beaucoup plus clair. qu'elle eut lors de ses 18 ans. En plus de cela, elle porte des boucles d'oreilles discrètes et sa dogtag. Elle possède d'autres bijoux, mais elle les porte rarement. Enfin, elle ne porte jamais de maquillage. Elle n'est pas vraiment adepte de toutes ces choses servant à "embellir" le corps. D'autant plus que si elle n'aime pas avoir ces choses là sur elles, elle reconnaît les apprécier chez les autres.

Au niveau vestimentaire, Aynira n'est pas très exigeante. On peut la voir porter des tenues des plus sobres aux plus aguicheuses, des premiers prix en soldes aux tenues de haute couture. Sa tenue de travail est entièrement noire avec quelques éléments de couleurs dorée et ornée d'une capuche noire à son sommet.

En dehors, elle porte à peu près tout ce qu'une jeune femme peut porter. On peut toutefois noter qu'elle adore mettre son corps en valeur par ses tenues. Elle est belle et elle le sait. Ses vêtements, allant des plus simples à celles digne d'un défilé de mode, ont en commun cette mise en valeur de ces formes. Rien d'indécent ou de provoquant, mais on peut voir dans sa garde robe plusieurs choses comme des décolletés plutôt généreux, des tailles juste au corps, des jupes et des robes fendues sur le côté... La seule chose qu'elle ne supporte pas au niveau vestimentaire, ce sont les talons. En effet, elle est plus à l'aise avec une bonne vieille paire de bottes que des talons aiguilles. On peut aussi noter que ses tenues varient énormément en fonction des lieux qu'elle visite.


Description psychologique :

En résumé, Aynria, surnommée "Ayni" par ses proches, est une femme d'un naturel calme doublée d'un caractère bien trempé. Elle est intelligente et dispose, à l'instar de certains génies tels que Mozart, d'une mémoire dite absolue, un don octroyé par une thérapie génique, ce qui signifie qu'elle n'oublie jamais ce qu'elle voit, découvre ou apprend et qu'elle s'en rappelle dans les moindres détails. Cette faculté l'aide beaucoup dans son métier d'exploratrice en plus de sa grande capacité d'adaptation et d'observation, aidée par son acuité sensorielle avec un score de 10/10 pour chaque sens. Elle est également parfaitement ambidextre, pouvant se servir aussi bien de sa main droite que de sa main gauche avec la même précision.

Elle est considérée par beaucoup comme étant douce, gentille, résistante au stress et possédant un bon sens de l'humour et de la répartie. Mais ce qui ressort le plus chez elle, c'est un charisme rare qui pousse instinctivement à avoir confiance en elle, pour s'en remettre à son avis ou simplement pour s'attacher à elle. En plus d'une bonne capacité de leadership, elle est tout à fait apte à diriger une équipe.

Néanmoins, elle est aussi obstinée, perfectionniste et très (trop) franche. Son éducation familiale pourrait se résumer aux mots "franchise", "loyauté" et "respect". En d'autres termes, elle ne se cachera pas pour dire sans détour ce qu'elle pense, ce qui peut la rendre parfois insolente. La loyauté, ramenée à la confiance en générale est très importante pour elle. Elle donnerait sa vie pour ses amis s'il le faudrait et ne supporte absolument pas la traîtrise. Pour finir, elle est très respectueuses des formes de vie. Elle possède également un sens morale très élevée, bien que sa formation de soldat lui enseigna les notions de "mal nécessaire" ou de "Ce qui est utile à beaucoup l'emporte sur le désir du petit nombre... ou d'un seul". Optimiste, mais pas naïve. Prompt à aider, mais pouvant le refuser si nécessaire.

Elle se met rarement en colère, mais quand cela arrive, elle jaillit comme un volcan entrant soudainement en éruption dans une ville bondée. Ces piques de colère aussi rare que surprenantes apparaissent souvent quand elle est personnellement témoin ou victime de l'exact opposé de son "éducation familiale" à savoir la tromperie, la trahison et la discrimination. Ces piques peuvent aller de la simple remarque désobligeante au violent pétage de plombs en fonction de son humeur du moment. Elle souffre aussi d'un léger alcoolisme et de troubles du sommeil avec des périodes d'insomnies. Elle se referme presque immédiatement dès qu'on lui demande des précisions sur son passage dans l'armée, se limitant au strict minimum et cherchant à changer la direction de la discussion le plus vite possible. En effet, elle était très liée avec son escouade qu'elle considérée comme sa famille dont l'un d'entre eux était son compagnon. Quand ses membres moururent, la jeune femme se retrouva avec un énorme trouble affectif.

Rapidement, Ayni ne put s'empêcher de trouver le réconfort amicale et surtout amoureux dont elle avait besoin dans les bras... d'une femme. Ben que les quelques liaisons précédentes de la jeune femme étaient des hommes, elle se découvrit nouvellement homosexuelle, ne préférant désormais plus que la compagnie féminine. D'ailleurs elle est actuellement en couple avec celle qui lui fit découvrir ce changement d'orientation qui n'est autre que la mécanicienne et informaticienne en chef du vaisseau d'Ayni.

Elle a une grande passion en ce qui concerne la recherche de connaissance et de découverte. Grande amatrice d'archéologie, elle possède sur sa planète une petite collections d'objets archéologiques et historiques en tout genres et de toutes races. Elle aime également le modélisme, comme le montre ses nombreux modèles réduits. C'est aussi une amatrice d'alcool, de gastronomie, de musique et de cinéma. Elle montre un certain goût du luxe, mais préfère le high-tech sobre qu'au clinquant tape à l’œil. Elle peut se permettre ce genre de gout car elle est riche, très riche, sa famille lui ayant léguée en héritage une somme astronomique. Néanmoins, elle se montre très simple et comme le prouva son passage dans l'armée et son métier d'exploratrice, elle n'est pas du genre à s'endormir sur ses lauriers.

Elle se débrouille en ingénierie et dans divers domaines autre que militaire. Le fait qu'elle est capable de se souvenir de tout ce qu'elle a vue, entendue ou apprise grâce à sa mémoire absolue lui octroie une connaissance générale très étendue et elle est capable d'assister dans plusieurs domaines qu'elle n'aurait même pas put imaginer faute d'enseignement. Très loin d'être parfaite, faute de pratique et d'enseignement adéquat, mais bien plus compétente que la première personne venue. Elle sait également conduire une voiture, une navette ou un vaisseau de taille moyenne, bien que ce ne soit que pour des manœuvres "basiques" comme "voler tranquillement dans des espaces dégagés ou pas très étroit", décoller ou atterrir... mais ne lui demander pas de faire des acrobaties au milieu d'un champ d'astéroïdes ou des manœuvres de combat, elle en serait incapable.

Elle fit partie d'un commando de reconnaissance et peut se montrer tout à fait apte à se défendre elle-même que ce soit au corps à corps ou avec une arme. Ses performances dans ces domaines sont à la mesure de la désignation de commando et même au-delà, ayant reçue une lettre d'invitation à la session de sélection afin d'intégrer la section d'élite de son armée, mais elle préfère la modestie à la vantardise. Comme tous les soldats chez elle, elle maîtrise le close-combat et le tir. Sa spécialisation originelle dans la reconnaissance lui octroie une grande discrétion et des capacités militaires assez poussée dans le domaine de la surveillance ou même de la survie.




Dossier Personnel
Qui est Aynira Leyra ?

À quoi je ressemble ?:

-1.73m
-Yeux vert intense
-Chevelure noire de jais avec une mèche mauve foncé


Il y a quoi dans mes poches ?:

-Tenue civile
-Appareil multifonction sous forme de micropuce implanté dans le bras droit


Je suis où ?
JPS

Je fais quoi ?
J'essaie de m'intégrer
avatar
Modérateur/Superviseur

Grade : Habillitation Niveau 2
Messages : 1148

Informations
Poids porté:
0/0  (0/0)
Points SGZ:
0/100  (0/100)

Re: Aynira Leyva

Message par Aynira Leyva le Mar 15 Juil - 22:19

Biographie :

La petite Ayni vint au monde le 22 décembre 1969 d'après le calendrier humain dans la ville de Nady'Zah sur la lune de Narisa dans un coin reculée de la galaxie en dehors du territoire du Dominion Goa'Uld. Ses parents étaient propriétaires et dirigeant d'une des plus grandes entreprises aérospatiales narisienne.

Elle eut une enfance sans histoire ou événement notable. Ces parents ne voulant pas faire d'elle une "gosse de riche", elle suivit une scolarité normale avec d'autres enfants du quartier et si ces parents étaient riches, la famille ne jouissait pas de sa fortune, son père disant qu'il fallait mériter sa richesse et ne pas la considérer comme acquise de fait. Aynira grandit donc dans une famille aimante et très moraliste.

Néanmoins, au grand dam de ses parents, Aynira ne rêvait pas d'université ou de laboratoire. Ni même d'être une mannequin là où son physique de jeune femme des plus séduisante pourrait l'aider à faire carrière. Les discours moralistes de ses parents sur le fait "d'aider autrui, être indépendante, franche, loyale, respectueuse" se retourna contre eux quand elle quitta le parcours scolaire après l'obtention de son diplôme et s'engagea dans l'armée à 18 ans. Ses parents ne voulaient pas, la peur de voir leur fille mourir dans une guerre hypothétique ou dans une opération anti-pirate. Toutefois, ils finirent par céder, ayant jurer de laisser leur fille mener sa vie comme elle l'entendait.

Elle s'enrôla à la base militaire la plus proche de son domicile avant de rejoindre une seconde base militaire sur l'un des nombreuses lunes accompagnant Narisa. Là, elle reçut la thérapie génique en vigueur dans l'armée. Elle resta trois années dans le gros des troupes où elle se spécialisa dans les opérations de reconnaissance. En 1990, elle fut mutée sur un croiseur de la Flotte où elle prit le commandement du commando de reconnaissance "DeathWings" avec un grade équivalent à celui de Caporal. Ses parents moururent la même année dans un accident de la circulation. Ayni fut profondément touchée par leurs morts et ce n'était pas le fait qu'elle hérita de toute la fortune familiale qui allait la consoler.

N'ayant plus de famille, Aynira se lia très fortement avec les trois membres de son commando et davantage avec l'un d'entre eux. Cette équipe toujours partante que ce soir pour s'éclater en perm que pour "casser du pirate", fut affecté deux ans plus tard, en 1992, sur une frégate de patrouille frontallière. Deux ans plus tard, après une succession de mission de patrouille diverse dont l'une qui vit la destruction d'une importante base pirate, la frégate et ses 50 membres d'équipage, furent assignés à titre de plate-forme de test en condition réelle pour un nouveau système de détection expérimentale.

Durant cette période, Aynira reçut une lettre de l’État-major, qui, impressionné par les talents de la jeune femme lors de la mission dans la base pirate, l'invita à participer à la session de sélection de la division d'élite de l'armée. La jeune femme répondit qu'elle y participera une fois la mission en cours accomplie. Au cours de son affectation, la frégate s'enfonça dans l'espace profond pour tester ce nouvel équipement dont elle fut équipée. Ce fut un échec total et le vaisseau, malgré ses nouveaux capteurs expérimentaux, fut pris par surprise et attaqué par une flotte ennemie. Des pirates ? Une flotte militaire d'un des nombreux mondes de la galaxie ? Les Goa'Ulds ? On ne saura jamais. Le vaisseau résista bravement face à l'ennemi en surnombre, mais finit par lâcher. L'équipage se rua dans les nacelles de sauvetage après l'envoi d'un SOS. Aynira et son commando rejoignirent la zone des nacelles, mais une violente secousse provoquée par l'explosion d'un des moteurs, projeta la jeune femme dans l'une des nacelles en l'activant accidentellement dans sa chute, l'envoyant seule dans l'espace.

La frégate explosa quelques instants après que la dernière nacelle ne soit expulsées. Ayni parvint à entrer en contact radio avec le reste de son commando qui trouva une autre nacelle juste à temps. Elle s'excusa de les avoir abandonnées.

Malheureusement, la flotte ennemie n'en resta pas là et s'attaqua à toutes les nacelles à la dérive. Aynira, seule dans sa nacelle, entendit par la radio les derniers instants des rescapées : appels de détresse, offre de reddition, pleurs et autres cris de terreur, emplirent la nacelle de la jeune femme. Son commando aussi fut massacré alors qu'il échangeait quelques paroles avec elle, interrompu par la destruction de la nacelle. Ayni, désormais seule avec pour seule ambiance sonore les bips de la balise de détresse et les parasites des canaux radio, attendait son heure... Heure que ne vint pas. Une flottille de patrouille intervint suite au signal de détresse, mit la flotte ennemie en fuite et récupéra la seule capsule en état contenant sa seule occupante.

Layla fut raccompagnée sur Narisa. Elle était très perturbée psychologiquement parlant, souffrant d'un énorme syndrome de stress post-traumatique ainsi que du syndrome de la "culpabilité du survivant". La perte de son commando qui était comme sa famille était trop pour elle. Elle se sentait responsable "Si je n'était pas tombée, ils serraient montés dans la nacelle avec moi et on aurait tous survécus" dira t-elle à la psychologue militaire avant de se renfermer dans le mutisme.

Elle parvint néanmoins a raconter les circonstances de l'attaque due au système de détection qui n'avait pas fonctionner. Ses explications permirent de développer une seconde version du système, pleinement fonctionnelle cette fois-ci, qui fut installée sur le reste de la Flotte.

Aynira fut déclarée "psychologiquement inapte" à poursuivre une carrière militaire et fut remerciée le 12 juin 1994 où elle se retrouva deux mois sans emploi avec une pension d'ancien combattant. Elle fut aussi à l'époque bourrée de tranquillisants et d'antidépresseurs suite à ses problèmes psychologiques, traitement qu'elle prit pendant plusieurs mois.

Toutefois, elle décida de ne pas se morfondre sur son sort, une amie parvint à lui faire voire sa situation comme une "chance" qu'il ne faut pas gaspiller. Comme ça quand "ton heure viendra, tu pourras retrouver tes compagnons et les regarder droit dans les yeux pour leur dire que tu n'as pas gaspiller la chance qu'on t'as donnée" disait t-elle bien qu'elle avoua elle même que c'est "parfois pire que la mort que de profiter de la vie alors que d'autres ne peuvent plus le faire".

Comme dit précédemment, c'était plus facile à dire qu'à faire. Aynira était certes, toujours gentille et sympathique, mais elle devenait distante et limita ses relations à la simple amitié "de base" et sembla tirer un trait sur les relations amoureuses, la disparition de ses amis étaient encore trop proches et surtout, elle ne voulait pas souffrir de perdre une nouvelle fois tout ce qui compterait à ses yeux.

Deux mois après avoir quittée l'armée, Ayni toucha l'héritage de ses parents, la rendant de ce fait multimilliardaire, avec un compte en banque équivalent à plus de 5 milliards de dollars. Toutefois, elle ne voulait pas vraiment de cet argent ou du moins, elle ne voulait pas en profiter pour mener une vie faite de farniente en s'offrant tout ce que l'argent pouvait offrir. C'était plus fort qu'elle, elle devait faire quelque chose de sa vie. Aynira avait également un drôle de sentiment, l'espace lui manquait. Elle décida donc de trouver un emploi sur un vaisseau, mais se retrouver comme simple membre d'équipage ne lui plaisait pas, elle ne voulait plus recevoir d'ordre ou de devoir quelque chose à quelqu'un. Elle voulait commander son propre appareil. Un vaisseau de transport? Non. Vaisseau scientifique? Non... pas assez indépendant à son gout... L'exploration lui était la meilleure solution : elle pouvait choisir ses employeurs, avait une marge d'indépendance plus que suffisante et surtout, c'était quelque chose qu'elle savait faire.

Elle lui fallait désormais un vaisseau, de quoi commencer rapidement sans passer par des réparations ou des heures d'apprentissages de pilotage, qui puisse se piloter seule et avec un niveau de confort élevé, s'attendant à devoir vivre plusieurs années dans le vaisseau. Elle se rendit pour cela sur une colonie, dans un chantier spatial. Là, elle passa commande d'un vaisseau d'exploration avancée, un modèle fiable et apprécié malgré son prix. Pour Aynria, ce n'était pas un problème et après un gros chèque, elle devint propriétaire d'un vaisseau "avec toutes les options".

Après avoir apprise les rudiments du pilotage dans un cours accéléré et achetée un système d'exploitation minier automatisé ainsi qu'une navette, Aynira quitta la planète avec sa nouvelle acquisition et commença à voguer dans l'espace. De fil en aiguille, Ayni se fit rapidement un petit nom dans l'exploration, intéressant les grandes compagnies et le gouvernement qui n'hésitaient pas à travailler avec des freelances en sous main. Rapidement et au fil des missions, plusieurs membres d'équipages s'ajouta au vaisseau.

En 1995, le gouvernement annonça une mission d'exploration sur une planète nouvellement découverte et "fourmillant de ruines antiques". Aynira fut sélectionnée dans celle-ci et découvrit dans une des ruines une sorte d'anneau de grande taille couvert de symbole étrange. Au départ, elle pensait que ce n'était qu'une œuvre d'art ou encore une icône religieuse, l'anneau trônant dans une salle complétement vide hormis un piédestal ressemblant à un cadran et recouvert des mêmes symboles. Néanmoins, les deux objets étaient parfaitement inerte. Ayni avait découverte une énigme, découverte qui, curieusement après, fut mystérieusement classée secret défense par le gouvernement.

Les années passèrent et Aynira poursuivait son exploration de la galaxie, enchaînant les contrats et engrangeant toujours plus d'argent. Elle se fit un nom de plus en plus remarquable dans le milieu pour son professionnalisme. Renommée qui ne passa pas inaperçue quand, presque dix ans après la découverte de l'anneau, le gouvernement la rappela et la convia à une mission classée secret défense. Elle fut alors menée dans une base militaire secrète de Narisa où elle retrouva l'artefact.

On lui fit un rapide résumé des dix années d'étude à son sujet : En plus de l'anneau et du piedestal, une équipe d'archéologue découvrit peu de temps après une salle à proximité, inaccessible alors à cause d'un éboulis. Dans cette salle, se trouvait sur les murs plusieurs combinaison des symboles figurant sur l'anneau. De très nombreuses combinaisons de sept symboles, plusieurs combinaisons de huit symboles et une combinaison de neuf symboles. Les symboles en question n'était pas non plus une écriture, mais une représentation de constellation. Enfin, un ordinateur encore fonctionnel fut trouvé et ses informations étaient en cours de traduction, la langue et l'écriture des ces êtres venues d'ailleurs étant très similaires aux Narisien, d'où l'empressement du gouvernement à tout classifiée, la nouvelle pouvant faire un sacré choc dans le grand public. Ces information traduites, certes partiellement, mais de façon suffisante, révéler que l'anneau était en fait un système de transport intergalactique instantanée appartenant à un vaste réseau couvrant presque toute la galaxie... et même au-delà. D'après ses concepteurs, les "Anquietas", terme pouvant se traduire par "Ancêtre" ou "Anciens" cet appareil s'appelait un "Astria Porta", un terme très similaire à "portail stellaire" ou encore "porte des étoiles". D'autres informations se trouvaient présente comme des endroits nommés "Terra", "Celestus", Atlantus, et un autre, celui de l'unique combinaison de neuf symboles, portant le nom de ce qui pourrait se traduire par "Destin" ou "Destinée".

Les scientifiques avaient déjà tentés d'activer la Porte, mais ils remarquèrent qu'elle n'avait pas d'alimentation énergétique et ce ne fut que récemment qu'ils purent avoir un générateur à fusion nucléaire dédiée à son alimentation. La première combinaison essayée fut celle à neuf symbole, mais rien ne se passa. Toutes celles à huit symboles également, les symboles entrant, mais la Porte se désactivant comme si elle manquait d'énergie. Puis une combinaison de sept symboles, menant à un lieu nommé "Vis Uban" fut essayée et la Porte s'activa. Un drone d'étude fut lancée et découvrit un ensemble de ruines presque similaire. Toutefois, aucune équipe n'avait été envoyée.

C'était là qu'intervenait Aynira : Être la première Narisienne à franchir la Porte pour voir ce qu'il y avait de l'autre côté. Exploratrice reconnue, ancienne militaire experte en reconnaissance, elle avait pour le gouvernement tout de la personne destinée à ce rôle. En plus ce fut elle qui découvrit la Porte il y a dix ans de cela. Ayni était réticente, retravailler pour l'armée lui fit remonter de mauvais souvenirs qu'elle croyaient inoffensifs depuis longtemps, mais d'après le chef de la base, elle n'était pas réintégrée dans l'armée, juste une "aide civile temporaire".

Elle hésita et mit presque une semaine à se décider, ayant même passer une nuit dans la même salle que la Porte. Elle se sentait comme "appeler" par celle-ci, lui promettant des découvertes au-delà de ses rêves les plus fous. Elle prit enfin sa décision et accepta. Les mois suivants, elle eut une période de remise à niveau militaire et eut même droit à un implant cybernétique améliorant son système immunitaire pour l'aider à combattre les possibles infections sur l'autre monde.

Enfin, le jour arriva, une combinaison de sept symboles fut désignée, la seconde après "Vis Uban". La Porte s'activa, comme un geyser avant de devenir eau miroitante. Une sonde fut lancée, détectant un monde respirable et avec des traces d'activités intelligente. Aynira s'engouffra dans le vortex peut après. La sensation ? Indescriptible, mais elle trouvait ça géniale, sauf à l'arrivée où elle se retrouva frigorifiée et comme si elle avait battue de très loin un record d'apnée.

La Porte était en pleine air, un air plutôt frisquet, malgré la présence de deux soleils, montagnard même. Elle reposait sur un piédestal entourée de plusieurs petits monolithes en plein centre d'une clairière de résineux. Il y avait également un chemin de terre que la jeune femme commença à arpenter. Rien de bien inquiétant, même si la Porte se ferma après quelques secondes de marche. On lui avait donnée les coordonnées de la Porte en possession des Narisien : 6 symboles avec en plus, un septième unique à chaque Porte. Elle recommença sa marche, poursuivant plusieurs minutes, regardant chaque plante de ce nouveau monde, écoutant chaque bruits d'animaux. Elle entendit alors quelques choses : un groupe de gens en approche. Elle se cacha derrière un ensemble de buisson avec précipitation. On ne lui avait pas dit qu'elle allait avoir des chances de rencontrer des non-Narisiens, les planètes où les Portes étaient étant inhabitées et cernées de ruines. Elle observa ce groupe d'individus : des... Narisiens, ou quelques choses d'approchant, de fortes carrures, vêtues d'armures faite de côte de mailles et de plaque métallique, le tout de couleur grisâtre. Ils avaient également un sorte de lance. Enfin, les plus vieux d'entre eux avaient une sorte de tatouages sur le front, l'un d'entre eux en avait même un qui semblant être en or.

Plus par curiosité qu'autre chose, elle sortit de sa cachette. La réaction fut pour le moins immédiate, le groupe pointa ses lances vers elle, lances qui s'avéra être des armes à énergie quand leur pointe s'ouvrit avec des décharge énergétique. Elle qui pensait ce peuple primitif en apparence, ils étaient au contraire très avancée. Elle écarta ses bras, montrant qu'elle n'était pas armée, un signe universelle apparemment puisque les soldats, avaient l'air moins tendues, mais tout de même sur leur garde. Elle tenta de leur parler, mais ils n'avaient pas l'air de la comprendre. Toutefois, elle prononça un mot en "Anciens", l'un d'eux eut l'air de comprendre et ordonna aux autres de baisser leurs armes avant d'inviter la jeune femme à les suivre. Ne pouvant dire non, surtout par peur des possibles représailles et aussi sous le coup de la curiosité, elle s'invita dans le groupe de soldats qui sembler répondre à la désignation de "Jaffa" et les suivirent jusqu'à leur campement située dans une clairière avoisinante.

Peu après être arrivée dans le village, une épidémie fit son apparition. Les Jaffas infectés devinrent des prédateurs nocturnes enragés et rapidement, Aynira fut la seule survivante. Pendant plusieurs semaines, elle parvint à survivre aux infectés, mais ne parvint pas à rentrer chez elle, le DHD étant endommagé. C'est alors qu'elle rencontra une équipe de Terriens qu'elle aida malgré une barrière de la langue présente.

Ainsi elle rentra sur Terre, mais son séjour ne fut pas des plus agréables, succession d'interrogatoire après une situation de crise qui vécu le JPS avec une forme mutante du virus de Chulak. Après un mois de détention, elle put enfin rentrer chez elle. Quelques semaines plus tard, elle revint sur Terre en tant que diplomate pour négocier un rapprochement entre Terriens et Narisien. Pour l'instant, elle a intégrée le SDT au sein de l'équipe JP-2.





Dossier Personnel
Qui est Aynira Leyra ?

À quoi je ressemble ?:

-1.73m
-Yeux vert intense
-Chevelure noire de jais avec une mèche mauve foncé


Il y a quoi dans mes poches ?:

-Tenue civile
-Appareil multifonction sous forme de micropuce implanté dans le bras droit


Je suis où ?
JPS

Je fais quoi ?
J'essaie de m'intégrer

    Sujets similaires

    -

    La date/heure actuelle est Mar 24 Oct - 4:12